BORDEAUX-NICE (0-0) : LA SCAPULAIRE ACADEMIE ECRIT AU PERE NOEL

« La grenouille menace, mais ne va pas au combat » Charmante illustration de nos conférences de presse…

Rappel des Épisodes précédents

On commence par une belle humiliation un samedi après midi devant les caméras de Canal +. Soyons honnête, ce ne sont pas les 35 222 derniers abonnés de la chaîne cryptée qui vont nous faire rougir, mais bien les internautes d’un peu partout qui ont pu se gausser, à volonté et à moindre frais, des déclarations surréalistes de Pallois à la mi-temps ou du comportement d’Ounas, auteur d’un bon coup cisaille hors saison. Quelques jours plus tard, dans la coupe en Carton, probablement trop émus par le jubilé de Daniel Lauclair, les aiglons oublient les fondamentaux défensifs, nos gars en profitent au lieu de tendre l’autre joue. Une victoire sur l’ogre niçois, vous imaginez bien qu’il n’en fallait pas plus pour sortir la boite aux déclarations foireuses. Marius, qui n’est jamais à une connerie prés, balance à la cantonade « On sent qu’il s’est passé un truc ». Résultat le samedi suivant, une défaite cinglante contre un Montpellier qui n’en demandait pas tant, avec en prime une expulsion grotesque de Menez et une performance de Contento que la pudeur nous empêche de vous décrire avec plus de précision.


bordonice« On nous avait dit qu’il venait du Bayern » Jean Louis Triaud


La tactique de la Lettre

Au point où nous en sommes, je me suis dit qu’écrire une petite lettre au Père Noel n’était pas foncièrement une mauvaise idée. Perdu pour perdu, cette missive ne sera peut-être pas plus vaine que les plaisanteries redondantes de notre président ou bien que les déclarations de nos joueurs qui semblent visiblement penser qu’il suffit de bonnes intentions en conférence de presse pour sauver le Titanic.

                                                                            Cher Père Noel,

Dans le fond, je ne sais pas très bien pourquoi je continue à t’envoyer, année après année une lettre. Je sais, de source sûre, que tu n’en lis aucune. Tu sous-traites comme une vulgaire entreprise cotée au CAC40 à des employés de la Poste à la limite du burn-out le soin de rédiger une réponse politiquement correcte. Une fois passé ce désagréable mais nécessaire préambule, parlons affaires.

Pour moi, je ne veux rien de particulier. Mais j’ai pensé à quelques types qui ont dû oublier, étourdis qu’ils sont, d’écrire leurs lettres Ne les oublions pas. Père Noel, ça serait chic de ta part d’accéder à la demande du petit Contento qui désire tellement retourner en Italie. En hommage à Maxime Poundje, Diego a déclaré renoncer à la sélection allemande pour s’investir au sein  de la Squadra. Fallait bien faire un choix. Ça fera des malheureux en Allemagne mais c’est comme ça. Trouve lui un petit club n’importe où, s’il le faut, invente en un et transfère le directement. Je pensais aussi au petit Kiese Thelin. Lui aussi, Père Noel, faudrait pas l’oublier. Il est gentil et suédois. Le rapport ? Aucun. Mais  c’est peut-être le successeur d’Ibra, et bien si c’est le cas, les Suédois, ils sont dans une belle merde. Je suis certain que tu peux lui trouver, malgré tout, un pied à terre bien sympa et bien loin de la Gironde si possible.

Pense aussi au petit Ramé qui va s’occuper du recrutement avec Gourvennec. Donne-leur un coup de main. Evite de recruter des mecs qui n’apportent absolument rien comme Hoarau ou encore l’autre brésilien qui porte le nom d’une marque de paires de godasse. Cette fois, nous attendons un arrière gauche, parait-il. Ça fait un moment qu’on l’attend celui-là. Trop longtemps. Alors ne déconne pas !!! Nous sommes légèrement à bout de nerf comme tu peux le remarquer.

Pour le match de mercredi, si tu pouvais donner un peu de cohésion à cette équipe, une volonté de jouer et de faire les efforts ensemble, je te serai reconnaissant. Je prendrai ça pour un acompte.

                                                                                                              Kiki Musampala

bordoniceC’est pas gagné


Le match

Après ma lettre, j’étais plutôt confiant. Après quelques essais tactiques infructueux, c’est un doux euphémisme, Gourvennec tente sa chance en alignant une formation en 4-3-3. Suite au forfait de Pallois, Sertic passe en défense et Pellenard relègue sur le banc notre bon vieux Contento. Nice se déplace en leader mais avec une défense décimée. Enfin, dans le fond, pas plus que la nôtre qui vient quand même d’en prendre quatre dans l’Hérault.

Faut bien l’avouer, Nice est une belle équipe. Balotelli dégage une puissance phénoménale, et il fait des efforts. La remarque vous semble anecdotique mais ça fait combien de temps qu’il n’a pas eu cette attitude ? Et Belhanda ? Il pue le foot ce mec, une déviation, une passe dans le tempo, il dicte la marche à suivre. Et ce milieu ? Cyprien et Seri, quelle activité, ils ratissent et savent repartir proprement et même apporter le danger. Et comment ne pas parler du petit, façon de parler, Sarr. A dix-sept ans, le gamin a plus d’assurance que tous nos défenseurs centraux réunis. Nice domine donc logiquement le premier acte et se crée la plus belle opportunité par Plea juste avant la pause. Mais les Girondins, cette fois ci, ne baissent pas les bras et sortent une deuxième mi-temps de belle facture. En jouant plus haut, en combinant plus rapidement, nous avons su les mettre en danger. Rolan et Laborde ne sont pas loin d’arracher la victoire. Bien sûr, Nice a eu, aussi, sa chance. Prior  fait le boulot nécessaire pour assurer le score. Au final, un match nul plutôt logique, ponctué pour les niçois de deux expulsions embarrassantes.  Rassurez-vous (si, si, je sens une pointe d’inquiétude), je ne vais pas m’attribuer le mérite de ce sursaut d’orgueil.  Mais ne serait-ce pas là un signe du Père Noel ?


Les Notes

Prior 4/5 Il a fait ses arrêts et tenu le score. En début de match, il ne transpirait pas de sérénité mais il a su répondre présent quand il le fallait. On ne lui en demande pas plus.

Pellenard 2/5 La note peut sembler sévère, mais Théo a des lacunes sur le jeu offensif qu’il ne parvient pas totalement à compenser par sa fougue. Reste  qu’il sait défendre, il a compris le concept de « couloir » et de « zone » contrairement à un type dont je vais volontairement taire le nom sinon on va finir par croire que je m’acharne.

Sertic 2+/5 Difficile de lui donner une meilleure note avec son erreur de placement sur l’occasion de Plea qui aurait pu coûter très cher à l’équipe. Malgré cette erreur, Sertic est nettement meilleur repositionné en défense. Il apporte une certaine sécurité et son entente avec le Polonais est intéressante.

Lewczuk 3/5 Solide, parfois à la limite du correct. Il a du métier le gaillard.

Gajic 3/5 On l’avait perdu de vue le petit. On s’attendait à un accident à la Savic, le bon vieux « Yougo », si vous me permettez l’expression, qui est sur vendu par ses agents comme le nouveau Roberto Carlos slave. Il semblait perdu, destiné à un prêt dans une sordide équipe Autrichienne. La blessure de Sabaly lui donne une chance et le bougre la saisit avec une volonté et une hargne pas possible. A revoir.

Toulalalalalalalan 3/5 Dans ce dispositif tactique, il semble plus à  son aise. Il  fait son match même si, par moment, ses passes sont quelque peu hasardeuses. Mais y’a du mieux. A cette vitesse-là, début mai, il devient un cadre de l’équipe.

Vada 2/5 Valentin ne fait pas un mauvais match. Mais sa performance reste moyenne. Il a du ballon le petit mais aussi trop d’absences, des contrôles à l’américaine ou des passes mystères. Il pourrait tellement mieux faire.

Plasil 2+/5 Il a encore beaucoup couru Plasil. Difficile de lui reprocher son état d’esprit au Tchèque, il lui manque le petit truc pour autant qui permet de transformer en bon match sa performance d’ensemble.

Malcom 2+/5 Bien meilleur que lors de ses dernières sorties même si le Brésilien mange la feuille ne parvenant pas à conclure après la frappe de Rolan. Malgré tout, il fait les courses, joue dans les espaces et réussit des gestes techniques hors norme. En amélioration, à revoir après les fêtes et le retour au pays. Remplacé par Kamano à la 81ème dont le principal fait d’arme est d’avoir fait expulser Belhanda.

Rolan 2+/5 Il aurait encore pu marquer un but superbe mais le poteau en a décidé autrement. Diego livre une partie satisfaisante dans l’ensemble. Certes il est agaçant. Mais, par instant, il possède cette capacité à créer le danger par ses appels ou ses dribbles, dommage que ce soit si éphémère. Bonne nouvelle, le mercato ouvre ses portes, il devrait, par conséquent, être à nouveau motivé par les rumeurs qui ne tarderont pas. En prime, nous arrivons bientôt à son « peut-être » dernier match qu’il réussit plutôt bien en général.

Laborde 4/5 HDM Gaétan est impressionnant. Il s’impose dans cette équipe comme le meilleur attaquant. Il ne rechigne pas à la tâche, n’hésitant pas à faire les efforts pour les copains. Avec le ballon, il n’est pas maladroit, loin de là. Il a su garder le ballon pour permettre au bloc équipe de remonter. Assurément, la révélation de la première partie de saison.

 

Rendez-vous donc en 2017 pour la suite de nos aventures, en attendant, vous avez encore le temps d’écrire votre lettre au Père Noel. Retrouvez-moi sur Twitter et soutenons ensemble l’apologie de la mauvaise foi.

 

Photo du profil de Kiki Musampala

Kiki Musampala

Élevé en fûts de chêne et mis en bouteille au château.Exilé à Charlestown. Voisin de Rimbaud et de Francis Maroto.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *