à la limite du footballistiquement correct Twitter facebook
 
Un autre football est possible

Horsjeu est fier de faire partie d'Alterfoot, le portail alternatif.

 




 

L’Académie Française vous parle de la tournante des Bleus

Mercredi 12 juin 2013

Au début je pensais faire des académies pour les deux matchs. Puis j’ai vu les matchs. Devant la nullité affligeante du spectacle proposé et pour vous éviter des commentaires du genre « si ma tante en avait elle serait plus douée en défense que Rami », j’ai préféré éviter les académies et me contenter d’un simple bilan d’une tournée totalement inutile vu que les mecs sont cramés comme des Allemands à Djerba et aussi motivés que toi le lundi matin pour aller au taff vu qu’ils pensent (ça leur arrive) déjà à leurs vacances à venir à Miami ou tout autre endroit où l’alcool coule à flot et où les filles sont légères. En attendant, place au bilan.

 clubmedfff

Les gardiens :

Hugo Lloris : Les 3 buts encaissés face au Brésil ne remettront pas en cause sa place de titulaire du poste. En même temps, mis à part une blessure grave, qu’est-ce qui pourrait remettre en cause son statut de numéro 1 ? Mention spéciale pour son : « je me suis pris pour un autre » avec son dribble sur Neymar dès le début du match contre le Brésil.

Steve Mandanda : Le marseillais nous offre une prestation plus qu’honorable face à l’Uruguay mais a la malchance d’être de la même génération que Lloris, ce qui le condamne à être doublure du joueur des Spurs toute sa carrière probablement.

Stéphane Ruffier : « La Capoeira c’est un truc de tante, je préfère le krav-maga ». Merci Stéphane, maintenant va t’occuper des potes à Frigide Barjot.
Les Défenseurs :

Benoît Trémoulinas : L’appelé de dernière minute (pour remplacer Clichy, blessé) n’a pas marqué de points lors de son match face à l’Uruguay, certains l’accusant même d’être en partie responsable du but encaissé. Si on a pas vu le même Trémoulinas qu’à Bordeaux c’est peut-être aussi parce que le milieu devant lui ne l’a absolument pas aidé, que ce soit à déborder ou à défendre.

Mathieu Debuchy : Face à la « pépite » Neymar, la latéral des magpies a montré des signes de fébrilité avec une agressivité qu’on ne lui connaissait pas forcément. Ça a tenu 45 minutes avant un craquage slipal digne des meilleures gastro vu qu’il filme les brésiliens sur le premier but avant de craquer et chausser Marcelo dans la surface. Toucherait-on aux limites du joueur ?

Laurent Koscielny : Le boss. Ni Springsteen ou celui du KFC mais un vrai patron de défense, le seul à surnager en seconde période face à l’Uruguay. DD faut pas déconner, pour aller au Brésil, le salut passe par le joueur d’Arsenal.

Mamadou Sakho : Le mec a réussi à surnager bien qu’associé avec Adil Rami. Ça te pose le niveau de la performance.

Eliaquim Mangala : Merci c’est gentil d’être passé. Non, je déconne, il serait salaud de l’enterrer pour sa première sélection (bisous Michael Ciani). Il est grand, il est costaud, il sait pas se placer, il fera carrière, comme Alou Diarra.

Jérémie Mathieu : Sifflé par un stade qui n’avait pas l’habitude de voir des roux, le Valencian (qui a passé la majeure partie de sa saison à jouer… dans l’axe) a commencé par perdre ses deux reins face à Hulk avant de monter en puissance et de livrer au final une prestation pas trop dégueulasse. Pas de quoi fantasmer non plus.

Bacary Sagna : Heureusement qu’il a encore sa coupe de cheveux dégueulasse pour s’apercevoir qu’il est sur le terrain. Une prestation plus transparente que l’éthique chez un mec du 10 sport.

Adil Rami : Le « meilleur » pour la fin : avec son look d’esthéticienne amatrice, le joueur de Valence a de nouveau montré ses limites à la face du monde. Air-interventions, air-tacles, air-têtes, air-marquage fictif, la panoplie des plus grands. Si jamais la France va au Brésil, il a plus de chance d’avoir un poste d’animateur dans un camping du Cap d’Agde qu’une place en Equipe de France.

 

Les Milieux :

Yohan Cabaye : Cramé comme les trois quarts de l’effectif, le joueur de Newcastle n’a pas pesé sur le jeu de l’Equipe de France comme il avait pu le faire quelque mois auparavant. En même temps on parle d’un mec qui joue chez le 16ème de Premier League…

Blaise Matuidi : « Tiens et si on faisait jouer 2 matchs de plus à un mec qui en a déjà joué 60 cette saison ? ». Alors oui DD, Blaise est un monstre cette saison, mais comme le disait Misou-Mizou : « Yé né soui pa oune machine ». Pourtant il ne fut pas catastrophique pour autant, ce qui est rassurant pour lui mais inquiétant pour les autres.

Mathieu Valbuena : Des matchs pleins, un costume de leader technique fait pour lui, l’admiration de tous… puis la tuile : 54ème minute du match contre le Brésil, tentative de triple rondade carpé avec hurlements et mains sur le visage loupée, l’arbitre ne siffle pas faute, la France prend un pion et tout le monde se moque du comédien Valbuena. Dommage.

Clément Grenier : Nouveau chouchou des médias après 2 coup-francs « Juninhesques », le Lyonnais venait remplacer Samir Nasri, blessé. Au moins lui n’insulte pas les journalistes et tente d’amener dans le jeu.

Josuha Guilavogui : Le mec est lancé dans la fosse aux lions et s’en sort pas trop mal. RESTECP comme le dirait Ali G.

Yoann Gourcuff : A la sortie du match face à l’Uruguay, Yo avait un texto de Marouane qui disait ceci : « Est-ce que tu viens pour les vacances ? Moi je n’ai pas changé d’adresse. Je serai je pense, un peu avance, au rendez-vous de nos promesses » suivi d’un « PS : valable aussi pour l’été 2014 ».

Etienne Capoue : Le mec joue toute la saison en sentinelle devant la défense, SEUL, et Deschamps lui colle un Matuidi dans les pattes. Du coup les « spécialistes » le trouvent nul et demandent ce qu’il fout en Equipe de France. Sérieux les gars ?

 

Les Attaquants :

Karim Benzema : « Sans ballon c’est difficile de marquer » a-t-il dit. Gerd Muller dément. Aussi mobile qu’un portique de sécurité, le madrilène n’a pas entièrement tort dans ses propos. Mais parfois Karim, faut aussi se sortir les doigts pour aller les chercher ces ballons.

Olivier Giroud : « Olivier il est grand, on a qu’à lui balancer des grands ballons devant, qu’il se démerde ». Cette phrase pourrait être signée Marc Planus mais non. Comme à chaque match depuis qu’il est en Equipe de France, le Gunner voit passer au-dessus de sa tête des ballons imprenables la plupart du temps. Et lorsqu’ils le sont, il a toujours les 2 centraux adverses collés à son cul.

Bafetimbi Gomis : « Quand c’est foutu tu lances Bafé ». Voici en gros les mots de Guy Stéphan à DD lors des deux matchs.

Alexandre Lacazette : Son entrée m’a permis de placer un « Alexandre Lacazette du Sorcier ». Probablement sa meilleure action.

Dimitri Payet : Le lillois aime frapper, de n’importe où sur le terrain. Alors oui c’est sympa de voir un mec qui prend sa chance, mais 10 frappes à 35m dans les bras du gardien c’est aussi super chiant. Mais quand il fait des passes, elle sont toujours hors tempo (généralement trop tard) et mal ajustée. Tu sais quoi Dimitri ? Continue à frapper de loin, on sait jamais, si un gardien relâche et que l’attaquant a suivi, on considérera ça comme une passe dé.

 

On se retrouve en août pour un match amical contre la Belgique.

Claude Pèze

 
Vos commentaires (vous pouvez créer votre gravatar en cliquant ici)
  • kikibrestois dit :

    France – Belgique j’en rigole d’avance!

  • fauxbert dit :

    Un peu dur avec « paillettes » quand même…le seul à pouvoir faire carré/croix quand y’a pas Francky « la famille » Ribéry et donc à pouvoir un poil percuter…
    Sinon je suis assez ok ! et j’ai bien lolé devant mon pc, ce qui reste l’essentiel !

    Analement

  • blaspheme dit :

    grande académie comme souvent.
    Pour tresh , je suis complètement d’accord , il a pas été aidé par gourcuff , il est souvent monté jamais servi dans de bonne conditions (ou presque).

  • Coco Seau d'eau dit :

    Je rêve où tu reproches a Benzema de pas assez décrocher ?

    Et enfin qqun de d’accord avec moi sur Payet, je commençais à désespérer.

  • Franck Ripoux dit :

    Je comprend pas, les quelques matchs que j’ai vu de Bordeaux, Tresh faisait les mêmes prestations.

  • Mark Van Rommel dit :

    L’ami Claude souligne parfaitement les décisions schizophréniques que la Benz’ doit faire pendant un match de l’EDF (à l’instar de feu-Anelka):
    Je reste en pointe, comme me demande tous les abrutis d’observateurs (coucou Jean-Mimi), au milieu de Thiago Silva et David Luiz (scusez du peu) et je touche 4 ballons dans le match (aucun exploitable parce que mes potes ne savent pas centrer), ou bien je décroche pour tenter de créer des décalages, toucher des ballons, provoquer balle au pied, et alors là c’est le perpétuel scandale natianal de l’attaquant français qui décroche.

    Relevé hier dans le comité: « Il y a des joueurs qui devraient dire adieu à l’équipe de France. Et le dernier en date : Karim Benzema, comment peut-on insister ? » Jean-Michel Larqué.
    Comment peut-on dire des conneries pareilles? N’existe-t-il pas des dérogations permettant de mettre à mort une personne intellectuellement déficiente pour raison de salubrité publique?

  • Citer Misou-Mizou dans une académie de l’EDF: respect et chapeau bas

    Dark « moi non plou yé né soui pa oune machine » Vador

  • waynedt12 dit :

    Pour remplacer le Benz devant on pourrait rappeler Steve Savidan, un mec qui sait faire des appels et qui fait pas semblant lui au moins.
    Bon j’aime assez es quelques posts commentant le jeu du Benz. Mais y’a pas de conclusion. Que faut il donc faire ?
    Changer d’animation ? Changer de joueurs ? Changer de système ? Passer à 2 devant (ça paraît compliqué avec DD la mule) ?

  • Coco Seau d'eau dit :

    Attendre que les martiens de Space Jam rendent son talent à Karim

Laissez un commentaire