Roumanie 1-0 Iles Féroé : La Tuica ne brille pas

La multi ani ! Ouais, on a eu un peu de mal à se remettre des fêtes de fin d’année et de cette trêve hivernale pourrie par cette misérable affaire avec le Steaua Bucarest (qui a dû complètement changer d’identité et perdu une grande partie de ses supporters, parfaitement résumé par Copa90 ici). Mais la Tuica est bel et bien de retour pour 2015! Après 4 étapes dans le Groupe F des qualifs à l’Euro 2016, la Roumanie est seule en tête du groupe avec trois victoires et un nul avant d’affronter les Iles Féroé, le pays qui fait plus parler de lui par l’éclipse d’il y’a 10 jours que par son équipe de football.

AVANT-MATCH

Pointant à l’avant-dernière place du groupe, avec 3 points récoltés grâce à une surprenante victoire en Grèce, l’adversaire des Tricolori est celui qui a vu débuter le général Iordanescu en 1993 à la tête de l’équipe nationale. Les Roumains s’étaient imposés 4 buts à 0. Malgré cela, et bien que dans une dynamique formidable qui pourrait permettre une première qualif à une phase finale depuis 2008, les joueurs roumains sont souvent apparus ces derniers jours dans la presse assez méfiants de leur adversaire, les Iles Féroé quoi… De quoi se taper la honte. Et le plus marrant c’est que leur capitaine aux 84 sélections, et l’un des meilleurs joueurs de l’équipe, Frodi Benjaminsen, n’a pas pu répondre à la convocation car le chantier sur lequel il bosse n’a pas souhaité le libérer. Lars Olsen, le sélectionneur féringien, a tout de même prévenu que son équipe contait rendre la même prestation que celle lors de la victoire en Grèce. Difficile d’être crédible quand tes deux attaquants sont un prof et un journaliste, et que tu comptes encore un électricien et quelques chômeurs dans ton équipe type. En même temps le pays compte plus de moutons que d’habitants au kilomètre carré, ce qui lui a valu le surnom… d’Ile des Moutons. Non vraiment, c’est juste impossible de les prendre au sérieux.

Capture d’écran 2015-03-28 à 17.51.36

Le capitaine de l’équipe nationale des Iles Féroé

On n’a pas eu l’occasion de vous le raconter, mais le Steaua a eu une mauvaise période en championnat depuis le retour de la trêve, avec des défaites inquiétantes à domicile contre le Rapid ainsi qu’à Targu-Jiu. La surprise était alors d’autant plus grande en voyant le lot des 25 joueurs convoqués, avec pas moins de 6 stelistes (Paul Papp, Alex Chipciu, Cristi Tanase, Andrei Prepelita, Adi Popa et Raul Rusescu) qui n’ont pas montré grand chose ces derniers temps pour quelques uns d’entre eux. De plus, avec les nombreux blessés, le nombre moyen de sélections des 25 convoqués est de seulement 17, une très maigre expérience internationale ainsi pour les hommes de Iordanescu. À noter les premières convocations de Bogdan Vatajelu, du CS Craiova, ainsi que du prodige de 21 ans de Cordoba, Florin Andone, qui est plutôt chaud cette saison en Espagne. On avait notamment pas mal entendu parler de lui mi-janvier lorsqu’il avait ouvert le score à la 10ème seconde contre Eibar en Liga. Au pays, on est nombreux à espérer le voir titulaire à la place de Keseru par exemple, parti au Qatar cet hiver. Marica, Stancu et Tatarausanu, quant à eux, n’ont pas été convoqués à cause de problèmes médicaux. Razvan Rat, annoncé blessé lui aussi dans un premier temps, sera tout de même de la partie pour sa 103ème sélection, et monte pour l’occasion à la 4ème place du classement des joueurs les plus capés de la sélection roumaine, dépassant notre cher ami et ancienne gloire du Steaua, Laszlo Bölöni.

La partie se disputera à Ploiesti, dans l’antre du Petrolul, le dernier match des Tricolori en province remontant à mars 2011 et une victoire acquise contre le Luxembourg à Piatra Neamt. Un bon choix pour les organisateurs étant donné que 4 jours avant la rencontre, 12000 des 14500 billets disponibles s’étaient épuisés et que l’on annonçait dès alors un match à guichets fermés, soulignant par ailleurs une nouvelle fois l’engouement de la ville de Ploiesti pour le football. De gros problèmes cependant avec l’état de la pelouse le jour de la rencontre, un hélicoptère ayant même été envoyé pour sécher le gazon quelques heures avant la partie.

CBRLgkGUkAEfNZJ

Hélicoptère affrété par le Ministère de l’Intérieur pour sécher une pelouse… © FRF

Mais passons au match sans plus attendre, car c’est là que ça devient excitant. La seule petite surprise dans le 11 titulaire serait peut être la titularisation de Dragos Grigore à la place de Florin Gardos, ce dernier n’étant que remplaçant à Southampton tandis que Grigore enchaine les matchs comme titulaire avec le TFC. Sinon un 11 plutôt classique, Chipciu s’étant blessé quelques jours avant le match. Inutile de vous donner la compo des Iles Féroé, de toute façon vous ne connaissez aucun joueur et puis on est là pour parler de la Roumanie.

CBRg8RBUkAEXJDn

LE MATCH

4’ : Première occasion roumaine ! Frappe flottante et puissante « made in Rusescu » du dehors de la surface mais repoussée par Nielsen. Keseru était trop court pour reprendre la balle, alors que dans les tribunes les pétards et les fumigènes se font de plus en plus nombreux.

ale-0401-resize

© Prosport.ro

6’ : Belle remise de Pintilii pour Keseru qui se retrouve en face à face avec le gardien, sans parvenir à remporter son duel.

8’ : Première petite frayeur avec ce but annulé pour les Iles Féroé à cause d’un HorsJeu bien net.

10’ : Coup franc bien placé pour les Féringiens suite à une faute stupide de Sanmartean, mais le tir puissant d’Olsen passe à côté du but.

18’ : Très belle passe de Sanmartean pour Adi Popa qui tente une frappe d’un angle très fermé au lieu de servir Keseru ou encore Maxim, tous les deux très bien placés devant le but.

21’ : GOOOOOOOL ROMANIAAAAAA !!! Coup franc exécuté par Maxim qui trouve le poteau gauche après une légère déviation du mur ! Mais Keseru passait par là et se retrouve balle au pied à 2m du but vide, 1-0 ROMANIA !

30’ : Bonne action de Sanmartean et Keseru ! Ce dernier décale sur le côté pour Papp aux abords de la surface qui n’hésite pas à envoyer une mine ! Ça passe peu au dessus du but !

32’ : On retrouve Papp une nouvelle fois aux abords de la surface adverse ! Cette fois-ci c’est Rusescu qui s’est chargé de le servir d’une passe en retrait, mais le tir du défenseur roumain passe assez loin du but.

36’ : Nouveau coup franc pour les Iles Féroé. On retrouve à nouveau Olsen, mais cette fois le ballon passe encore plus loin du but de Pantilimon.

1-0 à la mi-temps donc pour la Roumanie ! Les Féringiens se sont nettement éteints après le but de Keseru, mais nous avons eu tendance à en faire de même et n’avons pas su profiter de cette baisse de régime pour prendre le large. On s’attendait à une avance nettement plus confortable à la pause.

64’ : AHHHH L’OCCASION HALLUCINANTE POUR LA ROUMANIE ! Coup franc de Maxim des 20m repoussé difficilement par Nielsen ! Le ballon tombe sur Papp tout seul à 2m du but VIDE, qui envoie sa tête une nouvelle fois sur Nielsen. Ce dernier renvoie ENCORE UNE FOIS le ballon sur Papp, toujours à 2m du but qui fzeafaijreaoiaoeizrf. Même sur le ralenti on a du mal à comprendre ce qu’il s’est passé, mais y’a pas eu but.

66’ : Contre-attaque féringienne démontée par un tacle de très grande classe signé Chiriches.

70’ : Combinaison Sanmartean-Popa-Keseru. Ce dernier tente sa chance à l’entrée de la surface, mais ça passe très peu au dessus.

ale-0461-resize

© Prosport.ro

78’ : Oh le poteau pour la Roumanie !! Bien servi par Sanmartean, Keseru se retrouve devant le but et tire… Ben sur le poteau droit de Nielsen…

80’ : Nouvelle occasion roumaine ! Après une action personnelle, Tanase décale parfaitement Maxim sur le côté qui est lancé droit au but. Son tir est envoyé directement sur le gardien…

92’ : PANTILIMOOOOOON MON GARS ! Grosse frappe d’Edmundsson aux 20m qui se dirigeait en pleine lucarne. Pantilimon sort alors le grand jeu et repousse le ballon d’une superbe parade réflexe !

1-0 score final ! Triste rencontre à Ploiesti et un jeu déplorable des Tricolori.

LES NOTES

Costel Pantilimon (4/5) : Pas beaucoup d’interventions mais une parade immense à une minute de la fin du match qui permet de conserver les trois points.

Paul Papp (2/5) : Match fébrile ; du mal avec les centres du coup il s’est permis d’essayer quelques frappes de loin, sans jamais trouver le cadre.

Vlad Chiriches (4/5) : Il nous a fait un peu rire en début de match en voulant faire une tête qui s’est finalement transformée en une passe de l’épaule défenseur des Spurs. Un magnifique tacle aussi à la fin du match empêchant un attaquant féringien filant au but, digne de ses années au Steaua.

Dragos Grigore (4/5) : Très impliqué et des interventions sereines. Bon match.

Razvan Rat (3/5) : Il semblait ne pas s’être remis complètement de sa blessure. Bouffé physiquement, mais quelques situations intéressantes sur contre attaque.

Mihai Pintilii (4/5) : Il a été solide tout au long du match.

Lucian Sanmartean (3/5) : Il s’est fait pas mal bouger et avait étonnamment du mal la balle au pied. Quelques fautes qui ne lui ressemblent pas (remplacé par Prepelita à la 86’).

Adrian Popa (1/5) : Le pire joueur de cette équipe ce soir. Il a beaucoup couru, s’est beaucoup battu, mais toujours dans le vide. Un manque d’intelligence flagrant : tous ses centres trouvaient le premier féringien qui passait par là, il gênait dans la construction de l’équipe, un manque d’anticipation terrible, un tir d’un angle impossible évidemment raté… Finalement remplacé par Torje à la 71’, bien trop tard.

Raul Rusescu (1/5) : Il a fait un peu trop le mec ce soir, sans trop briller. Une belle frappe en début de match mais s’est éteint petit à petit par la suite. On s’attendait à un remplacement à la mi-temps, mais il sera finalement remplacé à l’heure de jeu par Tanase, sous les sifflets.

Alexandru Maxim (3/5) : À l’aise techniquement mais une finition inquiétante et des choix pas toujours très judicieux. Des coup-francs cependant très bien tirés qui ont mené aux deux actions les plus franches du match.

Claudiu Keseru (3/5) : Il est l’auteur de plus de la moitié des occasions roumaines mais sans jamais (enfin presque) réussir à trouver le cadre. Un but plutôt chanceux qui ne lui a pas permis de prendre confiance.

11102958_851408638231803_3025438498106119978_o

Keseru le tout puissant!

APRÈS-MATCH

Finalement la chose à retenir de ce dimanche c’est la qualif de Simona Halep en huitièmes de finale à Miami. Parce que concernant l’équipe de foot, on n’a pas trop de quoi être fier. Quoique, mise à part la grosse occasion en fin de match, on n’a pas trop été inquiétés par les Iles Féroé. La grosse frustration ça a été avant tout leur défense et leur capacité à se jeter sur nous à la moindre contre attaque. Le match en novembre contre l’Irlande du Nord a semblé beaucoup plus facile.

Niveau individuel, Rusescu et Adi Popa se démarquent par leur niveau en dessous de tout, Sanmartean a laissé sa baguette magique en Arabie Saoudite, Keseru, lui, s’est longtemps agacé de ne jamais trouver la faille… On est aussi un peu déçu de ne pas avoir vu à l’œuvre Andone. Lorsque l’on a un joueur plutôt bon en Liga et un autre parti s’exiler dans le championnat du Qatar, et que l’on choisit la deuxième option pour l’intégralité de la rencontre, les détracteurs ne peinent pas à trouver les raisons d’une telle prestation offensive. Iordanescu, lui, trouve que le mauvais état de la pelouse est la seule explication. On se sent même un peu coupable, gêné. Les mecs en face bossent sur des chantiers, alors que chez nous certains évoluent en Liga et Premier League, et on gagne grâce à un but marqué sur coup de pied arrêté avec énormément de chance faut se le dire. La seule lueur d’optimisme pourrait provenir du bilan de Iordanescu depuis son retour à la tête des Tricolori en octobre dernier. 3 matchs : 3 victoires, 5 buts inscrits, 0 encaissé. Peut-être la seule bonne nouvelle au vu de notre prestation avant d’aller affronter l’Irlande du Nord chez elle au mois de juin.

ale-0305-resize

Le general Iordanescu © Prosport.ro

Enfin bon, la Roumanie a pris les 3 points et reste malgré tout invaincue et première du Groupe F avec 13 points. La qualif pour l’Euro 2016 se dessine de plus en plus ! Hai Romania !

Mihai Viteazu

(retrouvez moi ici sur Twitter)

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

4 Comments

  1. Mais l’hélicoptère a amélioré ou empiré l’état de la pelouse ?

    Non parce que du coup ce sera un boulot super pour Michel Drucker.

  2. 4 pour Grigore alors qu’il a rien eu à faire et a envoyé la moitié de ses transversales directement en touche: NON !

    Il semblerait que Sanmartean soit venu s’amuser, oubliant que le football était un sport collectif. Très décevant de ne pas avoir vu de combinaisons vu les joueurs offensifs alignés et ce festival de mauvais contrôles…

    Pas sûr qu’Andone à la place de Keseru aurait changé quoi que ce soit, vu le peu de jeu créé derrière.

  3. C’est pas à Nancy qu’un tel truc arriverait, grâce à notre pelouse en PVC.

    Il devient quoi Niculae ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.