Les citations de la semaine du beau bol d’Eire

Retour sur une semaine somme toute assez drôle quand on décide de ne pas en pleurer.


Les nerfs avant le match

« C’est un match que l’OM n’a pas droit de perdre. En plus, c’est mon tout premier OM-PSG, alors ! Cette rencontre revêt d’une importance particulière, cela fait partie de l’histoire de l’OM. J’espère qu’on fera mieux que l’an dernier mais je peux vous dire que nous avons une seule et unique volonté extrêmement forte de gagner ce match. »

« A ma manière, je suis un manager moderne. »

C’est sûr que s’ils n’ont pas le droit de perdre et qu’ils jouent pour le grand Jean Claude Dassier parce que c’est sa grande première…


Puel a décidé de donner son avis sur la rivalité OM – PSG:
« Cela me laisse indifférent, pour moi c’est du préfabriqué. Ce folklore autour ne m’intéresse pas. »

En parlant folklore:

« On sentait la haine dans leurs yeux et parfois je me suis demandé comment certains comme Di Méco pouvaient autant tomber dans le panneau. Ils étaient excités, décidés à casser du parigot. Je me souviens d’une action de jeu où Di Méco donnait des coups de tête à Jean-Luc Sassus en pleine course. C’était ahurissant. Je me rappelle également des tacles de Carlos Mozer à un mètre du sol, à l’horizontale…Et le plus triste c’est quand j’entends Eric Di Meco dire sur RMC que c’était mieux à son époque. Je vois qu’il n’a aucun remord. »
Daniel Bravo en attaque frontale de Di Meco dans sa colonne de le 10 sport Hebdo.

« A Nantes, derrière lui et Desailly, puisque je jouais libéro à cette époque, je ramassais les miettes… Il tirait sa force athlétique de sa culture kanak, il était impressionnant comme il l’était sous l’eau aussi. C’était un poisson. »
Heureusement, Deschamps respecte Kombouaré
.


Le bol d’Eire

« Les Irlandais vont nous rentrer dedans… Il va falloir en avoir dans le pantalon… Il va falloir faire face. »
Classique Thierry Roland dans Direct Sport.

« Ce sont des Anglais quelque part ces Irlandais. »
Christophe Pacaud enchaîne

« Je pense que c’est le pire tirage mais je pense que c’est le meilleur tirage. »
Frank Leboeuf

« Comme on dit en anglais, ce sera ‘tough’ »
Gérard Houillier

« Les Irlandais sont très solidaires, ils se battent sur chaque ballon, un peu comme lorsque je jouais à Nancy »
Tony Cascarino nous rassure.

« Le fighting spirit est un peu légendaire. C’est surtout une réalité. »
Emmanuel Petit

« En un mot, il faut avoir des couilles. »
Thierry Roland martèle son analyse, cette fois sur sofoot.com..
.


Les melons de la semaine

« Quand j’ai réalisé que mon mauvais côté prenait le dessus, j’ai demandé à l’entraîneur de me sortir. Si j’étais resté sur le terrain, je ne sais pas comment tout cela se serait terminé. »
Adebayor, après avoir joué contre le Cameroun avec le Togo et tenté de blesser Eto’o, confirme toute l’étendue de sa classe.

« Nous (La Sampdoria) sommes plus spectaculaires (que le Genoa) simplement parce que je suis à la Samp. »
Cassano, l’ Evradebayor italien.

« Nous avions décidé que j’allais travailler, que j’allais être irréprochable et que nous ferions le point sur ma situation en décembre. C’est ce que je fais. Je me tais, je travaille et nous ferons un point en décembre. Il était facile pour moi de partir, car j’ai refusé près d’une dizaine d’offres sérieuses. J’aurai même gagné bien plus, mais je n’avais pas envie de quitter Marseille dans ces conditions. »
Valbuena. Ferme là vraiment maintenant.

« Je veux que les arbitres ne changent pas à mon égard. »
Surprenant Makelele

« Je n’ai pas le temps pour faire Koh-Lanta cet hiver, car je me prépare pour une pièce de théâtre qui débutera en janvier à Paris. »
Frank Leboeuf
Une grande perte pour la télé-réalité.



Notre Pain quotidien


Heureusement Robert Lafont et le Quotidien du foot font relâche le week end (quand tous les matches se jouent, pratique pour un quotidien).

Retour sur leur deuxième semaine et les éditos de Robert:

« Tu parles d’un monopole! Authentique et vécu, vendredi matin je demande Le Quotidien du Foot au kiosque de la porte d’Auteuil. La réponse fuse telle une flèche: « Ah désolé, monsieur, mais nous n’exposons pas ce journal, consigne du Directeur »… En revanche tous les autres quotidiens sont gentiment exposés… tous sauf nous, de quoi se révolter. »
« Dans ces conditions, qu’on ne s’étonne plus si aucun deuxième quotidien sportif n’arrive à émerger dans notre pays. »
« D’ailleurs je lance un appel à vous , lecteurs, qui êtes notre seul vrai soutien… aidez nous d’ores et déjà à le faire conaître… et demandez à votre buraliste de bien l’exposer. »
le 19 octobre

« Tout d’abord merci, car vous avec été nombreux à répondre à notre appel pour demander à votre marchand de journaux de bien exposer le Quotidien du foot au même titre que ses confrères. pas mieux, mais pas moins non plus. » le 20 octobre

« Force est de constater que le milieu du foot n’est pas aussi ouvert qu’il le devrait, y compris avec Le Quotidien du foot. » le 23 octobre

« Mais qu’on ne s’y méprenne pas, nous ne défendons pas seulement Le Quotidien du foot, mais le droit de s’informer tout simplement. » le 23 octobre.


L’autre Robert de la semaine


« fils de p… » Pirès s’en prend à l’arbitre, après la défaite 2 à 1 de Villareal face à Xerez.

« Comme j’étais un peu énervé, comme on a l’habitude en France, de finir nos phrases avec le mot « p…ain », il a traduit ce « p..ain » parce qu’il a écrit sur le rapport.»
Robert
sur lequipe.fr

« Pour être sûr qu’il ne me comprenne pas, je lui ai parlé en français, et avant de me casser je lui ai balancé ‘la chatte de ta sœur’ putain c’est dingue ça. »
Robert
dans L’Equipe du même jour.


Le reste

« Mamadou DIANG !!!! »
Aimé Jacquet, le roi de la faute de frappe orale.

« Il (Cris) m’a demandé où c’est qu’on était. »
Toulalan

« Il (ndlr, Florentino Perez) aimait les joueurs de qualité. Un jour, je lui ai alors demandé son équipe type. Il a mis Beckham au poste de latéral droit et Zidane en défense central parce qu’il avait un tas d’attaquants et de milieux de terrain (rires). Florentino est un grand et son passage restera dans l’histoire. »
Arrigo Sacchi sur le10sport.com

« Nous avons tous des chansons  d’ABBA dans la tête. »
Fabio Capello

« Mon secret c’est de m’adapter au pays dans lequel j’évolue. Ici je mange du roast beef et du yorkshire pudding. »
Arsène Wenger
.



A la semaine prochaine

Si vous voyez ou entendez quelque chose qui devrait figurer dans cette colonne, n’hésitez pas à nous contacter en écrivant à l’adresse suivante : [email protected]

L'ancien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *