NANCY – AC AJACCIO (2-2) : LA CHARDON À CRAN ACADEMIE N’EST PLUS SURPRISE.

18 : c’est l’amplitude thermique ce vendredi entre la ville d’Ajaccio et celle de Nancy.
C’est aussi le nombre de points que Nancy aurait pu avoir si l’équipe avait un tantinet géré son match, si nos joueurs n’avaient pas le caleçon taché à la moindre frayeur.
Nos amis de Fans of Nancy ont sorti une statistique sympa :

L’équipe des cinq dernières minutes.

11 points perdus en 15 journées après avoir mené au score : inadmissible.
Vincent Hognon a beau gueuler en conférence de presse, plaider une « naïveté » ou « des erreurs qui coutent cher », quand on se chie autant dessus dès la 60e, il y a un gros problème. De quoi ravir les sponsors d’EHPAD qui ne sont pourtant pas en dèche de clientèle.


BREF, LA COMPOSITION :

Badila en défense centrale, Marchetti ailier gauche, Jourdren de retour. Hognon est en mode bat les couilles le plus total. Au moins il a le mérite d’essayer de nouvelles choses, contrairement à son prédécesseur.


LE MATCH :

0 : Ayant déserté pour un soir ma tribune habituelle, je me trouve non loin des cinq supporters ajacciens présents en parcage (dont notre ami Perfettu, académicien de l’ACA). Bravo à eux pour le déplacement.

 5 : La tactique est pas si dégueulasse qu’on aurait pu le penser. On a la balle, on joue dans le camp ajaccien.

10 : Bassi dans l’entre jeu décale un Abergel qui décoche une frapasse dans la lucarne de J-L Leca. Pas du genre à baisser le pied quand il affronte son ancien club, Abergel ne célèbre tout de même pas son magnifique but. On le fait pour lui. 1-0.

15 : Cuffaut qui passe plus de temps ailier droit à toucher le cul de Busin est un des plus en vue en ce début de match.

20 : Amine Bassi est notre meilleur joueur depuis le début de la saison. On le voit encore ce soir. Sur une feinte de corps, le petit marocain élimine deux joueurs, puis deux autres grâce à un double une-deux conclu par Dembélé aux 10 mètres. 2-0. Deuxième passe décisive de la rencontre pour Bassi, après 20 minutes de jeu.

30 : Dembélé se procure deux autres occasions, mais son réalisme digne d’un chasseur éméché permet au speaker de bouffer son pâté lorrain tranquillement.

40 : Marchetti au sol suite à un contact. La civière déboule mais le joueur se relève.

45 : Marchetti au sol suite à sa blessure. La civière déboule, le joueur s’exécute. Les tests d’après match révèleront une rupture du ligament croisé intérieur. Saison quasi-finie pour Marchetti, qui jouait lui aussi contre ses anciens partenaires. Bon courage à lui.

Mi-temps : Une première très agréable, peut être la meilleure de notre saison. C’est beau le football. Ne nous réjouissons pas trop vite : nous sommes l’ASANAL, nous savons à quoi nous en tenir.

50 : Lancé en profondeur par la défense, Bassi conduit bien la balle et se retrouve seul face à Leca, il croise malheureusement trop sa frappe qui tape le poteau…On pourra se bouffer les couilles à la 90e.

60 : Coup sur coup, Busin puis Bassi sont à deux poils de barbe de foutre la balle au fond, mais le gardien corse repousse toutes les tentatives. On pourra définitivement se les bouffer.

65 : Ce qui devait arriver, arriva. Sur un centre venu du côté de Cuffaut (oui, notre latéral qui joue ailier), Diagne trouve bon de ne pas sauter. Quant à Jourdren, il a la bonne idée de rester figé sur sa ligne et de ne pas boucher son angle. Nouri, l’attaquant ajaccien, termine. 2-1.

70 : On se fait marcher dessus. Littéralement et symboliquement. Entre 2-3 taquets corses, on ne voit ni le jour ni le ballon. Le mal de ventre est réel.

75 : On recule, on balance.

80 : Magnifique. La chiasse est totale pour au moins la moitié de nos joueurs. Encore un centre, encore une reprise deuxième poteau, encore une égalisation. 2-2.
Moment choisi par les groupes ultras nancéiens pour débâcher.

85 : Hognon se décide donc, 20 minutes trop tard, à faire rentrer du sang neuf. Première apparition pour le jeune attaquant Barka (bon dans FM) et le vieux milieu Pedretti (bon en vrai).

90 : RAS, personne ne se livre, le caleçon est collé au cul des 22 joueurs.

LE RÉSUMÉ :

LES NOTES :

Jourdren : 2/5 : Quasiment aucun arrêt à faire mais 2 buts encaissés. Pas top pour son retour.

Défense : 2/5 : Impossible de mettre la moyenne à une défense aussi friable.

Clement : 2/5 : En seconde mi-temps il fallait un leader avec de l’expérience. Il s’est caché.

Abergel : 3/5 : But énorme qui nous lance dans le match. A pris l’eau en seconde mi-temps.

Bassi : 4/5 : Notre meilleur joueur. Deux passes décisives, encore. Profitons-en avant qu’on le vende 2.5M à Angers.

Busin : 2/5 : S’est procuré des actions, mais toujours maladroit. On dirait Nordin en blond.

Marchetti puis Nordin : 2/5 : Les croisés pour le premier, pas grand-chose pour le 2e.

Dembele : 3/5 : Un but, mais des ratés à la pelle.

NOTE ARTISTIQUE DE L’EQUIPE : 1/5.

Une note si faible pour le manque de couilles global. Des joueurs à l’entraîneur en passant par la direction. J’ai envie de cracher mon venin sur tout le monde dans ce club.
Des joueurs qui ont, pour la plupart, joué en L1 l’an dernier mais qui courbent le dos dès qu’une pression aussi minime soit-elle apparaît.
A l’entraineur qui, comme Pablo, attend la 82e et une égalisation pour faire des changements. A la direction du club qui annonce tout fièrement dans l’Est Républicain cette semaine qu’on souhaite se séparer de plusieurs joueurs cet hiver (dont Eler acheté cet été 800.000€ qui n’a jamais joué), comme si telle était la solution magique. La gestion calamiteuse des évènements récents (notre dernière victoire en championnat date de septembre) fait peur pour l’avenir. La très faible affluence à Picot ce vendredi notée par MaLigue2.fr en est une conséquence, le débâchage des groupes ultras (symbole important) en fin de match, en est une autre.
Attention à la suite, qui pourrait être très dangereuse pour le club. Une descente serait par exemple très préjudiciable financièrement pour le club, et une descente est tout à fait envisageable.

Une seule injonction, à chaud ou à froid :

 

Roger Piantoni-Vairelles.

Roger Piantoni Vairelles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *