L’Académie Française note France – Espagne (2-0) et tire sa révérence (et n’attendait que ça)

This is the end
Beautiful friend
This is the end
My only friend, the end

 

Vous l’aurez compris, on a perdu. Et on a été ridicule. Sur et en dehors du terrain. Tout de suite la compo des guignols :

 

Le match :

Tout commence bien pour CJP pour qui le match se joue à la « Donba Arena », oubliant au passage les deux « s » à la fin. Dans le même temps, je m’aperçois que Laurent Blanc, notre estimé sélectionneur, porte un bracelet « livestrong », sûrement parce que lui aussi s’y connaît en dopage.

 

La première mi-temps où tu t’emmerdes royalement :

4ème : Bonne récupération de M’Vila qui enchaîne avec une passe foireuse. Il a dû voir un best-of de la saison de Diarra.

5ème : Fabregas s’effondre dans la surface plus vite que la bourse espagnole après un contact avec Clichy. Monsieur Rizzoli ne se fait pas avoir et ne siffle rien. De mon côté, je siffle une bière.

7ème : Xabi Alonso croit qu’il est en mode débutant à PES tellement ses adversaires ont l’air nuls. Du coup, il tente sa chance de 40 mètres. Lloris est facilement sur le ballon.

10ème : Arbeloa, sorte de Mathieu Chalmé international, déborde côté droit puis centre dans la surface mais Lloris s’empare du ballon. La soirée va être longue.

16ème : Je m’emmerde déjà tellement que j’en suis réduit à noter que Fabregas est hors-jeu.

18ème : Attention, la scène qui va suivre pourrait heurter la sensibilité des plus jeunes : côté gauche, Iniesta lance Jordi Alba dans le dos de Debuchy qui tente une intervention désespérée en se jetant face contre terre. Pendant ce temps, Malouda ne comprend pas pourquoi Xabi Alonso est parti en sprintant alors qu’ils discutaient tranquillement. Il est certes roux mais il est loin d’être con le Madrilène, il a vu que la défense est à la rue. Alba centre, Clichy se place devant Lloris au cas où, Xabi Alonso n’a plus qu’à placer une tête imparable, 1-0 pour l’Espagne qui marque sur sa première accélération.

A noter que outre le travail défensif de Malouda (la flèche rouge), il est agréable de voir que M’Vila est super concerné par l’action. (Merci aux CDF)

19ème : Comme la croisière, les Espagnols s’amusent à l’image de Xavi qui tente sa chance des 25 mètres. La balle passe au-dessus du but de Lloris.

22ème : Seul joueur semblant concerné côté français, Koscielny sauve un centre en retrait de Silva. De dépit, j’insulte mon assiette de tapas qui n’avait pourtant rien fait.

25ème : Faute de Xabi Alonso sur Benzema à 30 mètres du but. Le Benz’ décide de se faire justice lui même et colle la balle en tribunes, dans la gueule d’un mec qui ressemble étrangement à Claude Puel. Chez lui, Jean-Michel Aulas applaudit.

28ème : Au petit trot, les Espagnols obtiennent un corner. Toujours sur le même rythme, Fabregas place sa tête à côté. Rami trouve que ça va trop vite.

30ème : Ramos tient à sa réputation de « con comme un manche » et cartonne Benzema à 30 mètres du but. C’est sourire aux lèvres qu’il prend son carton jaune. Cabaye tente la frappe directe qui file vers la lucarne. Sauf que ça manque de puissance pour inquiéter Casillas qui la met en corner histoire d’avoir encore un peu de travail. Ce qu’il ne sait pas encore c’est que ceci sera la seule frappe cadrée du match pour les Français.

38ème : Corner en faveur des Espagnols qui jouent toujours en marchant. Piqué colle sa tête au-dessus mais c’est presque anecdotique puisque après 1,5L de rhum, j’organise le match de l’année entre les pistaches et les noix de cajou, un raisin sec faisant office de ballon.

41ème : Cabaye prend un jaune pour une faute sur Busquets qui n’en rajoute jamais, bien évidemment.

43ème : Faute de Debuchy pour Alba. Xavi tente la frappe mais trouve Lloris sur sa route.

 

Mi-temps et match arrêté, les pistaches se retrouvant à 6 sur le terrain.

 

La deuxième mi-temps qui est encore plus chiante que la première. Hassan Cehef, c’est possible.

50ème : Xabi Alonso dégomme un mec en tribunes pour la déconne.

60ème : Sur un centre de Ribéry, Debuchy place sa tête au-dessus du but. Celui qui a eu le plus peur c’est le photographe placé derrière le but.

61ème : Iniesta a un instant « Barça » et trouve d’une superbe passe son coéquipier Fabregas dans la surface. Lloris sauve la patrie. Encore.

63ème : Benzema dégomme un nouveau mec dans la tribune et permet à Blanc de faire des changements. Attention, grosse prise de risques : Debuchy est remplacé par Ménez et Malouda par Nasri. Côté Espagnol, Pedro remplace Silva. Dépité, je pleure en achevant les noix de cajou.

66ème : Les Espagnols ont décidé de réellement se foutre de notre gueule en faisant entrer Torres devant à la place de Fabregas.

69ème : Pedro est lancé dans le dos de Réveillère. Son centre est sauvé par Koscielny qui expédie la balle en corner.

70ème : Après avoir fait la différence côté gauche, Ribéry centre fort. Sauf que Casillas n’est pas Zubizarreta et il ne se fait pas avoir.

75ème : Instant Abruti.com : Ménez fait faute sur un joueur espagnol, se tourne vers l’arbitre et lui sort dans un italien parfait : « Va fanculo » (traduction : je vous prie d’aller voir ailleurs pour avoir des relation anales, consenties ou non) pensant que le mec qui a présenté « Le Juste Prix » ne le comprendrait pas. Sauf que l’arbitre comprend et colle un jaune à Davy Crockett.

78ème : M’Vila est remplacé par Giroud. Heureusement qu’on perd et que c’est éliminatoire comme match…

83ème : Cazorla remplace Iniesta, Del Bosque, il est comme ça, il t’emmerde en faisant rentrer des joueurs offensifs alors qu’il mène.

89ème : Eloignez les enfants de l’écran : Pedro pénètre dans la surface et explose les reins de Rami sur son crochet. Alors que Rami se demande encore ce qu’il vient de lui arriver, Réveillère tente le toucher rectal sur l’Espagnol qui l’a senti venir et qui s’effondre. Penalty en faveur de la Roja et c’est le rouquin Xabi Alonso qui le transforme d’un contre-pied parfait. 2-0, la corrida est finie, Pedro repart avec les deux reins et les cervicales de Rami.

 

Fin du match, les Bleus sont éliminés et visiblement tout le monde s’en cogne, à commencer par les joueurs eux-mêmes. Place à l’analyse :

 

Les gars qui voulaient pas gagner :

Lloris (3/5) : Ne peut rien sur la tête, ne peut rien sur le péno (Lloris sur les pénos c’est un peu comme Bakayoko face au but). Il sort tout de même 2-3 ballons chauds.

Réveillère (1/5) : Plus souvent dépassé qu’une 106 sur l’autoroute. En plus, il provoque le péno du 2-0 comme un idiot.

Clichy (1/5) : Sympa, Silva n’a pas forcé son talent face à son coéquipier de club. Sympa, Clichy n’a pas forcé non plus son talent. Ou alors, il en avait rien à foutre du match, comme certains de ses coéquipiers.

Rami (0/5) : Les meilleures blagues ont toujours une fin.

Koscielny (3/5) : Seul défenseur français (h)au(t) niveau. Si Blanc n’a pas trop de merde dans les yeux, il en fera son patron.

M’Vila (1/5) : Pour ce match il avait décidé de s’inspirer d’Alou Diarra. Manque de bol, c’était celui de l’OM. Remplacé par Giroud à la 78ème.

Malouda (1/5) : Une bien triste façon de terminer sa carrière internationale. Remplacé par Nasri à la 63ème.

Cabaye (3/5) : Auteur de la seule frappe cadrée française, il a passé le reste du match à courir derrière la balle, mesurant ainsi ce qui le sépare d’un monstre comme Xavi.

Debuchy (1/5) : A un poste qui n’est pas le sien, il n’a rien fait si ce n’est se ridiculiser sur le premier but espagnol. Cela ternit un Euro pourtant très bon. Remplacé par Ménez à la 63ème.

Ribéry (3/5) : Bien que visiblement cramé, il a encore une fois tout donné sur ce match. Termine l’Euro avec 0 but au compteur mais une bien meilleure image de lui.

Benzema (1/5) : Encore un match sans pour le Madrilène, jamais en position de marquer. En même temps, quand on te laisse te démerder entre Piqué et Ramos… Un Euro à oublier.

 

Les mecs qui sont entrés pour nous faire honte :

Nasri (non noté) : Une entrée à l’image de son Euro : à chier. Et son attitude… Je préfère ne pas en parler, il ne le mérite pas.

Ménez (non noté) : Tous les clichés sur les footballeurs réunis en un seul homme. Bravo Jérémy.

Giroud (non noté) : Sa seule action de l’Euro ? Sa signature à Arsenal. Merci Laurent Blanc.

 

Les remarques à la con :

  • Perdre sur un doublé d’un rouquin, un des signes de l’apocalypse.
  • Les Espagnols vont être frais face aux Portugais, ils ont pas couru.
  • Ménez aurait dit « Ferme ta bouche » à Lloris.

  • Finalement le mec qui a gagné le plus de crédit aux yeux des français pendant cet Euro, c’est Valbuena.
  • Blanc : « Nasri a un problème avec la presse » Sérieusement Laurent ? Qu’avec la presse ? Pas sur le terrain ?
  • Le coaching de Blanc, aussi utile qu’une saison de Secret Story.
  • Ceci est sûrement ma dernière Académie Française. Ravi de vous avoir connus.
  • Pour ceux qui veulent continuer à lire mes écrits, la Scapulaire Académie reviendra bientôt.
  • Fernando Nandrolans a noté les Espagnols.

 

Claude Pèze.

 

Bonus Laurent Blanc :

 

 

Bonus : Le bilan des Bleus :

Pour les Bleus, l’Euro c’est un peu comme le Bac. Découvrons tout de suite les appréciations du jury pour certains d’entre eux :

Lloris : Mention AB. Malgré une épreuve d’Anglais ratée (d’ailleurs, « sortie aérienne » ne se traduit pas par « stay on the goal line » Monsieur) et des difficultés à l’oral (il faut oser parler plus fort, même face à un Evra), Hugo a eu son bac facilement. Ira loin pour peu qu’on évite de lui confier des responsabilités.

Rami : Ferait mieux de se ré-orienter vers un CAP Esthéticienne ou Coiffure. N’a pas le niveau pour poursuivre ses études.

Mexès : Absent la moitié de l’année scolaire, son bac est un échec. On ne peut pas continuer à jouer au football lorsqu’on s’empiffre la moitié du temps.

Diarra : Mention Bien. Il n’a rien foutu de son année scolaire mais obtient son bac haut-la-main. Dans le jargon, on appelle ça du vol.

Cabaye : Mention TB. Son année en Anglais renforcé lui a permis de donner le meilleur de lui-même. Il finit major de promo à la surprise générale.

Nasri : Il faut penser à la ré-orientation. Cobaye pour la recherche sur le syndrome de Tourette par exemple. Ou candidat à l’émission « A la recherche de la nouvelle Nadine Morano ». Là, vous aurez le niveau.

Ribéry : Bac obtenu au rattrapage. Malgré des lacunes évidentes en français (on ne dit pas « j’ai dur » mais « je suis dur » ou « c’est dur » suivant les situations), il a fait des efforts pour se remettre à niveau. On ne croyait pourtant plus en lui. Il peut être fier.

Evra : Doit aussi penser à se ré-orienter. Vendeur de melons par exemple semble adapté pour lui. Après tout, il a bien su vendre le sien à Manchester.

Ménez et Ben Arfa : Séparés pendant l’année scolaire, on espérait qu’ils soient enfin devenus suffisamment mûrs pour passer le bac. Ont préféré foutre le bordel au fond de la salle.

Koscielny : N’a pas pu passer toutes les épreuves mais celles qui l’ont été furent réussies avec aisance. A suivre.

 

Bonus Ultime : Faites comme Claude Pèze qui se prend en photo et tentez de gagner une meilleure TV pour ne pas regarder les Bleus, allez donc voir par ici.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

19 Comments

  1. C’est avec plaisir que je te retrouverais sur la Scapulaire car franchement, c’est pas un cadeau que de te refiler des Acads sur des tocards pareil. Quoiqu’avec FBK on était pas mal non plus :p

  2. Bravo, belle académie. Et puis, cet hyperlien sur le mot « travail », on tutoie le génie !

  3. Moi j’aime beaucoup, sauf le passage sur les 106, qui n’ont rien demandé à personne.

  4. « Les Espagnols vont être frais face aux Portugais, ils ont pas couru. »

    Je dirais même plus, les Espagnols vont être frais en finale, vu le peu d’efforts concédés depuis le début de la compétition.

    Au final, je suis heureux de cette non-compétition de nos Bleuets 87, car ça a rendu ton Acad’ encore meilleure.
    C’est ton foie qui doit être content.

  5. Belle dernière acad !

    Font chier ces cons à se faire éliminer par des roux qui sentent…

    Bref, on espère relire l’académie française rapidement (sans faire injure à l’ami Max-Gallo Bossis) et voir qui sera le couillu qui reprendra les rênes de cette équipe…

    Loulou accepterait-il une pige avec Michel Mezy ? on peut garder Gasset au passage, ça sera marrant pour l’apéro (Blokhine en guest star)

  6. Belle acad’ Claude. Moi ce qui m’insupporte c’est qu’on ait pris que deux jaunes dans ce match, dont un pour contestation. Sur une ou deux actions, il y’avait moyen de les plier en 4 les nabots.

  7. Encore une belle acad’ Claude. T’étais l’argument le plus sexy de cette équipe. Ne veux-tu pas prendre d’autres académies l’an prochain?
    Pourquoi? Parce qu’en combinant ton talent avec une équipe intéressante à suivre ça aurait vachement plus de gueule pour HJ. Note que je te lis à chaque scapulaire académies alors que je n’en ai rien, mais alors rien à taper des girondins.

  8. Juste une petite remarque, le bracelet jaune autour du bras de Laurent Blanc c’est pas un bracelet Livestrong, c’est un bracelet anti moustique

  9. le vrai drame de l’élimination des bleus, c’est d’être désormais privé de ce moment tellement formidable qu’est la lecture de cette académie.

  10. Ils auraient dû reconduire la grève…

    Une paire de couilles, ça Pèze ;)

  11. « Finalement le mec qui a gagné le plus de crédit aux yeux des français pendant cet Euro, c’est Valbuena. »

    Les francais sont cons.

  12. Une superbe académie claude comme dab je dirai, mais un petit bémol quand même sur le fait que ton oeil expert n’est pas remarqué les 4 simulations défensives de Jordi Alba qui nous coupent 4 occaz et coutent un carton ! Il est vrai qu’il y avait déjà assez a dire sur les français !!! Hâte de retrouver la scapulaire académie, bonne continuation.

  13. Clap de fin.
    Horsjeu.net devrait reconduire le contrat de Claude avec l’académie Française jusqu’au Mondial ’14.
    Et dire qu’à la fin du championnat de France cette année je me disais « fait chier l’OM, heureusement cet été y’a l’Euro pour vibrer un peu… »

  14. Moké HELP ! Je ne peux plus accéder au forum et je ne sais pas où poster pour avoir de l’aide, ça dit Error 403 Forbidden.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *