La Jup’ poursuit les playoffs avec la troisième journée

Salut les filles !

Pour commencer, un mot sur la Ligue Europa : il n’y a certes pas eu d’article sur le 0-0 entre le Club Brugge et le Dnipro, mais on sera bien évidemment présent pour le match retour.

En D2, Mons a donc joué son dernier match à domicile. Un vieux 0-0 tout pourri, comme un symbole. France 3 Nord-Pas-de-Calais a diffusé un reportage sur l’Albert.

Plus positif, Saint-Trond est sacré champion de D2 à une journée de la fin du championnat. Avec 6 points d’avance sur Lommel, le club qui a formé Simon Mignolet retrouve la D1 après 3 ans d’absence. Ça ne m’excite pas plus que ça, mais Saint-Trond a de bonnes installations et un public fidèle. C’est donc plutôt une bonne nouvelle. On connait également les trois clubs de D2 qui participeront au tour final : Louvain (actuellement 6ème), Lommel et Eupen (2ème et 3ème).

En D3 B, félicitations à Turnhout qui garde sa cage inviolée pour la 2ème fois de la saison et reste donc à 105 buts encaissés ! Le club centenaire inscrit par la même occasion son 7ème point.

PO1

Standard/La Gantoise : 1-3 (à partir de 1’45)

Privé de Moses, Vanhaezebrouck titularise Pedersen, souvent blessé et qui n’a disputé que 72 minutes cette saison. Bien lui en a pris : en inscrivant un doublé (dont une frappe magnifique), le Danois a permis aux Gantois de s’imposer à Sclessin 1-3. La domination gantoise en 1ère mi-temps fut particulièrement impressionnante. Un peu relancé après la réduction de l’écart de Mujangi Bia sur pénalty, le Standard a manqué de tout pour éviter la défaite.

Bruges/Anderlecht : 2-1

Les deux équipes offrent un contenu globalement décevant ces derniers temps. Le nombre de blessés ou joueurs en méforme est important dans chaque camp. Encore en lice en Coupe d’Europe, Bruges récupère plus difficilement. Le Club peut néanmoins compter sur son génial public, c’est toujours ça.

La domination anderlechtoise en début de match n’était donc pas étonnante, mais la passivité brugeoise était franchement inquiétante. Après une première occasion dangereuse à la 8’ orchestrée par Praet et Mitrovic, les deux Mauves remettent ça un quart d’heure plus tard, cette fois-ci avec succès : la talonnade du Serbe est contrée par Simons et prend Ryan à contre-pied.

À de nombreuses reprises, Anderlecht a eu l’occasion de tuer le match : Mitrovic place sa tête juste à côté (35’), Ryan détourne des pieds une frappe déviée de Defour (36’). Si le tout début de seconde période est plutôt brugeois avec trois situations chaudes (47’, 49’, 50’), Anderlecht reprend vite le dessus et se montre dangereux à la 53’ et se voit refuser un pénalty à la 56’ suite à une intervention bien en retard de De Fauw. Pire, Praet est incapable de convertir une très mauvaise relance de Ryan et frappe à côté.

Tel un Liverpool 2012-2013, qui avait l’occasion de mener par 3 ou 4 buts d’écart mais n’y parvenait pas et finissait par s’écrouler bêtement en perdant confiance, Anderlecht craque dans le dernier quart d’heure. À peine entré, Oularé obtient un corner et place sa tête sur celui-ci (74’, 1-1). Dix minutes plus tard, Vazquez joue rapidement un coup-franc alors que la défense anderlechtoise est inattentive, et Vormer donne l’avantage aux Brugeois (86’, 2-1).

Bruges et Anderlecht se sont affrontés 5 fois cette saison (4 en championnat, 1 en Coupe). Anderlecht a encaissé 8 buts : 8 suite à un coup de pied arrêté.

Courtrai/Charleroi : 1-1

Les deux invités-surprises des PO1 se quittent sur un nul, le premier depuis le début de ce mini-championnat. Après l’ouverture du score des Courtraisiens (66’, Santini), Koulibaly lui a répondu (78’). Un bon résultat pour les visiteurs, puisque Courtrai n’avait pas encaissé de but à domicile depuis le 26 décembre.

PO2A

Malines/Genk : 4-0 (à partir de 0’50)

ET PAF ! 3ème victoire en 3 matchs pour le Kavé après avoir démonté Genk samedi soir. Dès la 2’, sur une action typiquement malinoise, Hanni ouvre le score. Alors que De Ceulaer trouve la latte à la 4’, Malines double la mise à la 17’ grâce à Veselinovic (assist Hanni). Genk ne s’en relèvera pas.

En deuxième période, Naessens est à la conclusion d’un nouveau très beau mouvement (67’, 3-0), dix minutes avant que Veselinovic envoie sa Panenka sur la barre. Du coup, c’est Obradovic qui se permet d’humilier Genk à la 86’ : son centre-tir offre une victoire des Malinwa par 4 buts d’écart.

Zulte Waregem / Waasland-Beveren : 2-2 (à partir de 10’30)

Y’a tellement aucun enjeu dans ce putain de match que même l’arbitre n’en a rien à foutre : sur cette action, en 1ère mi-temps à 1-1, l’arbitre siffle pénalty mais ne donne aucun carton. Le pénalty sera arrêté par Bossut.

Emond se rattrape en 2ème mi-temps en donnant l’avantage aux visiteurs, mais Ghislain Gimbert égalise dans les dernières minutes.

PO2 B

Mouscron/Lokeren : 1-5

1500. C’est le nombre de spectateurs et c’est la plus faible affluence de la saison. Après une première période globalement équilibrée, Lokeren rentre au vestiaire avec un avantage d’un but (Dessers, servi sur un plateau). Le faux tournant arrive à la 46’ : Overmeire est directement exclu, Lokeren va devoir jouer à 10 pendant toute une mi-temps. Faux tournant puisque Mouscron ne va pas vraiment en profiter : Maric (70’), Ansah (83’, 86’) et De Pauw (93’) vont inscrire 4 buts supplémentaires pour les Flamands. Entre temps, Kevin Boli n’avait pas vraiment sauvé l’honneur, mais il avait marqué quand même (85’).

Ostende/Westerlo : 2-0 (à partir de 8’45)

Boycott de bœuf.

PO3

Cercle/Lierse : 0-2 (à partir de 24’00)

Dans ce troisième match, le Lierse s’impose pour la 2ème fois sur le terrain du Cercle grâce à deux coup-francs directs (Velikonja à la 17’, Hafez à la 83’) au terme d’un match affligeant.

En cas de victoire lors du prochain match, le Lierse enverra le Cercle en D2.

Jean-Marie Pfouff

Retrouvez-moi sur Twitter, Facebook et sur la page de la Jup’ Académie.

Bart Van der Van Krrr, ce Bel Homme, est aussi ici et .

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

4 commentaires

  1. On va encore avoir Lierse!!! Putain mais ce club est magique, je crois qu’il va devenir mon club de coeur à la place du Standard comme un vulgaire Ben Arfa…

  2. @Blaah : le plus dur est de donner l’illusion qu’il y a autant de moments de qualité que d’actions scandaleusement nulles.

    @Homerc : je ne dis plus rien avec ce club, capable d’être brouillon mais convaincant, et jouer de manière effroyable la semaine d’après. Mais s’il remporte les PO3, je suis quand même curieux de voir ce qu’il vaut face aux clubs de D2 lors du Tour Final.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.