Red Star – Strasbourg (1-1) : La Jules Rimet académie se pose, güet oder ?

L’académie revient, une tentative de prise au vif des derniers heurs et malheurs du Red Star, à Jean Babouin contre le Racing Club de Strasbourg, car si l’on compte sur le dynamisme du comité de rédaction, on s’en sort pas !

Porthos Molise qui voulait voter Fion oublie ses désillusions en sirotant du noyau de Poissy et se dit que le passage à droite de la ligne éditoriale n’était pas un bon choix. Et puis surtout, il est en quête d’inspiration et nous prépare un retour en fulgurance en l’honneur du match qui se dessine contre les chamois Niortais… On y comprend  rien, y’a pas de montagne à Niort… Mais bon si ils ont des cornes c’est qu’ils doivent être un peu cocus car ce club ne nous réussit guère ces derniers temps…

Porthos Molise vous décrira tout cela dans un avenir proche ou lointain… Selon sa consommation de noyau de Poissy…. Quand Porthos ne portait pas encore de cardigan de marque et qu’en référence à un alcool local ; ils voulait leur foutre un noyau dans le cul, il créchait dans le neuf trois en ce temps là, il allait soutenir le club de l’étoile rouge à Poissy, il voulait la sixième (Coupe de France)…

Notre ami Molise, aujourd’hui, il est plus pareil… « C’est l’odeur de l’ouest » comme dirait Jean–Claude Pied, il aime pas ça, lui l’odeur de l’ouest, il s’y fait pas…. Il est allé voir le derby vainqueur en Gambardella, il a rien pondu sur le match. Il a remis ça contre Dijon toujours en Gambardella, on a perdu c’était à Bauer. Il est vrai que JCP y préfère les odeurs du neuf-trois même si ça pue plus que dans l’ouest, mais y’a le parfum âcre de la bédave. Donc par sûr qu’il vous ponde un truc ces temps-ci, le Jean-Claude Pied, surtout depuis qu’il tente de décrypter les codes vestimentaires. Il arrête pas de dire que les adidas c’est has been et que les new balance c’est de la hype pour boloss boutonneux. Des mecs qui tapent l’affiche comme le profère Jean-Claude Pied quand il puise dans son lexique de mots glanés au sein du lumpenproletariat de la lieuban.

Enfin notre Jean–Claude, il est pas toujours cohérent, ça insulte les bourgeois mais ça picole après le match contre Strasbourg dans une brasserie du XVIème  – on tente de revenir au sujet enfin au match, on verra, pas facile – et ça finit dans un lieu pour « bobos-hypes » à boire des shoots avec le professeur Lapoutre.

Le professeur Lapoutre, depuis qu’il enseigne à l’université de sapologie, il arrête pas de dire que le football n’est pas un sport populaire, il a fait des statistiques, il a même un peu expérimenté. 7250 boules seraient, selon ses recherches, le coût moyen d’une panoplie d’amateur de football… Sans compter les chaussures.

Justement, Jean-Claude Pied, il en connait un rayon, il porte des Diadora , il dit qu’à Jean Babouin et plus généralement dans l’ouest ça passe très bien… Nous ne savons pas au moment où nous rédigeons ces lignes si Porthos Molise porte ou non des Diadora, certaines mauvaises langues prétendent qu’il porte des bateaux comme les bourgeois de la Rochelle… Dans le monde normal, en Ile-de-France, on dit des timberland, des dockside enfin une marque. Mais les bourgeois de la Rochelle ils sont bizarres, le Grand Cardinal de Richelieu les avait châtiés en son temps (même si c’était des protestants mais c’est pareil que les bourgeois), lors d’un homérique siège, les lecteurs de Dumas connaissent.

Des timberland, des adidas, des new balance, à Saint-Ouen sur le boulevard Michelet ils en vendent plein mais attention au fake… Et oui c’est le paradoxe de Saint-Ouen, tu te fais niquer en achetant des adidas, mieux vaut donc aller au cœur des Puces. Tu  trouves des « bucket hats» vintage de chez Gucci et même des vases de Gallée (le seul truc bien de ces invertis de nancé-uns)… Bon, c’est pas le même prix, le bucket hat, 170 bleus et 27 mille boules, le vase… Chacun ses valeurs, et puis l’académie est de droite, le club joue à Jean Babouin.

Mais revenons au match qui avait lieu à Jean Babouin contre Strasbourg. Temps agréable, efficacité de la « doublure Pirmaloft » de Stone Island, grosse affiche entre le Red Star qui erre un peu et des Alsaciens en mode euphoriques. Ils se mettent même à y croire à la montée les teutons, on parle de cela dans la presse. Après c’est clair que Strasbourg c’est une ville de ballon, c’est normal y sont quand même un peu boches et puis ils ont un stade qu’ils remplissent plutôt bien malgré leurs récents séjours dans des divisions infernales.

Dans leur stade aux alsaciens, ils ont bien-sûr une statue, mais on sait pas si c’est celle d’Adolph Hitler ou de Joël Tanter. Le mec le plus laid et le plus inélégant qu’on a jamais vu sur un terrain, une horreur…. Si tu montres la vignette panini à ton gamin, fais gaffe aux conséquences, c’est du lourd… Il risque de pas s’en remettre ton gamin, de commencer à méfu du pilon comme un dingue ou même de devenir pédé… un truc bien grave. Chbeb, tarlouze, tafiole, indep quoi…

Il est vrai que depuis que l’on a apostrophé le professeur Lapoutre en lui disant  « tu es indep, toi ! », il est un peu persuadé que les tribunes c’est un peu comme le jardin des Papes, les tuileries, le spot sous la statue de la liberté, un lieu où l’on peut perdre aisément l’intégrité de son orifice et donc, il est devenu parano depuis qu’on lui a demandé si il était un dèpe.

Que de digressions, revenons au match et à notre roman expérimental. Depuis le début de la saison le Red Star est toujours dans l’expérimentation d’une équipe type qui ne semble pas se dessiner malgré les changements d’entraineurs. On reverra ce soir contre les alsaciens notre ami gros minet alias Sylvestre, dont la capacité à ralentir le jeu est prodigieuse hélas pour cela il faut mener au score et surtout pas perdre les ballons, il aura perdu moins de ballons en progrès…

1930 quand à lui jouera au poste d’arrière gauche, on surnomme ainsi Grégoire Lefebvre à cause de sa moustache en balai à chiotte qu’il a sur des photos. En fait, ses bacchantes c’est plutôt 1910 avec sa raie au milieu, on dirait plutôt un jeune gamin de ceux qui furent fauchés lors de la grande guerre. On a envie qu’il réussisse surtout qu’il a marqué un beau but contre les Corses (Red Star – Ajaccio 2-0). Il ne sera pas époustouflant lors de ce match, mais bon lui ou un autre cela ne change pas grand-chose. Et puis Makhedjouf dont on sait pas si il est en méforme, en période de spleen ou en délicatesse avec le staff (quelque soit le staff) apparaitra à la 88ème minute, du coaching savant faut vraiment s’y connaître pour comprendre.

Donc un score de parité, un partout, une mi-temps pour chacun des protagonistes. Certes une balle de match incroyablement vendangée par Mhirsi qui a oublié son partenaire Toudic (prononcer Touditch, au Red Star aussi, on a droit d’avoir un yougo renard des surfaces). Peu de temps avant Mhirsi d’un contrôle d’une rare qualité et d’un extérieur du pied avait offert à Toudic un ballon qui vit le Red Star ouvrir le score et en mettre un coup au moral de nos adversaires. Mais bon en seconde mi-temps le Red Star subira et pliera, un but humiliant, la balle passant entre le cuisses de notre malheureux gardien, n’y voyons là aucune allusion sallace mais un mauvais coup du sort.

Un point de pris c’est mieux que zéro et le résultat reflète assez bien le match même si on aurait préféré niquer les alsaciens et leur mettre aussi un noyau dans le cul, ils ont ce qu’il faut là-bas, de la mirabelle, de la quetsche et peut-être  aussi des abricots comme dans le noyau de Poissy… Et puis, on va pas s’étendre y aura bien un résumé accessible sur dailymotion et plein de commentaires sur le match pour ceux que ça intéresse.

Les notes

Trop pillave trop bédave pour commettre un analyse fine donc on met 2,5 à tous les joueurs, la moyenne pour ce match.

 

Pierre Lapoutre.

Pierre Lapoutre

Historien viril tenant à l’intégrité de son orifice, Pierre Lapoutre pratique depuis des lustres sa vocation d’historien en s’étant plus particulièrement intéressé à la statuaire, au dandysme et aux écarts de langage sévissant dans les stades. Panégyriste du Red Star et des valeurs qui font la mauvaise réputation du neuf trois. Doyen honoraire de l'Université de Sapologie de Yaoundé.

5 Comments

  1. Le Professeur tise mais Porthos ne s’engage à rien du tout et surtout pas à écrire dans ce torchon vulgoss et gauchisant qu’est horsjeu.

    Quant à l’orifice de Monsieur Lapoutre, on ne sait plus trop si ses traits d’esprits sont un appel à l’ouverture (d’esprit) ou des saillies condamnant les pratiques banlieuso-negrophobes que l’on retrouve dans les salons entre initiées et dans certaines ruelles de nos quartiers populaires.

  2. Monsieur Molise

    l’académie est passée à droite , histoire d’être en phase avec la ligne de Horsjeu, relisez et vous constaterez! Je vous réponds et réprouve les pratiques que vous évoquez , je pensais avoir été clair sue le sujet.

  3. « Ce n’est pas l’Académie qui est passée à droite, mais la Société. »

  4. Tiens, vous êtes moins méchants qu’à l’accoutumée avec les Strasbourgeois. Bon bah, euh, bien, euh, moi j’y vais, hein.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *