à la limite du footballistiquement correct Twitter facebook
 
Un autre football est possible

Horsjeu est fier de faire partie d'Alterfoot, le portail alternatif.

 




 

Eric Allibert (ex-Nîmes et LOSC) répond au questionnaire proustballe

Vendredi 1 mars 2013

Pour le retour du proustballe, nous avons décidé d’alterner journalistes et footballeurs. Grégoire Akcelrod avait eu l’amabilité d’y répondre la fois précédente. Et comme on ne sait pas si c’est vraiment un footballeur finalement, dans le doute, on a préféré repartir à zéro.

Cette semaine, c’est donc Eric Allibert qui s’y colle. « Qui ça ? ». Eric Allibert… On vient de le dire. Soyez plus attentif, et faisons donc connaissance avec Eric.

Né en 1976, Eric Allibert passe sa formation à Nîmes. Arrivé dans le monde pro en 1994, il côtoie des joueurs comme Cyril Jeunechamp ou Johnny Ecker, le tout sous la coupe de Michel Mezy. Il est encore jeune pousse lorsque qu’il vît la grand épopée de la Coupe de France avec les Crocodiles en 1996. En 1999, en même temps que Ecker, il rejoint le LOSC. Doublure de Wimbée, il sera à l’image du club sous de l’ère Vahid : joueur pro, travailleur, humble, accessible auprès des supporters, malgré le peu de matchs qu’il jouera (7 en trois saisons, dont 1 de Ligue des Champions), les blessures n’aidant pas, il alternera les postes de n°2 et n°3 avec Teddy Richert puis Grégory Malicki. Il part à Valence (D2) en 2002 et endossera le poste de titulaire durant 2 saisons pour faire une pige en CFA avec Rouen. Sans club à la fin novembre 2006, il s’entraînera avec le LOSC jusqu’à ce qu’il fasse un dernier tour avec Dunkerque jusqu’à sa retraite, en 2010.

Merci wikibio. Passons donc au questionnaire proprement dit.

 

1. Le principal trait de votre caractère lorsque vous jouiez ?
Calme. En début de carrière j’étais assez anxieux avant les matchs et avec l’âge on apprend à gérer son stress ,ce qui est primordial pour un gardien.

2. La qualité que vous souhaitiez voir chez un autre joueur ?
Sans hésiter la solidarité. Venir en aide à un coéquipier qui est en difficulté sur ou en dehors du terrain est important. Je me suis souvent plus attaché à la valeur de l’homme qu’au joueur.

3. Et chez un(e) journaliste sportif(ve) ?
Le taf d’un journaliste est de relater des faits. Même si la plupart cherche à rédiger des articles piquants, je pense que la droiture et la connaissance du sport en lui même sont importantes.

4. Votre principal défaut lorsque vous jouiez ?
Peut-être mon engagement physique sur certaines sorties. Je n’ai jamais joué pour blesser un joueur mais un gardien doit être autoritaire dans sa surface. Pour éviter un but ,il faut savoir y aller fort des fois …

5. Quel aurait pu être votre plus grand malheur de joueur ?
Ne jamais signer pro. Cela a été un tel investissement durant mon adolescence sur le plan perso, familial, que ne pas avoir de contrat pro aurait été une déception. Après ,le plus dur ,c’est de rester…

6. Etes-vous supporter (pays/club) ?
Pas spécialement. Je suis les résultats de mes clubs de cœur qui m’ont marqué de façons différentes (Lille et Nîmes) mais je ne suis pas un malade de foot à la télé.

7. Le pays où vous auriez voulu jouer ?
L’ Italie je pense. Sûrement dû à mes origines du coté de ma mère et du fait que je maitrise bien la langue mais aussi parce que c’est un pays où il y a une vrai culture du gardien, comme en France d’ailleurs même si certaines personnes pensent que les gardiens français ont baissé de niveaux ces dernières années.

8. Peut-on supporter plus d’un club ?
On peut avoir de l’intérêt pour plusieurs clubs mais en supporter un seul.

9. Le plongeur/simulateur que vous aimez quand même ?
Ravanelli. Un maestro dans son genre, mais un grand joueur. Il a évolué dans de grands clubs et a marqué a plusieurs reprises durant son passage à Marseille.

10. Vos journalistes sportifs favoris ?
Pas de préférences en général. J’aimais bien Thierry Rolland pour sa franchise et sa bonne humeur et Thierry Gilardi qui donnait l’image de quelqu’un de droit ,honnête et attachant.

11. Vos poètes préférés ? Dans le foot bien sûr.
Durant la grande période de l’OM, Di Meco , Mozer ,Boli formaient un beau rasoir à 3 lames. Difficile de sortir des matchs sans bobos…

12. Vos héros de fiction footballistiques favoris ? (si vous en avez)
J’ai bloqué devant Olive et Tom durant des années. Renversant ce qu’ils pouvaient faire avec un ballon (rires).

13. Votre (joueur) artiste favori ?
Bernard Lama. Il a révolutionné le poste de gardien, il sortait beaucoup sur les ballons aériens. Une détente fabuleuse, ce qu’on ne voit plus maintenant, le jeu et surtout les nouveaux ballons qui flottent énormément ne permettent plus aux gardiens de prendre des risques.

14. Vos héros footballistiques actuels ?
Gigi Buffon, le meilleur pour moi de tout les temps à son poste. Un mental et une envie de dingue avec des qualités hors normes, sens du jeu, explosivité …

15. L’erreur d’arbitrage qui vous a fait sourire ?
L’arbitre qui siffle un coup franc indirect dans les 6 mètres, le ballon doit être au minimum sur la ligne de 6 m. Ceci dit on en voit plus beaucoup.

16. Vos noms favoris de joueurs (juste les noms et leur sonorité) ?
Goicoechea et Kaka.

17. Ce que vous détestez par-dessus tout dans le foot ?
Les joueurs jeunes ou moins jeunes qui s’enflamment et prennent les gens de haut. Le football a évolué, mais pas dans le bon sens. Avant c’était une fierté d’être pro, maintenant c’est la gloire ,la notoriété et l’argent qui priment. Il y a beaucoup moins de respect. Ca fait vieux con de parler comme ça mais c’est une réalité.

18. Le cas de dopage qui vous fascine/intéresse le plus ?
Ce qui me fascine surtout c’est le non dopage. Ca fait des années qu’un joueur de foot n’a pas été positif, du moins à ma connaissance. C’est bien. Après quand on se fait attraper, faut assumer (Armstrong) …

19. La réforme que vous admirez le plus dans le foot ?
Aucune reforme ne m’interpelle là sur le moment. La vidéo, peut-être un jour.

20. Êtes vous satisfait de votre match d’adieux ? Sinon, où et comment auriez vous aimé exercer votre métier  pour la dernière fois ?
Pas de match d’adieux, c’est pour les grands joueurs, même si je suis fier d’avoir fait ce que j’ai fait. J’ai quitté un club où je garde de très bon souvenirs sur le plan humain, Dunkerque. Il est vrai que le climat est plus rude qu’a Nîmes mais les gens sont supers. Terminer sa carrière dans son club formateur est toujours émouvant.

21. Etat présent de votre esprit professionnel ?
Jouer ne me manque pas du tout, même si je mets les gants de temps en temps avec les anciens de Nîmes. Ma carrière est derrière moi et j’évite de me retourner car on se dit qu’ on aurait toujours pu faire mieux

22. Votre stat’ préférée ?
Le nombre de kilomètres qu’un gardien peut faire dans un match. Des fois c’est surprenant.

23. Quelle faute vous inspire le plus d’indulgence ?
Je dirais…la faute de main…pour un gardien. Ce poste est tellement difficile que lorsque un gardien se troue, ça passe en boucle à la télé.

24. Si vous pouviez choisir un autre poste, lequel auriez-vous aimé occuper ?
Aucun. Jouer dans le champ ne m’a jamais plu. Peut-être que j’étais pas assez bon physiquement…(rires)

25. Quelle est votre célébration de but préférée ?
Cantona à Manchester, lorsqu’il se retourne calmement et regarde le public. Un peu présomptueux mais Canto c’est Canto.

26. Quel est votre stade préféré ?
Grimonprez-Jooris. Il n’existe plus mais l’histoire de Lille s’est réécrite avec ses supporters dans ce stade. Sinon le Vélodrome donne des frissons quand on rentre sur le terrain avec 50000 personnes qui te sifflent.

27. Votre CSC préféré ?
Un défenseur ou un gardien qui met une mine pour dégager et qu’ un coéquipier le prenne dans la tête pour finir dans le but

28. Votre occupation préférée en dehors du foot ?
La musique. Je suis fan de musique électronique, pas ce qu’on écoute en France, Guetta ,Solveig… Mon passage à Lille m’a permis d’aller souvent en Belgique et de m’imprégner de la culture techno dans ce pays. Du coup j’ai acheté tout le matos et je mixe pour moi. Une vraie passion.

29. Si vous n’aviez pas été footballeur, dans quel corps auriez-vous officié ?
DJ compositeur de musique electro à la Paul Kalkbrenner, un compositeur allemand, le pus fort de ces dernières années (NDBVDK : Je confirme)
BONUS ALLIBERT

30. La première chose qui vous a frappé en arrivant à Lille ?
Le soleil bizarrement… Je suis arrivé en août juste avant la fin du mercato et il a fait un temps magnifique pendant un mois. Par contre j’ai bien compris que j’étais dans le Nord fin septembre, plus de soleil jusqu’en avril… Lille est aussi une ville magnifique.

31. Comment voyez-vous l’évolution du LOSC depuis votre départ ?
Ce n’est plus le même club. Il a grandi et tant mieux, il fait partie des grands clubs européens même si cette saison est plus difficile. Il a peut-être perdu un petit peu en valeur humaine, valeur instaurée sous l’ère Halilhodzic, mais je pense que c’est pareil dans tout les clubs.

32. Y’a-t-il un rôle particulier quand on est 2ème gardien ?
Ce n’est pas évident, on se doit d’être toujours prêt et sans être devant les feux de la rampe, il faut être un homme actif dans la vie du groupe car on n’influence pas directement les résultats de son équipe. Des gardiens le vivent bien et restent des années en jouant peu, d’autres préfèrent jouer a un niveau inferieur et avoir du temps de jeu. A chacun sa philosophie.

33. Avoir été formé à Nîmes empêche-t-il d’avoir des potes montpelliérains ?
Il est vrai que c’est pas l’amour fou entre les deux clubs. Ceci dit Nîmes a un passé historique et Montpellier a attendu son heure pour construire un club qui peut rivaliser avec les grosses écuries françaises maintenant. La différence c’est que Montpellier est attaché à ses anciens joueurs. Beaucoup sont éducateurs au club en reconversion. Ce n’est pas le cas de Nîmes où la politique et la gestion du club sont différentes. En tout cas Cyril Jeunechamp se sent bien à Montpellier lui qui est 100% nîmois.

 

CONCLUSION
à qui voudriez-vous que ce questionnaire soit posé ? (et donnez nous le contact si vous y êtes autorisé)
A Anthony Vosahlo. Ancien joueur de Nîmes , Ferrol (Espagne) et Dijon. Un super mec et mon meilleur ami. Une personne rare dans le milieu du foot. Il est sur fb. Sinon je peux le contacter.

 

Merci à Bart VDK et à Eric Allibert.

 
Vos commentaires (vous pouvez créer votre gravatar en cliquant ici)
  • Gustave Suppute dit :

    Et c’est quand que vous aurez Madame Portolano?

  • De biens jolis souvenirs au LOSC !

  • L'Infernal Wayne Boulet dit :

    @Gustave Suppute : Ou Emilie Besse ? Ou Marion Aydalot, pour un vrai moment comique !

  • JustWide dit :

    Super. Je me souviens d’Eric Allibert et de son passage à Valence. Un bien beau bébé en effet.

    Par contre, traiter Cyril Jeunechamp de PD, c’est dangereux.

  • lexa dit :

    Jamais entendu parler de lui avant aujourd’hui. Sobre mais agréable à lire.

  • Mèch Tuyot dit :

    Si on a un jour Aydalot je propose un proustballe analysé par the spooner

  • pieronegro dit :

    Je me rappelle de lui dans Roger Lemerre 2001/2002.

    Certainement un des meilleurs Proustballe, c’est frais d’avoir un gardien (ou joueur en général) avec autant de valeurs humaines.
    +10 pour toutes les bonnes références.

  • H les colles dit :

    Sympathique

  • Koller dit :

    Et Fabien Cool il était pas gardien?

  • Fredo dit :

    S’il y avait plus de joueurs comme lui de nos jours, la plupart des journalistes sportifs seraient sacrément dans la merde.

Laissez un commentaire