Anales recherches du temps perdu #1

Longtemps, il s’est couché à pas d’heure.

Bonjour à tous, mon nom est Jérôme Data, grand escogriffe de l’anal en quantification, joint de culasse des moteurs de recherche, co-détenteur du record Pinte Guiness de la recherche bourrée la plus rapide en une gorgée. J’ai décidé de mettre mon talent de chercheur es 2.0 au service de la noble cause de ce site qui me fait vachement rire, à commencer par les recherches qui permettent aux zinzins du web d’y entrer.

Cette semaine, nous avons donc effectué les recherches par lesquelles certains d’entre eux ont pu accéder à certaines pages.

 

Un amateur de l’honnêteté et des parpaings en ciment, sûrement admirateur du tout puissant Cthulhu et de son parti en route vers l’Élysée, s’est demandé s’il avait des comparses dans le monde du ballon rond en tapant « La franc maçonnerie football ». Nul doute que l’interview du grand dirigeant Patrick Remoulade réalisée en 2012 par le non moins grand Didier Roustan lui aura apporté certains éclairages.

 

Un pauvre bougre, se cherchant encore dans l’espace infini qu’est la sexualité, a voulu savoir si c’était si mal que ça de reluquer un petit bonhomme tout frêle dominer la grande majorité des défenses européennes en tapant, dans un sabir qui fait supposer de son anglophonie, « Messi an homosexil ». Il a pu trouver quelques notes de réconfort en découvrant, s’il l’a comprise, l’analyse sans pareille, parue en 2012 dans nos colonnes, de cette page de réclame tournée par le petit Argentin.

 

Un érudit nostalgique, sûrement après une soirée de souvenirs footballistiques échangés sans croiser les regards, batavophile de son état, a cherché à savoir exactement le destin de chaque membre d’une des équipes les plus légendaires de l’histoire du football en tapant « que sont devenu les 11 joueurs de l’équipe de l ‘ajax d ‘amterdam de 1973 ». La sublime rétrospective du football hollandais, écrite par le meilleur d’entre nous, Rhinit Michuls, et datant de 2011, a sûrement été la réponse parfaite à tous ses questionnements.

 

Un gentil zozo, aimant se pavaner en société, avide de connaissance à monter en pendentif devant les yeux ébahis des convives, a voulu impressionner une donzelle transalpine en lui égrainant un à un les noms des plus grands joueurs de son club de cœur, espérant finir la soirée avec la douce, en tapant à la va-vite sur son téléphone intelligent « les meilleurs joueurs de l’histoire du milan ac ». Il a probablement réussi son pari, égrainer les noms, pas taper dans le fond, en tombant sur le onze mondial historique concocté par un ancien, Tonton Baresi.

 

Un homme en partance pour les Hauts-de-France (et non pas de fourneaux) s’est enquis de l’offre de service proposé sur sa ville point de chute, et, en bon spécialiste du voyage, a préféré le visuel à l’écrit en tapant, mal et en se trompant d’homonyme, ce qui rend la lecture encore plutôt cocasse, dans la rubrique images : « barre à putes à Valenciennes ». Mais sa vision a été perturbée car, découvrant l’une des images de l’académie de notre bon Marcel Picon (la première dans l’article), datant de 2015 pour justement un match contre Valenciennes, il préféra cliquer sur l’adresse de celle-ci. Espérons que ce n’était pas vraiment ce qu’il cherchait dans ce fameux « barre à putes ».

 

Un autre voyageur, hésitant entre deux destinations pour ses prochaines vacances, tout aussi désireux d’obtenir des informations sur les commerces de proximité des pays étrangers, a semble-t-il axé ses critères de choix sur la qualité de la marchandise fournie dans telle ou telle région en tapant successivement dans la rubrique images, d’abord, en précisant beaucoup trop, « images de pute en espagne » puis, en élargissant un peu, « Pute budapest ». Oui c’est certes deux recherches différentes, mais je suis persuadé qu’il s’agit du même globe-trotter. Et, par deux fois, il s’est fait avoir avec la bannière de la Budacadémie et son tenancier Buda Pology, qui nous présentait en 2012 l’équipe de Hongrie, comme dans cet article que notre chercheur n’a sûrement pas lu tant il voulait voir.

 

Et enfin, une personne désireuse d’observer un phénomène physique somme toute naturel mais qui, une fois produit sur une célébrité, prend une certaine saveur d’inédit, d’interdit, et devient finalement un objet de désir soit dans la main d’une femme, soit dans celle d’un homme, ne comptez pas sur moi pour juger, même s’il y en a une des deux qui est bon hein voilà hein. En tapant « gérard piqué érection », cette personne a voulu voir. Mais, pris d’un remords pudique, elle a préféré cliquer sur une image bien plus prude d’un Gérard imberbe enlaçant un autre homme (c’était donc dans la main d’un homme). A-t-elle lu pour autant le comité du 18 février 2011 ? Ca lui aurait fait du bien pourtant.

 

Voilà, c’est tout pour cette semaine. Je reviens à la prochaine pour d’autres anales recherches du temps perdu. 

 

Jérôme Data.

 

Terminalector

Je suis la majuscule sur ton gentilé. Je suis l'ordre et le chaos de la modération. Je suis la loi en tribune.

6 Comments

  1. Le « barre à putes à Valenciennes »… beaucoup trop de magie dans cette recherche.

  2. étonné qu’en tapant « pute en Espagne » il ne soit pas tombé sur un article citant Sergio Ramos …
    Les référencements des articles sont de pire en mieux ou inversement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *