Laval – Cholet (2-0) : La ButàLaval Académie n’a plus besoin de viagra

LE CONTEXTE : Laval sort d’une victoire pas forcément méritée contre Pau (0-1), mais ce n’est absolument pas mon problème car on en a en profité pour éjecter le Red Star du podium et se replacer dans le sillage de Rodez. En face, il y a un club pas trop connu, tout comme son président golden boy local… bref, on joue contre Cholet.

A l’aller, Laval avait concedé le nul (2-2) et pour les Lavallois présents sur place, c’était mémorable : entre le billet à 10 euros sans parcage ni buvette, l’acceuil désagréable des Choletais qui, fort de leurs 16% de chômage, s’amusaient à nous lancer des briquets (qu’on a d’ailleurs revendu 10 euros pièce à des mecs défoncés le lendemain, et merci hein). Autant vous dire que c’est un peu parti en vrille avec des mecs qui lancaient des « Nique ta m*** Laval » et la sécu nous a promis un énorme rapport, sauf que dans ce même rapport, il fallait mettre les numéros de licence des membres de la sécurité, il n’y a jamais eu de rapport. Bref, revenons au match retour.

LES PÉLERINS

Hautbois – Mendes, Dembélé, Ba, Scaramozzino – Etinof, Makhedjouf, Espinosa, Ndilu – Etshimi, Bosetti.

LE MACHE

Le mache commence très vite, voir trop vite pour Cholet qui n’a pas l’habitude de voir une équipe faire un minum de jeu en face : sur une passe éclair de Ndilu, Etinof en profite pour partir dans le dos de la défense mais sa frappe est déviée par le tibia d’Ahamada (non non, pas le vrai je vous le garantis)… sur la tête de Bosetti, qui a plongé pour pousser le cuir au fond (4e) LAVAL 1, CHOLET 0.

Laval continue de torpiller Cholet avec Ndilu qui élimine deux joueurs-piquets avant de tenter une frappe croisée qui passe devant la ligne de but (9e). Laval garde le pied sur le ballon, Cholet ne voit pas du tout le jour car les visiteurs ont le visage au sol dès le moindre contact… Mais le rythme commence à baisser et baissera d’intensité jusqu’à la mi-temps. On peut noter la tentative de lob de Bosetti qui oblige le portier choletais à la parade (39e). Mi temps, 1-0 en faveur des locaux.

Ceci n’est pas une image sale, c’est Frantix qui cherche la tactique choletaise.

La 2e mi-temps démarre et les Choletais ont dû se faire secouer les puces par le président (car oui, c’est lui qui fait les compos, et le soi-disant entraineur présent sur le banc c’est le préparateur physique du club. #LesAnecdotesDePaolito), les visiteurs se montrent plus agressifs et prennent la posession du ballon

Il faut néanmoins attendre la 50e minute pour voir Mondziaou se retrouver seul face à Hautbois qui se fait dribbler. C’est alors que ce même Mondziaou voit arriver Dembele, Ba et Mendes dans son dos… L’attaquant choletais est pris d’une descente d’organe et réussit l’exploit de perdre le ballon alors que le but était vide, bravo champion (et bien joué à notre défense pour le sauvetage).

Dix minutes plus tard, Cholet tape le poteau suite à un imbroglio général (placement du mot : +2) et Laval part directement en contre avec Espinosa, qui en a marre du suspense et envoie une patate en pleine lucarne que Ahamada dévie (je vous l’avais dit que c’était pas le vrai)… dans les pieds de Etshimi, le seul à avoir suivi, pour pousser le ballon dans le but vide (60e) LAVAL 2, CHOLET 0

La défense choletaise se demande si c’est utile de défendre sur Etshimi.

Le temps défile,
Les changements se font,
Espinosa en retente une sur le fil, (90e)
Cholet l’a dans le fion. #poésie

FIN DU MACHE, Laval s’impose 2-0 contre une équipe de Cholet plus que faible. Cinquième victoire d’affilée pour vos tangos favoris, on se retrouve la semaine prochaine pour un long déplacement à Marseille-Consolat, le samedi 17 mars à 15h.

LE RÉSUMÉ VIDÉO :

LES NOTES

Hautbois 4/5 :
comme sa série de clean-sheet. Deux arrêts à faire et un sauvetage de son poteau en 2e mi-temps.

Scaramozzino 3+/5 :
il a semblé un peu à la peine physiquement mais il tenu la baraque assez aisément quand on y repense.

Ba-Dembele 5/5 :
est-ce que je note les deux en même temps parce qu’il ont été irréprochables et que j’ai la flemme de faire deux lignes ? Oui.

Mendes 4/5 :
la force tranquille, a bu Cholet comme du petit lait chaud.

Espinosa 4/5 :
s’est un peu trop cru sur Fifa en 2e période en terme de long shots mais a été globalement très bon.

Makhedjouf 3/5 :
moins en vue que d’habitude mais a été très solide aux côtés d’Espinosa

Etinof 3+/5 :
volontaire et vif, a fait subir un calvaire aux latéraux choletais. Remplacé par Perrot qui honorait sa 200e apparition avec l’équipe pro sous le maillot lavallois, félicitations champion.

Ndilu 4/5 :
dans mon cœur, c’est toi qui fait la passe décisive sur le 1er but. Comme Etinof, il a fait souffrir la défense choletaise. Remplacé par Mayela qui aura mérité un petit but.

Etshimi 5/5 :
tout simplement excellent, il fait le break quand Laval risquait de craquer. La célébration « claquage de gros boule » avec Mayela devant le parcage choletais m’a clairement fait douter de mon hétérosexualité.

Bosetti 5/5 :
aussi parfait que Etshimi, il n’a pas arrêté de courir au point qu’on aurait dit que quelqu’un avait parié 100 euros gagnant sur lui dans la 6e course. A l’instinct du buteur avec sa tête plongeante au bout de 4 minutes et a fait tourner en bourique le semblant de défense choletaise. Remplacé par Zéoula histoire de dire qu’on a fait 3 changements.

Bonne soirée à tous, roulez à droite et ciao bye bye.

Le comité Frantix.
@Paolito53, joueur semi pro de volley.

Frantix Le Basser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *