La Scapulaire académie note Bordeaux-PSG (1-1)

Après avoir gagné à Ajaccio face à des corses qui vont en chier pour rester en L1, Bordeaux accueillait dimanche soir l’ogre Parisien dopé à l’hormone Qatarie plus communément appelée « argent ». Alors que tout le monde (et spécialement les footix néo-supporters-parisiens-c’est-mon-club-de-cœur-joue-la-comme-Alou-Diarra) s’attendait à voir Bordeaux se faire pilonner tel la ville de Dresde en 45, il en fut tout autre, la faute à des bordelais solidaires mais aussi la faute à des parisiens pas foutus de jouer en équipe.

Mais à Paris y’a quoi ? Un gardien italien adepte de la sortie aérienne hommage à Damien Grégorini, un latéral brésilien adepte de Jésus et pasteur évangéliste à ses heures perdues, un latéral ivoirien au placement aussi douteux qu’un calbute un lendemain de cuite, un axe avec Mamadou « Jules Winnfield » Sakho et Zoumana « Papus » Camara pendant que Lugano se détend sur le banc. Au milieu, faute de Chantôme et Matuidi, Kombouaré doit se rabattre sur Momo « Equarisseur » Sissoko et Mathieu Bodmer. Devant on retrouve les « 4 fantastiques » (lu un peu partout) : Nene, Gameiro, Ménez et Pastore (je vous laisse deviner qui est l’homme invisible). Une équipe à 80M€ (en gros) qui doit en théorie écraser tout ce qui se présente devant elle.

Pour contrer cette armada, on a qui ? Pas Henrique, Jussie, Marange, Savic ou Traoré qui sont tous à l’infirmerie même si les deux brésiliens devraient revenir sous peu (on en est pas sur pour Jussie, ça fait 3 semaines qu’il a disparu du Haillan). A ceux-là on ajoute Keita qui est mis au repos et on retrouve un groupe classique où Ciani fait son retour après sa suspension.

Pour la compo, c’est simple, Francis nous ressort celle de la semaine dernière, victorieuse en terre corse. Au but Carrasso donc, à droite on a Mathieu Chalmé, Trémoulinas à gauche alors que dans l’axe l’attelage Sané – Planus est reconduit, ce qui est pas pour me rassurer face à un Gameiro qui  pris goût au viol de défense bordelaise la saison dernière. Au milieu, N’Guémo est chargé de tenir Pastore, Plasil de faire le jeu, Maurice-Belay et FBK de percuter. En pointe on retrouve le duo qui semble marcher avec Yoan Gouffran et Cheick Diabaté. On a donc à peu près ça :

A quelques minutes du coup d’envoi, je traine encore devant football.fr (c’est du même niveau intellectuel que le CFC mais au moins ça laisse tes oreilles tranquilles) et aperçoit un commentaire d’une grande qualité : « allez paris victoire pour distancer les concourants ». Le match des illettrés est lancé en attendant celui des décérébrés et du duo Grégoire « je me CJPéise » Margotton – Christophe « Moi j’aurais pas fait ça comme ça » Dugarry. Madame les écoute 20 secondes et me dit : « Sérieux, c’est ça les meilleurs commentateurs possible ? ». Devant mon regard plein de dépit, elle me décapsule une bière. Cette femme est un génie.

Le match commence donc sur un bon rythme, le temps pour moi d’apprécier Diabaté qui tente de contrôler un ballon mais qui chute lamentablement. Madame rigole et je ne peux qu’être d’accord. Pas le temps de reprendre son souffle que je vois Ben Khafallah pratiquer son premier viol du match sur Tiéné. Son centre termine sur la poitrine de Ceara qui remise sur Sirigu.

A la 5ème minute, Sissoko débute enfin son match puisqu’il chausse Maurice-Belay par derrière. Carton jaune logique pour le grand con et coup-franc pour Bordeaux (qui ne donne rien, évidemment). A la 7ème, je vois Trémoulinas envoyer son 12ème centre du match (oui déjà) dans le Virage Nord et note que l’activité défensive de Ménez est aussi importante que l’activité cérébrale de Sissoko lorsqu’il décide de tacler.

Décidemment le flanc droit parisien prend plus cher qu’une gonzesse pendant son premier casting pour des films olé olé puisqu’à la 8ème, sur une combinaison Trémoulinas – Maurice-Belay, la défense parisienne est en feu. Heureusement Sakho pisse sur l’incendie et dégage son camp.

Alors que je suis détendu et que je me permets une seconde bière, Bordeaux concède bêtement un corner par l’intermédiaire de Sané. Sur celui-ci, Bodmer nous fait une air-Madjer qui profite à Sissoko qui place sa tête et marque. Lamine n’est pas irréprochable sur le coup et je me vois déjà entrain de le détruire dans l’académie. Mais nous sommes qu’à la 9ème, il ne faut pas brûler la peau de l’ours avant de l’avoir vendue comme le disait si bien Ouaddou.

Les supportix parisiens en tribunes sont heureux (« je te l’avais dit, il est trop fort ce Sissoko ») et imaginent déjà un festival à venir avec des buts à foison et un Pastore de génie qui polluera leurs rêves et leurs draps, les faisant douter de leur sexualité. Mais ce Bordeaux a du caractère (l’Equipe approves this) et réagit par un énième centre de Trémoulinas sur lequel Gouffran place une tête hors de portée de Sirigu qui plonge pour rien. Egalisation bordelaise. Canal en profite pour utiliser son « révélateur » de hors-jeu et pour signaler que Diabaté est hors-jeu. « Ils sont cons ou quoi ? » demande Madame, « il est inutile leur révélateur à la con ». Devant une telle déclaration je commence à la soupçonner de traîner sur des sites comme les Cahiers du Foot dans mon dos. Elle fait mine de crayon et me sert une nouvelle bière.

Cette bière ne fait pas long feu puisque Canal déclare que « Gouffran lance sa carrière ». Je rigole tellement fort que j’en recrache de la mousse par le nez.

Le temps de nettoyer par terre qu’on est à la 19ème et je vois Ben Khalfallah qui tente le Pont d’Aquitaine sur Tiéné. Il le dépose mais son ballon part trop loin et en touche surtout. Paris prend l’eau par les côtés, Ménez doit défendre et il aime visiblement pas ça. Bordeaux n’en profite pas alors que Dugarry, lui, profite des excès de zèle de l’arbitre pour se le faire. Ce sera son petit plaisir perso pendant le match.

Paris n’y arrive décidemment pas et s’en remet à de longs ballons par l’intermédiaire de Sakho mais Carrasso veille. Bordeaux joue et profite des boulevards laissés par les parisiens, notamment Ben Khalfallah qui percute bien mais qui foire complètement son centre à la 26ème, à moins que ce soit un hommage à la fin de carrière de David Jemmali.

Pendant que les bordelais tentent encore et toujours de passer par les côtés (Trémoulinas est une machine à centrer), les Parisiens participent au concours « Soit plus souvent hors-jeu que Djibril Cissé » avec Nene, Gameiro et Pastore en tête de liste, Ménez étant probablement trop occupé à faire un procès à son coiffeur.

A la 31ème, Plasil a le ballon à 25 mètres, n’est pas attaqué et décide d’envoyer une frappe qui prend la direction de la lucarne. Tel Ochoa le week-end dernier, Sirigu décide de se sortir les doigts et enlève le ballon de sa lucarne. Canal annonce qu’il plonge pour la photo et Madame annonce que les commentateurs sont des cons parce que s’il plongeait pas y’avait but.

Stéphane Lannoy décide quant à lui de craquer un peu en sifflant un peu tout et n’importe quoi, comme s’il voulait faire plaisir à Dugarry. A la 34ème, je crois halluciner puisque je vois Sané effectuer une bonne couverture de balle devant Tiéné. Surement un manque d’alcool me dis-je en me servant un Long Island. Dans la minute qui suit, Nene fait briller Carrasso avec une frappe lourde que le gardien repousse.

A la 37ème, j’ai la preuve que le match n’a pas réellement lieu : sur un ballon en profondeur, Sané bouffe Gameiro. Je prends conscience que l’alcool n’y est pour rien mais j’ai tout de même du mal à y croire.

La fin de la première période est une succession de centres bordelais qui ne donnent malheureusement rien alors que Canal montre que la ligne de récupération moyenne des bordelais se situe dans le camp parisien, tout simplement. La mi-temps se termine avec 12 minutes d’arrêt de jeu selon le chrono Canal. Bordeaux joue bien, Paris a du mal à l’image de Pastore qui a traversé la première période tel Jussie traversant sa saison.

La seconde période débute avec une conduite de balle de Pastore qui est catastrophique, j’ai eu l’impression de voir Darcheville sur le coup. Paris semble avoir de meilleures intentions avec Nene notamment qui tombe sur un Planus qui le tacle… à la Planus.

Paris pousse mais c’est pas vraiment dangereux. Pastore tente une louche improbable, Gameiro n’a aucune occasion, Nene est le seul à percuter au contraire d’un Ménez transparent.

A la 58ème, Maurice-Belay marche malencontreusement (je voulais placer ce mot) sur le coude de Trémoulinas qui sort quelques secondes pour se faire soigner. A la 60ème, Chalmé nous place sa spéciale Chalmé en chaussant Pastore par derrière à 40 mètres du but. Il échappe au jaune par miracle pendant que Javier râle auprès de l’arbitre en réclamant le carton. Pas de doutes, ce gamin s’adapte bien à la L1. Il s’adapte tellement bien d’ailleurs qu’il prend un jaune pour contestation 3 minutes plus tard alors qu’il est hors-jeu.

Bordeaux se remontre un peu, Plasil tente de déposer un ballon sur un coéquipier sur coup-franc mais personne ne touche la balle. A la 68ème, Maurice-Belay dépose Camara avant de centrer fort devant le but. Sakho coupe la trajectoire mais n’est pas Ciani qui veut, il loupe le cadre. A la 71ème, Maurice-Belay, encore lui, perfore l’axe parisien mais se fait attraper par Sakho qui prend un jaune lui aussi. Sur le coup-franc, Plasil décale FBK qui envoie une superbe frappe que Sirigu repousse comme il peut. Chez lui Ronald Koeman rigole, à son époque il aurait pété les deux poignets de Sirigu sur un tel coup-franc.

Le match devient un peu chiant, juste un peu émaillé par Kombouaré qui hurle au meutre après un tacle de Chalmé (« Comment ? Chalmé tacle et il n’y a pas faute ? C’est un scandale ! ») et par les premiers changements côté parisien avec la sortie de Nene et Ménez, remplacés par Jallet et Bahebeck. Côté Bordelais ce sont Gouffran (qui a mal au ventre selon Canal, qui est victime de priapisme selon moi vu qu’il a marqué 4 buts en 3 matchs) et Diabaté (qui est cramé) qui sortent, remplacés par Saivet et Modeste.

Paris semble se contenter du nul et les dernières occasions sont bordelaises avec une air-tête de Modeste sur un bon centre de FBK et un coup-franc de Trémoulinas qui passe à côté. Armand et Sertic sont entrés pour Sissoko et FBK, Sertic prenant un jaune avant même d’avoir touché un ballon. Le match se termine avec une dernière faute sur Sané. Bordeaux a réalisé un bon match et aurait mérité de l’emporter face à un PSG bien pâle et usé par l’enchainement des matchs. On se retrouve à 4 points du ventre mou du championnat l’air de rien. Place à l’analyse :

Les gars :

Carrasso (3/5 – Mode air-travail) : A part un arrêt sur la frappe de Nene et le but, il a rien eu à faire, ce qui était loin d’être gagné d’avance. Un match tranquille

Chalmé (3/5 – Mode roux-blard) : Face à Nene on pouvait s’attendre au pire. Mais c’est sans compter sur Mathieu qui l’a sorti du match en lui sortant : « Entre ton pansement sur le nez et celui sur ta gueule tu réussis à être plus moche que moi ». Auteur d’un tacle à la Chalmé sur Pastore il s’en sort sans carton. On appelle ça l’expérience il parait. Tellement heureux d’être interviewé à la mi-temps qu’il en a eu une érection.

Trémoulinas (5/5 – Mode machine) : Benoît avait sorti la machine à centrer sur ce match, avec plus ou moins de réussite (1 passe décisive en 30 centres ça fait peu tout de même). Défensivement il a bouffé Ménez qui n’avait de toute façon pas envie de jouer. Quelqu’un a du lui faire croire qu’il y avait des émissaires du Bayern en tribune pour qu’il joue comme ça.

Sané (4/5 – Mode patron) : A la 10ème, je suis à deux doigts de le pourrir tout le match. Il a su me donner tort en bouffant Gameiro qui est sorti du terrain en pleurant. J’ai toujours du mal à m’en remettre. La bonne surprise de la soirée.

Planus (4/5 – Mode Olive & Tom) : Marco a fait un bon match, sans se blesser ou prendre de rouge (il va pas tenir c’est pas possible), passant son temps sur le cul à lancer des tacles dont lui seul a le secret (le tacle glissé ou tu pars les deux pieds décollés avant d’arracher le ballon (et la pelouse) de la pointe du pied).

N’Guémo (5/5 – Mode Morbac) : S’il te chope c’est pire que des morbacs, c’est impossible de t’en débarrasser, Pastore en a fait les frais. Ce mec est juste monstrueux.

Plasil (4/5 – Mode homme à tout faire) : Jaro a été partout : à la récup’, à la construction, à la frappe, à la buvette, je crois même l’avoir vu me décapsuler une bière. Une très grosse activité que le milieu parisien n’a jamais su contrôler.

Ben Khalfallah (3/5 – Mode prédateur sexuel) : Face à une victime faible (Tiéné), Fahid s’en est donné à cœur joie, à coup de dribbles, de grand ponts, de crochets, de centres, c’était une véritable boucherie. Je commence à être content de voir Fahid jouer, ça change. Remplacé par Sertic à la 88ème.

Maurice-Belay (4/5 – Mode cassage de rein) : Pas de passe décisive contrairement au week-end dernier mais par sa faute Ceara porte un corset aujourd’hui.

Gouffran (4/5 – Mode on fire) : La dernière fois que Gouffran a marqué 4 buts en 3 matchs c’était en mini-poussin au tournoi de son quartier. Qu’il continue sur sa lancée on ne s’en plaindra pas. Remplacé par Saivet à la 80ème.

Diabaté (2/5 – Mode Picasso) : Diabaté quand il dribble c’est Picasso, personne ne sait ce qu’il va faire, pas même lui. Certains adorent, d’autres détestent. Alors autant j’aime bien l’œuvre de Pablo, autant celle de Cheick m’emmerde. (Je remercie Julien V. pour cette idée). Remplacé par Modeste à la 80ème.

Les entrants :

Saivet (non noté) : Comme le talent de Pastore, on ne l’a pas vu

Modeste (non noté) : Est entré au moment où « Faites entrer l’accusé » débutait sur la 2. Coïncidence ? Je ne crois pas.

Sertic (non noté) : 6 minutes de jeu, un jaune. Cyril Rool likes this.

Les mecs en face :

Plutôt que de faire un long discours sur combien ils savent pas jouer ensemble, je vous conseille de lire l’acad’ de Petit-Louis Fernandel.

Les remarques à la con :

·         Le coiffeur de Ménez devrait être fouetté en place publique

·         Duga s’est fait plaisir sur l’arbitre, Margotton en a pris partout

·         Un duel Tiéné – Ben Khalfallah… le Téléthon approche

·         Vu la distance entre le terrain et les vestiaires à Bordeaux, Lugano a du arriver en sueur (via @ZoneMixte)

·         Gillot délègue tellement que même pour l’interview de Paga il envoie un adjoint

·         Un mec à 0€ qui viole un mec à 42M€, c’est un peu comme si c’était la femme de ménage qui avait violé DSK

·         Canal + se masturbe sur les air-arrêts de Sirigu. Pitres

·         Discussion Trémoulinas – Hoarau dans les travées à la fin du match, le 10 Sport prêt à titrer : « Trémoulinas préfère centrer vers Hoarau »

·         Faut faire un truc pour Tiéné, c’est soit l’euthanasie, soit Châteauroux.

Bonus Magie :

Son meilleur tour cette saison

Bonus « Bon sang mais c’est bien sur ! »

Bonus « Qu’est-ce qu’il y connait au foot Rick Hunter ? »

Retrouvez l’échange Dugarry – Triaud :

L’attaque de Duga

L’empire contre-attaque version Triaud

Le retour du Duga

Bonus Cinéma, Tchin-tcha

Avant le match, Pastore, Nene, Ménez et Gameiro c’était :

Après le match c’était :

Bonus « Il nous reste un peu de drogue à football.fr »

Trop défoncé, le stagiaire n’a pas vu l’entrée de Sylvain Armand

 

Bonus “ce jeune a du talent”

Alors lisez son analyse.

Bonus “ils sont peut-être pas aussi jeunes mais ils ont du talent, plein”

Ici.

Message à caractère informatif :

Vous aimez Horsjeu.net et la Scapulaire Académie et nous vous aimons aussi. Si vous voulez que cet amour réciproque continue, abonnez-vous pour nous soutenir, ou faites un don. Et si vous n’avez pas d’argent, vous pouvez cliquer sur les pubs rapidement mais aussi en bas de page sur l’insigne +1, pour un meilleur référencement du site. L’éditeur est beau et rusé.

Ils soutiennent l’activité du Claude : Girondins33, Webgirondins , Chez les Girondins, Girondins Analyse, Supporters Virage Sud Centre Haut, Girondins4ever et La Légende des Girondins, Made in Girondins, Girondins de Bordeaux.net. Pour les suivre, vous avez aussi leur page facebook, tout comme celle du Claude himself sans oublier celle de Horsjeu.net, de la Scapulaire Académie ainsi que les profils de certains de vos académiciens préférés mais surtout de l’Editeur, ce si bel Homme, si beau et si intelligent (et je ne parle pas de son potentiel attractif mesdames). Le Claude est aussi sur Twitter pour des leçons sur l’alcoolisme, la vie, le nord, un peu tout.

Si vous ne deviez être fan que d’une seule page sur facebook (en dehors de celle de la Scapulaire Académie), ce serait celle-ci: Supporters des Girondins partout en France . La bise anale à ceux qui animent cette excellente page.

L'ancien

35 commentaires

  1. Il y assez de vrais trucs à reprocher aux commentateurs de canal+ pour ne pas en inventer et être de mauvaise foi.
    Sinon match assez improbable, Bordeaux aurait mérité de gagner juste parce que Sané a fait presque aucune erreur en défense, et que la tête de Gouffran est superbe.

  2. J’attendais ton analyse pour être sur de ce que j’ai vu, merci de le faire et ce dans le meilleur des styles ! le changement de la typo, c’est comunsymbol ?

  3. En fait c’est comme un symbole de mes déficiences en termes de copier coller à partir d’un envoi par mail. Mais c’est pas trop moche hein ?

  4. Ça passe. Et je comprends la difficulté de mettre en ligne passé 21h

  5. « Un duel Tiéné – Ben Khalfallah… le Téléthon approche »
    Bim!

    Sinon, c’est par coquetterie chez Claude ce festival de police différente ?
    Grande académie comme d’hab.

  6. Stupeflip dès la deuxième ligne… j’ai failli arrêter de lire.

  7. Est ce que le lancement de la carrière de Gouffran peut nous faire espérer l’éclatement de le jeune espoir Jussie ?

  8. Bonne académie!!Des notes surréalistes il y a encore 2semaines pour certains de ces joueurs!

    Je voulais savoir si il y avait un soupçon de pénalty sur Tremoulinas??, des tribunes on voyait pas bien!

    Par contre Menez est vraiment moche, et N’Guemo a quand même raté quelques passes bètement mais faut bien admettre qu’il est omniprésent dans l’entrejeux!

    « Chezlesgirondins » est décidemment un site sympa!

    Au fait 100%foot reprend toutes les vidéos quasiment dans l’ordre du comité!

  9. Je trouve pas super fair-play de votre part d’avoir mis en lumière FBK sachant que les Qataris recherchent un Arabe avec des pieds pas trop mauvais pour le merchandising arabe (des génies je vous dis). Gardez vos tanches !

    A part ça sinon Planus et ses tacles moches mais efficaces m’ont frustré. Son regard bovin aussi.

    Par contre, je comprend pas toutes ses références au sexe dans ton académie. C’est Astrid Bard qui déclenche ça chez toi ? Des fois on dirait un prêtre en mode « le saix, saimal ». C’est toujours péjoratif quand t’en parle

  10. je prends de plus en plus de houblon a lire cette mise en biere, c’est tout simplement petillant l’academie

  11. « Gouffran lance sa carrière »… magique !

    J’avais déjà pronostiqué un record de vitesse pour l’alcool qui ressortirait du nez de Claude Pèze en entendant cette remarque légendaire…

  12. C’est vrai que j’ai du mal à y croire :
    _ Sané qui fait un gros match,
    _ le rouqmoute qui se fait pas violer : j’pensais que Menez viendrait le voir un peu, il a du avoir les pétoches…..ou plutot il est pas équipé pour réfléchir
    _ Gouffran qui marque sans être hors jeu et un beau but en plus
    _ Mowgli qui retouve ses jambes…Comme toi Claude, dommage qu’en 30 centres, seuls 3 ou 4 soient potables.

    ça faisait longtemps que j’avais pas vu un aussi bon matchs de nos gaillards !!

  13. Ca faisait un moment que j’avais pas balancé ça.
    A l’aise Pèze.
    En plus madame se permet d’être hilarante, vous faîtes un sacré duo, cong.

  14. Et ben on va pas bouder notre plaisir, même si ce n’est qu’un match nul. On dirait un peu les marseillais qui viennent de gagner la coupe de la ligue :)

    Le plus réjouissant c’est ça en fait, le retour des sourires et du moral…

  15. Dommage tout de même que Margotton n’ait pas trouvé un nom qui claque pour cette confrontation, si le PSG était encore à Canal il aurait pu l’appeler le mediatico.

  16. Claude, va falloir arrêter les académies en petit et en italique, ça donne la gerbe les lendemains de soirée.
    Bonne académie anyway

  17. Coach Courbis, plains-toi au service mise en ligne, je n’y suis pour rien (presque)

  18. Putain je suis blazé pour une fois qu’on aurait pu chambrer les parisiens on se contente d’un pauvre match nul. Quel dommage pour le coup franc de Trémoulinas, j’avais le chibre en main, prêt à en mettre partout.

    Ce match c’est comme une meuf qui suce mais qui s’arrete avant la marée. Au final t’as l’impression d’avoir perdu ton temps.

  19. Depuis quand Coach Courbis boit en soirée ? C’est non stop d’habitude chez lui.

  20. « Un mec à 0€ qui viole un mec à 42M€, c’est un peu comme si c’était la femme de ménage qui avait violé DSK »
    Roooo des larmes de rires j’ai eu, des larmes

  21. encore une belle academie ne change rien ni d alcool ni de femme ni de club…

  22. J’ai des couverts en argent pour le dimanche, et découvert la Scap Académie par un beau lundi soir d’automne, et qu’est ce que c’est bon!!! Ma femme qui dort sur moi dans le canap se plaint des tremblements terre que je lui fais subir à chaque fou rire, soit toutes les 17 secondes! Claude, j’adore le style, j’adore ta femme, j’adore la bière… Vivement le prochain match de te lire!!!

  23. excellent comme d’habitude
    pour gouffran c’etait en u13 la derniere « grosse serie »
    a quand l’equipe de france espoirs,a,militaire ou
    le variété club de france,la danone cup,la coupe du monde des sdf,le challenge wannaaadoo(dixit gaby)?
    (rayez la ou les mentions inutiles)

  24. à oui pour la stat des u13 c’est doucet qui m’a rencarder,il a voulut me faire une palette jlui ai mis ma main dans la gueule
    j’ai jamais etait bon en géometrie

  25. Ben Khalfallah (3/5 – Mode prédateur sexuel) : Face à une victime faible (Tiéné), Fahid s’en est donné à cœur joie, à coup de dribbles, de grand ponts, de crochets, de centres, c’était une véritable boucherie.

    A quel moment ce mec a réussi un dribble? J’ai assisté à un air viol personnellement. Tu sens qu’il va vite, mais courir droit sur l’adversaire ou en dehors des limites du terrain ça ne sert a rien. Le seul vrai débordement réussi est venu de Chalmé. Hormis une frappe droit sur Sirigu, ce mec est aussi utile que du sirop dans un demi.

  26. La note de Chalme est FBK est un pur scandale, si on avait un flanc droit aussi bon que le gauche on martyrisait le PSG !
    Mais FBK comme Chalme sont incapable d adresser un bon centre le premier car il a deux pieds gauches et l’autre car il est incapable de déborder !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.