Clermont – Lens : la Lens académie est au fond du Puy

- Lens -
le RC Lens n’est pas encore mort. Après, il ne bande pas encore et préfère s’étouffer vaguement dans son vomi.

Le match contre Quevilly avait toutefois montré quelques spasmes encourageants. Il restait donc à voir si c’était juste un dernier influx nerveux, ou le début d’une résurrection.
Pour la petite histoire,  Lens a dû changer de maillot avant d’entrer sur le terrain. A cause d’un maillot « away » couleur  bordeaux vomi (décidément)  qui s’approchait trop de la teinte du maillot auvergnat, les Lensois ont donc changé de maillot à la dernière minute. Le matos est donc aussi bien géré qu’à l’Olympique Maroilles lors du premier tour de coupe de France.

La compo :

Diarra est suspendu et Cvetinonic est blessé.  On a donc

Douchez

Duplus Dankler Duverne Hafez

Bellegarde

Maazou Zoubir Bostock Markovic

Cristian

Le môtch

 

2: passe longue de Duverne pour Douchez qui contrôle mal. Ce dernier doit dégager à l’arrache.

6e : point Philippot, Clermont a un onze 100% français.

14e minute : Maazou s’emmêle les pinceaux et donne le ballon aux Clermontois. Dankler fait faute. Le coup franc est joué rapidement. Le repli lensois est digne d’une équipe de poussins sans tête. Le centre pour Ajoque est parfait : 1-0

26e minute : en trois passes, Clermont entre dans la défense lensoise comme papa dans maman. Heureusement, l’occasion est foirée.

32e : Cristian gratte un ballon, Zoubir le récupère et lance Markovic qui frappe à coté

46e : Sikora remplace Bostock par Koukou. On est au delà de la marche de la honte de Cersei Lannister

John rentre sereinement au vestiaire

50e : Lens presse, navigue autour de la  surface mais ne conclut pas. Comme un symbole de mes soirées en boite de nuit dans ma jeunesse.

52e : mauvais contrôle de Hafez, les Clermontois se marchent dessus et ne concluent pas, eux non plus.

60e : perdu pour perdu, Sikora économise Cristian . L’Espagnol est remplacé par Bayala

70e : première frappe lensoise par Maazou, l’insoumis. A 600 000 millimètres près ça rentrait.

86 e : frappe lourde de Maazou, Bernardoni détourne. Sur le corner qui suit, il y a un gros cafouillage qui ne donne rien.

Résultat des courses : défaite, la 8ème, sur le plus petit des écarts. L’honneur est sauf, le club qui nous a battu n’est plus entraîné par une gonzesse.

 

Les notes

Douchez : 1/5 Un tir cadré, un but. Dommage que Nicolas ne soit pas avant centre

Nicolas Douchez : allégorie

Duplus : 3/5 Sa meilleure prestation à ce jour. Ça n’a pas été renversant, mais au moins a-t-il effectué son boulot défensivement. Ses centres n’ont jamais trouvé preneur. Dommage.

Dankler 3/5 L’intérim de Cvetinovic a été fait proprement par le Brésilien. Il a le vice de faire une faute loin des buts pour casser une contre offensive. Malheureusement, sur la course qui suit, il manque de lucidité et couvre Ajoque qui marque

Duverne : 2/5 Aux fraises sur le but, et moins rassurant que son compère dans le jeu.

Hafez : 2/5 Oublie constamment que dans défenseur latéral, il y a défenseur.

Bellegarde : 4/5  Il venait d’avoir 19 ans, il était beau comme un enfant, fort comme un homme. Il est tout de même inquiétant que le jeu dépende de lui.

Bostock : 1/5 16 pertes de balles sur 45 minutes. Remplacé par Koukou (3) qui a fait ce qu’il pouvait.

Maazou : 1/5 Il veut jouer technique alors que je soupçonne grandement Sikora de lui faire ses lacets.

Markovic : 1/5 : Il me fait penser à un pet. Ça a senti très fort contre Lorient et ça s’évanouit au fur et à mesure, jusqu’à devenir inexistant. Remplacé par Fortuné qui n’a pas eu le temps d’être décisif.

Zoubir : 2/5 Aussi irritant que du cynorhodon dans mon caleçon.

Cristian : 3/5 L’Espagnol est toujours le joueur le plus engagé sur le terrain. Mais il ne peut faire la différence seul. Remplacé par Bayala

 

On a match contre Ajaccio vendredi. Pas celui de Perfettu, mais l’autre.

la Bise anale

Bos Dast

Bos Dast

Caution "sabots/tulipe/beuh" de la Oranje akademie . (avec Rhinit) Frison de Heerenveen. Lensois consanguin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *