LA SCAPULAIRE ACADEMIE VOUS PRESENTE SES VŒUX … OU PAS.

« Quoique le loup soit maigre, il peut lutter avec une chèvre. » Le grand problème de Diego lors de ce Mercato d’Hiver.

Le mois de janvier est enfin terminé. La période des vœux est donc révolue, remisée pour quelques mois, placardisée et fermée à double tour. Nous sommes envahis de partout par ces bons sentiments mielleux qui fleurent bon l’hypocrisie suprême. Anesthésié par les fêtes de Noel, on se laisse souhaiter la bonne année (et surtout la santé) et sans même que l’on puisse s’en rendre compte, on commence même à croire, grâce à la puissance combinée des vœux et des résolutions, que nos petits gars avaient une chance de battre le PSG et son armada d’internationaux. Il n’en fut rien. Quatre montants rentrants plus tard, il faut se rendre à l’évidence, un monde d’écart nous sépare des Qataris, et ce ne sont pas nos vœux pieux qui changeront cet état de fait. Alors remballons, pour un an, les vœux, les prières et autres superstitions ridicules.


« Tout doit disparaître »

Dans les derniers jours des soldes, les enseignes tentent tout pour déstocker et en particulier nous coller sous le nez leurs invendus-invendables. Alors, les bonimenteurs sortent tout