Strasbourg – Brest (4-1) : La Penn Ar Bed Académie livre ses notes

 

Avant-match

Il est de retour. IL EST DE RETOUR. Non, pas Greg’ Coupet mais Richard Sucrier. Des mois de silence, qui ne peuvent même pas s’expliquer par de trop nombreuses activités par ailleurs. Bref, en cette fin de saison où le Stade joue les premiers rôles, il serait plutôt con pour Hors Jeu de ne pas couvrir les résultats de cette magnifique équipe.

On commence par le match face à Strasbourg, à la Meinau. Dans ce duel d’UB 90, l’avant-match est marqué par le trajet rocambolesque des supporters brestois. Il ne s’agit pas ici de faire le jeu du Télégramme, mais allez jeter un oeil à ce qu’en a dit la PQR. En vous faisant votre propre idée, bien sûr.

Pour ce qui est de l’enjeu du match, il est simple: l’optique de la montée, pour les deux équipes. Côté brestois, on se souvient du match aller remporté avec beaucoup de difficultés face à une équipe au style de jeu… comment dire … hmmm … made in Ligue 2. Pour mettre à mal Strasbourg dans le jeu aérien offensif, Furlan balance une composition en 3-4-3. Pour une réussite totale, comme vous allez pouvoir le constater.

Match

Dès les premières minutes, le Stade tente de jouer au ballon, tandis que le Racing joue le football direct qu’on lui connaît. La première opportunité est pour Boutaïb sur corner qui, esseulé, place sa tête à côté du but. Castan lui répond sur un coup-franc coupé au première poteau, mais sa tentative n’est pas assez appuyée. L’ouverture du score intervient pour Strasbourg à la 29ème par… Baptiste Guillaume. Baptiste Guillaume putain. Chardonnet est battu dans un duel aérien tandis que Diallo et Castan laissent un espace entre eux dont profite l’attaquant pour placer sa tête. Heureusement qu’on joue en 3-4-3 dis donc (big up au Barça).

La mi-temps est sifflée sur ce score. On joue pas trop mal, sans pour autant être réellement dangereux.

La seconde période démarre sur des bases plus intéressantes, puisqu’à la 56ème, Lavigne, bien servi par (Sidi) Habib Diallo, vient placer un bon pointard des familles dans les filets strasbourgeois. Pas le temps de se dire qu’on est revenu dans le match qu’on prend le second dans la poire, à la suite d’une faute foutrement conne provoquée par Belaud. Le coup-franc est frappé directement par Lienard, et il faut avouer que le but n’est pas dégueulasse. Par la suite, on passe pas loin du doublé de Guillaume, mais Hartock se détend bien. C’est encore lui qui place sa tête sur corner pour le 3-1, la défense brestoise appliquant la zone (statique) à la perfection. Baptiste Guillaume putain (bis). Le quatrième planté par Boutaïb, en plus de ne pas être joli, est anecdotique. Enfin pas tant que ça si l’on considère que notre différence de but devient assez sale.

Fin du match. Suite à cette belle performance et à celle de Lens le lundi suivant, le Stade Brestois se retrouve désormais 3ème alors qu’il y a quelques journées un boulevard semblait s’ouvrir devant nous. La routourne…

Notes

Hartock (2/5): intervention pas fameuse sur le quatrième, mais bon, la défaite est pas particulièrement pour lui. Et il est plutôt bon ces derniers temps.

Belaud (1/5): si seulement le Belaud des saisons Dupont pouvait refaire surface..

Chardonnet – Diallo – Castan (2/5): la défense à 3, c’est pas encore ça.

Bernard (0/5): ok il est sorti sur blessure très rapidement, donc en principe je devrais pas le noter. Mais c’est pour son match infâme face à Moussa Maazou. C’est cadeau. Remplacé par Lavigne (3/5), de plus en plus efficace en cette fin de saison. Il était temps.

Battocchio et Gastien (2/5): manquait quelqu’un au milieu, non? Reviens-nous vite, Alex.

Fauss (2 + 1 = 3/5): a encore joué à différents postes au cours du même match. Pour l’utilité d’avoir un joueur pareil dans son effectif, il a le droit à un petit bonus.

Pelé (2/5): discret, comme sa petite taille le laissait deviner.

Habib Diallo (3/5): le but, c’est en grand partie lui. Important d’avoir un vrai 9 prenant la profondeur, ce qu’il fait. Mais on serait pas contre un retour de Maupay non plus.

Photo du profil de Mèch Tuyot

Mèch Tuyot

Plus à l'Ouest qu'Alex Dupont Stade Brestois Vive le Leon Libre.

5 Comments

  1. Aussi incroyable que cela puisse paraître, Baptiste Guillaume est en jambes depuis janvier! Il fait désormais presque l’unanimité auprès des supporters strasbourgeois, lors même qu’il s’est littéralement fait uriner dessus pendant toute la première moitié de saison (d’autant plus qu’il « prenait la place » de Jérémy Blayac, à raison chouchou des supporters pour son apport en National).

    Bref, il risque d’en mettre d’autres, Baptiste Guillaume putain.

    • Et AUtant j’y Croise pas au bar ça me va 6-1, OTAN c’est pas parce que Paris est Magigue que je saurais quand j’en ai marre d’alléger Les frocs trempés.

      GUIEGOOOOOOOL !
      GUIEGOOOOOOOL !.)

      *SB29 £et’v GeT ODER SB29*

      • Aussi incroyable que cela puisse paraître, c’est bien du français qui est indiqué par Google Traduction quand on lui retranscrit vos commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *