Les 58 comparaisons qui sont les moins bonnes et donc les meilleures de 2017

Ce qu’il fallait démonter.

Comme d’habitude, n’oubliez pas de mettre vos gros crushs en commentaire, pour que l’on puisse préparer sereinement la grande sélections des Van Nobel. 

 

“Quelle faute a-t-on commis de plus que les 17 autres clubs concernés par ces 488 jets depuis le début de saison ? (…) C’est comme si, il y a quinze mois, la justice avait condamné le Bataclan ! »
Bernard Serin, sans trembler des genoux justement.

“La Coupe d’Afrique des nations, c’est notre Coupe du monde !”
Ben… André Ayew… Et la… Enfin… C’est quoi du coup ?

« Il y a quatre ans quasiment jour pour jour, la Coupe d’Afrique 2013 voyait éclore un sacré numéro, Youssef Msakni. Le milieu très offensif tunisien, une sorte de Jérémy Ménez plus raffiné techniquement, brillait de mille feux »
Les nominations sont closes pour les Van Nobel, Footmercato. Merci de patienter jusqu’à l’année prochaine.

“Solide mais joueuse, sérieuse mais inventive, la formation des Lions indomptables nous a rappelés les buts de Roger Milla, les tacles de Song ou le réalisme de Samuel Eto’o.“
Comparaison n’est pas raison, mais gros clichés quand il s’agit de Denis Balbir.

“La passion du football d’Antonio Conte, l’anti-Emery et l’anti-Wenger de Chelsea”
La passion des sorties de route de Bruno Roger-Petit.

“Seul Pascal Dupraz, à Toulouse, dégage cette volonté de partage, au-delà se soi-même.”
Ça en revanche, vraiment, il ne voudrait jamais l’avoir lu, professeur B(u)RP. Et le comité ne parle pas de la faute de frappe. Il parle de mettre Conte et Dupraz au même niveau.

“L’OL a joué les amnésiques. Il a oublié comment se gagnait un derby. Il a oublié qu’il ne s’offrait qu’à ceux qui vont le chercher. Les Gones ont commencé la rencontre comme des sénateurs pour la finir comme des gamins mal élevés. Bref, ils ont eu tout faux.”
Du coup, qui c’est les plus amnésiques, Eurosport ? Les sénateurs ou les enfants sans éducation ? Le comité est perdu.

« Qui accepte le projet lillois en accepte les règles imposées par Gérard Lopez. Que ce soit Marcelo Bielsa, un grand entraîneur avec qui j’échange, comme d’autres (Mourinho), ou Patrick Collot. »
On ne sait pas trop quel parti prendre dans cette déclaration de Luis Campos : celui de Bielsa, de Mourinho, ou celui de Patrick Collot.

 » A ce tarif-là (1,2 millions par semaine pour un contrat en Chine, ndcvm), Wayne Rooney deviendrait alors le footballeur le mieux payé de la planète, faisant passer Cristiano Ronaldo et Lionel Messi pour des bénévoles (enfin presque). »
Enfin vous vous comprenez, Foot01.

“La glacière est à Marcelo Bielsa ce que la DS Citroën était à Roland Barthes : un objet de mythologie.”
Si vous voulez Pascal Praud. Mais vous n’enlèverez pas au comité que pour Bielsa, cette glacière est avant tout un fauteuil bien pratique.

“De quel budget dispose le Barça ? 700 millions ? Ça fait 20 fois plus que nous, non ? Alors s’ils en prennent quatre face à Paris, on peut se permettre de perdre 79-0, on aura fait mieux que Barcelone.”
Pascal Conversion Dupraz mélange les torchons et les serviettes pour mieux vous divertir.

“De son côté, Paris semble être vraiment un mousquetaire en quête toujours d’un petit supplément pour s’accrocher à une locomotive très rapide.”
Le comité cherche le film avec des trains et des mousquetaires dont parle Denis Balbir, s’il vous plaît.

“Contre les Verts, Younès Belhanda, Jean-Michaël Seri et Alassane Plea ont été à l’origine du superbe but de Wylan Cyprien. Seri-Plea-Cyprien-Belhanda, c’est une sorte de dé à quatre faces. Quand il est lancé sur le terrain, c’est redoutable. À eux quatre, ils pèsent 23 buts et 16 passes décisives.”
Visiblement pas démoralisé par la claque que lui a infligé Pascal Praud aux Van Nobel 2016, Johan Rigaud reprend son chemin vers les sommets en 2017.

“Ce n’est pas une excuse mais on ne peut pas jouer sur un terrain comme celui-ci en synthétique. C’est comme faire patiner un type sur des tessons de bouteilles en fait. Essayez et vous verrez que ce n’est pas facile. Ou alors faire du ski sur des lames de rasoirs.”
Ca va on a compris Pascal Dupraz, c’est bon.

« Dans un match comme celui-ci, vous devez sortir du terrain à quatre pattes ! Vous avez vu les biathlètes comment ils arrivent à la fin d’une compétition ? »
Un peu plus et Bernard Tapie exigerait qu’on tire les joueurs de l’OM au fusil

“Le talent de Kylian Mbappé est une mine d’or, dont il extrait des pépites à chaque rencontre, en ce moment.”
Votre sens de la comparaison est tel un gisement de plomb, de son côté, Vincent Villa. Tout ce qui en sort est lourd

“Le technicien lusitanien n’a pas murmuré à l’oreille d’un cheval, mais d’un vrai pur-sang, qui a encore gratifié le public de ses nombreuses accélérations.”
Et c’est extrêmement nocif à la santé des gros membres (Vincent Villa)

« entre la 21ème et la 28ème journée, Diabaté n’est autre que le cinquième meilleur buteur du championnat de France de Ligue 1 ! Seuls Cavani (9), Lacazette (7), Mounié et Gomis (6) font mieux, le Messin étant par exemple devant Falcao, Mbappé, Delort, ou bien encore Memphis, excusez du peu. »
Ah et puis entre la 4è et la 5è journée, Mevlut Erding était meilleur buteur d’Europe, aussi. C’est important de le préciser, Footmercato

« Son dernier en date, une bicyclette pleine de spontanéité, a d’ailleurs fait le tour de la Suisse, certains médias commençant à le surnommer le Lewandowski marocain, rien que ça ! »
Un tour de Suisse pour un Polonais marocain, c’est un peu sévère, quand même, Footmercato.

« Depuis mercredi soir, je pense à Emil Kostadinov. […] Pour répondre à la question qu’on ne cesse de me poser depuis deux jours, il s’agit bien là de la plus grosse catastrophe de l’histoire du football français. »
Comment donc, Pierre Ménès? Et Knysna, vous l’oubliez ? Pas vous, quand même !

“Une semaine après avoir encaissé trois buts comme des poignards en moins de temps qu’il ne faut à Serge Aurier pour enfiler des chaussettes, le football français revient à l’assaut de la Ligue des champions”
C’est la dernière blague qu’on laisse passer sur le sujet, Vincent Duluc, après on arrête.

« OM : Cette statistique qui met Pelé devant les grands d’Europe. […]
Il s’agit du nombre de matchs disputés sans encaisser de buts. Le portier marseillais en a connu 13 cette saison, ce qui fait de lui le numéro 1 du genre en compagnie de Thibaut Courtois, devant des portiers comme Gianluigi Buffon, Manuel Neuer ou David de Gea. »
Foot01n’a peur de rien ni de personne, et certainement pas du ridicule.

« Morel (6) : monsieur propre s’est fait des implants capillaires et il ressemble de plus en plus à Jérémy Morel. »
D’accord Footmercat omais il lave quoi exactement ?

« Comme eux, et comme le disait un ami, Balotelli est de son coeur le vampire, un de ces grands abandonnés, au rire éternel condamnés, et qui ne peuvent plus sourire… »
Par contre, vous attribuer l’ « amitié » de Baudelaire donne à certains gros membres l’envie de vous frapper (dans le respect). Sans colère et sans haine, comme des garçons bouchers. Vous aurez deviné. (BURP)

“Depuis le début de la saison, Monaco scintille dès qu’une de ses pépites bouge le petit doigt.”
Vous deviez pas avoir la moyenne en orpaillage au collège, Le 10 Sport.

“Après de longs mois de galère, Falcao entrevoit le bout du tunnel. Ce match est l’occasion parfaite de raccrocher le wagon de sa fabuleuse histoire, démarrée avec l’Atletico Madrid.”
Vous déraillez, Le 10 Sport.

“Une capacité d’accélération phénoménale (Mbappé, ndcvm). Je me souviens de Cristiano Ronaldo aux JO de 1996 et Mbappé est de ce niveau : il a les caractéristiques d’un joueur de classe mondiale.”
Cristiano Ronaldo aux JO de 1996 ?! A 12 ans ça devait faire de lui le plus jeune sportif à Atlanta, non ? En tout cas, ça remet en perspective le niveau de Mbappé, Raymond Domenech.

“En 2002, l’ETA avait fait exploser une voiture piégée devant le Bernabeu, trois heures avant un Real – Barça… Le match s’était joué…
Quelle bande de lopettes ces Allemands. Merci de nous le rappeler, Fred Hermel.

 “Qui imagine Nasser venir haranguer des ultras parisiens avant de les accompagner en virage Auteuil après un envahissement de terrain ? Le pouvoir présidentiel, c’est aussi ça, mettre ses couilles sur la table quand il le faut. Alors qu’en même temps, de l’autre côté de l’Atlantique, son homologue américain sortait les siennes en balançant la plus grosse bombe non nucléaire de l’histoire sur l’Afghanistan. Pas la même classe.”
Prose, question, comparaison, c’est le megamix combo pour Sofoot.com.

“Comme à Barcelone, la réussite d’Angers repose notamment sur l’activité de sa «MSN» (Mangani – Santamaria – N’Doye), au milieu de son 4-3-3.”
Il est vrai que la réussite d’une équipe repose notamment sur ses joueurs, L’Equipe.

« Manchester United : Paul Pogba, une Ferrari sans permis »
Bruno Constant s’emmêle les pinceaux dans la métonymie et oublie que c’est le conducteur et pas la voiture qui a besoin d’un permis…

“Fantomatique au Parc des Princes lors de la déroute pré-remontada, il a montré de mini-fulgurances face aux Bianconeri.”
C’est son nouveau petit nom, Eurosport, la “pré-remontada” ? Arrêtez tout de suite.

« Lucas multipliait, avant sa sortie, les raids, tête baissée, du milieu de terrain vers la surface adverse, voulant jouer Zorro, où il était rattrapé de manière systématique. »
Ses raids tête baissée visaient à protéger la veuve et l’orphelin, Denis Balbir ?

“Le feuilleton, perpétuellement emballant, a désormais duré assez longtemps pour que l’on s’attache durablement aux personnages, dont le développement aura été insoupçonnable parfois. Jardim n’était pas le même dans la saison 1, Falcao avait disparu dans la saison 2, tandis que l’apparition de Mbappé dans la saison 3 a participé à renouveler le genre.”
Essayez pas de nous faire croire que vous êtes dans l’air du temps, Vincent Duluc, vous a mis “feuilleton”.

“Avec une expérience épaisse comme un sandwich SNCF, Zidane a connu doutes et sarcasmes.”
Eurosport écrit en voiture 5.

“Le Français (Zinédine Zidane, ndcvm) a aussi su faire tourner son effectif, quitte à se priver de la BBC sur certains matches. Période électorale oblige, Marca l’a même nommé le ‘ministre de l’égalité’ !”
On a ce qu’il faut niveau “période électorale oblige” ici, Eurosport, venez pas nous ramener le caca des autres.

« On n’a pas oublié le vol à main armée en quart de finale dont a été victime le Bayern Munich sur la pelouse du Real Madrid, avec une expulsion imaginaire d’Arturo Vidal et deux buts hors-jeu de Cristiano Ronaldo, plus un contrôle de la main du Portugais. »
Ah ces arbitres et leurs sifflets de destruction massive…une plaie que Pierre Ménès tend à vouloir éradiquer.

« Le bambou, il prend sept ans pour grandir. Nous avons besoin de temps, comme un bambou. »
Rui Almeida est-il au courant que Bastia n’a plus qu’un match à jouer pour espérer se sauver.

“Mais c’est vrai que ces derniers temps, il (Jean-Michel Aulas, ndcvm) a fait penser au pauvre vieux qu’on écoute plus à table à Noël. Celui que le Muscat du dimanche ne fait plus chanter.”
La France profonde, by Daniel Riolo

« De toute façon, Antoine (Kombouaré, ndcvm) n’est pas comme ça. Il est heureux ici et on est très heureux avec lui. Moi, je suis fan de Wayne Rooney et ce n’est pas pour autant qu’il viendra à Guingamp. »
Bertrand Desplat, président de l’En Avant Guingamp, est un homme aux échelles de valeur fort pertinentes.

« Ce soir du 14 juillet 2016, Nice a basculé dans un autre monde. Un monde où rien ne serait jamais plus comme avant. Un monde où il faudrait panser ses plaies puis se reconstruire. Parait-il qu’il y a une souffrance derrière chaque grande histoire. Derrière chaque destin unique. Unique, la saison de l’OGC Nice le fut assurément. Comme si de ce drame absolu, le Gym avait tiré une force quasi mystique. »
Ah c’est donc pour ça que Paris avait fini avec 96 points l’année dernière : en hommage au nombre quasiment équivalent de victimes du Bataclan. On se voit aux Van Nobel, Sport365.

“Deux descentes en Ligue 2, le gang des moustachus Champions en 1979 avec une ligne d’attaque incroyable et inconnue avant son titre. Tanter, Gemmrich, Wagner. Pour garantie derrière, notre regretté Dominique Dropsy. Avec eux à leur tête, une sorte d’Elton John du ballon rond, Gilbert Gress, nommé entraîneur du siècle en 2000.“
Elton John du ballon rond… Alors celle-ci Denis Balbir… Enfin à part les lunettes. Mais quand même…

“Il vaut mieux gagner un Tour de France avec un panache inoubliable ou trois petits sans adversité ? Il paraît que Petr Korda a gagné un Grand Chelem, Thomas Muster aussi. Rios, lui, non. Pat Rafter a gagné moins de Grand Chelem que Jim Courier. Le sport, le foot, ce n’est pas qu’une affaire de résultat. La petite histoire, c’est celle du résultat brut. La grande, c’est celle de l’émotion qu’on en garde.”
Mais attendez Daniel Riolo, ils ont joué dans quel club tous ces gens ?

« Pas plus que Cavani au PSG, Giroud n’a la carte en équipe de France. Quoi qu’il fasse, ses détracteurs ne le lâcheront jamais. »
Êtes vous prêts pour une nouvelle figure de style, invention de Bruno Roger-Petit ?

« Giroud n’est pas l’Albatros de Baudelaire. Face à ses haters, seul sur la pelouse au milieu des huées, ses ailes de géant ne l’empêchent pas de marquer. »
Et ainsi se conclut donc la diatribe de Bruno Roger-Petit, selon ce que l’on peut nommer désormais la comparaison foireuse filée. Merci de votre attention.

« Zidane et Deschamps, sont jugés globalement à l’idée que l’on se fait du reflet de leur personnalité sur le jeu que leurs équipes pratiquent. Et de ce point de vue, il n’y a pas photo entre les deux. »
Tout ceci devrait néanmoins vous rappeler que la première Ligue des Champions remportée par Zidane en tant qu’entraineur l’a avant tout été en jouant un football dégueulasse, Professeur B(u)RP.

« Il est appelé à avoir certainement l’un des meilleurs palmarès dans l’histoire du football. Il est là depuis peu et gagne de grands trophées. Il fait du Macron et va très vite. »
Noël Le Graët n’a pas reçu sa mise en demeure d’arrêter les comparaisons entre foot et politique.

« Eh, Nasser, tu ne te respectes plus ou quoi ? Tu me rappelles moi avec mon ex. […] Oui, mais (Verratti, ndcvm) c’est pas une femme, c’est un joueur de foot! Ben, c’est pire. La dernière chose à laquelle l’homme moderne peut être encore fidèle, c’est le foot, son club, son fanion. Un mec, tu peux lui piquer sa nana, sa bagnole ou son smartphone, mais tu touches pas à son club! »
Julien Cazarre tend quand même beaucoup trop vers la lourdeur ces derniers temps… Va falloir profiter de l’été pour passer à Merano.

“Au niveau de la société, il faut toujours rattacher la réalité sportive à celle politique et économique. Il y a un mec brillantissime au foot qui gagne 100 000 euros par jour. Aujourd’hui, il y a des chercheurs qui font en sorte que l’on vive plus longtemps, des professeurs, plein de gens dans la société qui ont une vraie utilité sociale et qui sont payés de manière très chiche.”

Oui que Neymar rende l’argent qu’il pique aux pompiers, Patrick Montel. Et vous aussi d’ailleurs.

C’est une très longue suspension. La plus longue jamais prononcée. C’est exceptionnel. Je la trouve disproportionnée. Je m’attendais à quatre ou cinq matchs. Quand j’ai vu que c’était dix, j’étais choqué. Comparé à d’autres, c’est injuste. Zlatan avait insulté la France et n’avait pris que deux matchs. (…) J’ai payé pour mon image. Elle est exécrable. Je vais mourir avec. (…) J’ai pété un plomb. C’est la première fois de ma carrière que ça m’arrive. »
Il est vrai que Geoffrey Jourdren s’en est juste pris à une poignée de Brestois. Et vous pensez à Cantona qui avais pris 6 mois pour avoir pété la gueule à un seul petit Londonien ? Le monde va mal, on vous le dit.

“On me marche sur les pieds je réponds, me traiter d’intellectuel du football je ne laisse pas passer”
Alors le comité aimerait bien savoir qui aurait pu vous « insulter » de la sorte Christophe Dugarry. Ca doit être quelqu’un d’incroyable. Un Van Nobel en puissance.

“Le débat dure depuis trop longtemps pour s’éteindre aujourd’hui, il divise le monde en deux catégories et il le divisera encore : il y a ceux qui aiment Marcelo Bielsa, sans condition ni limite, et il y a ceux qui en douteront toujours, interpellés par ce palmarès léger comme une défense à trois.”
Vous n’avez jamais vu une défense à trois de José Mourinho, Mélisande Gomez.

“Cette envie perpétuelle de se surpasser, c’est quelque chose que l’on retrouve aussi chez Booba, dont tu es très proche…”
Où le comité se rappelle que Pierre Siankowski des Inrocks, auteur de cette grand interview de Karim Benzema est aussi un « grand fan” de Booba et où le comité comprend comment l’hebdo a décroché cette exclu.

« A une semaine d’intervalle, deux joueurs professionnels ont fait la Une de la rubrique faits divers sans que ces deux affaires n’aient un lieu entre elles. Nicolas Douchez est poursuivi pour violences. Patrice Evra a joué du coup de pied avec un pseudo-supporter ? Hasard ou coïncidence. »
De toute façon, c’est quand même Pascal Praud qui rafle la mise.

“Quand je dis cette phrase (Paris c’est pas Gijon, c’est pas Valladolid ndcvm), on joue la 85e minute. Il y a 3-1 et il faut donc que le Barça marque trois buts contre le PSG. Pendant les dix minutes qui ont suivi, le PSG n’a réussi qu’une passe : quelque chose d’unique. C’est Christophe Colomb qui marche pour la première fois sur le continent américain, c’est le premier mec qui va marcher sur Mars.”
En moins conquérant, quand même, Stéphane Guy.

“L’Espagne a déjà été confrontée par le passé au cas d’un entraîneur de première division souffrant d’une grave maladie (avant Berrizzo ndcvm): Tito Vilanova, entraîneur du FC Barcelone (2012-2013), avait été victime d’un cancer des glandes salivaires qui l’avait contraint à prendre du recul par rapport au terrain. Ayant quitté ses fonctions pour raisons de santé à l’été 2013 après avoir décroché le titre de champion d’Espagne, Vilanova est décédé en avril 2014, à l’âge de 45 ans.”
Vivement le top 10 des coaches ayant entraîné avec un cancer, 20minutes.fr.

« Boire le calice jusqu’à la lie. Monaco n’est pas terre de vin, mais la campagne européenne de l’ASM ressemble à une sortie de boîte de nuit au petit matin. »
Ivre, France TV Sports écrit.

« Quand on doit disputer des duels, c’est important d’être prêt à donner son maximum. Shinji (Okazaki, ndcvm) par exemple est un kamikaze. »
Oh c’est bon, n’embêtez pas Claude Puel avec ce supposé racisme. De toute façon en Angleterre comme ailleurs, les Chinois, on a le droit. Ah il n’est pas… ?

Terminalector

Je suis la majuscule sur ton gentilé. Je suis l'ordre et le chaos de la modération. Je suis la loi en tribune.

17 Comments

  1. Bernard Serin et le point Godwin Bataclan : “Quelle faute a-t-on commis de plus que les 17 autres clubs concernés par ces 488 jets depuis le début de saison ? (…) C’est comme si, il y a quinze mois, la justice avait condamné le Bataclan ! »

    Pascal Praud et la culture : “La glacière est à Marcelo Bielsa ce que la DS Citroën était à Roland Barthes : un objet de mythologie.”

    Bruno-Roger Baudelaire, parti trop tôt : « Giroud n’est pas l’Albatros de Baudelaire. Face à ses haters, seul sur la pelouse au milieu des huées, ses ailes de géant ne l’empêchent pas de marquer. »

    Pierre Siankowski et le journalisme transgressif : “Cette envie perpétuelle de se surpasser, c’est quelque chose que l’on retrouve aussi chez Booba, dont tu es très proche…”

    Pascal Praud, toujours : « A une semaine d’intervalle, deux joueurs professionnels ont fait la Une de la rubrique faits divers sans que ces deux affaires n’aient un lieu entre elles. Nicolas Douchez est poursuivi pour violences. Patrice Evra a joué du coup de pied avec un pseudo-supporter ? Hasard ou coïncidence. »

  2. – Bernard Serin et le Bataclan
    – Pascal Praud et la glacière
    – Denis Balbir et la locomotive du mousquetaire
    – BRP et son pote Baudelaire
    – BRP et Baudelaire encore, version Albatros
    – Dugarry qui aime pas trop qu’on le traite d’intellectuel

  3. “De son côté, Paris semble être vraiment un mousquetaire en quête toujours d’un petit supplément pour s’accrocher à une locomotive très rapide.”
    Le comité cherche le film avec des trains et des mousquetaires dont parle Denis Balbir, s’il vous plaît.

    “Contre les Verts, Younès Belhanda, Jean-Michaël Seri et Alassane Plea ont été à l’origine du superbe but de Wylan Cyprien. Seri-Plea-Cyprien-Belhanda, c’est une sorte de dé à quatre faces. Quand il est lancé sur le terrain, c’est redoutable. À eux quatre, ils pèsent 23 buts et 16 passes décisives.”
    Visiblement pas démoralisé par la claque que lui a infligé Pascal Praud aux Van Nobel 2016, Johan Rigaud reprend son chemin vers les sommets en 2017.

    “Cette envie perpétuelle de se surpasser, c’est quelque chose que l’on retrouve aussi chez Booba, dont tu es très proche…”
    Où le comité se rappelle que Pierre Siankowski des Inrocks, auteur de cette grand interview de Karim Benzema est aussi un « grand fan” de Booba et où le comité comprend comment l’hebdo a décroché cette exclu.

  4. “On me marche sur les pieds je réponds, me traiter d’intellectuel du football je ne laisse pas passer”
    Alors le comité aimerait bien savoir qui aurait pu vous « insulter » de la sorte Christophe Dugarry. Ca doit être quelqu’un d’incroyable. Un Van Nobel en puissance.

    Giroud n’est pas l’Albatros de Baudelaire. Face à ses haters, seul sur la pelouse au milieu des huées, ses ailes de géant ne l’empêchent pas de marquer. »
    Et ainsi se conclut donc la diatribe de Bruno Roger-Petit, selon ce que l’on peut nommer désormais la comparaison foireuse filée. Merci de votre attention.

    Ce soir du 14 juillet 2016, Nice a basculé dans un autre monde. Un monde où rien ne serait jamais plus comme avant. Un monde où il faudrait panser ses plaies puis se reconstruire. Parait-il qu’il y a une souffrance derrière chaque grande histoire. Derrière chaque destin unique. Unique, la saison de l’OGC Nice le fut assurément. Comme si de ce drame absolu, le Gym avait tiré une force quasi mystique. »
    Ah c’est donc pour ça que Paris avait fini avec 96 points l’année dernière : en hommage au nombre quasiment équivalent de victimes du Bataclan. On se voit aux Van Nobel, Sport365.

    “Qui imagine Nasser venir haranguer des ultras parisiens avant de les accompagner en virage Auteuil après un envahissement de terrain ? Le pouvoir présidentiel, c’est aussi ça, mettre ses couilles sur la table quand il le faut. Alors qu’en même temps, de l’autre côté de l’Atlantique, son homologue américain sortait les siennes en balançant la plus grosse bombe non nucléaire de l’histoire sur l’Afghanistan. Pas la même classe.”
    Prose, question, comparaison, c’est le megamix combo pour Sofoot.com.

    « Comme eux, et comme le disait un ami, Balotelli est de son coeur le vampire, un de ces grands abandonnés, au rire éternel condamnés, et qui ne peuvent plus sourire… »
    Par contre, vous attribuer l’ « amitié » de Baudelaire donne à certains gros membres l’envie de vous frapper (dans le respect). Sans colère et sans haine, comme des garçons bouchers. Vous aurez deviné. (BURP)

    Son dernier en date, une bicyclette pleine de spontanéité, a d’ailleurs fait le tour de la Suisse, certains médias commençant à le surnommer le Lewandowski marocain, rien que ça ! »
    Un tour de Suisse pour un Polonais marocain, c’est un peu sévère, quand même, Footmercato.

    “De son côté, Paris semble être vraiment un mousquetaire en quête toujours d’un petit supplément pour s’accrocher à une locomotive très rapide.”
    Le comité cherche le film avec des trains et des mousquetaires dont parle Denis Balbir, s’il vous plaît.

    “Contre les Verts, Younès Belhanda, Jean-Michaël Seri et Alassane Plea ont été à l’origine du superbe but de Wylan Cyprien. Seri-Plea-Cyprien-Belhanda, c’est une sorte de dé à quatre faces. Quand il est lancé sur le terrain, c’est redoutable. À eux quatre, ils pèsent 23 buts et 16 passes décisives.”
    Visiblement pas démoralisé par la claque que lui a infligé Pascal Praud aux Van Nobel 2016, Johan Rigaud reprend son chemin vers les sommets en 2017.

    “La glacière est à Marcelo Bielsa ce que la DS Citroën était à Roland Barthes : un objet de mythologie.”
    Si vous voulez Pascal Praud. Mais vous n’enlèverez pas au comité que pour Bielsa, cette glacière est avant tout un fauteuil bien pratique.

  5. – Dugarry, exceptionnel
    – les mousquetaires de la SNCF de Balbir
    – Sport 365 sur l’attentat de Nice
    – Praud, pour l’ensemble de son « oeuvre »

  6. Pascalou, sémiologue > “La glacière est à Marcelo Bielsa ce que la DS Citroën était à Roland Barthes : un objet de mythologie.”

    Merci professeur BuRP > « Giroud n’est pas l’Albatros de Baudelaire. Face à ses haters, seul sur la pelouse au milieu des huées, ses ailes de géant ne l’empêchent pas de marquer. »

    La Balbette > “De son côté, Paris semble être vraiment un mousquetaire en quête toujours d’un petit supplément pour s’accrocher à une locomotive très rapide.”

    Denis à nouveau > « Lucas multipliait, avant sa sortie, les raids, tête baissée, du milieu de terrain vers la surface adverse, voulant jouer Zorro, où il était rattrapé de manière systématique. »

    Denis encore, qui a délaissé la prose pour mieux comparer cette année (même si la syntaxe reste ici magnifique) > “Deux descentes en Ligue 2, le gang des moustachus Champions en 1979 avec une ligne d’attaque incroyable et inconnue avant son titre. Tanter, Gemmrich, Wagner. Pour garantie derrière, notre regretté Dominique Dropsy. Avec eux à leur tête, une sorte d’Elton John du ballon rond, Gilbert Gress, nommé entraîneur du siècle en 2000.“

    Danny le r(i)ouge > “Mais c’est vrai que ces derniers temps, il (Jean-Michel Aulas, ndcvm) a fait penser au pauvre vieux qu’on écoute plus à table à Noël. Celui que le Muscat du dimanche ne fait plus chanter.”

    FranceTV, le grand challenger de cette édition des Van Nobel > « Boire le calice jusqu’à la lie. Monaco n’est pas terre de vin, mais la campagne européenne de l’ASM ressemble à une sortie de boîte de nuit au petit matin. »

    Et enfin, le favori Duga > “On me marche sur les pieds je réponds, me traiter d’intellectuel du football je ne laisse pas passer.”

  7. « entre la 21ème et la 28ème journée, Diabaté n’est autre que le cinquième meilleur buteur du championnat de France de Ligue 1 ! Seuls Cavani (9), Lacazette (7), Mounié et Gomis (6) font mieux, le Messin étant par exemple devant Falcao, Mbappé, Delort, ou bien encore Memphis, excusez du peu. »
    Ah et puis entre la 4è et la 5è journée, Mevlut Erding était meilleur buteur d’Europe, aussi. C’est important de le préciser, Footmercato

    “Une capacité d’accélération phénoménale (Mbappé, ndcvm). Je me souviens de Cristiano Ronaldo aux JO de 1996 et Mbappé est de ce niveau : il a les caractéristiques d’un joueur de classe mondiale.”
    Cristiano Ronaldo aux JO de 1996 ?! A 12 ans ça devait faire de lui le plus jeune sportif à Atlanta, non ? En tout cas, ça remet en perspective le niveau de Mbappé, Raymond Domenech.

    “On me marche sur les pieds je réponds, me traiter d’intellectuel du football je ne laisse pas passer”
    Alors le comité aimerait bien savoir qui aurait pu vous « insulter » de la sorte Christophe Dugarry. Ca doit être quelqu’un d’incroyable. Un Van Nobel en puissance.

    “Quand je dis cette phrase (Paris c’est pas Gijon, c’est pas Valladolid ndcvm), on joue la 85e minute. Il y a 3-1 et il faut donc que le Barça marque trois buts contre le PSG. Pendant les dix minutes qui ont suivi, le PSG n’a réussi qu’une passe : quelque chose d’unique. C’est Christophe Colomb qui marche pour la première fois sur le continent américain, c’est le premier mec qui va marcher sur Mars.”
    En moins conquérant, quand même, Stéphane Guy.

  8. Baudelaire et Gijon… et qu’on ne me traite pas d’intellectuel

  9. “On me marche sur les pieds je réponds, me traiter d’intellectuel du football je ne laisse pas passer”
    Alors le comité aimerait bien savoir qui aurait pu vous « insulter » de la sorte Christophe Dugarry. Ca doit être quelqu’un d’incroyable. Un Van Nobel en puissance.

    « Il y a quatre ans quasiment jour pour jour, la Coupe d’Afrique 2013 voyait éclore un sacré numéro, Youssef Msakni. Le milieu très offensif tunisien, une sorte de Jérémy Ménez plus raffiné techniquement, brillait de mille feux »
    Les nominations sont closes pour les Van Nobel, Footmercato. Merci de patienter jusqu’à l’année prochaine.

    Je trouve ces deux au dessus du lot, et pour un top 3:

    “Contre les Verts, Younès Belhanda, Jean-Michaël Seri et Alassane Plea ont été à l’origine du superbe but de Wylan Cyprien. Seri-Plea-Cyprien-Belhanda, c’est une sorte de dé à quatre faces. Quand il est lancé sur le terrain, c’est redoutable. À eux quatre, ils pèsent 23 buts et 16 passes décisives.”
    Visiblement pas démoralisé par la claque que lui a infligé Pascal Praud aux Van Nobel 2016, Johan Rigaud reprend son chemin vers les sommets en 2017.

    C’est entre le balbir et l’étron…

  10. “Quelle faute a-t-on commis de plus que les 17 autres clubs concernés par ces 488 jets depuis le début de saison ? (…) C’est comme si, il y a quinze mois, la justice avait condamné le Bataclan ! »

    “Qui imagine Nasser venir haranguer des ultras parisiens avant de les accompagner en virage Auteuil après un envahissement de terrain ? Le pouvoir présidentiel, c’est aussi ça, mettre ses couilles sur la table quand il le faut. Alors qu’en même temps, de l’autre côté de l’Atlantique, son homologue américain sortait les siennes en balançant la plus grosse bombe non nucléaire de l’histoire sur l’Afghanistan. Pas la même classe.”

    “Quand je dis cette phrase (Paris c’est pas Gijon, c’est pas Valladolid ndcvm), on joue la 85e minute. Il y a 3-1 et il faut donc que le Barça marque trois buts contre le PSG. Pendant les dix minutes qui ont suivi, le PSG n’a réussi qu’une passe : quelque chose d’unique. C’est Christophe Colomb qui marche pour la première fois sur le continent américain, c’est le premier mec qui va marcher sur Mars.”

  11. “Quelle faute a-t-on commis de plus que les 17 autres clubs concernés par ces 488 jets depuis le début de saison ? (…) C’est comme si, il y a quinze mois, la justice avait condamné le Bataclan ! »
    Bernard Serin, sans trembler des genoux justement.

    “De son côté, Paris semble être vraiment un mousquetaire en quête toujours d’un petit supplément pour s’accrocher à une locomotive très rapide.”
    Le comité cherche le film avec des trains et des mousquetaires dont parle Denis Balbir, s’il vous plaît.

    “Contre les Verts, Younès Belhanda, Jean-Michaël Seri et Alassane Plea ont été à l’origine du superbe but de Wylan Cyprien. Seri-Plea-Cyprien-Belhanda, c’est une sorte de dé à quatre faces. Quand il est lancé sur le terrain, c’est redoutable. À eux quatre, ils pèsent 23 buts et 16 passes décisives.”
    Visiblement pas démoralisé par la claque que lui a infligé Pascal Praud aux Van Nobel 2016, Johan Rigaud reprend son chemin vers les sommets en 2017.

    “En 2002, l’ETA avait fait exploser une voiture piégée devant le Bernabeu, trois heures avant un Real – Barça… Le match s’était joué…
    Quelle bande de lopettes ces Allemands. Merci de nous le rappeler, Fred Hermel.

    “Qui imagine Nasser venir haranguer des ultras parisiens avant de les accompagner en virage Auteuil après un envahissement de terrain ? Le pouvoir présidentiel, c’est aussi ça, mettre ses couilles sur la table quand il le faut. Alors qu’en même temps, de l’autre côté de l’Atlantique, son homologue américain sortait les siennes en balançant la plus grosse bombe non nucléaire de l’histoire sur l’Afghanistan. Pas la même classe.”
    Prose, question, comparaison, c’est le megamix combo pour Sofoot.com.

    « Ce soir du 14 juillet 2016, Nice a basculé dans un autre monde. Un monde où rien ne serait jamais plus comme avant. Un monde où il faudrait panser ses plaies puis se reconstruire. Parait-il qu’il y a une souffrance derrière chaque grande histoire. Derrière chaque destin unique. Unique, la saison de l’OGC Nice le fut assurément. Comme si de ce drame absolu, le Gym avait tiré une force quasi mystique. »
    Ah c’est donc pour ça que Paris avait fini avec 96 points l’année dernière : en hommage au nombre quasiment équivalent de victimes du Bataclan. On se voit aux Van Nobel, Sport365.

    “On me marche sur les pieds je réponds, me traiter d’intellectuel du football je ne laisse pas passer”
    Alors le comité aimerait bien savoir qui aurait pu vous « insulter » de la sorte Christophe Dugarry. Ca doit être quelqu’un d’incroyable. Un Van Nobel en puissance.

  12. Denis Balbir et Paris le mousquetaire qui cherche des locomotives
    Raymond Domenech qui mélange les Ronaldo aux JO
    Fred Hermel et les lopettes d’Allemands
    Les couilles de Nasser en Afghanistan – Sofoot.com.
    La MSN d’Angers – L’Equipe.
    Aulas, le vieux qu’on écoute plus – Daniel Riolo
    Giroud, l’Albatros BuRP.
    Geoffrey « le manger il est trop bon » Jourdren à Brest
    Mélisande Gomez et la défense à trois
    Puel et le kamikaze

  13. Serin sur le Bataclan évidemment
    Fred Hermel sur les attentats
    Pascal Praud sur Douchez et Evra

  14. Pascal Praud :
    « A une semaine d’intervalle, deux joueurs professionnels ont fait la Une de la rubrique faits divers sans que ces deux affaires n’aient un lieu entre elles. Nicolas Douchez est poursuivi pour violences. Patrice Evra a joué du coup de pied avec un pseudo-supporter ? Hasard ou coïncidence. »

    Ce mec est hors concours, il est au-dessus de tous. Il restera dans l’Histoire. Depuis que je suis tout petit, depuis téléfoot, ce garçon me fascine. Il devait se faire taper quotidiennement à l’école c’est pas possible autrement.

  15. – “Quelle faute a-t-on commis de plus que les 17 autres clubs concernés par ces 488 jets depuis le début de saison ? (…) C’est comme si, il y a quinze mois, la justice avait condamné le Bataclan ! »
    Bernard Serin

    – “La glacière est à Marcelo Bielsa ce que la DS Citroën était à Roland Barthes : un objet de mythologie.”
    Pascal Praud.

    – “De quel budget dispose le Barça ? 700 millions ? Ça fait 20 fois plus que nous, non ? Alors s’ils en prennent quatre face à Paris, on peut se permettre de perdre 79-0, on aura fait mieux que Barcelone.”
    Pascal Conversion Dupraz

    – “Ce n’est pas une excuse mais on ne peut pas jouer sur un terrain comme celui-ci en synthétique. C’est comme faire patiner un type sur des tessons de bouteilles en fait. Essayez et vous verrez que ce n’est pas facile. Ou alors faire du ski sur des lames de rasoirs.”
    Pascal Dupraz

    – “Le technicien lusitanien n’a pas murmuré à l’oreille d’un cheval, mais d’un vrai pur-sang, qui a encore gratifié le public de ses nombreuses accélérations.”
    Vincent Villa

    – « OM : Cette statistique qui met Pelé devant les grands d’Europe. […]
    Il s’agit du nombre de matchs disputés sans encaisser de buts. Le portier marseillais en a connu 13 cette saison, ce qui fait de lui le numéro 1 du genre en compagnie de Thibaut Courtois, devant des portiers comme Gianluigi Buffon, Manuel Neuer ou David de Gea. »
    Foot01

    – “Une capacité d’accélération phénoménale (Mbappé, ndcvm). Je me souviens de Cristiano Ronaldo aux JO de 1996 et Mbappé est de ce niveau : il a les caractéristiques d’un joueur de classe mondiale.”
    Raymond Domenech.

    -“Qui imagine Nasser venir haranguer des ultras parisiens avant de les accompagner en virage Auteuil après un envahissement de terrain ? Le pouvoir présidentiel, c’est aussi ça, mettre ses couilles sur la table quand il le faut. Alors qu’en même temps, de l’autre côté de l’Atlantique, son homologue américain sortait les siennes en balançant la plus grosse bombe non nucléaire de l’histoire sur l’Afghanistan. Pas la même classe.”
    Sofoot.com.

    – « Manchester United : Paul Pogba, une Ferrari sans permis »
    Bruno Constant

    – « Ce soir du 14 juillet 2016, Nice a basculé dans un autre monde. Un monde où rien ne serait jamais plus comme avant. Un monde où il faudrait panser ses plaies puis se reconstruire. Parait-il qu’il y a une souffrance derrière chaque grande histoire. Derrière chaque destin unique. Unique, la saison de l’OGC Nice le fut assurément. Comme si de ce drame absolu, le Gym avait tiré une force quasi mystique. »
    Sport365.

    – “Au niveau de la société, il faut toujours rattacher la réalité sportive à celle politique et économique. Il y a un mec brillantissime au foot qui gagne 100 000 euros par jour. Aujourd’hui, il y a des chercheurs qui font en sorte que l’on vive plus longtemps, des professeurs, plein de gens dans la société qui ont une vraie utilité sociale et qui sont payés de manière très chiche.”
    Patrick Montel.

    – “On me marche sur les pieds je réponds, me traiter d’intellectuel du football je ne laisse pas passer”
    Christophe Dugarry.

    – « A une semaine d’intervalle, deux joueurs professionnels ont fait la Une de la rubrique faits divers sans que ces deux affaires n’aient un lieu entre elles. Nicolas Douchez est poursuivi pour violences. Patrice Evra a joué du coup de pied avec un pseudo-supporter ? Hasard ou coïncidence. »
    Pascal Praud

    – “Quand je dis cette phrase (Paris c’est pas Gijon, c’est pas Valladolid ndcvm), on joue la 85e minute. Il y a 3-1 et il faut donc que le Barça marque trois buts contre le PSG. Pendant les dix minutes qui ont suivi, le PSG n’a réussi qu’une passe : quelque chose d’unique. C’est Christophe Colomb qui marche pour la première fois sur le continent américain, c’est le premier mec qui va marcher sur Mars.”
    Stéphane Guy.

  16. – Montel sur Neymar
    – Jourdren parce que Jourdren
    – BURP sur Giroud
    – Stephane Guy parce que Stephane Guy
    – Foot mercato sur Diabate
    – Fred Hermel sur les attentats

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *