GUINGAMP-BORDEAUX (1-1) LA SCAPULAIRE ACADEMIE EN MODE PRIMAIRE

« Un vieux balai nettoie mieux qu’un jeune » Alain  Juppé croit encore en ses chances.

Dimanche 17h, quelques heures avant le résultat officiel des Primaires, les supporteurs girondins en connaissaient déjà la teneur. Les Girondins sont à l’image de Juppé et vice et versa. Ils incarnent la sagesse, le sérieux, un passé aux affaires, une traversée du désert et un petit retour qui semblait presque ambitieux. Alors, à la fin du match dans les belles Côtes-du-Nord, lorsque Briand, le frère de Danny, planta sa tête et crucifia Prior, il était déjà acquis que la soirée serait longue et compliquée pour le meilleur d’entre nous. Et elle le fut. Étrange coïncidence que cette analogie entre notre match et la campagne d’Alain Juppé ?
eag-Bordeaux                                       « Tiens que je devienne blonde si je ne la gagne pas celle là !! »


  • 15h  Les Girondins commencent la partie sérieusement, sans grande effusion, sans être portés vers l’avant, sans réellement s’engager mais en donnant quelques gages académiques qui rassurent le monde du football. Les petits agités bretons ne sont guère dangereux, tentant des contres mais sans convictions. Pendant ce temps, Juppé se lance dans la primaire, confiant, sur de sa force mais sans trop de prétention affichée, tentant de se faufiler dans un costume de chef d’Etat pour rassurer les agités du bocal de la droite et… de la droite.
  • 15h22  Lewczuk reprend victorieusement un centre de Valentin Vada, les Girondins passent devant sans avoir vraiment pris le jeu à leur compte. Alain Juppé prend la tête des sondages sans réelle concurrence. Plus populaire que les autres candidats, il devient le favori naturel sans avoir vraiment dévoilé son programme.
  • 15h45 Les Girondins rentrent au vestiaire convaincus de leur avance sans jamais avoir été mis en danger, sans prise de risque, sans envolées ni mouvements emballants. Alain voit sereinement arriver le petit nerveux dans la campagne.
  • 16h30 Moins convaincants dans le jeu, les Girondins lâchent, petit à petit le ballon. La Toul’ redouble de fébrilité et les actions offensives sont aussi nombreuses que les soutiens de Jean François Copé. Et pourtant, au milieu de ce marasme, Menez a l’occasion pour doubler la mise sur un pénalty généreux et tuer, du même coup, le match. Mais il se loupe dans les grandes largeurs. Pas de drame en perspective, on reste devant et les adversaires ne semblent pas très farouche. Alain, de son côté, maitrise les débats, ses adversaires se prennent les pieds dans les affaires judiciaires ou dans les pains en chocolat en promotion. Même s’il ne fait pas la différence, il reste le favori de la primaire, faute de concurrence.

 

  • 16h49 Les Girondins reculent, subissent les assauts des Costarmoricains mais tiennent la victoire, en somme l’essentiel. Mais à la dernière seconde, Lucas Deaux parvient en deux temps à centrer pour Jimmy Briand, qui portait plutôt bien son nom ce dimanche. D’une belle tête, il crucifie Prior. Juppé et ses Juppettes gèrent la semaine tranquillement. Les sondages semblent favorables même si depuis l’avènement de Trump, il faut être fou pour y prêter attention. En cherchant à surtout ne pas déplaire, Alain se fait déborder sur sa droite par un François plus offensif dans les derniers instants décisifs.

 

  • 17h Du coup, on commence sérieusement à flipper pour le week-end prochain.

Finalement, elles étaient bienvenues ces primaires. Elles me permettent de vous épargner les blaguounettes sur le contexte politique des Côtes-du-Nord, des bonnets rouges poujadistes ou de la saison prometteuses des Coquilles Saint-Jacques de Saint-Quay-Portrieux. Comptez sur nous la saison prochaine. Nous faisons confiance à Gwen Tagrenmer pour vous donner des nouvelles du camp d’en face.
eag-bordeaux                                                                Spéciales les Bretonnes quand même.


Les notes

Il fallait changer un truc. Franchement, les derniers matchs avaient été assez affreux. Gourvennec garde son 4-4-2 mais il replace son milieu de terrain en losange. C’est moche, sans aucun doute, mais effectivement, l’animation est moins laborieuse. Vada a plus de liberté par exemple et Plasil peut courir à sa guise. Un système qui pourrait être plus pertinent à domicile. A voir.

Prior 4/5 On ne peut pas réellement lui reprocher le but même si Carrass ne l’aurait pas pris. Ohh on plaisante. Match sérieux pour Jérôme qui a retardé l’échéance. Avec la blessure de Carrass, on parle nettement de la gestion calamiteuse des gardiens à Bordeaux dans les médias. Comme c’est étonnant…

Poundje 2+/5 Plutôt sobre le Maxime. Il doit lire, comme nous, les rumeurs sur un éventuel retour de Tresh. Il ne doit juste pas l’interpréter de la même façon. Il est resté assez discret offensivement. Et c’est plutôt à mettre à son actif.

Sertic 3/5 Plutôt bon également. Il dégage une certaine sérénité dans cette défense. Mis à l’épreuve en fin de match, il a plutôt tenu son rôle jusqu’à ce centre de Lucas Deaux.

Lewczuk 4/5 HDM La révélation de cette défense. Le Polonais en impose, un véritable bûcheron dans les duels, il a parfois tendance à relancer un peu comme le petit chaperon rouge. Il manque par moment d’audace pour oser un jeu plus direct.

Sabaly 2+/5 Dans ce match terne, il n’a pas dénoté. Pas d’erreurs significatives mais pas d’éclats particuliers, un match assez neutre en somme, il garde toutefois une bonne marge de sécurité sur les autres latéraux de l’équipe.

La Toul’ 2/5 Plus à l’aise dans ce système, pour autant, Papy ne fait pas tellement de résistance. Quelques passes mystères, un placement parfois un peu lâche, heureusement qu’il devait amener son expérience. Mais il l’a annoncé en conférence de presse. Il continue le combat. Ah non, merde ça, c’est Alain.

Plasil 2/5 Il court, il court le Plasil. Il est passé par ici, il repassera par là. Mais le ballon, il ne touchera pas.

Vada 2+/5 Le grand gagnant du changement de système. Dans un rôle moins défensif, il a pu animer le jeu. Insuffisant mais en progrès. Il délivre un amour de coup franc sur la tête de notre Polonais.

Kamano 2/5 Un jaune sévère sans glaçon, quelques petites envolées loupées. Il a essayé. Pas aidé par le rythme du match joué sur un rythme à la Delerm du pauvre. C’est dire.

Rolan 1/5 Invisible. Normal, il ne marque que des buts de dingue sinon ce n’est pas drôle. Rentré épuisé de sélection parait-il, seuls les connaisseurs peuvent voir la différence. Remplacé par un Laborde à la 62e qui apporte moins qu’en début de saison sur ses entrées.

Menez 2-/5 Jeremy a nettement plus décroché que sur les derniers matchs. Il était disponible. On aurait pu rester assez positif jusqu’à cette double occasion, tout d’abord sur le pénalty mais surtout sur la reprise qui aurait dû finir au fond. Il faut bien l’avouer, son début de saison est assez difficile. Ça va passer contre Dijon !! Remplacé par IKT à la 91e qui apporte sa guigne.

La soirée de Menez est toute prête après ce joli péno...La soirée de Menez est toute trouvée après sa belle performance.

Kiki Musampala

Élevé en fûts de chêne et mis en bouteille au château.Exilé à Charlestown. Voisin de Rimbaud et de Francis Maroto.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *