Lorient – PSG (1-2): La Merlus Académie livre ses notes

Toujours bloqué dans la pause, bien loin de retrouver le moral, je laisse une nouvelle fois à mon remplaçant le soin d’académiser le match. Et cette fois-ci face au PSG, il y a de l’espoir. Eh ouais.

Tristan

L’avant-match

Enfin, enfin on a vu du foot au Moustoir. Depuis le début de la saison – hormis la victoire contre Guingamp – les prestations que nous pondent les Merlus sont vraiment exécrables. Alors oui, « c’est une année de transition », oui « on a perdu beaucoup de joueurs » etc… ça fait depuis Septembre qu’on entend la même chose. Mais bon sang, faut que les joueurs se sortent un peu les doigts du cul. Hormis contre Bastia, aucun esprit « conquérant », pas d’agressivité, une faiblesse technique incroyable dès qu’on approche de la ligne médiane, des cadres supposés qui n’ont pas le niveau : Coutadeur, Guerreiro, Mostefa, dans une moindre mesure Bellugou qui est pour moi une véritable escroquerie. 1M€ pour un remplaçant de Bruno Ecuélé-Manga qui a été vendu 6M€ … Merci Loïc Féry ! La victoire contre Evian, à l’extérieur qui plus est, avec une équipe B contre la A d’Evian est porteuse d’espoir : il y a sûrement pire que nous dans le championnat mais surtout, on a des jeunes qui semblent pouvoir tenir la baraque. Exit les François Bellugou, Sadio Diallo et Gilles Sunu, bonjour à Yoann Wachter, Valentin Lavigne et Vincent Le Goff. Sylvain Ripoll semble avoir trouvé une formule qui fonctionne, j’espère que le Trader lui laissera du temps.

 

Le Onze de Sylvain Ripoll

 

Un onze vraiment jeune, très jeune même. Mesloub est reconduit au milieu suite à son excellent match contre Evian. Lavigne a sûrement gagné ses galons de titulaire après son but en coupe de la ligue, Guerreiro est aligné milieu gauche à la place de Sunu. Des changements forts mais surtout très cohérents : Sunu n’a pas de cerveau et fonce tout droit jusqu’à s’empaler sur la défense adverse, contrairement à Guerreiro qui a un jeu très technique en une ou deux touches. Du coup c’est Vincent Le Goff qui est titulaire au poste d’arrière-gauche. Abdullah est préféré à Mostefa, en espérant qu’il revienne nous apporter sa hargne et son agressivité, pourquoi pas sur les matchs à l’extérieur.

Le match en bref

Une mi-temps pour chaque équipe. Voilà le résumé de ce match qui, à mon sens, aurait pu être remporté par les lorientais si nous avions concrétisé les occasions en première mi-temps. Paris était à la ramasse, Lorient était en feu. Même qu’ils ont fait des passes en une touche de balle, des contres joués intelligemment, un pressing haut et efficace. Un truc porté disparu depuis le départ de Christian Gourcuff. Par contre, la deuxième-période fut plus poussive. Déjà parce que Lorient a reculé et puis parce que Paris a tout simplement mieux joué. L’entrée de Verratti a été déterminante, la sortie hasardeuse de Lecomte combiné à une incompréhension avec Wachter finira d’achever une prestation qui nous laisse sur notre faim. Une défaite encourageante.

Les Merlus Ultras, les seuls à soutenir le FC Lorient depuis le début de la saison au milieu des sifflets du Stade du Moustoir

Les notes 

Benjamin Lecomte (2/5) : Peut-être un peu sévère mais le deuxième but est pour sa pomme. Le premier est assez dur à arrêter, d’autant qu’il y a peut-être une légère faute de Cavani. Solide sur sa ligne, pas mauvais dans les airs, un double-arrêt exceptionnel avant la 50ème

Lamine Gassama (4/5) : Bon, on a toujours  l’impression que le ballon lui fait peur, mais défensivement il a été très propre, quelques bonnes relances et pas d’erreur de concentration. Faut refaire ça à chaque match maintenant.

Lamine Koné (3/5) : Un peu mieux que son compère de gauche, il a su faire parler sa puissance et sa vitesse face à Cavani.

Yoann Wachter (2/5) : Le jeune défenseur a eu parfois un peu de mal à relancer proprement. En plus, il est coupable sur le second but Parisien. On lui pardonnera ses erreurs de jeunesse.

Vincent Le Goff (3/5) : Bien aidé par Guerreiro sur son côté gauche, il a fait le travail face à Lucas sans se montrer dangereux offensivement malgré quelques centres.

Walid Mesloub (4/5) : Quelle différence face à Mathieu Coutadeur : de belles orientations de jeu, du jeu en une ou deux touches et vers l’avant qui plus est. Un peu juste défensivement mais il a fait les efforts nécessaires pour aider l’équipe.

Raffidine Abdullah (2/5) : Un jeu court plus que correct mais quel déchet sur son jeu long. Beaucoup de transversales ratés, de passes trop molles interceptés par les parisiens et une faute qui aurait pu lui valoir un rouge. On a vu mieux. Et puis cette frappe sérieusement …

Yann Jouffre (4/5) : Un coup en soutien de Ayew, un coup sur le côté droit, un coup milieu axial. S’il y a bien quelqu’un qui connaît presque tout les postes, c’est bien Yann Jouffre. Le capitaine lorientais a été indispensable en première période dans la conservation du ballon et dans l’orientation du jeu, toujours en une ou deux touches.

 

 Yann Jouffre, qui cherche désespérément à prendre un carton jaune pour son habituelle simulation

Raphaël Guerreiro (4/5) : Content pour lui, un super but qui vient récompenser une excellente première période. Un rempli défensif sans faille, il a formé une belle doublette avec le Goff. Ça sent la sélection en A avec le Portugal.

 

Raphaël Guerreiro, sur un nuage et récompensé pour son excellente première mi-temps 

Jordan Ayew (3/5) : « Seulement » trois. Il a été très bon pourtant, presque partout sauf dans la finition. 20 secondes de jeu, la première occasion, il doit la mettre ! Il peut faire mieux encore d’un point de vue collectif. Il cherche parfois à faire la différence tout seul alors qu’une passe toute simple était plus judicieuse.

 

Il a du mal à conclure Jordan Ayew

Valentin Lavigne (3/5) : Lavigne, c’est un bon cru. Après cette blague de très mauvais goût, parlons plutôt de son bon match. C’est qu’il ose quand même. Beaucoup de frappes, beaucoup d’appels. Il a faim et c’est toujours mieux de voir un jeune ultra motivé sur le terrain plutôt qu’un moins jeune qui ne fiche absolument rien sur la pelouse (Coucou Sadio Diallo, Alain Traoré etc…)

 

Les remplaçants 

Benjamin Jeannot pour Valentin Lavigne (67ème) Transparent

Gilles Sunu pour Yann Jouffre (74ème) A défendu et … et … puis c’est tout.

Denis Bouanga pour Raphael Guerreiro (82ème) De l’envie, du jus mais pas le temps. Tentative de lob qui aurait pu passer si ce n’était pas Sirigu mais surtout, un premier match en L1 pour lui. Félicitations !

 

Le remplaçant de la Merlus, qui a de l’espoir pour le maintien.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

2 Comments

  1. J’ai vraiment ragé pour vous, tellement vous méritiez mieux. Ce but de Cavani… quelle horreur ! Dommage pour Benjamin Lecomte, qui a fait sa boulette annuelle après un très bon début de saison.

  2. C’est rigolo cette banderole des ultras avec écrit « Allez les gays ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *