La Canebière académie note OM-Inter (1-0)

Le Mad Professor a regardé OM-Inter (1-0), un match ennuyeux mais qui finit cependant bien pour nous, on ne va pas s’en plaindre.

 

Les faits marquants :

  • Le footballologue est un puits d’analyses. C’est beau.
  • René Malleville est content comme un Rocco quand Bob Loulou pense à Rémy.
  • L’absence de Rémy en attaque ? Un seul être vous manque et tout est dépeuplé.
  • Zarate titulaire ou comment démontrer qu’Edy Reja avait raison de s’en passer. Pazzini s’était claqué la langue dans un vagin pour ne pas être sur le terrain ?
  • Sneijder a joué.
  • Morel a été régulier dans son jeu à chaque instant : inadapté à la situation.
  • André Ayew sera suspendu au match retour, l’OM viendra à Giuseppe-Meazza avec un côté gauche Morel-Traoré. Ca va défendre.
  • Instant sofoot.com de l’assistant du Mad : Gignac s’échauffe aussi bien que Gourcuff. (L’assistant du Mad est un con, ndM).

 

Les notes

Mandanda (5/5) : Jeu au pied impeccable, communication OK, aimanter les frappes milanaises OK. Magneto était de sortie ce soir et a enfilé son pire maillot pour brûler les précieuses rétines italiennes, victoire même si c’était l’Inter. En bon Fred Astaire du football, ses claquettes et autres parades sont toujours de grande classe et salvatrices. Un artiste. The Artist. Forlan en est encore baba.

Morel (1/5) :+1 pour son tacle glissé accompagnant gentiment Nagatomo en six mètres parce que c’était vraiment bien claqué. Pour le reste, prenez toutes ses lacunes de Ligue 1 et mettez-les en Ligue des Champions : vous obtenez un joueur juste là pour faire le nombre mais surtout des fautes techniques abominables. Ailleurs, Morel continue de dribbler en position arrière quand il a deux solutions à portée de passe, centre aussi bien qu’un paraplégique et offre de trop grands espaces dans son dos. Un vote blanc : nul et non avenu. Nous fatigue plus qu’il ne l’est à la fin des 90 minutes.

Nkoulou (4/5) : l’anti-Morel. Elève son niveau selon la compétition. Une grande échelle et ses tuyaux pour saborder toutes tentatives d’incendie. Sacha Distel est fan depuis là haut. Stéphane M’Bia peut définitivement se rhabiller, -un outrage pour un sapeur-, le patron c’est lui, le futur président du Cameroun, c’est lui et celui qui découvrira le vaccin contre le Sida également. Rayonnant, même quand il se lourde ou se fait surprendre par les bons placements de Forlan, N’Koulou se récupère grâce à son/sa physique/technique/aisance/vitesse/classe (ne pas rayer les mentions inutiles).

Diawara (2/5) : Match convenable mais sans plus de la part de Diawara qui a eu le plaisir de manger Zarate en guise de saucisse-cocktail avant de fêter la victoire, estimant que le retour de Gignac sera un plus pour le groupe olympien au match retour. Premier sur la déconne. Tient mieux l’alcool quand il ne sait pas ce qu’il boit et agit pareil sur un terrain. Sa méconnaissance des joueurs interistes fut très utile. -1 pour sa déviation hors-cadre sur une reprise bout du pied de Brandao et pour sa reprise de volée du gauche. Sans déconner.

Azpi (4/5) : Le grand infant d’Espagne ce rapproche toujours plus de Londres. Ce type a été réglé 8M€ rubis sur l’ongle à Osasuna et est notre dernière chance de plus-value avec N’Koulou. Le premier qui dit Valbuena est un fan de football russe. Quelques écarts dans son dos en début de rencontre mais un couloir droit qui est resté la plupart du temps bien gardé avec des montées et même des frappes intéressantes.  Il va nous manquer. (Remplacé sur blessure par Fanni).

Cheyrou (3/5) : A touché plus de ballons qu’un gros membre un soir de beaujolais nouveau et son animation du jeu n’a pas été vaine. Néanmoins, on respire mal. Surtout sur ses coup-francs. N’arrive plus à caler du pied gauche et s’essaie du droit dans le jeu, après tout Diawara essaie bien du gauche et Valbuena a été en équipe de France. (Remplacé par Kaboré)

Diarra (3/5) : A ratissé large comme un symbole de politicien en campagne. Une prestation pleine de promesses mais on sait tous que les promesses sont rarement tenues sur la durée, petit macaron. En dehors de ça, des fautes, du faux rythme, de la panique balle au pied face à des choix de passe de plus de 7 mètres, Alou Diarra nous aura offert un récital de ce qu’il est capable de faire. Toujours un rempart exceptionnel pour la relance marseillaise.

Amalfitano (4/5) : +1 pour sa sélection « mode du moment » par Laurent Blanc, ancien défenseur de l’Inter. Et oui. On ne vous dit pas tout.  Un match honnête de la part de Morgan qui a tenté d’alerter Brandao en vain au premier poteau le long de la ligne et a toujours cette fâcheuse tendance à se compliquer la vie et celle de ses coéquipiers par la même occasion. Un clébard qui ne lâche jamais, c’est par contre toujours chouette à voir sur un terrain même s’il fut moins tranchant qu’à l’accoutumée.

Valbuena (4/5) : Mathieu était enfin placé en position de 10 en soutien de Brandao, il a évidemment profité de la situation pour s’enfuir à droite où séjournait Amalfitano. Azpilicueta a essayé de monter deux fois, il a vite compris. Bonne activité cependant, une antenne-relais en perpétuel mouvement pour favoriser le réseau et un travail défensif louable. +1 pour le corner décisif qui change de ses habituels « premier poteau et encore ».

A.Ayew (5/5) : Un match bizarre pour André. Toujours à s’enfermer sur son côté face à Maicon, il a pu prendre un petit-déjeuner complet sur sa tête pendant 45 minutes. A dû ensuite se frotter à Nagatomo qui est Japonais, puis Chivu, qui est Chivu. Merci, Chivu. A provoqué énormément sur son aile et se charge lui-même d’obtenir l’ultime corner sur un bel extérieur. Mais ce soir, il voulait marquer de la tête, c’est chose faite.

Brandao (2/5) : A brandaé. En vain face aux hushi-mata de Walter. Ses appels sont drôles. Ses courses aussi, et ses efforts sont inversement proportionnés à sa technique. Sauf que pour jouer et être efficace en C1, il en faut un minimum. . La défense basse de l’Inter aurait dû le favoriser en première.  (Remplacé par J.Ayew).

 

Les remplaçants

Fanni : Décisif, Final Cut Killer est directement monté faire le pressing sur la défense de l’Inter avec un acharnement chirurgical façon Delajoux, ce qui permet à l’OM d’obtenir 5 excellentes dernières minutes, au petit bonheur la chance, Rod Fanni était de notre côté cette fois-ci, l’Inter n’avait qu’à mettre un maillot rouge.

Jordan Ayew : Devait offrir de la profondeur, a offert la sienne à l’adversaire. Devait frapper au but, était trop poli pour ça. Devait placer sa tête, a laissé le frangin faire. Un altruiste en somme.

Kaboré : le 5ème élément.

 

 

Malgré un effectif de qualité, la rédaction d’horsjeu.net joue plus le maintien que la Champion’s League. Si vous souhaitez que l’aventure continue, n’hésitez pas à soutenir le site par une passe décisive ici ou là. Merci.

Le but de la rencontre et le pire résumé qui soit vous sont offert par le service vide et haut. Paix à son âme. Le but à 1.10′.

Barème des notes :
– 1 = Catastrophique au point d’être remplacé avant l’heure de jeu par l’entraîneur.
– 2 = La faible performance du joueur a handicapé son équipe, obligée de compenser.
– 3 = Match « verre d’eau »…incolore, inodore, mais indispensable au bon fonctionnement de l’ensemble. Le joueur a tenu son poste en professionnel.
– 4 = Passe décisive, but marqué, intervention défensive décisive, omniprésence du joueur dans sa zone d’expression. Il s’agit de signaler ce que le joueur a fait de plus que tenir son poste.
– 5 = Un 4 serait insuffisant tant le joueur fut déterminant

L'ancien

21 commentaires

  1. C’est moi ou le service vide et haut est absolument infâme et inregardable?

  2. diawara meriterai un peu plus
    c’est vrai que sa main suite a une tete/controle tres rigolo amene un cou-franc dangereux ; et je croi pas qu’il devie la balle hors cadre la balle etait surement deja hors cadre
    andre devrai donner un peu de sa gniak a son frere

    match tres crispant pour moi ; et tres grosse joie o moment du but

    sa a ete dit mille fois mais c vraiment bon d’enculer des italiens a l’italliennes

  3. Merci pour cette excellente analyse mais pas merci pour le résumé vidéo !!

  4. Oui Je ne comprends pas pourquoi on n’enverrait pas Rod Fanni à gauche…

  5. En attendant, Lucho s’en ai prit 4, OHh ça fait mal par où ça passe!

  6. Morel m’a fascinée… Et pourtant le regarder était presque douloureux tant j’étais embarrassée pour lui

  7. Morel était bandant . Morel a inventé un geste technique hier , Morel est un Artiste et comme tout artiste , il ne vise pas l’efficacité…

  8. « Stéphane M’Bia peut définitivement se rhabiller, -un outrage pour un sapeur- »

    Merci pour cette bonne poilade.

  9. Si c’est pour se faire chier tout le match et gagner au bout de l’ennui, ça ne me dérange pas.
    Ce qui me dérange c’est qu’il y a bien un moment où une équipe va appliquer une simple règle de trois (Morel, Traoré, Sabo) et se rendre compte qu’on a une gauche crevard. Sérieusement, les centres de Morel sont une insulte aux heures d’entrainement qu’il se tape sur la semaine ou bien c’est un droitier refoulé comme Brandao. Prospecter une saison entière pour faire venir Morel au final, c’est pas bien de faire dans le cul des gens comme ça.

  10. Je revenais du foot, j’ai allumé ma télé, c’était la 89ème minute et je pense que j’ai rien loupé. Quand on ne voit que trois minutes comme ça, on a presque l’impression que Valbuena est un grand joueur. Il aime bien les fins de match.

  11. Le Mad est un Professor. Dans son iris passe toute la science du foot et il a encore vu ce que j’ai vu. AMALFITANO, BRANDAO, 1er poteau.
    ça va venir mon vieux… ;)

    Par contre avant d’exulter, je vais me permettre :

    Comme d’hab. et on tape le Barça en 1/4.

    ¤~~ ALLEZ l’OM ~~¤

  12. L’un de mes livres préférés c’est « L’invention de Morel » http://www.amazon.fr/LInvention-Morel-Adolfo-Bioy-Casares/dp/2264016930

    Magie du football, nous avons vu « L’invention Morel » mardi soir.

    Les points communs :

    – Les deux pitchs dépassent l’entendement et marquent à vie le spectateur
    – Il y a de la tragédie
    – Il y a de l’horreur
    – Il y a clairement une grosse forme de désespoir
    – Il y a le nom Morel
    – Morel n’est pas le héros principal du roman. Sur le terrain, Morel n’est pas le héros du tout.

    Les différences :

    – Dans le bouquin le héros est libre de ses mouvements et les autres personnages sont téléguidés (attention spoiler, ah non merde, trop tard)
    – Dans le bouquin Morel est un savant, fou. Sur le terrain il n’est ni savant, ni fou, ni défenseur et niveau attaque, c’est pas terrible.
    – Le bouquin se termine mal (attention spoil… bon laissez tomber) mais c’est voulu. Là ça s’est bien terminé mais Morel n’y est pour rien.
    – Dans le bouquin, Morel ne fait pas de passes à l’adversaire.

    Le truc en plus : si vous avez tenu 90mn vous vous ferez les 120 pages sans problème.

  13. Un Mad généreux dans l’ensemble, Ayew a été quasi transparent jusqu’à la 90 ème, mais comme il avait gardé le meilleur pour la fin…vu des tribunes, on a assisté à un match tendu dans une belle ambiance, et la libération finale à la toute dernière seconde a une saveur de revanche suite aux nombreuses déconvenues ces dernières années en CL. Morel doit être masochiste, l’acharnement de tous sur ses prestations est légitime mais je le soupçonne d’agir de façon volontaire, ce n’est pas possible d’être pro tout en étant aussi maladroit.

  14. autant Morel a toujours été un médiocre arriere gauche (depuis sa venue à l’OM, parce qu’avant j’ignorais tout de son existence même), autant sur ce match je pense définitivement qu’il n’est pas plus footballeur que deschamps est danseuse étoile ou kaboré prix nobel de physique.

  15. 1ère saison à l’OM
    1ère Coupe d’Europe
    Qui s’impose comme ça d’un coup de baguette magique mmh ? Patience et longueur de zob… non, pas longueur de zob, mauvais exemple. ;)

  16. quand va t-on avoir un vrai arriere!!!il fais peur a chaque fois qu’il a la balle, je suis arriere droit amateur et j’en fais moins que lui !!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.