Arrêt Mental

Padls

Formé à l'école du rire Bernard Chenez, Padls a trimballé sa plume dans la toute intimité des endroits les plus prestigieux. Charlie Hebdo, le Washington Post, le Canard Enchaîné, Philippe Val himself... la liste des noms qui ont refusé ses dessins force le respect. Le respect de nombreuses personnes. De nombreuses personnes trop timides pour le dire, souvent.

32 Comments

  1. Mickey est-il le seul à se bouger pour rattraper la bouteille jetée à la mer dans ta tête ?
    Ce serait moins concis du coup..

  2. Au vu du bas niveau global des lecteurs, j’ai décidé d’expliquer toute la portée de ce dessin, dont le thème est « Il y avait Paul et Mickey et c’est Mickey qui a gagné »

    C’est une illustration d’un vers de la chanson « Un Jour en France » -> Allusion à la compétition européenne qui se déroulera dans ce pays.

    La chanson a été écrite par le groupe (N)oir Désir. (F)rance + (N)oir: « FN, souffrance, qu’on est bien, en France, c’est l’heure de changer la monnaie » -> ici il y a plusieurs niveaux de lecture, d’abord Padls fait une allusion au Front National et à la souffrance de Karim Benzema, donc à l’affaire de racisme aggravé touchant actuellement la sélection française. Dans un second temps, il annonce la perfide arrivée incognito des anglais (les seuls participants à devoir changer leurs livres sterling en euros)

    Le dessin montre Mickey qui effectue une parade. Mickey est un prénom à consonnance anglophone. -> Allusion à l’arrêt du penalty par Joe Hart lors de PSG – Manchester City

    Et finalement, « Il y avait Paul et Mickey, et c’est Mickey qui a gagné » -> le « Paul » de « Noir » Désir est bin évidemment Paul Pogba, meilleur joueur français et leader technique de l’équipe. Mickey, comme démontré ci-dessus, est Joe Hart, qui n’est non seulement gardien de Manchester City mais aussi celui de la sélection anglaise. Padls nous annonce donc avec ce simple dessin que l’Angleterre battra la France en finale.

    Ne me remerciez pas. Bac + 2 les enfants, c’est ça la puissance intellectuelle.

  3. Petite remarque personnelle: avec tous les blessés que vous vous tapez, ça serait drôlement ironique de perdre une finale sur un but de « chaise roulante ».

  4. C’est Pluto la dénonciation du retour de l’alcool dans les stades au nom du business mondialisé.
    Rattrapé au vol depuis le canapé du salon, intemporelle fan zone ivrogne.
    L’ami de Mickey, duquel le foot est la croûte.
    La croûte, c’est le dessin.
    Sauf si c’est le fien de Mickey.
    Alors c’est une crotte de nez sur le trottoir du bienconsommer.

  5. Ah oui j’avais oublié la bouteille de Kronenbourg. Ça symbolise Wenger, donc l’échec de la France en Angleterre. Les anglais vont boire les français, ces « embouteilleurs ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *