Les citations de la semaine européenne

Retour sur une semaine européenne peu convaincante.


C’est la même chanson


Mandanda : « Les saisons se ressemblent pour nous, on fait les efforts, on fait de bons matches, on donne le maximum et au final on se fait avoir à chaque fois. »

Cheyrou: « J’ai l’impression de revivre le même genre de match que l’an dernier… »

Niang, répond au journaliste de l’Equipe qui lui demande « Par rapport à il y a un an, on a l’impression que l’histoire se répète… »

« Par rapport à il y a deux ans aussi… On n’arrête pas de le dire pourtant… »

a attentivement suivi les débuts de Lizarazu sur TF1 aux côtés de Jean Michel « pied d’appui » Larqué et Candide Jeanpierre.

Lizarazu a fait une très bonne première prestation sur TF1 comme en témoigne son avis d’expert à la 12ème minute:

« Inzaghi, c’est pas l’homme qui me fait le plus peur. »

…complété par son intervention finale:

« Les grands joueurs font souvent la différence.’


Le retour des enfants prodigues


« Le retour de Flamini à Marseille, c’est une belle histoire » Pierre Salviac.

La semaine dernière c’était Materazzi qui le bâchait, cette fois c’est au tour de Muntari de réagir aux déclarations d’Ibrahimovic (lire ici le comité de vendredi).

« Ibra dit que Barcelone est supérieur à l’Inter, mais je pense que nous sommes plus forts qu’eux. Pourquoi, parce que je joue pour l’Inter, je suis un des joueurs qui couraient pour Ibrahimovic, l’homme qui pense avoir tout gagné seul. »

« Du premier au dernier mot, ce qu’ils (ndlr: les dirigeants du Barça) ont dit sur Eto’o est faux… Quand je rentrais sur le terrain mon objectif était la victoire. Eto’o ne dit jamais non. D’autres joueurs au Barça le font : « Je ne veux pas jouer là… ». Samuel « Alain Delon » Eto’o

Arsène s’est a nouveau lâché sur Adebayor, a ajouté Mark Hugues à sa liste de cibles, et défend la colère de Van Persie à la fin du Manchester City – Arsenal de samedi..

“La faute d’Adebayor sur Van Persie est grave. Vous pouvez demander à 100 personnes, 99 vous diront qu’elle est grave, la 100ème personne c’est Mark Hugues. »

“Si quelqu’un vous marche sur la tête vous n’allez pas dire « merci beaucoup » en tendant l’autre joue. Seul Jésus Christ fait ça.» 


Les analyses de la semaine


« Hoarau dépend exclusivement de Rothen. Comme on dit en Afrique on ne peut pas se débarrasser de ses souliers pour marcher pieds nus. » Rémy Ngono

« Le Milan a eu conscience des capacités de Gourcuff. Il l’a acheté 3 M€ et l’a vendu 15 M€. Je lui ai parlé avant qu’il ne décide d’aller définitivement à Bordeaux. Il m’a dit qu’il avait peur de jouer encore avec la réserve de Milan. Ça, c’est le vrai motif de son départ. (…) Je crois qu’on a eu une bonne intuition dans ce mercato. » Adriano Galliani, vice président du Milan AC

Claude Puel, interrogé par un journaliste de L’Equipe, nous apprend que Toulalan a bien réagi à sa rétrogradation en défense centrale:

« Oui il a été emballé. ‘La Toul’, il pourrait jouer partout, même attaquant. »


L’affaire de la semaine


Oh que c’est pas joli. Un vilain employé de l’OM a répété que Jean-Claude Dussier a déclaré, lors d’une réunion interne, qu’il ne ferait pas « une présidence à la libanaise, ou à l’africaine », pas du « Moi, je ».

Pape Diouf a réagi plutôt élégamment (dans l’intérêt de son employabilité) hier sur RTL:

« J’ai d’abord été très surpris. Ils (ces propos) sont pour le moins ambigus et douteux et viennent après certaines piques lancées de manière discourtoise. Ses paroles n’avaient pas lieu d’être, je suis profondément heurté. Je ne vais pas me prononcer pour savoir si c’est raciste ou pas, mais si je devais faire une allusion je ne me réfèrerais pas à une race ou un pays. »

Jean-Claude s’est justifié à la Hortefeux auprès du journaliste de L’Equipe:

« Je voulais parler d’une gouvernance centriste, pas comme au Liban où tout le monde est associé aux prises de décision ou une hyperprésidence comme dans certains pays africains où on ne tient pas compte de l’avis des gens… »


La Ramaïade de la semaine


Bien entendu il a fallu que Rama s’en mêle… elle a défendu Dassier, qui selon elle, comme Hortefeux, n’est pas raciste.

En revanche Rama n’a pas de difficultés à avoir recours aux clichés lorsqu’elle évoque ses solutions pour une réconciliation Diouf / Dassier:

« Je propose la tenue d’un sommet du Pastis. »


Les bourrins


« En 1991, à Milan (1-1), j’ai pris mon pied ! Je me suis régalé. Dès le premier duel avec Frank Rijkaard, j’ai voulu montrer qu’on n’était pas là pour rigoler. Alors que le ballon lui arrive sur la poitrine, moi j’y vais autant pour lui prendre le ballon que pour lui mettre un taquet. Comme ça il savait à qui il avait à faire… »
Eric Di Meco
est fier d’être un bourrin face à l’un des meilleurs joueurs de son époque.

« Heureusement à Monaco il (Sessegnon) s’est retenu. S’il avait voulu faire mal à Adriano, il lui aurait cassé la jambe. » Hoarau




Retrouvez le meilleur des citations de la semaine dimanche prochain.

Et si vous voyez quelque chose qui devrait figurer dans cette colonne n’hésitez pas à nous contacter en écrivant à l’adresse suivante : [email protected]

L'ancien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.