à la limite du footballistiquement correct Twitter facebook
 
Un autre football est possible

Horsjeu est fier de faire partie d'Alterfoot, le portail alternatif.

 




 

MANCHESTER UNITED – REAL MADRID (1-2) : LA RAIDE ET VILE ACADEMY LIVRE SES NOTES

Jeudi 7 mars 2013

Yo.

Luke Seafer étant parti montrer l’étendue de son talent (et de son caleçon) chez ce beau site qu’est Sportdub, je me charge d’académiser le match qui verra la Terre s’arrêter pour deux heures, dixit José Mourinho.

 

L’avant-mâche du mâche du jour : Manchester United – Real Madrid (Champions’ League) :

La pression est à son comble, et pas seulement dans l’estomac des gros membres. L’affiche du soir promet un superbe affrontement, avec de la sueur, du sang, et des larmes. Les Rouges Diables partent avec un supposé avantage, après le match nul obtenu à l’aller, comme l’indiquent les statistiques. Mais l’on sait que ce genre de rencontres se joue sur un détail. Une simple action, un fait de jeu, un geste de classe… Un micro-évènement peut faire basculer la rencontre.

D’autre part, ce match revêt une importance particulière pour moi. Ayant vécu en Espagne, l’Infernal Wayne Boulet a pu se frotter à la culture hispanique, et en a été fortement déçu. Et c’est pas parce que j’ai résidé en Catalogne que les Madrilènes m’ont paru plus sympas. Alors, Isabelle II de Castille, prépare-toi, comme dirait un académicien qui, je l’espère se reconnaîtra, ce soir tes chéris vont avoir chaud aux poils de cul ! Sir Alex va sortir l’artillerie lourde, les Meringues Royales ne verront pas la balle et on va passer à l’aise. Je ne m’enflamme pas, ni n’en fais trop. Non.

 

La composition diabolique :

PAN ! Le coup tactique ! Celui qui me dit qui l’avait vue venir celle-là aura droit à l’admiration éternelle de la Raide et Vile Academy. Mon presqu’homonyme est sur le banc ! Le Georges Abitbol mancunien n’est pas titulaire et au profit de qui ? Welbeck ? Ferguson est définitivement bourré.  Ou alors, il est vraiment… Diabolique et il compte faire mourir ses adversaires. Mourir de rire évidemment. Parce que pour le pestacle, Danny is in da place. L’autre évènement que vous n’aurez sans doute pas raté tellement la presse en a parlé, est le millième match de Ryan Giggs, ce que le Gallois fête dignement par une titularisation et côté droit, qui plus est, comme au tout début.
La défense alignée est la défense « type », Nani profite de sa forme du moment pour occuper le poste d’ailier gauche et le milieu de terrain le plus complémentaire de l’univers est présent.
L’équipe s’articulera donc en 4-4-1-1 comme suit :

Compo Man U

Subs: Lindegaard, Valencia, Rooney, Hernandez, Young, Kagawa, Evans.

Du côté du l’ancien club de Julien Faubert, on retrouve le désormais classique 4-2-3-1 avec les hommes de base du Special Ouane. (Si tu as automatiquement associé Benzéma à cette phrase, tu peux gentiment cliquer sur la croix blanche sur fond rouge en haut à droite de ton écran) :

Compo Real
Subs : Adan, Pepe, Albiol, Benzéma, Kaka, Modric, Callejon.

Le live où tu ne le sais pas encore mais, tu vas faire de Nani ton héros :

3’ : Rien de tel que de tranquillement découper un Portugais pour fêter un millième match chez les pros, vous n’êtes pas d’accord ? C’est également ce que pense Giggs qui indique à Coentrao l’emplacement de ses crampons, ce qui offre un coup franc à environ vingt-huit mètres de la cage de De Gea, complètement sur la gauche. C’est frappé par Cristiano Ronaldo, directement dans le mur.

7’ : Je ne suis pas Rolland Courbis, mais dites-moi si je me trompe tout de même, ou les joueurs mancuniens sont très tendus, jouent trop bas et ont du mal à aligner les bonnes passes ?

8’ : Très bon ballon envoyé par DiMaria jusqu’à Coentrao, lequel peut centrer et obtenir le corner, qui ne donnera rien.

11’ : Le jeu est arrêté quelques instants, Cleverley restant au sol suite à un contact avec Cristiano Ronaldo. La partie finit par reprendre après que l’Anglais se soit remis sur pied.

13’ : Enorme accélération de Welbeck, côté gauche, lequel voit Nani arriver derrière lui et le sert. Le centre flottant du Portugais est dégagé en corner, qui ne donnera rien.

15’ : Carrick (je crois), transmets à van Persie près du rond central, ce dernier lance Welbeck dans la profondeur, dont le décalage côté droit pour Giggs permet au Gallois de centrer d’un sublime extérieur pied gauche au deuxième poteau, où se trouve RvP qui voit sa reprise être détournée en corner.

18’ : Transversale de Ferdinand vers Nani, dans le camp des Rouges Diables, qui évite la sortie en touche. En un relais avec Welbeck et au prix d’une accélération monstrueuse, le voilà qui se présente vers la surface adverse, mais son centre donnera encore un corner stérile.

20’ : Corner obtenu par Giggs côté droit. Le Gallois s’en charge lui-même et trouve Vidic qui place une superbe tête… Sur le poteau gauche de Lopez. La gonfle revient sur Welbeck  qui ne trouve rien de mieux à faire que de l’envoyer sur le portier adverse. (Il n’avait que peu de temps pour réagir, je suis mauvaise langue, mais on s’en fout) Alors que la crise de nerfs me guette, je me rends compte que l’Anglais était hors-jeu(.net)

25’ : van Persie contrôle dans le rond central une chandelle de Vidic avant d’alerter Welbeck dans un mouchoir de poche. Danny fait alors parler son explosivité, pénètre dans la surface et tente la frappe du gauche en angle fermé. C’est évidemment détourné en corner, sur lequel RvP nous gratifie d’une reprise acrobatico-foirée.

28’ : Khedira tente la louche pour trouver Cristiano Ronaldo dans la surface, mais en plus d’être hors-jeu, l’ancien Rouge Diable est contré par Vidic.

32’ : Sur le côté gauche et près de la ligne médiane, DiMaria lance Higuain dans la profondeur. L’hésitation de De Gea à sortir offre un corner aux visiteurs. Cela ne donne rien à part un but de l’Argentin, largement hors-jeu.

34’ : Long ballon de Patrice « watermelon » Evra vers van Persie, dos au but, pour une tentative de frappe dans un angle bien compliqué. Le gardien adverse ne peut que relâcher le cuir, mais se rattrape bien de sa bourde en sortant au-devant de Welbeck.

38’ : Alors que le rythme ralentit quelque peu, on m’informe que chez Sportdub, on se lance dans l’analyse et l’on décrypte le jeu des deux équipes :

63911_342591875843029_1831890817_n

42’ : DiMaria, apparemment touché derrière la cuisse gauche, va être remplacé par Kakà.

45’ : Légèrement sur la gauche et sans solution, Cristiano Ronaldo allume du gauche et assassine froidement un enfant en tribunes.

Mi-temps : Après un démarrage compliqué, tout le monde a relâché ses sphincters en voyant les Rouges Diables prendre confiance et obtenir les meilleures occasions de cette première période. Pendant ce temps, Jean Colère est probablement en train de faire l’hélicoptère, les Borussen dominant le Shaktar 2-0.

48’ : A la suite d’un relais avec Giggs, Rafael perfore à l’entrée de la surface, sert Welbeck, qui contrôle comme il peut avant de transmettre à van Persie. Diego Lopez s’interpose et Varane s’empare du ballon. Mais Nani est là pour le subtiliser, il centre fort devant le but pour voir…Sergio Ramos propulser le ballon dans ses propres filets ! SATANT MERCI, il y a une justice dans ce bas-monde ! 1-0, et on entrevoit la qualification !

54’ : Özil décale Higuain côté droit mais le centre de l’Argentin passe devant tout le monde.

56’ : Evra dégage un ballon au prix d’un tacle glissé et de sa cuisse droite. Le ballon se dirige vers Nani, lequel ne voit pas Arbeloa arriver dans son dos. Du coup, la tentative de contrôle aérien du Mancunien se transforme en vilain coup de crampons sur les côtes de l’Espingouin. A la stupeur générale, l’arbitre sort le carton rouge. Tout le monde dans le stade est incrédule, Sir Alex sort de son siège en furie, Stéphane Guy débande. Sur le terrain, Madrilènes comme Mancuniens mettent quelques secondes à réaliser, le match vient de probablement tourner. Qu’on s’entende bien, le geste est dangereux et Arbeloa aurait pu être touché plus gravement. Mais ce n’est aucunement intentionnel de la part de Nani et la majorité des personnes ayant vu le match s’accorde à dire que le jaune aurait amplement suffi. Tiens, vous voulez quelques réactions Twitter ? Tenez :

 225578_428550843895502_751067042_n

59’ : Kaka combine avec Cristiano Ronaldo pour se mettre en position de frappe, mais il préfère mettre fin aux jours d’un oiseau qui survolait le stade.

61’ : Corner frappé par Modric. Varane dévie au premier poteau et Higuain place une tête qui n’est contrée que par le dos de Rafael. Je remarque une note « Y A LE FEU » sur mon calepin.

65’ : Giggs poursuit Modric sur le côté gauche de l’attaque madridiste, obtient la sortie de but et harangue la foule. Cet homme est beau.

66’ : Modric s’appuie sur Cristiano Ronaldo à l’entrée de la surface, dépasse Carrick et enveloppe une frappe qui heurte le montant gauche de De Gea avant dans le but. On en prend un, évidemment, et il faut que ce soit le type qui n’en a pas enquillé une de la saison qui nous crucifie, comme un saint bol de l’OM. (Blaah, si tu me lis…) Monde de merde. 1-1

70’ : Modric trouve subtilement Higuain dans la surface, lequel se sert de son jeu de corps pour éliminer Vidic, et peut centrer fort à ras de terre devant le but. Au deuxième poteau, Cristiano Ronaldo n’a plus qu’à pousser la balle au fond. 1-2

71’-80’ : On voit que les Mancuniens tentent de réagir tant bien que mal mais que l’organisation Merengue ne leur permet pas d’enflammer la fin de rencontre avec un but. Il y a des actions mais les saccades de mon streaming m’empêchent de vous les décrire avec précision.

80’ : Lancé côté droit, Rafael centre à ras de terre pour Welbeck, lequel enchaîne contrôle et frappe du gauche. Le ballon semble toucher le bras de Ramos, mais si l’on commence à réclamer un peno là-dessus…

83’ : Corner joué à deux entre Giggs et Young. Le Gallois peut centrer sur Carrick, dont la déviation de la tête est superbement détournée par Lopez.

84’ : Grâce à un contre favorable pour Rooney, van Persie s’élance mais ne peut ajuster Lopez. Young récupère la gonfle, mais son centre ne peut être repris par les attaquants.

86’ : Déboulé de Cristiano Ronaldo depuis l’aile gauche vers l’axe. Le Portugais pénètre dans la surface, mais sa frappe du droit est trop écrasée.

90’ : Nouvelle contre-attaque pour le Real, Kaka entre dans la surface et tente d’ajuster De Gea, la balle frappe le montant et le gardien mancunien est tout heureux de voir le ballon ne pas franchir la ligne.

92’ : Corner pour van Persie et les Red Devils. United n’aura même pas la satisfaction d’égaliser puisque la tête claquée par Vidic est détournée par Lopez.

Fin du match : C’est dur pour le supporter mancunien qui écrit ses lignes. Je n’ai pas pour habitude d’insister sur l’arbitrage, mais on a pu mesurer sur ce match l’importance qu’une décision prise par le bonhomme qui ne porte pas le même maillot que les autres peut avoir sur le déroulement d’une rencontre. On a perdu mais il n’y a pas à rougir, les Rouges Diables ont fourni une prestation exemplaire et il reste suffisamment d’objectifs pour rendre la fin de saison attrayante. Du côté de Sportdub, on a un message à faire passer :

313337_342591902509693_1299309088_n

 

Les images insoutenables et tragiques sont ici.

Les Diables vus par Wayne :

De Gea (3/5) : C’est peut-être un peu sévère, car lorsqu’il a vraiment été mis à contribution, il a été présent.  Il m’a fait flipper sur son air-sortie face à Higuain, et il me semble toujours avoir un petit problème de réaction.  Il frôle le 4, néanmoins.

Rafael (4-1+1/5) : Un bien meilleur match qu’à l’aller pour le Brésilien qui a, bien aidé par Giggs, contenu un Cristiano Ronaldo emprunté. Ses incursions en terrain adverse ont été de plus en plus tranchantes au fil du match. -1 pour ne pas avoir remarqué Cristiano Ronaldo dans son dos sur le second but des hommes en blanc. +1 pour son sauvetage du dos sur la tête de Higuain. Sorti complètement cuit et remplacé par Valencia.

Vidic (4/5) : Très bon sur cette rencontre, on retrouve peu à peu le défenseur qui faisait peur à nombre d’attaquants européens. Une tête sur le poteau et une autre détournée par Lopez témoignent de son activité offensive. Ce qui contrebalance son manque de vivacité face à Higuain sur le second but adverse.

Ferdinand (4/5) : Tout pareil que Vidic, il a transmis sa sérénité à ses partenaires défensifs et a beaucoup bossé avec Carrick pour endiguer les offensives madrilènes. Dépassé comme le reste de l’équipe après l’expulsion de Nani, il n’a pas à s’en vouloir.

Evra (3/5) : Un peu plus en retrait que son pendant à droite, il n’a pas été en grande difficulté face à Di Maria, mais son apport offensif était assez limité. Les deux bons ballons qu’il a distribué auraient mérité meilleur sort.

Giggs (1000/5) : Millième match en professionnel, donc, et quel match. D’une énergie inépuisable, le Gallois volant était au four et au moulin pour emmerder Cristiano Ronaldo et lancer les contre-attaques. Son centre extérieur pied gauche était parfait.

Carrick (4/5) : Ceux qui se plaignent parce qu’il est invisible devraient peut-être se rendre compte du rôle qu’il occupe dans l’équipe. Placé très bas, il a pu récupérer un très grand nombre de ballons, soulageant par là-même sa charnière défensive. Alors, bien sûr, il pouvait moins bien orienter le jeu que d’habitude, mais ce n’était pas ce qui lui était demandé.

Cleverley (2/5) : Le voilà, celui qui devait faire le lien entre la défense et l’attaque. Et j’ai franchement été déçu par la performance d’un joueur en lequel je crois pourtant beaucoup. Il ne s’est pas montré assez disponible et n’a pas proposé assez de mouvement pour ses partenaires. Remplacé par Rooney.

Nani (4/5) : Là encore, certains ont déclaré qu’il était invisible. Je n’ai probablement pas vu le même match alors. Le Portugais surfe sur sa forme actuelle. Il a pas mal combiné avec Welbeck et a obtenu pas mal de corners. Son bon travail permet une superbe passe décisive pour Sergio Ramos. Et puis cette expulsion imméritée me donne envie de l’encourager à ne pas lâcher.

Welbeck (2/5) : Dans un rôle de neuf et demi, inhabituel pour lui, le jeunot a failli faire grosse impression. La vivacité dont il fait preuve peut faire des ravages dans les rangs adverses. Cependant, son incapacité chronique à conclure et son manque de sang-froid m’irritent. (Placez ici votre blague sur la vaseline) Pendant ce temps Rooney se demande ce qu’il foutait sur le banc et Chicharito doit vraiment trouver le temps long.

Van Persie (3/5) : Comme au match aller, il a été difficile de le noter. Présent pour créer des décalages et combiner avec ses partenaires, il n’a pu ou pas su se trouver en véritable position de frappe et lors des rares fois que ce fut le cas, il n’a pas eu de bol.

Les Suppots de Satan :

Difficile pour Rooney, Valencia et Young d’apporter une vraie plus-value à l’équipe en infériorité numérique.

En face : Diego Lopez a sorti le match de sa vie, Cristiano Ronaldo confirme qu’il est un grand joueur en marquant même quand il n’est pas bon, Modric s’est rappelé sur ce match qu’il en était un, et Kaka ne me semble pas si dégueu.

 

Les Diables vu par Luke :

De Gea (3/5) : Surpris par une frappe de Modric. Qui peut le blâmer ? On avait oublié que le croate jouait encore au foot. Moins super héros qu’a l’aller, forcément, il a, comme le reste de l’équipe, pris un coup derrière la tête à l’expulsion de Nani. Triste.

Evra (3/5) : La Une de l’Equipe qui en faisait des caisses sur Varane l’a sans doute un peu énervé. Alors il a démonté Di Maria, à l’égo. Ou comme un lego. Malheureusement, son impact défensif s’est effrité au fur et à mesure du match.

Ferdinand et Vidic (4/5) : Pendant une heure, je me suis crû a Berlin, au plus haut de la type soviétique, là ou tu n’osais même pas t’approcher du mûr par peur d’en prendre une. On peut espérer voir une belle fin de saison et quelques grosses perfs défensives et un titre à aller chercher sereinement.

Rafael (3 ou 4/5) : Ma plainte à l’attention d’un certain journaliste d’un certain mensuel de foot, qui l’a comparé à un Jérémy Morel de la Ligue des Champions devrait à l’heure actuelle  être dans les mains de la justice. Son match aller l’a fait grandir. Ronaldo avait beau dire qu’il ne pouvait pas être à fond compte tenu des circonstances du match, c’est aussi parce que le petit brésilien ne l’a pas lâché. Bon… Oui sauf à un moment et on l’a payé cash. En tout cas, il prouve définitivement qu’on peut compter sur lui, qu’il n’est plus un gamin à materner aux premiers coups durs.

Carrick (3/5) : Sans surprise, il est un peu le comme un symbôle du match. Impérial pendant une heure. Totalement invisible au moment où l’on a eu le plus besoin de lui. Quand on s’est mis à souffrir, quand il fallait repousser les assauts des chevaliers blancs. C’est cette force de caractère qui lui manque tant qui nous coûte beaucoup ce soir.

Cleverley (3/5) : Baptême du très très haut niveau pour le petit Tom ce soir. Ce n’était pas du grand Cleverley. C’était du besogneux. Il a plus joué le Phil Jones alors que l’on attendait un peu de finesse de sa part. Il est sorti cramé après une performance honorable.

Welbeck (3/5) : Je vais commencer à être à bout de formule pour résumer des matchs qui se ressemblent tous, peu importe le poste : Il est insaisissable sur le terrain, quand tu vois qu’il fait même paniquer un Real Madrid, tu comprends qu’il a un potentiel hors norme. Et puis il arrive dans les 20 derniers mètres. Il rentre dans la surface. Et là, c’est Pierre Richard 9 fois sur 10. Un jour peut-être.

Nani (4/5) : Purée. Se dire que le match tourne à la suite d’un contact entre Arbeloa et Nani… Non je suis désolé mais ça fait vraiment mal au cul. J’ai beau ne pas spécialement porter le Portugais dans mon coeur de glace, je dois avouer qu’il a été bon notamment sur ses retours défensifs et son travail de sape pour gêner la relance du Real. Vraiment bon.. Trop au goût de l’arbitre sans doute. (théorie du complot tout ça)

Giggs (1000/5 évidemment aussi) : Pitié ne t’arrête jamais. Ne prends pas ta retraite. Non. Le football ne s’en remettra jamais. Ce centre extérieur pied gauche en première mi-temps… J’ai plus de mot.

van Persie (2/5) : Oui tu es beau, précieux etc. Mais à un moment, je voudrais aussi que tu la foutes au fond sur les grand rendez-vous.

Je vais pas m’étendre sur les remplacements, mis à part Rooney qui a essayé, sans succès, d’y mettre du sien pour sonner la révolte, Young et Valencia ont au mieux relevé de l’anecdote. Le panache de la combo de départ n’a pas été suivi par la même audace passé l’heure de jeu quand il a fallu trouver un second souffle. Il était où mon Chicharito, Alex ?

 

La hot fan :

Vous vous attendiez tous à Sara Carbonero hein, bande de coquins ! Mais ce serait oublier un peu vite que Penelope Cruz est supportrice du Real.

 Penelope-Cruz-1

 

Inferanalament votre,

L’Infernal Wayne Boulet & Luke Seafer

Si tu veux que Horsjeu.net survive, que tes académiciens préférés puissent être fournis régulièrement en jeunes vierges et en litres de Bloody Mary jusqu’à plus soif, par l’Editeur, ce bel homme, alors tu peux faire un geste en versant une maigre contribution financière mensuelle (Satan te le rendra) ou même un don unique qui n’engage à rien. Clique ici.

Sinon, Luke Seafer est aussi sur Facebook (mais pas Wayne) et il veut des amis, plein, parce qu’il était toujours tout seul dans la cour de récré et personne ne venait lui parler. Peut-être à cause de la chauve-souris sur son épaule, de ses briques de sang pour le goûter… On ne sait pas trop. Mais viens lui faire coucou, ça lui fera plaisir. Et si tu veux faire encore plus, tu peux aussi devenir fan de la Raide et Vile Academy. 

Et tiens, il est aussi sur Twitter (mais toujours pas Wayne) et il trouve que c’est une invention de Satan un truc aussi addictif, donc n’hésite pas à lui faire coucou.

 
Vos commentaires (vous pouvez créer votre gravatar en cliquant ici)
  • Roland Gromerdier dit :

    En tout cas, Luke était tout chafoin pendant les commentaires. Et il n’a pas arrêté de boire de l’eau dans un gobelet en plastique.

    Sinon, dommage pour Manchester. L’expulsion change tout, le geste mérite un bon jaune orangé, mais après on oublie aussi de dire que le but de Modric vient d’ailleurs et que c’est plus ce geste qui a coupé les jambes des Mancuniens à mon avis.

  • Mathieu dit :

    Zlatan sur Ruffier ne le fait pas intentionnellement aussi

  • EvaristeG dit :

    « On a perdu mais il n’y a pas à rougir »
    no pun intended?

  • Roland Gromerdier dit :

    Le geste de Zlatan est quand même largement plus fou que celui de Nani (plein thorax, lla poussée de la jambe sur la fin du geste), et puis dans la surface. Il doit bien savoir que le gardien va se trouver dans le coin.

    Autant Nani on peut se dire qu’il n’a pas vu Arbeloa arriver, autant Zlatan ne peut pas en dire autant puisque Ruffier se présente face à lui, et qu’il regarde toujours devant lui.

    https://www.youtube.com/watch?v=WJJH_klUVFQ

    Zlatan c’est rouge et plus que rouge.

  • Mhraya dit :

    Rouge mérité. Soyez pas dég’. Vous avez surtout perdu car vous avez pris 2 buts. Youhou. Ils ont pas été mis par l’arbitre. :-)

  • Surla Commode dit :

    C’est vrai que Nani n’a aucune responsabilité. En se précipitant les crampons en l’air, il est pourtant sûr de son fait. A part ceux qui sont pile devant de ses yeux, il ne peut y avoir aucun joueur sur un terrain de football. Surtout pas à la retombée du ballon. Non ça ne peut pas arriver. Il n’y a jamais personne à la retombée du ballon.

  • Luke Seafer dit :

    A trouver le rouge légitime, vous n’êtes qu’une bande de gentils esthètes amateurs de serre-tête et de passements de jambes.

  • Mathieu dit :

    Bref rouge ou pas même Reims c’est jouer à 10 contre 11

  • Shag a eve (ex-CCCP) dit :

    Dire que Diego Lopez a sorti le match de sa vie est, je trouve, sous-estimer les qualités de ce gardien qui a fait d’excellentes saisons sous le maillot de Villareal.

    Sinon, le rouge, vu que tout le monde en parle, je trouve ça sévère, mais pas fondamentalement injuste. Après tout, un jeu dangereux peut être tout à fait involontaire. Par contre, ce n’est pas comparable au geste de Zlatan sur Ruffier, confère les arguments sortis par Roland Gromerdier.

  • Gustave Suppute dit :

    Pas crédibles les Twitters, que des métisses qui défendent un métisse. Vous auriez pu au moins citer Joey Barton. D’accord, mauvais exemple.

Laissez un commentaire