PSG – Chelsea (2-1) : La Blues Academy livre ses notes

« La garde meurt mais ne se rend pas », citation attribuée à Cambronne avant que le dernier carré de la Garde ne se laisse fusiller à Waterloo.

Mardi soir, Chelsea a peut-être entamé sa dernière phase de Ligue des Champions avec un membre de sa vieille garde encore sur le terrain. Petr Cech, John Terry, Didier Drogba, Franck Lampard, aucun d’eux n’était titulaire au coup d’envoi pour la première fois depuis plus de 15 ans. Drogba et Lampard galopent désormais en MLS, et Cech est parti garnir les rangs des Gunners, barré par « la nouvelle génération ». Des premiers soldats de Roman Abramovitch, il ne reste plus que Terry et Mikel. La veille garde a tout connu : les sommets de la Premier League, des combats acharnés en Ligue des Champions, des éliminations prématurées, des victoires sur le fil, et des trophées. Ils ont transmis au fur et à mesure des années leur hargne et leur esprit de guerrier à ceux qui sont venus prendre place à leurs côtés, certains arrivants se sont montrés dignes, se sont intégrés : Cahill, Ivanovic ont connu Munich, Barcelone, Amsterdam. Une pensée émue pour tous ceux qu’on a perdu au fur et à mesure Ramires, Mata, David Luiz, Ballack, Essien, Paulo Ferreira, Ashley Cole, Kalou des hommes qui donnaient tout lorsqu’ils étaient sur le terrain. Aujourd’hui la vieille garde vit ses dernières heures, Terry ne sera peut-être plus au club l’an prochain, Mikel est là depuis 10 ans n’est jamais devenu le nouveau Makelele, le glas de l’arrière garde a sonné.

Pour la troisième fois en trois ans, Chelsea croise le fer avec le PSG. Si nous étions favoris il y a trois ans, ce n’est aujourd’hui plus le cas.

Le onze parisien à 250M € fait bien plus peur que notre équipe type actuelle, Terry et Zouma out, les clés de la défense seront remises aux braves Ivanovic et Cahill – les deux auront fort à faire mais ne sont plus que l’ombre de ce qu’ils ont été les saisons passées. Azpilicueta, Willian et Diego Costa sont les trois joueurs qui portent l’équipe à l’heure actuelle. Willian est devenu en une saison l’atout offensif n°1 de Chelsea, en charge de l’animation offensive, il n’est cependant pas non plus avare en efforts défensifs. Diego a retrouvé sa forme olympique et enchaîne les buts depuis une dizaine de matchs. Azpilicueta, recrue inattendue de 2013, est devenu le joueur le plus travailleur de l’effectif. A leurs côtés, on retrouve aux cages Courtois, qui n’a pas beaucoup eu à s’employer face à Newcastle samedi dernier, Baba qui se voit offrir une nouvelle chance de gratter du temps de jeu, Cesc qui redevient passeur décisif mais qui devra se taper le sale boulot à la récupération au milieu ce soir, Pedro qui a retrouvé le chemin des filets avec un doublé face à Newcastle, et enfin Hazard qui ne doit aujourd’hui sa place qu’à la suspension de Matic. Et aussi Mikel… le joyeux de la bande, pas vraiment un des joyaux de la couronne, mais il a déjà vu passer 9 entraîneurs sur le banc, et deux fois Hiddink et Mourinho, contrairement à Matuidi ou Lass personne ne chante à sa gloire, mais le mec pèse.

En face c’est du lourd. Des attaquants caviars, un des meilleurs milieu d’Europe (#nostalgie quand on repense au milieu Lampard, Ballack, Essien, Makelele), et une défense assez compétente bien que babtou-fragile psychologiquement. Pourquoi ? Car grâce à Serge Aurier, Paris est obligé d’aligner une défense 100% brésilienne : David Luiz, n’en déplaise aux infidèles, est un labrador qui court après tous les ballons, Thiago Silva n’a jamais vraiment prouvé qu’il était « le meilleur défenseur du monde » face à Chelsea, Marquinhos n’est pas guez mais est défenseur central de formation, et Maxwell, même « s’il est encore là et qu’il faut respecter » on peut quand espérer que la vitesse de Willian, Pedro et Hazard le décontenance un minimum. Mais bon pour être honnête, hormis en contre, je pense qu’on va avoir du mal à mettre tout ce beau monde en difficulté.

 

Le match, as it happened

 Que penser des 10 premières minutes quand on supporte Chelsea ?

 

View post on imgur.com

La défense de Chelsea prend l’eau de tous les côtés, Mikel n’est pas du tout à la hauteur de la réputation de la vieille garde que je vous ai tant vanté et fait n’importe quoi, les milieux ne représentent pas du tout le deuxième rideau défensif tant attendu, mais heureusement les Parisiens ne concrétisent pas du tout leur domination, et Verratti s’essaye même à la frappe.

Et puis la tendance a commencé à s’inverser. Les Blues arrivent progressivement à mettre le pied sur le ballon, et, sur un centre de Baba, Diego Costa est à deux doigts de refroidir le Parc comme Didier Drogba 10 ans plus tôt, mais Trapp sort un arrêt réflexe et détourne le ballon sur la barre transversale.

Chelsea ne parvient pas non plus à concrétiser sa longue phase de possession, les milieux permutent et s’activent beaucoup, mais font souvent des choix stupides, comme Hazard qui aurait pu filer au but (enfin ce qu’il aurait fait la saison passée quoi) mais préfère remettre la balle derrière à Azpilicueta.

A la 38e, Mikel, qui n’est décidemment pas le nouveau Makelele, commet une faute « tactique » sur Lucas. La sanction tombe quelques secondes plus tard quand Mikel dévie dans ses buts le coup-franc tiré par Ibrahimovic. Dé-vie. Oui vous avez bien lu. Mikel, contrairement à ses petits copains du mur, s’est détourné comme une grosse tata et a changé la trajectoire du ballon. Superbe coup de patte d’Ibra me direz-vous, certes, mais belle connerie de la part de John Obi. 1-0 pour Paris.

Heureusement Chelsea réagit superbement sur un corner frappé par Willian. L’homme de la saison, voit son centre repris par l’honnis Mikel qui met tout ce qu’il a dans sa frappe et trompe aisément Trapp. En 10 ans, ce n’est que la deuxième fois de ma vie que je vois Mikel marquer un but. Tout redevient possible et on tient notre but à l’extérieur ! 1-1.  

Au retour des vestiaires et sans surprise Chelsea joue en contre, et est à plusieurs reprises à deux doigts de réussir le coup parfait. D’abord sur un contre emmené par Willian, et conclu par Diego Costa mais c’est trop facilement capté par Trapp, puis par l’intermédiaire d’Oscar qui se faufile entre Marquinhos et Thiago Silva mais pousse un peu trop son ballon et ne peut frapper, et surtout dans les derniers instants du match avec Pedro qui trouve les petits filets.

Paris va au contraire réussir à marquer, malgré un superbe Courtois, malgré de nombreux centres repoussés héroïquement par Cahill et Ivanovic qui n’hésitent pas à mettre leurs corps en opposition.

View post on imgur.com

Laurent Blanc qui n’est pas du tout une fiotte, sauf quand il secoue frénétiquement ses bras comme un prof de zumba, réalise ce qu’on appelle un coaching gagnant. Moins de 4 minutes après son entrée Cavani est à la réception d’un centre de Di Maria et s’en va tromper le pauvre Thibault Courtois, abandonné par sa défense et peut-être un poil trop avancé sur ce coup. 2-1 pour Paris. Cavani, critiqué depuis des semaines, redevient le mec à la mode. Les footix parisiens vous diront qu’ils ont toujours cru en lui. Wéwéwé…

 

Les notes des braves et des moins braves

Courtois (4) : Quasiment impérial ce soir. S’il parvient à reproduire cette performance au match retour Chelsea aura de grandes chances de se qualifier

Azpilicueta (3) : Il s’est fait ballader pendant les premières minutes mais il ne s’est pas démotivé et a continué à faire le job jusque dans les dernières minutes. Il a certes galéré sur pas mal de ballons aériens quand Zlatan était dans sa zone, mais c’est lui qui est allé gêner Lucas quand il filait à grandes enjambées vers les buts

Ivanovic (3) : On s’en était déjà rendu compte face à Newcastle mais y a pas à dire, dans l’axe c’est quand même mieux que sur un côté. Encore une fois la preuve que ce qui a peut-être foiré cette année chez Chelsea c’est la préparation cet été – Ivanovic est toujours bon dans la relance, en général bien placé, même si c’est lui qui + ou – fautif sur le but de Cavani (mais bon la passe et la course étaient géniales), mais il n’est clairement pas capable de courir plus de 10 mètres

Cahill (4) : La semaine dernière lorsqu’il est rentré en cours de match pour remplacer Zouma, je me suis dit qu’on était foutu. Cahill, en plus de manquer de rythme cette saison, avait perdu toute confiance au fur et à mesure des défaites cette saison, et sa prolongation de contrat a été une véritable surprise. Mais bon ce soir, il s’est donné, repoussant à de nombreuses reprises les centres Parisiens, défendant dans ses 20 mètres comme face à Barcelone ou face au Bayern il y a quelques années. Si d’ici le match retour il pouvait travailler sa relance ce serait parfait !

Baba (2) : Le gars aurait pu devenir un héros en signant la passe dé d’un des plus beaux buts de la saison, mais finalement il devra se contenter de dire qu’à seulement 21 ans il est grâce aux blessures devenu titulaire dans une équipe qui joue la Ligue des Champions. Ce qui est bien mais pas top : à gauche on a mangé du caviar comme DSK ou Fabius pendant des années avec Ashley Cole, puis Azpilicueta et Filipe Luis et là on nous donne des œufs de saumon. Ce soir c’était un peu mieux, mais face à Newcastle le mec était totalement hors du coup

Mikel (2) : Ouais il a marqué, mais il a surtout montré ses limites. C’est un peu vache de ma part de casser du sucre sur son dos vu qu’il a participé à la résurgence de l’équipe ces dernières semaines, mais il a quand même besoin d’avoir Matic à ses côtés pour être optimal. Mikel au final c’est très bien pour la Premier League, mais on ne peut pas se permettre d’avoir un mec qui perd autant de ballons dans les premières minutes alors qu’il plus de 10 années de Ligue des Champions dans les pattes

Fabregas (2) : Cesc n’est vraiment plus fait pour un poste de milieu récupérateur. Ça a très bien marché face à Newcastle car il avait Matic à ses côtés et car l’opposition n’était pas franchement terrible, mais il a été complètement transparent aujourd’hui. Espérons qu’il sera titularisé plus haut sur le terrain au match retour

Willian (5) : L’homme du match selon moi. Il revient toujours en défense lorsque c’est nécessaire, donne le tempo lors des contres, ses passes sont d’une précision chirurgicale, et je crois qu’il a été à peu près dans tous les bons coups offensivement (il n’y en a pas eu des masses de toute façon). S’il y a un joueur autour duquel Chelsea doit reconstruire son équipe cet été, c’est lui.

Hazard (2) : Encore une fois il m’a fait penser à un gamin dont on aurait cassé le jouet. Il s’amuse encore un peu avec, nostalgique, mais il pense surtout à son prochain jouet et il vous fait terriblement la gueule. Hazard fait tellement la gueule qu’il est allé le matin balancer dans les journaux qu’il aimerait bien jouer au PSG. Sérieusement c’est ça un joueur de foot professionnel ? Un mec qui ne se replie, qui n’accepte pas de faire les efforts défensifs, et qui ne se remet pas en question ? Remplacé par Oscar toujours sur courant alternatif. Il aurait pu égaliser pour Chelsea, mais hormis ça on ne l’a pas beaucoup vu. De toute façon, lui il pense à son nouveau jouet Turinois depuis septembre déjà.

Diego Costa (3) : Un bon match mais pas de but. Il a eu deux grosses occasions, d’abord en début de match lorsqu’il y avait encore 0-0, et ça, ça aurait fait très mal au PSG, puis en seconde mi-temps. Mais il a manqué un petit truc, un je ne sais quoi. Les spectateurs français auront tout de même pu apprécier le fait qu’il n’a quasiment pas ragé sur le terrain. Il est tellement on-fire en ce moment qu’on ne peut qu’imaginer qu’il marquera au match retour.

 

Les key learnings du match

Un match beaucoup plus serré que ne l’auraient espéré les haters et supporters parisiens. On pourra dire que Chelsea a fait du Chelsea, mais comme dit plus haut, cette équipe-là n’est vraiment qu’une version « moins bien » de ce que Chelsea était capable de faire avant. Didier Drogba aurait tué le match, Lampard, Terry et Cech auraient verrouillé derrière et en deuxième mi-temps on aurait pu faire rentrer Mikel histoire de bien faire comprendre que maintenant on allait jouer à deux milieux récupérateurs et que ce n’était même plus la peine d’essayer de tirer au but. Sauf que… on n’a plus les joueurs pour faire ça, et qu’on traîne quelques snakes dans l’équipe.

Le match retour promet d’être très compliqué, ça se jouera sûrement sur la forme des joueurs et les blessures, et il faudra croiser les doigts pour que l’équipe fasse preuve de résilience à Stamford Bridge. Sinon il faudra pour la première fois depuis longtemps apprendre à faire sans la Ligue des Champions pendant un an, en espérant que le purgatoire ne dure pas plus longtemps.

Quel que soit le résultat il faudra surtout apprécier ce match à Stamford Bridge, car ce sera possiblement le dernier ou un des derniers en Ligue des Champions d’une génération, d’un esprit qui a habité l’équipe pendant plus de 15 ans. Cette équipe est en transition, et Dieu seul sait ce qu’Abramovitch fera de son jouet cet été, car théoriquement à 15 ans on n’est plus un enfant.

 

View post on imgur.com

 

Masterkoube

Luke Seafer

Fils de Satan, fils du metal, fils de la haine, fils de Cobra.

3 Comments

  1. Je mets une pièce sur Chelsea pour le mach retour.
    Belle prestation Mourinhesque, Chelsea venu chercher le nul a joué en bloc équipe et repart avec un résultat légèrement défavorable mais n’a pas démérité.
    Très bon résumé, beaucoup de justesse dans l’analyse et les appréciations. Costa a été un véritable poison, l’exemple type du joueur que tout le monde déteste mais qu’on adore lorsqu’il se trouve dans notre équipe. Et Wilian a été monstrueux du début à la fin, les parisiens ont intérêt de plancher sur son cas…

  2. Excellente acad’. Franchement un super match et pour en avoir un il faut 2 très bonnes équipes. Ce qui est le cas. Hâte de voir le match retour.

  3. Un excellent match, à peine entaché par les chutes ridicules de Willian et Costa dans les derniers 1/4h-25m… qui ressemblaient plus à un aveu de faiblesse qu’à une ultime révolte…

    Pour préserver le spectacle, j’espère juste que Chelsea ne va pas marquer trop vite… ou seulement après 2-3 buts parisiens…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *