TFC – Bordeaux (1-3), la Scapulaire Académie note les Girondins

Ah la Coupe de la Ligue, cette compétition que tout le monde déteste mais dont on se vante quand on la gagne à base de « Le Stade de France ? Oui j’y étais », cette compétition qui te permet de jouer en semaine comme la Ligue des Champions du pauvre (très pauvre même), cette compétition qui permet de lancer des opérations débiles comme « la journée de l’arbitrage » comme si René Girard allait s’empêcher d’insulter l’arbitre ce jour-là. Mais bon, c’est le chemin le plus court pour aller en Coupe d’Europe (et ne rien faire une fois qu’on y est) et c’est surtout un trophée, on sait que certains clubs ne savent pas vraiment ce que c’est (Coucou Toulouse et Rennes).

Côté bordelais, Willy l’a compris et du coup il envoie l’équipe-type du moment au Stadium, ce qui ressemble surtout aux 11 mecs qui arrivent à courir sans se faire mal. Parce que oui, l’infirmerie bordelaise est plus pleine qu’un étudiant le jeudi soir avec ses 7 blessés (Jug, Ilori, Jussie, Pellenard, Rolan, Saivet, Sané) alors que Poko est suspendu et que Marc Planus est porté disparu bien que des rumeurs l’annoncent en démonstration du côté de la Maison du Cassoulet à Toulouse.

Le onze :

tactique

3-5-2 pour Willy qui tente donc de s’opposer à la tactique de Casanova qui emmerde pas mal de monde depuis 2 ans.

Le match :

Normalement la Coupe de la Ligue c’est France 4 et Daniel Lauclair. Mais le service comm’ du TFC n’étant pas comme les autres, il m’a gentiment invité à prendre place en tribune de presse pour ce match. La classe.

5ème : Après avoir déposé Plasil, Regattin centre pour Ben Yedder qui chute aussi vite que l’action d’Enron après un délit d’initié. Les Toulousains de mauvaise fois réclament le pénalty, le Bordelais de mauvaise foi réclame le jaune pour simulation, je préfère pour ma part réclamer une bière. Déçus de n’avoir obtenu le pénalty, les supporters toulousains proposent des relations anales à l’arbitre.

8ème : Le public siffle Carrasso à chaque fois qu’il touche le ballon. Ils sont très rancuniers envers le dernier vrai gardien qui a joué au club.

9ème : Faute de Contento côté gauche. Ben Yedder envoie une frappe flottante qui manque surprendre Carrasso qui repousse des 2 poings. Doumbia tente un retourné aussi spectaculaire et raté que ses fantaisies capillaires.

Doumbia

Il n’y a pas que ses choix capillaires qui sont douteux, ses choix de carrière aussi

10ème : Premier ballon dans la surface pour Magic Diabaté qui obtient le corner face à Spano. Ce dernier est expédié vers l’infini et au-delà par Khazri qui n’avait pas envie de s’emmerder à faire une passe décisive sur corner. On le comprend.

17ème : Nouveau corner bordelais, tiré par Plasil cette fois ci. Dans la surface, Touré dévie de la tête puis Aguilar du bras pour mettre Pallois dans des conditions idéales pour claquer sa tête dans le but de Vidal. Bordeaux mène et visiblement ça ne se fait pas de sortir son sexe au stade et encore plus en tribune presse selon la sécurité. Premier but pour Pallois sous le maillot bordelais, c’est mérité.

23ème : Kaabouni décide de découper Doumbia au milieu de terrain comme ça, pour la déconne. Aussi peut-être parce que Toulouse a repris la maîtrise du ballon. Carton jaune pour le jeune bordelais.

24ème : 5-4-3-0 PAF Pastèque ! Sur le coup-franc de Ben Yedder, les Bordelais exécutent une merveille de contre avec Touré qui fixe la défense avant de décaler très intelligemment Mariano qui arrive à pleine vitesse. Le centre du brésilien est parfait pour le plat du pied à bout portant de Diego Contento qui fusille Vidal et marque lui aussi son 1er but avec Bordeaux. 2-0 et ça tire la gueule sévère du côté du Toulouse FC, surtout quand je mime des relations anales avec mes doigts (je pratique le mime en amateur).

28ème : Corner de Ben Yedder qui trouve Doumbia qui croise tellement bien sa tête que ça manque sortir en touche de l’autre côté.

31ème : Ninkov centre pour Ben Yedder mais la tête trop molle du toulousain est dégagée par la défense qui panique à peine.

40ème : Alors que Kaabouni frise le rouge, Ben Yedder fait trembler mon fondement en envoyant son coup-franc flirter avec la lucarne de Carrasso.

42ème : Braithwaite prouve qu’il y a toujours de la place pour les comiques visuels en réalisant le sketch archi-connu de la peau de banane. Décalé par Regattin, il glisse devant Yambéré qui récupère la balle malgré l’envie de rigoler.

45ème : Frappe contrée de Ben Yedder pour finir la mi-temps dans un silence de cathédrale, sûrement pour le deuil des ambitions du TFC.

47ème : Sur un centre d’Akpa-Akpro, Carrasso nous rappelle à la fois qu’il est pas hyper serein cette saison mais aussi qu’il a vu tous les épisodes de Jeanne et Serge en volleyant le centre. Heureusement que Doumbia n’en fait rien derrière.

48ème : Carrasso dévie en corner les espoirs de remontée des toulousains en sauvant la baraque face à Doumbia qui avait récupéré une remise de Braithwaite.

51ème : Corner bordelais mais le jeu est arrêté car Diabaté et Ninkov s’échangent des politesses. Le Malien est d’ailleurs très remonté et il faut l’intervention de Sertic pour l’empêcher d’aller coller une beigne au serbe. Khazri, perturbé par cette interruption de jeu, balance son corner à l’autre bout du terrain.

54ème : Diabaté se la joue meneur et lance en profondeur Touré. Il faut une bonne sortie de Vidal pour empêcher une nouvelle occasion bordelaise.

55ème : Après une bonne récupération de balle et un une-deux avec Diabaté, Kaabouni prend sa chance à 30m mais expédie le ballon dans les tribunes, heureusement presque vides.

56ème : Regattin tente à son tour sa chance de l’entrée de la surface mais ça suffit tout juste à réchauffer Carrasso.

59ème : Carrasso sort des poings sur un corner de Ben Yedder et obtient même la faute. Du coup Casanova est obligé de la poser sur la table (vous savez de quoi je parle) et sort Spano, un défenseur, pour lancer Pesic, un attaquant. Réorganisation donc avec Aguilar qui passe derrière et un milieu Doumbia – Regattin. Le Toulouse FC est donc en 3-4-3 si t’as un peu suivi.

B1EFJuQCMAAnPAq

Journée de l’arbitrage, Sagnol fait un effort mais on sent bien que ça l’emmerde

61ème : Suite à une contestation qui échappe à la plupart des observateurs (j’ai les noms des mecs en tribunes qui l’ont pas vu), Pallois écope d’un carton jaune de la part de Monsieur Fautrel.

63ème : Journée de l’arbitrage oblige, Sagnol doit se retenir de traiter l’arbitre de tous les noms lorsque ce dernier expulse Pallois. En effet, en passant devant lui, Ben Yedder en profite pour s’accrocher lui-même au maillot du bordelais et chuter cette sale petite catin. L’arbitre n’y voit que du feu et colle un 2ème jaune au défenseur qui connaît sa deuxième première de la soirée. Bordeaux va donc finir à 10. Dans la foulée on voit Khazri supplier Sagnol de ne pas le sortir.

haddock-insulte

Journée de l’arbitrage oblige, Willy a adapté son vocabulaire pour l’occasion

B1EGIFOCMAATG-6

« T’énerve pas Willy, viens, pleure sur mon épaule, je suis là pour toi »

SkinnyFinishedAnnelid

Il y autant faute ici que pour Micoud à Nancy (les vieux se souviendront)

68ème : Lancé par Khazri (qui a bien fait de rester sur le terrain), Diabaté est à la lutte avec Grigore qui perd un rein et toute dignité sur le crochet du bordelais qui ajuste Vidal d’une belle frappe enveloppée. 3-0 alors que la sécurité me poursuit dans les tribunes pour un nouvel hélicobite.

73ème : Ben Yedder profite d’une erreur de Yambéré pour prendre sa chance. Il trouve sur sa route Carrasso qui repousse en corner.

74ème : Khazri est remplacé par Abdou Traoré pour la fin du match.

76ème : Ninkov enrhume Touré côté droit, c’est beau. Par contre son centre est dégueulasse.

78ème : Craquage mental chez Casanova qui remplace Doumbia par Benali (aucun lien) qui joue devant. Toulouse est en 3-3-4. Côté bordelais, Touré sort après un gros match et cède sa place à Poundjé pour renforcer le côté gauche.

84ème : Le TFC sauve ce qu’il lui reste d’honneur avec une tête d’Akpa-Akpro qui profite d’un air-dégagement de Mariano pour tromper Carrasso.

86ème : Regattin frappe hors cadre mais l’arbitre revient à la faute de Plasil. Pourquoi pas hein, après tout c’est la journée de l’arbitrage alors fais ce qu’il te plait. En toute logique, c’est Regattin, catastrophique sur coup de pied arrêté depuis le début du match, qui tente sa chance. Evidemment, hors-cadre. Dans la foulée Clément Badin fait (enfin) ses débuts en pro en remplaçant Kaabouni.

90ème : Carrasso repousse une dernière tentative de Regattin histoire que je rentre pas avec le slip complètement propre puis l’arbitre prend son temps pour siffler la fin du match et envoyer les Bordelais en 8èmes de finale. Putain que c’est bon.

Instant ta-que-ti-que :

Une fois n’est pas coutume, parlons un peu tactique, car pour emmerder au maximum, outre le 3-5-2, Willy Sagnol avait une astuce sur les relances bordelaises :

tactique_relance

  • Pallois et Yambéré s’écartent, quasiment en position de latéraux, et obligent Braithwaite et Ben Yedder à coulisser suivant l’orientation du jeu, ce qui offre en permanence une solution courte pour Carrasso.
  • Diabaté s’écarte du côté d’Akpa-Akpro, le faisant reculer, tout en étant suivi par Moubandjé, libérant le couloir pour Mariano
  • Côté gauche, Khazri monte pour gêner Spano et Ninkov alors que dans l’axe Touré reste au duel avec Grigore
  • Contento resserre dans l’axe pour proposer une solution à Kaabouni qui prend le jeu à son compte.

Ce positionnement bordelais monopolise 5 toulousains pour 3 bordelais en plus d’Aguilar qui reste sur Plasil. On se retrouve donc avec 4 toulousains (Doumbia, Regattin, Braithwaite, Ben Yedder) pour faire le pressing sur 6 bordelais, leur demandant un effort important que certains n’ont pu tenir, notamment Braithwaite, carbonisé avant même la mi-temps et Ninkov qui se coltinait la doublette Contento – Khazri quand c’était pas en plus Touré qui venait dans sa zone.

Les gars qui se qualifient :

Carrasso (4/5) : Sifflez-le, ça a l’air de le motiver. A réussi à s’embrouiller avec un mec du public en sortant du terrain.

Yambéré (3/5) : De la précipitation sur quelques dégagements (dont un qui a amené une occasion adverse) mais du mieux, il a bouffé Braithwaite. A revoir s’il progresse.

Sertic (3/5) : On a vu des solutions de secours plus dégueulasses. Très propre mais vivement le retour des blessés qu’il rejoue à son poste.

Pallois (3/5) : Une prestation qui vaut un 4 (j’ai vu des toulousains lui faire des compliments) mais une expulsion bête qui pourrait coûter cher au club. Mais quand même, quelle affaire ce mec.

Mariano (4/5) : A l’aise dans ce système comme Bernard de la Villardière avec des prostituées, le Brésilien a mis la misère aux toulousains et s’est offert une passe décisive (ça faisait longtemps). Seul reproche, sa défense ridicule sur le but toulousain.

Contento (4/5) : Diego n’est pas que libre dans sa tête il l’est aussi dans son positionnement. Pourvu qu’il se mette à enchaîner les matchs.

Kaabouni (3/5) : Enfin. Enfin un match complet pour lui où il a pu montrer ce qu’il sait faire et là où il doit encore progresser (la gestion des temps faibles par exemple). Il tient enfin un match référence sur lequel se baser pour s’améliorer et montrer qu’il n’est pas un branleur. Remplacé à la 86ème par Badin

Plasil (3/5) : Ses vacances à Catane lui ont fait du bien, il a presque ses jambes de 20 ans.

Khazri (3/5) : Une passe décisive mais putain c’était quoi ces corners ? C’est l’espace entre tes dents qui fait appel d’air ou quoi ? Applique-toi ! Remplacé par Traoré à la 74ème.

Touré (3/5) : Tu te souviens de ce coéquipier en district qui t’emmerdait à râler après chaque faute ? Il est passé pro à Bordeaux. Et du coup à force de râler il a pas la lucidité pour marquer. Une passe décisive tout de même. Remplacé à la 78ème par Poundjé

Diabaté (Diabaté/5) : Ce but, ce but putain, Grigore est encore entrain de chercher sa dignité sur le terrain. Le mec était cramé, ne bougeait plus et hop, accélération et but. Et puis je l’ai vu s’énerver, ça vaut n’importe quel one-man-show.

Les entrants :

Traoré (non noté) : A joué avec sérieux et application même s’il aurait pu faire des meilleurs choix sur les rares esquisses de contre bordelais.

Poundjé (non noté) : S’est appliqué à fermer le couloir gauche sans prendre aucun risque.

Badin (non noté) : A couru 10 bornes en 4 minutes sans toucher le ballon. Mais l’essentiel était ailleurs, il a enfin débuté en pro.

Les remarques :

  • 11000 spectateurs toulousains pour 50 bordelais au Stadium. Et on entendait qui ? Les Bordelais évidemment
  • Bière-Gougnoux a imaginé sa semaine idéale de Derby. Vous en conviendrez, c’est pas réaliste (surtout maintenant). Mais il y a aussi la mienne.
  • J’ai observé Daniel Lauclair au bord du terrain pendant 10 minutes. A côté de lui les emplois fictifs de la mairie de Paris c’est rien.
  • Merci à Bière-Gougnoux qui a étanché ma soif de bières durant le match.
  • Merci au service comm’ du TFC qui m’a gentiment invité en tribune presse pour ce match. Pas sur qu’ils le refassent vu comment je les ai chambré.
  • On remet ça dimanche ?
  • L’académie côté TFC

Claude Pèze

Claude Pèze

8 commentaires

  1. Les 50 bordelais ont fait du bruit, du coup ça sonne la fin de la grève des ultras pour cette compétition ou c’était juste pour faire chier le voisin ?

  2. Regattin et Ben yedder, sont horrible a voir jouer, je croyais que c’était des bons joueurs, en fait c’est des mecs qui, quand ils ont le ballon, se jettent a la moindre occasion, c’est pénible que l’arbitre n’est pas compris ça.

  3. Avant le match, le stadium entonne « Montagnes Pyrénées » et paf ! Le premier but du Pallois !

  4. Vu que je suis un vieux je me souviens pour Micoud sauf que ce n’était pas à Nancy mais à Lescure contre Nancy. Apparemment ma mémoire de vieille fonctionne mieux que la tienne!!!! (Rires).

  5. que t aime pas les BORDELAIS , c est ton choix …. que tu soit mauvais , vomitif et sans reel experience dans ce que tu fais , c est une faute professionnnel….
    t es zéro comme journaliste…t es zéro comme ecrivain…t es zéro comme analyseur…. t es zéro comme ta vie pour pondre une merde de debilité comme tu viens de pondre….t esperer surment devenir un PPDA , mais t es devenu et tu restera un merde du chien de PPDA….

  6. Y a-t-il faute de Pallois sur le rouge ? Voyons : pour qu’il y ait rouge il faut contact. Donc deux solutions, soit Pallois ne touche pas Ben Yedder et a une motricité pourrie vu qu’il tombe tout seul, soit… ? Non ? Ce serait possible ?

  7. Putain je prends un coup de vieux pour Micoud, sachant que je me rappelle aussi de Ferreri, deschamps et canto à bordeaux

  8. Tu te trompes Claude, la faute de Johann Micoud contre Nancy était beaucoup plus flagrante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.