PARIONS BOURRES – ESTOMAQUANT, IL PARIE BOURRE DANS UN STADE ECOSSAIS POUR OUBLIER LA TURQUIE GRACE A UNE RECETTE REMARQUABLE…

Il parie bourré.

En revenant d’Istanbul (sans avoir vu un match, ni tripoté une gonzesse), en transit à l’aéroport de Frankfurt, j’ai eu envie de bière, de femmes, de haggis et de foot qui pue.

Direction Edimbourg ! Ou Edinbouaar comme ils disent là-bas. Edinbourrée comme j’aime l’appeler.

View post on imgur.com

Le chateau.

View post on imgur.com

La colline, Arthur Seat. Pour prendre de la hauteur, méditer, et voir dans la brume mystique, se révéler la grille bourrée suprême qui va tout péter. Pas de bol, il faisait beau, pas de brume. Je suis rentré. Au pub.

La panse pleine de haggis et de bières, j’étais prêt à laver la déception turque par un match de foot et de la  gonzesse.

L’Ecossaise est amicale, elle aime à rire, elle aime à boire, elle aime à chanter comme nous. Pour seulement quelques pintes et shots, tu te régales la chick ! C’était facile et bon.

Le lendemain, j’ai pris place dans un stade mythique : le Celtic Park ? Non. Ces cons jouaient à 16h, j’étais au pub. Je me suis rendu (dans un état…) au Tynecastle Stadium, l’antre des Hearts of Midlothian. Magique !

View post on imgur.com

L’amour, c’est aller ensemble dans la même direction. Au stade.

View post on imgur.com

Je me suis senti à l’aise par la possibilité de parier bourré dans l’enceinte. Merci l’Ecosse.

View post on imgur.com

Le Titi Henry du Tynecastle Stadium

Un stade hors du temps, pas de panneau d’affichage, pas de chrono, rien. Je ne sais toujours pas quelle était l’équipe adverse. Bourré avant, bourré pendant, bourré après, j’ai perdu mon ticket gagnant en célébrant les buts de ma nouvelle équipe de cœur.

View post on imgur.com

A la fin du match, ému, j’ai salué Peter, mon voisin, par ces mots : « L’Ecosse, c’est pas la Turquie mon gars ! ». « Fuck yeah, Scotland is not a Turkey bro’ ! » en version originale.

 

Elle est pour toi cette grille Peter :

Celtic Glasgow – Hearts : 1 N 2

Le choix bourré du coeur. You are my heart, you’re my soul.

Patrick Timsit – Abedi da ba dee dabba dee a sabba da da ba deen : 1 N 2

Je ne peux pas laisser gagner cette merde, je joue Patrick.

Celtic Glasgow – Abedi da ba dee dabba dee a sabba da da ba deen : 1 N 2

Je ne peux toujours pas laisser cette merde gagner la Coupe d’Ecosse.

Ajax – Manchester : 1 N 2

Le Zlatanico sans Zlatan.

Juventus – Real Madrid : 1 N 2

Le Zidanico sans dopage cheveux.

Angers – PSG : 1 N 2

Prise de risque maximale.

 

View post on imgur.com

7 000 € ! C’est possible, mais pariez bourré !

Photo du profil de Max Vinasse

Max Vinasse

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *