Le Francis Van Nobel de Littérature 2015

 

En marge totale des grands prix de septembre, notre prix à nous scrute toute l’année ce qui peut bien se tramer dans le monde du papier et des internets. Et si un nom revenait souvent dans la sélection des lecteurs nous avons décidé de corser les choses en ne retenant qu’une seule de ses proses :

Ainsi les 8 nommés (parce qu’on a pas réussi à réduire à 7) pour le Van Nobel de littérature 2015 sont :

« Si Marseille au classement joue les pots de colle et s’accroche à un os dans un tiercé qui prend le large, il est de plus en plus clair, que la mission est délicate.»
Imaginez maintenant des bateaux-chevaux  qui rongent des os. C’est l’effet Balbir.

« Il faut vivre chaque moment intensément et garder cela à l’esprit, que l’on soit dans un cinq étoiles ou dans un hot-dog »
Dans un hot-dog ? Vous pensez à ce que vous racontez en traduisant les propos de Dani Alves, Football.fr ?

« Neymar est un génie du ballon rond, mais le Brésilien prouve qu’il est également très habile avec du papier toilette. Impressionnant. »
Le meilleur chapô de l’histoire des chapô. Sans contestation possible. Bravo Giovanni Castaldi (fils unique ?) de Yahoo Sports.

« Depuis, les Londoniens, qui dégageaient cette impression de superpuissance en Angleterre et en Europe, ont perdu deux fois et concédé trois nuls en quatorze matches, ce qui les rend moins étourdissants que ce qu’ils étaient, alors que la Premier League a vendu ses futurs droits télé pour le montant record de 2,3 milliards d’euros par saison jusqu’en 2019 (voire près du double, en additionnant les futurs droits à l’international), ce qui rend ses représentants – dont Chelsea – moins impressionnants que ce qu’ils deviendront. »
Et là, vous vous dîtes Denis Balbir. Et ben perdu, Damien Degorre.

« Le lyrisme personnel est prépondérante »
Emmanuel Petit

« Il y a tout qui ne marche pas »
Même votre syntaxe Mapou Yanga Mbiwa.

« La défense de Benzema veut porter plainte pour violation du secret de l’intrusion »
Le comité n’est pas diplômé en droit, mais il est quasi-sûr que ça ne veut rien dire, BFMTV.

« Tributaire de la procédure judiciaire en cours et de la décision du juge Nathalie Boutard d’interdire à Benzema, dans le cadre de sa mise en examen et de son contrôle judiciaire, d’entrer en contact avec Valbuena, le président de la FFF a choisi une voie médiane pour ne pas tirer un trait définitif sur la présence de Benzema à l’Euro, sans paraître plus longtemps spectateur d’une affaire qui ne concernait pas l’instance à l’origine, quand Valbuena a porté plainte, mais qui a fini par la rattraper quand Benzema a joué les intermédiaires entre son coéquipier et son ami Karim Zenati pendant le rassemblement d’octobre, à Clairefontaine. »
Alors Raphaël Raymond, on se prend pour Marcel Proust ou Denis Balbir ?


 

Ils ont laissé leur plume dans l’histoire  :
2014 :  » Dans un Monde où tout est banalisé, sauf les polémiques inutiles qui nourrissent les charognards récupérateurs dont certains ont été oubliés, mais qui grâce à cela se refont une actualité, les résultats sportifs du PSG devraient nous amener un peu plus de joie, comme la fraîcheur et l’étincelant Messi qui rejoint avec 71 buts européens le légendaire Raul, comme un Benzema qui comme le meilleur des vins est arrivé non seulement à maturité mais qu’on déguste à chaque gorgée, comme Ribery de nouveau décisif, comme le CSKA Moscou qui se balade à Manchester City et qui prouve par sa victoire d’hier en Angleterre que l’argent ne fait pas tout  » de Denis Balbir.
2013 : « Une équipe de France qui a éteint le feu qui était en train de couler » de Xavier Gravelaine.
2012 : « On va se souder les coudes.(…) On va défendre comme des morts de chien » d’Alain Traoré.
2011 : « LE SEPTIEME POUR L’OL!!!!!! JIMMY BRIAND FINIT LE BOULOT!!! Il est hors jeu mais on s’en branle!!! » de 20minutes.fr
2010 : « Il y a toujours un pied ghanéen pour empêcher les Allemands de trouver la solution finale » de Xavier Gravelaine.

 

 

 

Luke Seafer

Fils de Satan, fils du metal, fils de la haine, fils de Cobra.

41 Comments

  1. Les autres citations sont bien, mais il aurait fallu qu’elles soient exceptionnelles pour espérer Le détrôner. Il est seul au monde.

  2. Degorre.

    Balbir est hors concours, il était sous acide. Enfin il n’est jamais redescendu de son bad trip depuis 1987. Mais comment c’est possible, sérieusement, ils me fatiguent.

  3. Balbir pour le doublé. Les autres ne sont que de pâles copies du maître.

  4. Je trouve le pigiste de Yahoo Sport incroyable purée. Cette phrase est d’une débilité sans fond et je suis persuadé qu’il ne s’en est même pas rendu compte.

  5. Je n’ai pas lu, j’ai mis Balbir direc’. Taille patron Denis, il est intouchable.

  6. Rha j’hésite. Balbir est vraiment dingue, mais le frère de Benjamin Castaldi est tellement con… Et sinon j’ai failli me morver dessus en relisant la phrase d’Alain Traoré de 2012. Essessionnel.

    Allez, j’ai voté pour Yahoo, je sais que Balbir va tout écraser alors vive les minorités !

  7. D’accord avec le Spooner: Degorre. Egalement pour l’ensemble de son œuvre.

  8. J’en peux plus de Balbir, si il obtient 3 titres de suite il disparait ?

  9. Degorre aussi…

    Balbir est tellement seul au monde, trop facile, trop loin devant les autres, trop « commun symbole » du PSG en liguain… qu’il faut encourager ses émules.

  10. Emmanuel Petit. Parce que son lyrisme personnel m’a prépondéré mon vote.

  11. DEGORRE, pour encourager un espoir. D’accord avec tout le monde, BALBIR devrait avoir un FVN d’honneur et disparaître tant il est au-dessus.

  12. Yahoo mérite d’être récompensé. À la fois pour ça mais aussi pour le débat Delperrier-Balbir-Rohten-Praud. Un carré magique qui n’a rien à envier à Platini-Giresse-Tigana-Fernandez.

  13. Petit, parce que comme Manu, je regrette souvent cette belle période que fut l’Occupation. Ich Liebe Manu!

  14. Raphaël Raymond a une verve très intéressante, très balbirienne, mais c’est justement ça son défaut: il ne fait qu’imiter Balbir. Une copie ne donne jamais un chef-d’oeuvre. Non, je veux voter pour quelqu’un qui représente un style en plus de se représenter lui-même, et Raphaël Raymond représente le style de Balbir avant tout. Il n’aura pas mon vote, pareil pour Degorre qui est pourtant à un très haut niveau (j’avoue avoir pensé qu’il s’agissait du Maître, à la première lecture).

    Pour le reste, par contre, la lutte est engagée. Cela se jouera donc entre le Messi de la prose et Giovanni Castaldi.

  15. Denis est bon, mais j’ai voté Mapou pour la simplicité de l’acte

  16. Voté pour le rouleau de PQ, comme le fait remarquer Luke (comme un symbole de verlan qui concerne mon vote, bref), le frangin Castaldi s’est rendu compte de rien… c’est tellement affligeant d’en arriver à faire news de ce niveau et réussir à se vautrer de la sorte.

  17. Castaldi est génial, mais prime à Denis parce qu’il ne se contente pas de relayer une info. Il crée.

  18. pour le champion des champions, je voterai bien pour gravelaine en 2010, qui reste indépassable.

    Mais en 2015, Balbir est le maître incontesté.

  19. Ma fibre surréaliste ne résiste pas « aux bateaux-chevaux qui rongent des os ». Si le but était artistique, nous aurions à faire à un génie. Malheureusement…

  20. Parce que le poids des mots suffit à produire le choc des photos.
    Parce qu’il est le maître étalon au jarret duquel on mesure les garettiers.
    Parce, que vous y arrivez vous à placer, aussi mal les virgules?
    Parce que le cheval bateau qui ronge un os, c’est puissant comme me Nayeau Ivre de Baudelaire.
    Parce que ce prix devrait porter son nom.
    Denis Balbir, une evidence.

  21. Jamais je n’aurais cru dire un jour: Xavier Gravelaine me manque terriblement…

  22. Une année tellement facile pour Denis, il écrasait la concurrence en pré sélection, il aurait mérité de figurer 5 fois dans cette liste. Alors Denis parce que Denis

  23. N’en avoir retenue qu’une seule de l’immense Denis dans la sélection finale, c’est une prouesse qui ne pouvais pas rester sa récompense, non.

  24. Balbir au Van Nobel, c’est comme le PSG en ligue 1: il est un peu trop fort et on aimerait voir un autre le gagner. Alors je vote Emmanuel Petit Poucet du concours.

  25. Balbir is above the sky mais je dois préciser que giovanni est bien le fils de, il était dans mon bahut et la rumeur parlait de lui comme d’un vrai génie intellectuel promis à un grand avenir, je vois que tout s’est déroulé comme prévu.

  26. Balbir, ras le bol de voter pour lui mais il est vraiment hors-catégorie

  27. Après mûre réflexion, Castaldi pour Yahoo.
    Cela commence de la manière la plus fadasse qui soit, on attend mollement le déboulé de lieux communs et là paf. C’est limite nsfw, t’as les yeux sales après ça.

  28. Denis
    Au début je voulais pas mais je crois qu’il m’a eu à l’usure …
    Mais on sent que l’étau se resserre

  29. Merci pour ce travail qui fait du bien. Dire que ces gens sont rémunérés pour produire ce genre de « choses ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.