à la limite du footballistiquement correct Twitter facebook
 
Un autre football est possible

Horsjeu est fier de faire partie d'Alterfoot, le portail alternatif.

 




 

Lille-Nancy (1-1) : La LOSC Académie livre ses notes

Dimanche 19 août 2012

Ligue 1 Épisode 2 - Le déménagement.
_
(Note du Sergent : malheureusement, je n’étais pas physiquement disponible pour la rentrée dans le Grand Stade. Je devrai le découvrir si tout se passe bien pour une des rencontres de Septembre. Qui ne sera pas celle face au PSG, mais vraisemblablement le match contre Lyon, ou contre un des adversaires européens si qualif’ contre Copenhague il y a. Egalement, je ne me relis pas vraiment, alors mes excuses si fautes de frappe il y a !)
Enfin ! Enfin, le LOSC n’évolue plus dans un stade champêtre (mais pas dénué de charme, surtout pour un nordiste). Pour jouer un rôle majeur et régulier au plan national, pour briller sur la scène continentale et aussi pour assurer le développement financier du LOSC, le Grand Stade était indispensable. Quasiment terminé (il le sera complètement courant Octobre), il est en tout cas près à accueillir sa première rencontre. Je vous épargne un roman sur l’histoire du projet, les problèmes, sur l’éventuel naming d’une marque associée au nom du stade (je m’accroche toujours au souhait illusoire de voir le LOSC Lille – oui oui, c’est la dénomination officielle désormais, tu parles d’une connerie – recevoir un grand d’Europe dans sa Goudale Arena). Vous trouverez plein de ressources sur le web, qui vous détailleront ça bien mieux que moi. L’unique élément qu’il faut prendre en compte, pour juger de l’ampleur de la nouvelle cour de récréation lilloise, c’est que le nouveau Stade compte un peu plus de 50 000 places (en sachant que le LOSC a annoncé avoir vendu environ 30 000 abos pour la saison), avec toutes les infrastructures modernes (et aussi les problèmes de stationnement / circulation / d’inflation) qui vont avec. Pour les ignares et les deux futurs chômeurs du fond qui ne suivent pas, le stade n’est pas à Lille à proprement parler ; il se trouve à Villeneuve-d’Ascq, comme le Stadium. Le Grand Stade est beau comme un Balmont. J’ai dit.
_
N’en déplaise à 100% de la presse footballistique, je ne vais pas tirer de conclusion après une journée de championnat. Ni après deux, ni vous montrer le classement au bout de trois journées. Vous avez saisi la chose. Il est à peine bon de rappeler que le LOSC a battu Sainté en déplacement la semaine dernière. Je ne manque pas non plus de vous rafraîchir la mémoire en vous disant que la première équipe à défier Lille dans le Grand Stade, Nancy, est aussi la dernière a s’être prise une rouste dans feu le Stadium – communsymbole.
_
Dois-je faire un aparté sur la prestation des Dogues sélectionnés en Bleu ? Allons-y, parce que je crains ne pas avoir la même vision que 90% des médias français. Pourtant, le Sergent a 10/10 à chaque œil, soit un peu moins que Florent Balmont. Prenons homme par homme :

  • Mathieu Debuchy a joué une vingtaine de minutes avant de se blesser. Outre l’ignoble impression que sourire lui coûte de l’argent, sa courte copie équivaut à une partition bien pâle. La Bûche rate des passes. La Bûche tente de dribbler (et échoue, bien sûr). La Bûche frappe lamentablement de 30 mètres. Continue à faire ta tête de con, continue à envoyer des textos à Yo sous ta couette en réponse à ses « Newcastle c tro bien vien », et le bon vieux Jallet va prendre ta place – et pas seulement parce que sa coupe de cheveux est un hommage au Maître.
  • Rio, titulaire, a disputé une mi-temps : c’est ce que Rudi avait demandé à DD. Dans une équipe sans véritable meneur, avec un trou béant entre les quatre de devant et les six de derrière, à laquelle il faut ajouter un désert axial (Karim décrochant uniquement pour jouer avec ch’ti Franck, à gauche, à gauche, à GAUCHE !), Mavuba s’est mué en organisateur. En réussite dans ses transmissions (plutôt) courtes, allant jusqu’à participer à plusieurs actions à une touche de balle, notre aimé Cap’tain a fait ce qu’il sait faire. Le souci, c’est qu’en allant demander le ballon à sa défense centrale, et en combinant avec ses milieux excentrés ou ses latéraux, le jeu devient vite stérile sans la présence axiale que j’évoquais. Rio a donc dû allonger ses passes de temps à autres, ce qu’il fait avec plus de pondération avec le LOSC. Il n’aura trouvé dans ces phases que des touches ou des Uruguayens. Dommage de l’avoir vu à côté de cette tanche de Gonalons, et pas à côté de Capoue (ou de Yo bien évidemment).
  • Marvin Martin a joué la fin du match. Comme à chacune de ses rentrées en Bleu, on peut louer sa capacité à fluidifier le jeu et à réussir ses ouvertures. La relative bonne impression que laisse son entrée en jeu s’explique aussi par la présence à ses côtés d’un second milieu (Capoue) n’hésitant pas à la fois à prendre l’axe et l’initiative, avec une dose d’agressivité bienvenue – ce que ne fait pas cette arnaque qu’est Gonalons.
  • Malheureusement pour lui, Dimitri Payet n’a pas eu le droit de fouler la pelouse avec ses coéquipiers de club. Même pour quelques minutes. En tant que supporter losciste je suis un peu déçu de ne pas l’avoir vu, surtout après avoir assisté au festival Briand – je n’ai rien contre lui, mais le bon Jimmy a dessiné une bien laide caricature de tous ses travers. Avec les retours anticipés de Rémy et Ménez, Dim va devoir sortir ses tripes pour retrouver le groupe France. Ah, il a quand même été meilleur que Gonalons.
  • De son côté, Florent Balmont a battu l’Uruguay.

Si l’on en croit Paquet, pas d’arrivée d’un défenseur central de prévue. Je reformule : si l’on en croit Paquet, en cas de blessure et pendant la CAN, on est dans la mouise. Quoique, tout vicieux que je suis, je donnerais de l’argent pour voir évoluer une charnière Rozehnal-Soumaoro en match officiel.

 

Vois-tu toi aussi l’ogre nancéien qui se profile à l’horizon ? Attention, cador du championnat en vue. La seule équipe à avoir gagné à domicile lors de la saison 2012-2013. Tremble, LOSC Lille ! L’armada emmenée par Jean Fernandez est crainte aux quatre coins de l’Hexagone. En tout cas, les téléspectateurs la craignent. Qu’importe le résultat : l’ASNL, c’est moche. Une défaite nancéienne sera toujours empreinte de cagade, de genou, ou d’une défense qui cède après avoir tenu la plus grande partie du match. Un match nul de Nancy sera toujours la conséquence d’une attaque inoffensive, plus que d’une défense pénétrable. Une victoire lorraine sera toujours marquée par un CSC, ou par le but étonnant d’un joueur au talent sporadique (entre ici Djamel Bakar) ou d’un défenseur oublié (entre ici Puygrenier). Pour preuve, et sans jugement définitif, Nancy a battu Brest la semaine dernière, 1-0, but de Thébaux contre-son-camp sur une faute de main dans les arrêts de jeu.
_
La Lorraine a ses idoles. Ses joueurs de classe. Une équipe qui donne envie : Ndy Assembé (carrière : Nantes, Valenciennes, Nancy ; hâte de voir la suite) dans les bois. Ça reste un bon gardien, mais bizarrement quand à l’échelle de la Ligue 1 je dois désigner le gardien titulaire qui me rassure le moins, c’est lui que je choisis (je viens de le mettre en condition pour qu’il fasse le match de sa vie). En défense, les centraux sont des bons bourrins qui misent plus sur leur jeu de tête que sur leur pointe de vitesse : Puygrenier, Lotiès, Sami, André Luiz. Sur les côtés, des rejetés ailleurs (Muratori) côtoient les espoirs du club (Haïdara).
_
Le milieu est partagé de la même manière entre joueurs-moyens-de-Ligue-1 (Mangani, Ayasse, Salif Sané) et promesses (comme Jeff Louis, arrivé du Mans). Plus vraiment de joueur à gros volume à la fois offensif et défensif comme Bakaye Traoré. Je recycle un de mes marronniers de l’année passée, mais ça n’a pas changé alors je vous emmerde (Nancy me rend vulgaire) : le danger viendra des ailes sur lesquelles Karaboué ou Moukandjo ont l’habitude de multplier les courses. Moukandjo peut aussi jouer dans l’axe, mais le seul buteur (terme abusif s’il en est) de formation emmené pour le déplacement, c’est Bakar. Bakar, c’est près de 100 matches avec l’équipe au chardon. Pour 7 buts.
_
Je ne pouvais terminer qu’en vous présentant l’étoile de Nancy, que dis-je, le joueur qui fait lever tout Marcel-Picot, au talent inné et inouï : Yohan Mollo. Un état d’esprit irréprochable, une technique pure et dépouillée de tout geste fortuit, une personnalité humble et un leader charismatique. C’est ça, Yohan Mollo, qui a préféré quitter ce grand club de Grenade qui lui a tout donné, et auquel il a tant donné – dans le seul but de faire rêver les enfants de Lorraine (la région, pas l’autre), et plus haut, plus loin : les bambins de toute la France. Car oui, je le dis ici : Yohan Mollo est le football.
_
(Note du Sergent : après réveil en sueur en plein milieu de la nuit et relecture du paragraphe ci-dessus, j’hésite encore à interdire cette partie aux personnes sensibles et franchement amoureuses du football)
_
Yohan Mollo, quoi. Manquerait plus qu’il fasse de bons trucs contre nous ce soir. Bon, Jean Fernandez le compare à Ribéry, alors qu’il joue comme Scarface contre l’Uruguay et on n’en parle plus. Âmes sensibles s’abstenir (je l’aurais finalement placé, mais c’était ça ou la censure), voici à quoi devraient ressembler les challengers du soir :
_
Ndy Assembé – Haïdara, Puygrenier, A. Luiz, Sami – Mangani, S. Sané, Karaboué – Mollo, Bakar, Moukandjo.

Couloir gauche Haïdara-Mollo donc. Vous êtes toujours là pour les remplaçants ?
GrégoriniLotièsMuratoriAyasseGrangeLouisZitte. Mon dieu.
L’incertitude planait sur la titularisation de Debuchy, remise en question par sa blessure contractée avec l’équipe nationale. Verdict : il fera la gueule dans les tribunes plutôt que sur le terrain. Pas d’inauguration pour lui. Pas de transfert pour le moment. Pas de condition physique. Pas de Cabaye dans le groupe France. Il doit être heureux de son début de saison. Manquerait plus qu’il signe au PSG.
_
Deux solutions se présentaient pour pallier l’absence de Debuchy, et c’est celle qui a ma préférence qui est retenue : Béria passe à droite, Digne débute (Bonnart est remplaçant). Ménagés avec les Bleus, Martin, Payet et Mavuba tiennent leur place.
_
Je l’annonçais : Tulio reprend sa place à Nolan. Balmont rentrera pour honorer le Grand Stade. Rodelin est sur le banc et pas en tribune (!), Sidibé est lui toujours en phase de reprise. Klonaridis devrait commencer avec la CFA. Mendès n’est pas retenu (rires).
_
/!\
ALERTE BLESSURE DE BASA
A L’ÉCHAUFFEMENT.

ON VA TOUS MOURIR.

ENFIN…
SURTOUT LUI.
/!\
_
« Aurélien, tu vas jouer avec David ce soir. »

_
Sur le banc : Elana, Bonnart, Balmont, Gueye, Rodelin, Bruno, Roux.

Le môtch
1′ : On a beaucoup dit de Kalou que c’était un joueur plutôt irrégulier. Que nenni, son premier ballon se résume à un contrôle raté… dans la lignée de son match à Geoffroy Guichard.
3′ : M’interrogeant sur la non-titularisation de Balmont pour la première au G.S. (pour les intimes), je me rends compte qu’il a fait boire un goûte de son sang à Pedretti, qui vient de déclencher une transversale-diagonale balmontesque vers l’aile gauche.
9′ : Jean Fernandez a repositionné Sami, défenseur central de son état, en arrière droit. Mais ce n’est pas tout, puisque Moukandjo joue en réalité aussi en tant qu’arrière droit.
 14′ : La première occasion franche est lilloise, et sur coup franc. Martin enroule son ballon au second poteau, pour Tulio qui prend le ballon de la tête (ça n’arrivera plus jamais). La trajectoire est croisée, mais malheureusement file devant le poteau de Ndy Assembé.
15′ : Match de contraste. Dimitri Payet fait l’amour au côté gauche de Nancy en majesté. De l’autre côté, Mangani est complètement anal au milieu. Sa passe file en touche.
22′ : Quelques sueurs froides sur deux corners nancéiens successifs, mais rien de bien concret.
23′ : Contre-attaque qui voit Kalou transperce le milieu nancéien, l’éliminant entièrement d’un seul geste. Il fait montre de ses qualités de « tout-droit » et part défier le gardien camerounais de Nancy. Les secondes qui s’écoulent entre le départ du rond central jusqu’au duel paraissent longues… L’opposition se transforme en panique, Kalou frappe du plat du pied à côté du but, alors qu’il avait tout son temps…
_
Vous vous présentez face au gardien, après avoir doublé deux fois. Dans ces conditions :
A) Vous vous avancez pour crocheter le gardien
B)  Vous piquez votre ballon au dessus du gardien
C) Vous vous décalez latéralement, puis croisez votre frappe
D) Vous fermez les yeux et faites une passe aux panneaux publicitaires
_
Vous avez choisi la réponse D
_
 Mauvaise réponse. Maintenant, vous avez l’air con.
_
33′ : Dix minutes plus tard, Nancy arrive inexpliquablement dans la moitié de terrain lilloise. Bakar, balle au pied, se dit que ce ne serait pas ballot de frapper. Après tout, ça fait une demie-heure que le match a commencé et Nancy n’a pas encore tenté sa chance. Il repique du côté gauche, et enroule sa frappe, de 25 mètres, dans le petit filet droit de Landreau, bien battu. Le même but qu’il a mis l’année dernière contre Lyon. Djamel Bakar dépucèle le Stade. Vomitif. 0-1
37′ : Bonne prise de balle de Tulio, il frappe de 30 mètres en plein milieu de la cage, c’est capté facilement. N’est pas Bakar qui veut. Putain.
40′ : Centre-tir de Kalou, trouvé d’une subtile pichenette par Payet, le ballon ricoche sur Sami, ricoche sur Assembé, et c’est dégagé. Magnifique.
41′ : Depuis la touche concédée par Nancy sur l’action précédente, Béria et Martin échangent magistralement sur l’aile droite. MM déborde et se colle à la ligne de sortie de but pour centrer. La courbe est parfaite, déposée idéalement sur la tête de Kalou qui marque de la tête dans la lucarne nancéienne. Prends ça Tulio. 1-1
45’+2 : La défense du LOSC s’affole juste avant le repos mais tient le coup jusqu’à la pause.
_
Mi-temps : Interviewé, Kalou remonte dans mon estime. Je cite : « Nancy est une équipe difficile à jouer parcequ’elle ne joue pas ». Il a RAISON !
_ 
48′ : Pris de vitesse par Mollo sur un dégagement de la défense nancéienne (je crois, mais je ne suis pas sûr, qu’un dégagement de la défense équivaut à une ouverture à l’ASNL), Rozehnal revient bien sur l’ailier et récupère en taclant. Habile David !
50′ : Béria centre pour Tulio. C’est trop haut pour lui, et Kalou derrière arrive à mettre son extérieur du pied en opposition. Très bonne parade de Ndy Assembé.
55′ : En oubliant d’appuyer une passe simple, Chedjou met Digne en difficulté. Lucas se sent obligé de couper la contre-attaque en faisait une faute, et prend un carton jaune mérité.
62′ : Mollo, cible des Lillois et ayant pris les Lillois pour cible, est intelligemment préservé par Jean Fernandez. Jeff Louis prend sa place.
64′ : Bloc de Rozehnal sur une frappe nancéienne, mettant un terme à une action chaude consécutive à un centre dans la surface des Dogues.
68′ : Pedretti, porté disparu, est suppléé par Florent Balmont sous les vivas du G.S.
72′ : Après avoir multiplié des essais infructueux dans l’exercice, Digne parvient enfin à trouver preneur sur une de ses touches longues. De Melo hérite du ballon du fait d’une erreur du défenseur nancéien, mais est trop surpris pour en faire quelque chose. Tulio réserve aussi une surprise à son vis-à-vis et lui assène une semelle sans prévenir. Joyeux Noël.
73′ : Kalou, effacé, laisse sa place à Roux.
79′ : Moukandjo se rend coupable d’une faute similaire à celle qui a valu un jaune à Digne. Même sanction, mais c’était son deuxième, il est donc exclu.
80′ : On a toujours été pitoyables à 11 contre 10. On a perdu.
81′ : Martin cède sa place à Bruno. Coaching offensif, mais marrant à voir sur le pré : 3 attaquants de pointe de formation, Tulio invisible dans la surface, Roux exilé à gauche et Bruno en meneur. Sur son banc, Jean Fernandez applaudit.
84′ : Conséquence du carton rouge, Louis fuit et Ayasse rentre.
88′ puis 90’+2 : Deux frappes de Payet, une sur coup franc au-dessus, et une spéciale Dim de loin à côté.
_
Fin du match : Y avait la place. Ce sont des matches qu’il faudra gagner à l’avenir (même proche).
_
La feuille de môtch et la nalyse
La partie s’est résumée entièrement à une attaque-défense. Pendant les 30 premières minutes (avant le but de Bakar), le LOSC affichait, je pense, autour de 80% possession du ballon. Dominer n’est pas gagner certes, mais cette statistique est sortie pour bien vous prouver que Nancy refuse le jeu – Nancy ne connaît pas le jeu. Pire encore, je n’ai pas le souvenir d’un match récent où le LOSC a tant eu le ballon (66% du match de possession). Loin de moi l’idée de prendre une posture manichéenne, mais Nancy a réussi son pari, si dégueulasse soit-il. Le taux de réussite dans les passes est toujours haut (88% contre 77% pour Nancy). La technique de passe faiblit quand il s’agit de centres puisque sur les 27 centres (!), très peu ont été efficaces.
_
Pour un but marqué par chaque camp, le LOSC a tiré deux fois plus (12 tirs) que l’ASNL (5 fois). Je ne vais pas vous surprendre en vous dévoilant que Nancy a marqué sur son unique tir cadré.
Du reste, la finition du LOSC n’était pas à la fête (4 tirs cadrés seulement), avec comme point d’orgue l’énorme raté de Kalou. 4 des 5 frappes nancéiennes ont été déclenchées d’en dehors de la surface, la seule vraie réussite étant le but de Bakar. Lille a tiré 7 fois de l’extérieur de la surface, notamment par le biais de Payet, sans succès.
_
Enfin et anecdotiquement : les corners furent rares pour Nancy (2 consécutifs) et inexistants pour le LOSC, c’est assez rare pour être souligné. 
Landreau  : Rien eu à faire. Mais vraiment rien, à part bien sûr la frappe de Bakar sur laquelle il est deux mètres en retard. Jamais mis en danger sur les CPA nancéiens, et moins sollicité balle au pied qu’il n’a l’habitude de l’être. A dû diriger une charnière comprenant David Rozehnal.
_
Chedjou 
 : Quelques mouvements de panique dans la surface lors des rares incursions des blancs, et un petit moins dans la relance (même si l’on sait que ce n’est pas sa qualité première). Il est resté propre dans la couverture, mais ma mémoire ressasse sans cesse cette passe trop molle pour Digne qui a mis toute l’équipe en danger. Bordel, concentre-toi !
_
Rozehnal  : Oui, j’ose. Oui, je mets 4 à David Rozehnal. L’effet de surprise joue sans doute. Une note incroyablement bonne pour David, à la hauteur de l’évènement : entrée dans le Grand Stade, pas préparé pour jouer, sous la pression des critiques. Il a remplacé Basa au pied levé. « Vrai » stoppeur de la charnière, il a régné en maître dans les airs, s’est appliqué dans la conservation du ballon et s’est même permis le luxe de revenir et de tacler efficacement sur Mollo en deuxième période.
_
Digne  : Match impressionnant du ch’ti Lucas, bombe de vitesse et d’endurance sur tout le couloir gauche. Des lacunes à corriger pour progresser : la précision de ses centres, d’abord. Qu’ils soient spontanés et dans la surface, c’est un bon point (c’est toujours mieux que ceux de Béria de la gauche). Par contre, quand on a un Tulio qui traîne dans le carré, ce serait une bonne idée de le viser. Au moins sa zone quoi. Ensuite, il faut absolument qu’il arrête ses fautes stupides (évitables en plus). C’est comme avec la Bûche, dès qu’il a un carton je flippe jusqu’à la fin du match. Ah, la jeunesse !
_
Béria  : La blessure de Basa, quelle qu’elle soit doit alerter les dirigeants sur l’urgence de prendre un DC avant la fin du mercato. A l’inverse, si Debuchy s’en va, Béria sera titulaire à droite régulièrement (avec Sidibé et Bonnart en backup=). Il a plus que convaincu (à son poste naturel hein, c’est la moindre des choses). Quel match ! Une kyrielle de combinaisons près de sa ligne de touche, des allers, des retours, des allers-retours, des récupérations… Et des centres. Beaucoup de centres. Malheureusement un peu trop bernardmendyesques pour décrocher la note maximale.
_
Mavuba  : Dans son registre, très présent à la conservation et la récupération du ballon. Mais trop de fautes, un peu comme sait le faire Maxime Gonalons et surtout, un relâchement coupable dans le pressing : c’est lui qui est dans la zone de Bakar quand il frappe.
_
Pedretti  : Très bon en première période, mobile et inspiré dans ses passes, il a complètement disparu à la mi-temps. Sans doute s’est il perdu dans ses nouveaux vestiaires.
> Balmont  a bien sûr goûté au Grand Stade : il est rentré pour recevoir son ovation et mettre des taquets. Sur son temps de jeu : 100% de passes réussies.
_
Martin  : Un jour, je rêve de lire et d’entendre les médias arrêter de dire qu’il est là pour remplacer Eden. Quand comprendront-ils que ce n’est ni le même poste, ni le même style, ni même l’idée ? Marvin prend ses responsabilités dans la création et la possession : il est là pour remplacer Cabaye, même s’il joue plus haut que lui le faisait (et qu’il ne frappe pas des 30 mètres sur la barre). Le maître mot de son match est la disponibilité. On se s’attend pas à ce qu’il soit flamboyant dans le jeu, dans les dribbles ou dans la conduite de balle, mais à ce qu’il soit l’huile qui fasse tourner la mécanique. Son centre pour Kalou est une merveille.
> Bruno  a eu du temps de jeu : pitié Gianni, ne vient pas au coeur du jeu. Tu y es mauvais. Reste dans la surface et frappe. Rentré dans des conditions à la con.
_
Payet  : En jambes. On a revu le Payet de la préparation, mobile sur le terrain, assuré dans le jeu et dans ses provocations. Être décisif aurait été une bonne idée. Et tes frappes de loin Dim tu les mets à l’entraînement ?
_
Kalou  : Mérite un 3, même s’il aurait pu glaner un 4 d’encouragement. Un match qui rend optimiste quant au bon Salomon. Il s’est déplacé sur toute la largeur du terrain, a participé au jeu avec de bonnes idées pas toujours correctement terminées, est revenu aider Béria pour défendre et a marqué sur une jolie tête. En revanche une fois qu’on a transpercé le milieu nancéien et qu’on se présente face à son gardien, jamais, JAMAIS on ne doit choisir de frapper du plat du pied. Alors soit tu frappes fort et tu cadres, soit tu tente le crochet, mais pas ça. C’était hideux. Ce sera sympa de voir si au top physiquement Kalou cessera de disparaître (prestidigitation effectuée un quart d’heure avant sa sortie). 
> remplacé par Roux  : Lui aurait allumé Assembé, j’en suis sûr. Voilà ce qu’il m’oblige à faire : parler de choses qui auraient pu se passer et qui ne sont arrivées. Parce qu’on ne l’a pas vu du tout.
_
Tulio  : Au contraire du but recherché, le bon De Melo n’a pas usé la défense mais s’est fait user par elle. Bouffé dans les airs et pitoyable à chaque ballon reçu dans les pieds en pleine surface, les quelques remises réussies par Tulio auront toutefois servi à l’utilisation du ballon. +1 pour s’être relevé après avoir grimacé – d’habitude c’est létal pour lui.
_
Les autres apparitions
Le Grand Stade : Il est beau, il est grand, il résonne. Hâte d’y être.
_
L’ambiance du Grand Stade  : J’aimerais bien récupérer des témoignages de supporters, parce que ça donnait un peu l’impression d’un Stade de France bis (je sais bien qu’il y avait beaucoup de familles, de « spectateurs », Martine, c’est l’été, tout ça…). A voir pour les gros matches.
_
Jeff Louis  : Cruelle désillusion pour toi, le fils illégitime de Wilson Oruma et Apoula Edel. Tu es rentré et ressorti avant même de pouvoir conclure.
 
Champion d’Europe et méconnu.
_
_
Prochain match, prochaine académie. Le 21, on mange (du) danois ! La bise anale.
_
Sergent Garcia
_

Tags: , , , , ,

 
Vos commentaires (vous pouvez créer votre gravatar en cliquant ici)
  • player 14 dit :

    Jeff Louis; fils illégitime de Wilson Oruma et Apoula Edel. Mais oui c’est donc ça!

  • Fernando Nandrolonas dit :

    C’est long et dur. J’aime ça

  • stif dit :

    t es un malade et les quiches t emmerdent grave !

  • Mathias dit :

    aucune objectivité, Lille a un point et ne mérite rien de plus. Tes stats sont bidons, Lille à cadrer 2 fois, le reste c est du centre raté, … Nancy n a pas été mieux mais le partage des points est équitable !

  • Telz dit :

    Un peu d’humour ne ferait pas de mal aux 2 lorrains au dessus. Lille ne mérite pas plus d’un point ? Nancy refuse de jouer ils mériteraient jamais de prendre un point à quiconque, mais bon Fernandez on le connait. On a eu Auxerre maintenant on a Nancy, une petite ligne de 7 en défense et une boucherie dès qu’un adversaire passe les 30 derniers mètres. (D’ailleurs on cadre 4 fois, pas 2).

    En ce qui concerne les notes je te trouve sévère avec Landreau, il peut absolument rien faire sur la frappe de Bakar, le reste il a pas fait trop de conneries, et j’aurais mis un point en moins à Martin parce qu’il a perdu pas mal de ballon derrière qui auraient pu coûter cher contre une équipe qui essaie d’attaquer. L’ambiance du GS mérite un bon 3 quand même, dans les tribunes tu la sentais mieux, j’aurais mis 1 aux « supporters » marseillais l’an dernier quand ils gagnaient pas.

    L’arbitrage était calamiteux (des 2 cotés) : des fautes évidentes oubliées, des fautes inexistantes accordées (genre Payet à la 87′, ya rien du tout). J’aimerais qu’on m’explique où il y a carton rouge aussi. Bref l’arbitrage a bien coupé le match, ce qui ne rend pas service à l’équipe qui joue.

  • Mèch Tuyot dit :

    c’est beau cette académie, j’ai vu le match, c’était chiant par contre..
    en tout cas ça provoque des réaction du côté de Nancy, le début d’la gloire les trolls.

  • Frck dit :

    Non mais sérieux, ils vs faut quoi de plus les lillois pour battre les quiches lorraine?
    Vs êtes tellement mauvais que 50 000 spectateurs, jouer à 11 contre 10 jouer à domicile, et avoir les faveurs de l’arbitre ne vs ont pas suffi à nous battre!!!
    Continuez comme ça et la saison prochaine personne va se déplacer ds votre grand stade, Gd stade dont le 1er but a été inscrit par ….. NANCY!!! Trop fort!!!
    Dites moi, c’est vraiment cette équipe qui doit rivaliser avec Paris cette année? Looool

  • sergentgarcia dit :

    @Telz : Je suis effectivement sévère avec Landreau. Mon barème est un peu plus compliqué à appliquer avec un gardien… le fait est qu’on ne l’a pas vu, ni en mal, ni en bien. Pas décisif, donc un peu moins que la moyenne (comme tu sais pas de demi-point possible).
    Je ne me rappelle plus du premier CJ de Karaboué, mais le second est logique puisqu’il casse une contre-attaque (Digne a eu le même). Après Payet en rajoute des masses, il est vrai.

    @Mèch : Oh oui c’était chiant. Bien joué à Brest pour la victoire. Je crois bien que le match était chiant aussi dans son style, non ?

    @Frck : « Looool ».

  • Marc Dutroux dit :

    Keskidi Ribery au dessus ?

  • LeChmul dit :

    Merci Sergent, tu est relativement précoce en pluche, alors moi être content.

    D’après des copaing qui étaient au môtch, il y a eu de l’ambiance entre les deux but pour pousser, après les gensses ont eu ce qu’ils voulaient, alors ça a moins chanté.

    Je sens que ta note courante par match pour Kalou va être 3, moyenne de 1 et 5.

    Par contre tu m’a beaucoup déçu, je m’attendais à te lire beugler contre l’absence de Balmont au coup d’envoie.

    Sinon les supporteurs nancéens, vous avez rien à foutre ?