EA Guingamp – SCO Angers (2-2), la SCO Académie livre ses notes

« Que dis-je ? C’est un roc, c’est une péninsule, c’est une relance de Konaté. » (Proverbe angevin)

NB : La SCO Académie tiendra maintenant compte de l’avis des lecteurs du site pour la rédaction de ses académies. Ou pas.

Bonjour,

La 28e journée de Ligue 1 se profile, et Angers, violemment défait par Montpellier et Kévin Bérigaud (« Le Maradona à quatre pattes ») sur sa pelouse, doit absolument ramener mieux qu’une vilaine fessée de son déplacement en Bretonnie.
Un mot sur l’adversaire : Guingamp est une commune française, dont la particularité réside dans le fait que son stade accueille plus de personnes que la ville n’en comporte. Pour le reste, cela ressemble étrangement à Bouseland version Gwenn ha Du, avec les défauts qui vont avec :
– La Bretonnie passe son temps à s’auto-proclamer meilleur région de toute la France, et à tenter d’annexer une ville qui, parce qu’elle possède un nom de monument vaguement en rapport avec son histoire, serait fatalement de son obédience. Et le stade de la Mosson, enculé, il a été réclamé par les indiens ? Merci.
– La Bretonnie se définit également comme un pays « où il ne pleut sur les cons », mais qui est une des plus pluvieuses de France*. La conclusion logique : le Breton moyen est con.

Pour ce qui est du club de Guingamp, ils sont au moins aussi en forme que nous, à ceci près qu’ils étaient beaucoup plus nuls en début de saison; c’est dire le niveau.
La composition:

Pour la compo, on envoie sur du classique, avec les 11 piots les plus en forme les moins mauvais du moment.

Le match:

Début de match compliqué des deux côtés, avec une qualité technique à faire passer Jean Claude Darcheville pour Messi, la pelouse n’aidant pas non plus. Et légèrement contre le cours du jeu, c’est Angers qui va ouvrir la marque : Sur une remise contrée de Ketkeo, Capelle réalise un enchaînement contrôle orienté de la poitrine – reprise de volée à 25 m, ça finit dans la lucarne de Lössl. Merci, au revoir : EAG 0-1 SCO.

Sauf que, sur son but, Capelle va se blesser, suite à une intervention crampons en avant de Martins Pereira. Bilan, 9 points de suture, et une sortie sur blessure, et le sentiment du devoir accompli pour Martins Pereira (le dit « joueur » ayant la qualité technique d’un enfant de 2 ans).

Changement donc, avec l’entrée de Yattara, qui pousse Ketkeo sur le côté gauche.

L’avantage angevin va être de courte durée, puisque Blas, sur une incursion dans la surface, permettra à Sloan Primate de marquer seul à 2 m du but. EAG 1-1 SCO

Trois minutes plus tard, nouveau fait de jeu: à la retombée d’un centre, Ndoye vient percuter Angoua avec le pied haut. Le Breton la joue finement et se tord de douleur, et l’arbitre, qui n’était qu’à une cinquantaine de mètres de l’action, exclut directement Ndoye, alors que le ralenti montre qu’il y avait à peine matière à coller un carton jaune. Preuve du jeu dangereux du grand Cheick, Angoua se relèvera directement après avoir vu le carton rouge brandi.

Gardant à l’esprit notre rôle d’observateur objectif et modérant nos propos, nous tiendrons juste pour scientifiquement acquis qu’Angoua avait sans doute pratiqué une relation sexuelle orale avec M.Millot. LE COMPLOT MESSIEURSDAMES

Dès lors, le SCO va passer en 4-4-1 et s’arcbouter en défense. Grand bien lui en fasse, puisque Traoré concèdera un penalty indiscutable, transformé par Giresse . EAG 2-1 SCO

Ce même Giresse qui viendra découper Keteko d’un joli tacle non maîtrisé les deux pieds en avant le long de la ligne de touche, moins de deux minutes plus tard. Qu’à cela ne tienne, M.Millot viendra sanctionner le Guingampais d’un carton jaune et d’une tape sur les fesses, comme pour l’inciter à faire tomber la savonnette.

A l’envie, le SCO va réagir et arracher le nul: suite à un raid solitaire de Bouka-Moutou, Martins Pereira va concéder un penalty débile (car oui, il y a bien penalty), que va transformer avec difficulté Ketkeophomphone. EAG 2-2 SCO, score final, tout le monde est content, arbitre enculé.

 

Les notes des dalleux:

Letellier (3/5): Je veux bien croire qu’il n’est pas aussi bon que Butelle, mais faut voir ce qu’il se farcit comme défenseurs aussi.

Andreu (2/5): Heureusement que ce n’était pas des foudres de guerre en face.

Traoré (0/5): Certains auront retenu ses sorties balle au pied à 10 contre 11. Moi, je retiens surtout qu’il est fautif sur les deux buts.

Thomas (2/5): Il est pas sorti du lot, et on a pris 2 buts.

Manceau (2/5): Pas vu, pas pris.

Saïss (3+/5): De abattage à en faire baver l’entreprise Bigard.

Ndoye (NN/5): Intermittent.

Mangani (2+/5): Rincé, et loin de son meilleur niveau.

Capelle (NN/5): Golazo.

Ketkeo (4/5): Belle activité, moins belle coupe de cheveux.

Sunu (2/5): Généreux, mais imprécis.

Les notes des demi-dalleux:

Yattara (2/5): A sa décharge, il avait 2 grosses poubelles qui le collait (vous l’avez ?).

Bouka (NN/5): Nice job, dude.

Bourillon (NN/5): Pas de boulettes, c’est bieng.

Moulin (2/5): Il s’est bien planté en faisant entrer Yattara, Bouka aurait sans doute été plus efficace pour bloquer le couloir et contre-attaquer.

Le classement:

 

Si tu souhaites de plus amples renseignements sur le passé, le présent et le futur du SCO et discuter avec des connaisseurs, c’est ici. Et si tu souhaites participer activement à la survie d’HorsJeu et de ses gros membres, c’est plutôt par .

Et sait-on jamais, si tu souhaites débattre, me balancer des mots doux ou des noms d’oiseaux, tu peux t’adresser ici et même là. Et si tu veux proposer une idée, rejoindre la SCO Académie ou autre, c’est à l’adresse suivante: [email protected] 

Bises an(al)gevines,

Cyril Téhétéro                                

 

* Vous pensiez vraiment que j’allais vérifier mes dires ? Mes couilles sur la météo.

Cyril Téhétéro

Fondateur, procrastinateur et footballeur très amateur de la SCO Académie. Grand admirateur des tacles de Gaël Angoula et des chevauchées cheveux au vent de Charles Diers, j'aime aussi le 4-2-1-2-1, Jean Louis Garcia, mais surtout ta soeur.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *