L’Eredivisie Academy, avant-dernière journée

AZ – De Graafschap : 4-0
Buts : Maher 22′, Poulsen 31′, Wormgoor 54′ (csc), Benschop 79′ pour l’AZ.

Un match avant la fin de la phase aller, l’AZ décroche le titre de champion d’automne ou plutôt champion d’hiver comme on dit ici aux Pays-Bas. Malgré un coup de mou lors des trois derniers matches : nul à Malmo en Europa League (0-0),  puis une lourde défaite a Heerenveen (1-5) et un nul à Excelsior (voir plus bas) en championnat. L’AZ a fait le boulot à domicile contre De Graafschap. Maher ouvre le score sur un tir des 20 mètres et va continuer d’alimenter sa propre hype. 10 minutes plus tard, Poulsen plie le match à la suite d’une combinaison avec Holman. Une deuxième mi-temps bien maîtrisée permettra d’ajouter deux buts.

 

Excelsior – Heerenveen : 0-5
Buts : Dost (13′, 18′, 43′, 58′, 66′) pour Heerenveen.

13 matches sans défaite en championnat, record du club en cours. Heerenveen l’équipe en forme du moment pulvérise Excelsior à l’extérieur. Dost qui voulait partir à l’Ajax l’hiver dernier semble s’être rabiboché avec son coach. La grande tige inscrit un quintuplé. Bon c’était contre Excelsior, c’est à relativiser, mais ça lui permet tout de même de prendre la tête du classement des buteurs. Ron Janssen semble avoir trouvé la bonne formule avec un 4-3-3 typiquement néerlandais. Deux ailiers Assaidi et Nasringh aliment un finisseur : Dost. Le milieu de terrain travailleur est mené par l’excellent Djuricic. Derrière, la révélation s’appelle Gouweleeuw, le jeune arrière central devrait bientôt alimenter les colonnes du service transferts.

 

PSV – NAC : 1-0
But : Mertens 37′ pour le PSV.

Un peu à la bourre samedi soir, Frite s’est fumé son traditionnel joint d’avant-match comme un pauvre lycéen qui quitte le bahut pendant ses 10 minutes d’intercours. Salement. Frite se pose et assiste à une première mi-temps vivante mais sans trop d’occasions, à part celle qui amène le but de Mertens. Et encore, c’était une demie occasion. A la 37′, Mertens donc sur son côté gauche repique au centre, crochète son défenseur et déclenche une frappe que ten Rouwelaar aurait dû stopper. Arrive la mi-temps et l’occasion d’applaudir les héros de 1978 qui ont remporté la coupe UEFA. Et là le drame de la deuxième mi-temps. Frite émerge et se rend compte que ce match est en fait une vraie purge. Frite commence à stresser et sent que l’égalisation du NAC est possible. A raison, puisque à la 60ème minute, Janse coté droit centre mais Kolk seul face à Isaksson manque totalement son contrôle. Ouf. La fin de match est marquée par l’expulsion de Lens fraîchement entré. Dans le temps additionnel, l’arbitre siffle un coup franc pour le NAC, Lens tire dans le ballon pour perdre un peu temps. Carton jaune logique. Sur ce même coup-franc, Lens, qui n’était pas à 9 mètres, empêche le tireur de frapper ce coup franc. Second carton jaune en moins de 30 secondes. Bravo champion. Ça a au moins permis de réveiller le public qui a tenu à rappeler à l’arbitre quel est le vrai métier de sa maman. Match sale du PSV mais les 3 points sont dans la poche. Sinon le clasico il paraît que c’était bien.

 

FC Twente – NEC : 2-0
Buts :  de Jong 57′, Chadli 73′ pour Twente.

Les équipes de bas de tableau ont semble-t-il trouvé la tactique pour faire déjouer ce FC Twente à domicile. Le NEC s’est présenté sur la pelouse de la Grolsch Veste sous la forme d’un bloc compact aligné très bas et a opéré par contre. En première mi-temps, le NEC pose beaucoup de problème et manque l’ouverture du score par Zeefuik. En seconde période, Twente  prend l’avantage par Luuk de Jong sur coup de pied arrêté. Le NEC se découvre alors pour tenter d’égaliser, ce qui laisse plus d’espace. Chadli en profite pour tuer les derniers espoirs du NEC.

 

RKC – Ajax : 0-1
But : Ramos 42′ (csc) pour l’Ajax.

Avec les victoires de l’AZ, Twente et du PSV, l’Ajax devait s’imposer pour ne pas décrocher. Avec quasiment la moitié des titulaires absents : Sigthorsson, Boerrigter, de Jong, Alderweireld, Boilesen, Janssen. Francky avait décidé de titulariser le jeune Klassen, Ebecilio, et Blind. Aissaiti a même été ressorti de la cave ces deux dernières semaines mais pas El-Hamdaoui quand même. La victoire à Waalwijk a été poussive, et l’unique but de la rencontre est venu d’un csc de Guy Ramos sur un centre à ras terre d’Erikssen. L’Ajax s’est mis en difficulté tout seul. En début de match, Blind assure mal une passe en retrait qui aurait pu coûter un but. Sulejmani a manqué un penalty peu après l’heure de jeu. Et en toute fin de match Vermeer se loupe sur un dégagement mais Mark Janssen manque de lucidité. Même constat que pour le PSV, un match sale mais les 3 points sont là.

 

ADO Den Haag – Heracles : 2-0
Buts : van Duinen 8′, Immers 81′ pour ADO.

ADO traverse ce championnat de manière anonyme. Bien installé dans le ventre mou, ADO s’est défait d’Heracles en leur laissant la possession du ballon et opérant par contre. Van Duinen tout en sang froid marque d’entrée de jeu. Heracles a la balle mais cette possession est stérile. En deuxième période, Heracles domine toujours mais c’est ADO qui est le plus proche de marquer. Au milieu d’une défense passive, Immers réussit le break d’une frappe à l’extérieur de la surface sur laquelle Pasveer est trop court.

 

Feyenoord – FC Utrecht : 2-2
Buts : Bovenberg 31′, Duplan 51′ pour Utrecht / Guidetti 2′, Cabral 66′ pour Feyenoord.

Feyenoord manque de régularité pour pouvoir prétendre à plus dans ce championnat. Après avoir battu à domicile le PSV. Feyenoord pouvait logiquement prétendre a la victoire à Utrecht. Guidetti avait ouvert le score après 2 minutes de jeu seulement. Mais Utrecht revient dans la rencontre par Bovenberg le latéral droit très remuant. Quelques instants plus tard, Duplan manque l’occasion du 2-1 mais le Français se rattrape en deuxième mi-temps en marquant sur tacle ! Feyenoord égalise sur une frappe lointaine de Cabral que le papy van Dijk 43 ans aurait dû repousser facilement.

 

Vitesse – FC Groningen : 0-0

Duel intéressant entre deux équipes du sub-top qui a débouché sur un match nul et vierge. Le Vitesse confirme qu’il est le spécialiste du 0-0. Les meilleures occasions du match pour le Vitesse sont à mettre au crédit de Bony et Hofs. Le premier voit sa reprise de la tête déviée par le gardien, le second à 7 mètres du but ne cadre pas. Coté Groningen, Andersson a envoyé une belle frappe qui prenait la direction de la lucarne mais Velthuizen était vigilent.

 

VVV – Roda JC : 2-0
Buts : Maguire 45’+1′, Linssen 83′.

Suite à la correction reçue à Heracles (7-0), de Boeck l’entraîneur du VVV avait décidé de démissionner. Il a été remplace par Wil Boessen. Changement payant puisque le VVV remporte le derby du Limburg, et laisse la dernière place a Excelsior. Le match se résume à une histoire de penalties. VVV ouvre le score sur coup de pied de réparation après une faute stupide du gardien de Roda qui prend rouge. Ensuite Junker à l’occsasion d’égaliser toujours sur penalty mais sa frappe est repoussée par de Vogt. Linssen double la mise à 10 minutes de la fin pour assurer trois points important pour le VVV.

 

Le match en retard :

Excelsior – AZ : 0-0

Arrêté à la mi-temps sur le score de 0-0 pour cause de brouillard. La KNVB avait décidé de ne pas rejouer le match dans son intégralité mais seulement de reprendre à partir de la deuxième mi-temps. Cette décision a clairement avantagée la faible équipe d’Excelsior. A 11 dans leur moitié de terrain, Excelsior n’avait qu’à tenir 45 minutes, sans compter que les remplacement étaient autorisés. Au final on a assisté au remake de l’attaque du gouffre de Helm. Et à la fin ce sont les gentils qui ont gagné.

 

L’instant nostalgie :

A la mi-temps du match PSV-NAC a eu lieu une petite célébration en l’honneur du 65éme anniversaire de Willy van der Kuijlen. L’un des deux seuls joueurs du PSV, avec Coen Dillen, a avoir sa statue au pied du Philips Stadion. Et là on parle pas d’un mec qui s’est barré a Barcelone pour aller gagner une C1. Non Willy van der Kuijlen c’est 17 saisons sous le maillot du PSV et 685 buts en 844 matches. Toujours recordman du nombre de buts marqués en Eredivisie  (311 en 539 matches), il était connu pour son jeu de passe longue et sa puissante frappe de balle aussi bien du gauche que du droit. Il y gagnera le surnom de « Skiete Willy » (Tire Willy en français). Mister PSV, son autre surnom, n’a jamais eu la reconnaissance internationale qu’il aurait dû mériter pour deux raisons. D’une part parce qu’il n’a jamais voulu quitter le Brabant et son PSV pour un club étranger, et d’autre part parce qu’il faisait partie du clan van Beveren qui s’est brouillé avec le sélectionneur au sujet du traitement réservé à sa majesté Cruijff et ses courtisans (Neeskens entre autres). Willy a décroché trois titres de champion des Pays-Bas, deux coupes nationales et une coupe UEFA où il marqua en finale retour contre Bastia.

 

Le classement

1  AZ 38 (+22)
2  PSV 34 (+25)
3  FC Twente 33 (+26)
4  Ajax 30 (+19)
5  sc Heerenveen 28 (+15)
6  Feyenoord 28 (+11)
7  Vitesse 26 (+6)
8  FC Groningen 23 (0)
9  ADO Den Haag 21 (-5)
10  Roda JC Kerkrade 21 (-16)
11  Heracles Almelo 20 (+3)
12  NAC Breda 18 (-5)
13  FC Utrecht 17 (-6)
14  RKC Waalwijk 15 (-13)
15  NEC 14 (-12)
16  De Graafschap 12 (-21)
17  VVV-Venlo 10 (-24)
18  Excelsior 8 (-25)

 

Frite Philippe.

Si vous voulez une Eredivisie academy de qualité toutes les semaines abonnez-vous à horsjeu.net. Frite pourra quitter son boulot d’esclave pour se faire exploiter à la place par l’éditeur ce bel homme.

Frite Philippe est maintenant sur Facebook. Une page Eredivisie academy a même été créée. Si vous avez des questions, commentaires, critiques, insultes à propos de l’Eredivisie academy, Frite se fera une joie de vous répondre surtout aux insultes.

Le comité

3 Comments

  1. Bravo Frite pour ce papier bien rempli. Par contre, je trouve ça assez insolite de reprendre un match reporté là où il s’était arrêté, même chez nous on aurait pas fait ça.

    Bise anale

  2. @ Bart

    J’ai trouve ca aussi bizarre, mais pas surprenant de la part de la KNVB. Ils ont quand meme enquete pour savoir si le club Excelsior n’etait pas responsable de l’annulation du match pour cause de brouillard.

  3. Bonjour.
    Tu dis qu’on peut t’insulter.
    Penses-tu que l’électricité c’est compatible avec le fait d’être un paysan ?
    Sinon, c’est quand que ton facebook il va être un peu plus lekker, pour que j’en devienne fan ?
    Sinon change pas j’aime les frites. Façon New Kids.
    PS: Quelle sauce ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *