La Tchernobyl Akadémie note Ukraine-Angleterre (0-1)

Pour ce dernier match, l’Ukraine était dans l’obligation de s’imposer face aux Anglais pour accéder aux quarts de finale. Au vu de leur match face aux Suédois, on pouvait espérer un exploit. Au vu de leur match face à la France, on ne pouvait rien espérer. Pour ce match, Shevtchenko est laissé sur le banc. C’est Milevski la grande tige, qui est titularisée à sa place.

 

Le matchov

3 ème : Konoplyanka prend sa chance d’une frappe croisée. Cette dernière s’envole dans le ciel ukrainien. Rejoignant ainsi le ballon utilisé par Rami lors de son coup franc face à la Suède.

8 ème : Garmash frappe de 25 mètres. Le ballon passe juste à côté de la lucarne de Joe Hart.

16 ème : Selin (Dion) s’infiltre côté gauche et centre pour Milevskyi. Terry tacle in extremis la balle pour son gardien.

23 ème : Gusev (d’ail), repique dans l’axe aux 20 mètres. L’Ukrainien arme une magnifique frappe décroisée qui frôle la transversale de Joe Hart !

28 ème : Centre de Young pour Rooney. L’homme aux implants rate totalement sa déviation de la tête.

30 ème : Yarmolenko viole footballistiquement Ashley Cole, sa frappe enroulée est captée in extremis par Joe Hart.

43 ème : Yarmolenko réalise un festival dans la défense anglaise. Parker s’évanouit , Cole est dépassé, c’est finalement Lescott qui intervient au dernier moment pour repousser le ballon en corner.

48 ème : BIM BAM BOUM ! Gerrard dribble Yarmolenko et centre. Pyatov se chie litteralement dessus. Rooney hérite du ballon et marque de la tête dans le but vide.

54 ème : Rooney file au but. L’attaquant mancunien est repris par Yarmolenko.

61 ème : Yarmolenko adresse un centre parfait à destination de Milevski. La déviation de la tête de l’Ukrainien passe juste au-dessus de la transversale de Hart !

63 ème : Milevskyi lance Devic dans la profondeur. L’attaquant arme une frappe que Terry vient sauver derrière sa ligne… Le but n’est pas validé. Scandaleux ! Selon Joel Quiniov (le Joel Quinou ukrainien) le ballon est bel et bien rentré.

69 ème : Centre de Milner. Pyatov boxe le ballon. Cole récupère la chique. Il arme une sublime frappe du gauche, sans contrôle. Pyatov repousse d’un arrêt fantastique.

75 ème : Corner de Gerrard, Rooney est trouvé au second poteau mais le mancunien se rate et envoie le ballon directement sur les gants de Pyatov.

91 ème : Frappe enroulée de Yarmolenko, à l’entrée de la surface. Le ballon rase la transversale de Hart

 

Fin du match

L’Ukraine est éliminée. C’est un scandale. L’arbitre hongrois nous l’a mis bien profond. Monsieur Kassai, vous êtes un salaud ! Vous allez pas me faire croire que pour arbitrer ce match, il n’y avait pas mieux qu’un arbitre hongrois. (Tribute to T.Roland)

 

Les notov

Les titularov

Pyatov (2/5) Le but de Rooney est pour sa pomme. Sera sans doute fusillé aujourd’hui dans l’arrière cour d’une caserne militaire

Selin (4/5) Excellent offensivement. Une frappe sublime à la 73 ème.

Khacheridi (4/5) Efficace, propre, rassurant.

Rakitski (4/5) Efficace, rassurant mais pas propre.

Gusev (3/5) Il aura apporté un plus sur le plan offensif, quelques approximations dans le replacement.

Yarmach (3/5) Adjoint du général Timochtchouk, présent à la récupération, il aura parfaitement bien distribué le jeu.

Timochtchouk (4/5) Pour son dernier match en sélection, il aura fait le boulot. Propre, sobre, efficace. Quelques semelles bien placées.

Yarmolenko (4/5) Il en a fait voir de toutes les couleurs à la défense anglaise. Un slalom magnifique à la 42ème, digne des plus belles heures de Jean-Claude Killy.

Konoplyanka (4/5) Il a mis le feu dans la défense anglaise. Il aurait même pu égaliser à la 73ème sur une très belle frappe

Devic (4/5) Son but à la 62ème aurait du être validé. Le cinquième arbitre en a décidé autrement. INJUSTICE !

Milevski (3/5) Il se sera bien battu. Mais bon, sans génie. Une sorte de Tony Vairelles ukrainien en quelque sorte.

 

Les remplaçantov

Chevtchenko, entré à la 70 ème (non noté)

Boutko, entré à la 77 ème (non noté)

Nazarenko, entré à la 78 ème (non noté)

 

Bonus interview de Blokhine dans l’Équipe du 19 juin. morceaux choisis :

«Mandanda avait reconnu ne pas vous connaître, l’an passé, avant le match amical Ukraine-France. Vous lui en voulez ?

– C’est qui Mandanda ? Je plaisante (blanc). Ça reste un inconnu pour la majorité du monde du football. Si mes joueurs me demandent qui est Laurent Blanc, je peux leur expliquer facilement. Ce sera plus difficile s’il s’agit de Mandanda.

– De quels bleus vous sentez- vous le plus proche ? De Malouda peut-être, un pur gaucher comme vous ?

Vous trouvez qu’il me ressemble physiquement ? »

 

Tony Troicouillenko.

Le comité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *