La Lens académie note Caen-Lens (1-1)

Allez, plus que 4 matches à subir cette année avant une bonne descente chez les tocards, où, je n’en doute pas, nous trouverons notre place…

Ce déplacement à Caen s’annonçait comme une belle purge, une de plus, en visite chez une équipe qui nous avait confirmé à l’aller tout le bien qu’on pensait d’elle. 2 équipes de merde avec des effectifs rassemblant les plus grands pourvoyeurs de spectacle de L1 que sont Eduardo, Jemaa, Nivet ou Maoulida, un temps qui semblait partir à l’orage, peut-être la fin des derniers espoirs des mathématiciens lensois : il n’en fallait pas plus pour que votre serviteur décide de visiter la Normandie.

Cette affiche, qui fleure bon le lundi sur Eurosport, semble, première curiosité du match, passionner les foules normandes. D’Ornano est quasi rempli et on voit même, deuxième curiosité, des mecs vendre des places au black sur le parking… D’ailleurs, tout le monde semble pressé de jouer le match, même côté terrain. On a ainsi pu assister, 3e curiosité, à une belle attente de 5 minutes au coup d’envoi, tout ça parce que l’arbitre a fait débouler tout le monde 10 minutes trop tôt.

La composition lensoise est sans trop de surprises, seuls Yahia et Jemaa sont remplacés par Queudrue et Maoulida, Sow supplée Hermach blessé et Démont est préféré à Aurier.

Runje, Bédimo, Touré, Queudrue, Démont, Varane, Sow, Roudet, Akalé, Eduardo, Maoulida.

Heureusement que tout le monde était prêt avant l’heure, parce que le match commence fort : 30 secondes, Bim, but. Et quel but ! une frappe de poussin B sur laquelle Runje se troue vient poser l’ambiance de notre fin de saison. L’avantage d’être 19e depuis 34 journées, c’est que prendre des buts débiles, ça ne nous touche même plus. Certes le scénario change, des fois Yahia shoote sur Démont et ça finit en lucarne (vs Paris), d’autres fois, Bédimo fait des contrôles de la cuisse qui se transforment en csc (à Lyon), alors là, tu penses bien que c’est pas la frappe d’un mec de 16 ans à moitié croquée sur lequel notre gardien se déchire qui va nous faire douter. C’est simple, je ne me souviens même plus d’un match où on n’a pas pris un but à la con.

A noter qu’en face, Caen n’a pas la même expérience, et semble porté par l’euphorie de ce but que personne n’attendait. Illustration avec Raineau qui, dans la foulée du but, se transforme en l’allégorie du « gars qui s’enflamme » en tentant coup sur coup un « amorti de la poitrine-volée du gauche à 40m » et une astucieuse tentative de « lob à 25m avec gardien sur la ligne » qui finit en tribune.

Cette parenthèse sur le ¼ Warholien que les Caennais semblent savourer, on commence tranquillou notre match. Caen ne sait pas trop s’il faut jouer ou pas, lâche assez rapidement le ballon et surtout laisse trop le jeune Niang se débrouiller tout seul.

De notre côté, comme d’hab’, on peut compter sur Eduardo pour nous massacrer la moitié des actions mais il a cette fois la complicité de Thébaut, le gardien normand, qui semble dans un grand soir. Malgré un Akalé qui multiplie les petits-ponts et les centres dangereux, le portier nous sort régulièrement le grand jeu :

Une tête de Varane, un sauvetage in extremis sur un centre de Bédimo, un tir de Roudet et une déviation du regard sur un coup-franc d’Akalé qui finit sur le poteau confirment la forme du portier. En face, Caen n’est pas fou dans le jeu et compte trop sur Hamouma pour faire seul la différence. Celui-ci vendange la balle de 2-0 et dans la foulée, logiquement, on égalise par Varane, sur un corner bien tiré par Akalé.

On insistera bien avant la mi-temps, par l’intermédiaire de Bédimo et Akalé, mais le score en restera là.

On reprend après la pause avec le même schéma, Caen est brouillon et ne sait pas trop construire et nos joueurs font les efforts nécessaires pour ne pas prendre l’avantage. Eduardo massacre une frappe aux 16m après avoir pris le dessus sur la défense centrale normande, et dans la foulée, Runje sort une balle de Mollo.

Passée la 60e, la 2nde mi-temps sera la confirmation ultime, s’il en fallait une, de la faiblesse abyssale de notre équipe. Bölöni sort Sow pour Jemaa, soit un milieu défensif pour une chèvre. Dès lors, l’équipe est complètement coupée en 2 avec 4 défenseurs et 6 mecs plus ou moins devant.

Comme les Caennais ne semblent pas bien meilleurs, on assiste à un bon match de Jupiler League, avec une occasion sur chaque remontée de balle. Si Runje et Démont sauveront le point du nul, qui ne nous sert à rien, il faudra toute la maladresse de Roudet ou Eduardo dans l’avant dernière passe pour ne pas réussir à profiter des 4 ou 5 occasions de contres à jouer en supériorité numérique. Pire, Jemaa et Maoulida réussissent respectivement à ne pas cadrer une tête à 5m du but et à rater une frappe à 2m sans gardien…

Nos attaquants sont nuls à chier et comme pour gagner des matches il faut marquer… avec tout ça, on ne peut pas dire qu’on ne mérite pas de descendre. Pis je ne suis pas inquiet, Lille va bien finir par nous achever… VDM.

Les gros nuls :

Runje : 1. Un but tout pourri, des dégagements au pied trop rapides et ue tronche qui ressemble de plus en plus salement à celle d’un alcolo des pays de l’Est. Au bout du rouleau.

Bédimo : 4. Comme Caen a tout joué de l’autre côté, il n’a rien eu à faire du match défensivement. Comme de son côté, c’était Eduardo qui jouait ailier, il s’est dévoué pour que ce dernier n’ait rien à faire offensivement. Tous les débordements et centres étaient du latéral que Sorbon a eu toutes les peines du monde à tenir. D’ailleurs, j’aurais rien eu pour qu’il insiste car le rouge n’était pas loin…

Touré : 2. Un placement honteux sur l’action caennaise menant au but puis plus grand-chose. Queudrue a serré les vis, et Touré a terminé sa leçon du jour tranquillou.

Queudrue. 3. De belles couvertures sur les boulevards laissés par Démont et Bédimo, quelques coups de têtes rageurs, un coup-franc cadré bien claqué par Thébaut : c’eût été un bon match pour Franckie et sa banane s’il n’était sorti prématurément pour la 7 ou 8e fois de la saison. C’est con d’être bâti comme un poids lourd et d’être en sucre…

Démont. 4. Après 6 mois passé à polluer l’équipe avec ses coups de sang à Sochaux ou ses coups de poings dans les murs, Démont finit sa saison sérieusement. Depuis 2 ou 3 matches, il est l’un des meilleurs lensois, tant dans l’état d’esprit que dans le jeu. Certes, ça reste Démont, avec des passes à 5 m parfois joliment flinguées, mais il n’y a plus de boulevards laissés dans le dos et de défense laissée à l’abandon. +1 sur son sauvetage sur la ligne qui sauve ce famélique point.

Varane : 4. Bon match du défensif lensois. Pas mal d’interceptions au milieu et des relances, qui, si elles manquent encore de rigueur, restent intéressantes. Il lui a fallu 2 corners pour ouvrir son compteur but en L1. S’il veut en mettre d’autres, il a intérêt à se magner…

Sow : 3. Sow joue dur, trop dur. Sow fait des passements de jambes, trop de passements de jambes. Sow dribble, trop longtemps… et c’est dommage parce qu’il mettait régulièrement au supplice le milieu caennais (bon certes Nivet, Seube, ça reste light) par son côté imprévisible. S’il a plutôt bien géré son carton jaune, il a par contre manqué d’altruisme pour transformer les ballons de contre et ses percutions en occasions franches. Sa sortie mettra en évidence son importance dans l’entre-jeu.

Roudet : 2. Pas cher payé par rapport à l’activité du meneur lensois, mais vu le nombre monstrueux de ballons de contre qui ne vont pas au bout, il s’en sort bien.

Eduardo : 1. Bédimo ayant préféré jouer ailier, Eduardo a passé son temps à alterner entre le poste d’avant-centre et celui de milieu offensif gauche, ce qui en soit, n’a rien changé à l’affaire : ce mec est nul.

Akalé : 5. Comme Démont, il est en fin de contrat dans 2 mois et cherche donc un club. Du coup, il donne tout pour se montrer et pallier le désert technique lensois. Il a passé son temps à casser des reins, a sans doute battu son record de petits-ponts en 1e mi-temps, et la plupart de ses centres ont été particulièrement dangereux. Le corner c’est lui, le centre sur le poteau c’est lui, les têtes ratées d’Eduardo, Maoulida ou Jemaa c’est lui aussi. Les reins de Leca et Raineau, c’est cadeau. Au final, en 4 ans passés à Lens, Akalé aura été bon 2 mois, juste avant notre 2nde relégation : sale con !

Maoulida : 1. Un joli raté à 2m du but sans gardien vient récompenser la performance famélique de notre avant-centre. Si je pouvais lui faire bouffer ses bandelettes…

Les nuls même pas titulaires.

Jemaa : 0. Après nous avoir mangé 2 points contre Brest, 2 points à Auxerre, l’ami tunisien fait la passe de 3 en ratant l’immanquable en fin de match. Loin de moi l’idée de l’accabler, mais avec ses 6 points là…

Pollet : NN. J’espère qu’il retrouvera le niveau anté-blessure, ce qui ne semble pas être encore le cas. See you next year…

Yahia : NN. Rentré pour remplacer Queudrue, il a pu mettre 2 ou 3 coups de crampons histoire de marquer son territoire. Son entrée a surtout permis à Sertic d’aller se rassoir sur le banc.

En face :

L’équipe de Dumas est vraiment limitée et c’est avec une certaine tristesse que je lis le classement : ces mecs là sont 9 points devant nous. C’est donc qu’on est plus mauvais qu’eux et qu’on ne mérite pas mieux. Je reste néanmoins sceptique sur El Arabi, qui aura été nul sur les 2 rencontres (A/R), et sur un gars comme Nivet par qui passent tous les ballons alors qu’il est archi limité.

Si derrière, ça flotte à mort et qu’au milieu, ça manque de muscles (Yatabaré ??), je souhaite à Caen, malgré un calendrier merdique, de rester en L1, ne serait-ce que pour leur gardien.

Pour suivre l’actu de Lens, faites un petit détour sur www.rclensois.fr

Roazh Takouer

5 commentaires

  1. Je te trouve très sévère avec Eduardo, il a du mal dans la finition mais dans le jeu il est présent et fait la différence.

    Maoulida ou Jemaa en pointe c’est la même … Quand est ce que Boloni donnera la chance a Pollet…

    Sow est vraiment nul cette saison …

  2. « Runje, Bédimo, Touré, Queudrue, Démont, Varane, Sow, Roudet, Akalé, Eduardo, Maoulida. »

    Pauvre vieux va. C’est vrai que c’est super sale comme équipe. A la limite y a que les p’tits jeunes Sow et Varene, et peut-être Touré, qui ont quelque chose à offrir. Et malheureusement c’est leur marge de progression…

    La Ligue 2 c’est tout ce que cette équipe de merde mérite, c’est juste dommage que les spectateurs payent le prix de la médiocrité des joueurs et du staff.

  3. En même temps Akalé ne peux pas être bon quand il ne joue pas !
    Peut être que dans un groupe il est ingérable car les derniers coachs lensois l’avaient tous mis au placard, euh au loft pardon.
    Enfin je suis déçu de perdre mes ennemis préférés pour l’année prochaine !

  4. 1- Tout à fait d’accord avec le constat sur El Arabi… 17 buts ok, mais à voir dans un club qui ne compte pas que sur lui…
    2- Pour Nivet, c’est certainement le fait de ne l’avoir vu jouer que contre Lens mais dire qu’il est archi-limité est particulièrement osé. Certainement la limite en ce qui concerne la Lens académie de ne voir que deux matchs de lui par saison (et encore quand Caen et Lens sont dans la même division…)
    3- Si Caen est devant Lens, c’est un simple hasard… dû à leur parcours à l’extérieur.
    4- S’il devait y avoir un vainqueur sur le match de samedi, ce serait Lens, ce qui me conduit à vous trouver particulièrement sévère avec les Sang et Or…
    Bon vent en L2 et peut être rendez-vous dès le mois d’août !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.