SRFC / PSG (1-4) – LA PORTE DE SAINT-CLOUD AIME LA BRETAGNE

Au nom du Prince, de Nass, et du Saint Unaï, je vous salue amis parisiens, et autres provinciaux.

C’est toujours sympa de se balader en Bretagne.

En dehors du climat, les gens sont accueillants, pas violents, un peu mou même, et on y boit paraît-il (demandez à l’expert).

C’est aussi l’endroit parfait quand on veut s’éloigner du foot, rien n’empêche d’aborder le sujet hein, mais pour te faire un ordre d’idée, le boss là-bas il fait signer des Cabaye ou des Krychowiak, tandis qu’un de ses prédécesseurs promettait la CFA à Verratti.

Aucune raison de s’inquiéter donc.


Pré-match & Compo :


Retour du 4-3-3 après la reconquête de l’Est.

Areola reprend son bien, Alves son côté, Yuri atterrit à gauche pour accompagner la charnière Kimpembe/Tallal. Pas de Rabiot, place à Lo Celso et son frangin pour protéger Draxler. Neymar is back pour accompagner Cavaboss et Mbappé.

SRFC/PSG 16/12/17

En face c’est un 4-1-4-1 léthargique qui est mis en place, avec Romain Danzé placé en sentinelle…


La mètch :


L’entame est typiquement confrontations made in L1, un bloc rennais bas, avec un mec qui court vite devant, au cas où…

Heureusement, on reprend les habitudes du début de saison, et Mbappé, la caution bouffeur d’espace de l’équipe est lancé par Verratti pour offrir l’ouverture du score au Globe Trotter (4e).

Neymar grand seigneur, lui rend la pareille pour faire le break (17e). Si vous êtes puristes, pas comme Georges, vous regarderez attentivement les mouvements de Cavani qui embrouille la défense Made In Empire. Sérieux les Rennais, vous n’avez toujours pas vu la fin de la première trilogie Star Wars pour connaître la fin ?

Le reste de cette mi-temps c’est Paris qui cogne, Rennes qui encaisse, avec Lo Celso dans le rôle du jab incessant, infatigable, inlassable. Ce petit a du génie.

Rennes revient des vestiaires avec plus d’entrain, malgré le danger permanant que font peser Mbappé et ses copains, mais Rennes peut compter sur notre défense, qui nous se montre aussi efficace que les stormtroopers. Il n’en fallait pas plus pour offrir la réduction du score sur un corner où on se la touchée tous.

Rennes se rebiffe, un peu trop, et l’arbitre expulse Benjamin André (c’est un joueur que j’aime bien), ce qui annihile l’entrée du Cavani breton (j’ai vomi) qui peut compter sur Kimpembe pour lui offrir un penalty, tiré aussi précisément qu’un…stromtrooper (C’est pas facile de trouver plus nul dans Star Wars ok?!).

Tiens, en parlant de ça, le vrai Cavani, en galère jusqu’ici s’en va glisser un petit lob des familles pour calmer notre camarade Georges (on ne touche pas à Edi !), avant que Neymar ne continue de régaler les amateurs de cidre en y allant de son doublé.

C’était sympa, toujours un bon accueil de ce côté de la France, Lo Celso a régalé, Di Maria a râlé, et Motta a été retrouvé.

RDV Mercredi soir pour s’occuper de nos amis caennais.


Les notes :


  • AREOLA (3):
    Le gars sort la parade important à la 68e devant Cavani Khazri. Encore des petits soucis de placement, mais très bon dans le jeu aérien.
  • ALVES (3):
    Bon match du mec de Neymar, il est monté crescendo en puissance et s’est amusé. Un gamin de 34 ans.
  • MARQUINHOS (2):
    Pas un mauvais match, mais à l’image de la défense c’était loin d’être inoubliable.
  • KIMPEMBE (1):
    Un accident de parcours, enfin un accident très long pour Kimpemboss. Malin il sera suspendu pour le dernier match avant la trève histoire de revenir au top en janvier.
  • YURI (2):
    J’ai du mal là, le gars donne tout, il ne triche pas, mais même à fond, il est limité. Mais personne ne peut en vouloir au gars qui donne tout
  • LO CELSO (4):
    Ni but ni passe D, mais putain il est excellent, vicieux, met des coups, simule comme une catin, continue, next Redondo. +1 pour l’encourager.
  • VERRATTI (3):
    Match du même calibre que son binôme du soir, Heckle et Jeckle
Verratti/Lo Celso: la rencontre

Verratti / Lo Celso: la rencontre

  • DRAXLER (2):
    S’est régalé avec sa technique et sa classe au dessus, -1 pour le but rennais, un allemand indiscipliné, du jamais vu.
  • NEYMAR (4+):
    2 buts, 2 passes D. Propre, et pas énervant comme il peut l’être parfois.
  • MBAPPÉ (4):
    1 but, 2 passes D, merci au-revoir.
  • CAVANI (3):
    Le gars a décidé de mettre des beaux buts désormais. Fini les trucs à une touche tout faits, il ne veut même plus les regarder.
  • PASTORE (NN):
    RAS
  • MOTTA (NN):
    Est entré quand ça commencé à mettre des coups, ou les coups ont commencé en sentant son entrée, à vous de voir.

 

PAPUS

Papus Camarade

6 Comments

  1. Verrati je ne l’ai pas trouvé terrible, trop de perte de balle et se fait bouffer sur les replis défensif, il est déjà en vacance?

  2. Cette guéguerre à propos de Cavanuche est ridicule, camarade. On ne va quand même pas se battre pour savoir qui le suce le mieux, on est pas dans 20hFoot. Et notre cher barbudo glabre est bien au-dessus de ça.

  3. Homerc, j’ai trouvé très bon, surtout qu’il a crée beaucoup de décalages avec ses passes, et le match de Lo Celso à côté n’a pas aidé à voir Verratti.

    Mille excuses Gergoes, « wech poto » comme dirait Pascal Praud

  4. Oui mais si offensivement il a fait le taff, défensivement c’est le néant, pour un 8/6 c’est quand même un problème communsymbole de bière sans alcool

  5. C’est certain, il manque un pur 6 dans les cas où on n’aura pas le ballon du match.
    La rumeur bidon du jour parle de Lassana Diarra cet hiver

    • C’est le seul qui pourrait jouer la LDC cette saison, car après il négociera sont départ et sa prime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *