LAVAL – BÉZIERS (2-2) : LA BUTÀLAVAL ACADÉMIE RATE SON RETOUR À LA MAISON

Le contexte : Après six déplacements consécutifs (3 en championnat, 3 en coupe de France), et une glorieuse élimination à Saint-Brieuc, le Stade lavallois retrouve Le Basser. Septième avant le match, il est temps de gagner…

L’équipe : Coach Nobilo a tranché dans le vif : selon le match de coupe, selon les entraînements, il aligne un 11 avec Rousselet sur le côté et le costaud Ebuya aux côtés de Bosetti. Le 11 : Hautbois – Mendes, Ba, Solet, Scaramozzino (Zéoula, 74′) – Rousselet (Neyou, 62′), Dabo (cap), Sarr, Pandor – Ebuya (Mayela, 66′), Bosetti.

Le match : Deux petits kops lavallois, pas beaucoup de touristes (merci le froid et les résultats mitigés), 4000 supporters annoncés tout de même : l’ambiance était au rendez-vous pour cette 17e journée de championnat de National. Ca a du donner de la force aux Lavallois qui ont démarré fort la première mi-temps : Bosetti trompe le gardien d’un ballon piqué mais un défenseur sauve (2e), la tête d’Ebuya est repoussée par le gardien (12e), un autre tir en bout de course de Bosetti aussi (24e). Laval est finalement récompensé par un festival de son latéral droit Mendes qui se prend pour Benzema contre l’Atletico en enrhumant trois mecs à droite, avant de servir sur un plateau Pandor pour l’ouverture du score (1-0, 29e).

Cette ouverture du score est une finalité… parce que derrière Laval va galérer à se créer les occasions de break. Surtout, Laval va craquer sur deux saletés de coup-francs excentrés : le premier vient de la gauche, sur la tête de Lingani (1-1, 41e). Le deuxième, venant de la droite, repris par la tête de Soukouna (1-2, 62e). Si bon mais incapable d’empocher plus d’un but d’avance en première période, Laval patauge en deuxième. Au bout du temps réglementaire, Neyou, entré en jeu, signe un super enchaînement pour offrir l’égalisation (2-2, 88e). Un moindre mal, un minimum syndical… Mais une énorme rage étant donné que Laval est désormais neuvième, et a surtout raté l’occasion de revenir à trois points du podium compte-tenu des autres résultats.

Le résumé vidéo :

Les notes :

Hautbois (2/5) :
Battu par deux têtes sur coup-franc, nothing else…

Mendes (4/5) :
Il a défendu comme Dani Alves, débordé comme Marcelo, dribblé comme Benzema.

Ba (2+/5) :
Plusieurs bonnes anticipations, quelques relances foirées aussi.

Solet (3/5) :
Plusieurs interventions vraiment impressionnantes (#spoiler : dans six mois il signe en Premier League pour 3 millions).

Scaramozzino (2/5) :
Un retour entaché de quelques tacles mal sentis, notamment celui provoquant le coup-franc du 2e but…

Pandor (2/5) :
son but vient sauver un match encore bien moyen… Mais #SaBoss.

Dabo (2/5) :
quand il tousse, Laval a la grippe… Pas de hasard.

Sarr (2/5) :
De retour comme titulaire en meneur de jeu, mouais.

Rousselet (2/5) :
Il a envie de bien faire, vraiment… mais retour mitigé comme titulaire.

Ebuya (2+/5) :
Lui aussi a envie de bien faire et est récompensé en déviant le ballon de la tête sur l’égalisation de Neyou.

Bosetti (2/5) :
A l’image de l’équipe au final, beaucoup d’efforts, mais du mal à finir les actions, et une grosse course pour une faute qui amène le premier coup-franc.

 

Le comité Frantix
Sur Twitter : @FrantixLeBasser (parce que les autres sont en révision).
Compte validé et follow par Alexy Bosetti.

Frantix Le Basser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *