PARIONS BOURRES – FARFELU, IL TAPE DES DABS DANS SA BAIGNOIRE EN MARBRE GRACE A UNE METHODE EN OR…

Il parie bourré.

Est-ce la folie de grandeurs ?

Peut-être, j’ai encore changé la salle de bain. Douche italienne, toilettes japonaises, baignoire en marbre et petit jacuzzi dans l’angle. Cet investissement coquet de 50 000 € sera vite oublié. Pourquoi ? Parce que je parie bourré et ça paye.

Le secret n’est pas de s’abreuver comme un canasson, se connecter sur son site de paris, jouer n’importe quoi et attendre que ça se passe… Non, ça c’est le mauvais parieur bourré. Le bon parieur bourré, une fois à point, provoque l’inspiration, étudie, analyse, est à l’écoute de ses reflux. Et de ceux des autres. Il parvient à déceler et comprendre par ses cuites répétées, la phrase, le mot, l’éructation (le plus souvent) d’un journaliste, d’un consultant, d’un entraîneur, d’un commerçant, d’une chèvre qui bêle ou même d’un chanteur pourquoi pas, qui vont orienter ses choix et l’argent vers son compte en banque.

Hier par exemple, je jouais avec mon zizi dans mon jacuzzi, et sous l’effet d’un Cuba Libre XXL au Zacapa Royal, excellent rhum guatémaltèque, je prêtais une oreille à la radio.

D’une publicité à l’autre, surgit un morceau de Jean-Jacques Goldman.

Qu’importe si j’ai gagné la course, et parmi des milliers
Nous avons tous été vainqueurs même le dernier des derniers
Une fois au moins les meilleurs, nous qui sommes nés.

Fallait-il que je fusse rond comme un coing pour daber sur cette chanson ! Secoué par les bulles, dépassé par mes dabs endiablés, j’ai rendu le rhum dans le jacuzzi.

Au moment de gerber, j’ai crié : « CHEICK DIAAAAABATEEeeeeuuuuaarrrgh !!! ».

Jean-Jacques Goldman, Cheick, Benevento… Mais oui ! Cette fois les derniers seront les meilleurs !

Et pour finir de me convaincre, j’ai vu une esquisse malodorante du visage de Cheick prendre forme sur le rhum fraîchement vomi, très vite dissipée par les remous de l’eau souillée.

Ah mais je vous jure, l’expérience de parier bourré est quasi mystique par moments.

En avant pour la révolte des nullos :

West Bromwich – Burnley : 1 N 2

Les pantalons trop larges restent sur 7 défaites. Victoire logique contre Burnley.

Stuttgart – Hambourg : 1 N 2

Une victoire est attendue depuis le 26 novembre et 14 matchs à Hambourg. C’est pour ce week-end.

VVV – Twente : 1 N 2

Il est loin le temps du haut de tableau et des exploits européens (comme l’élimination de Rennes en 2008). Twente quittera la dernière place après cette victoire à Venlo.

Lazio – Benevento : 1 N 2

Merde, j’ai mis nul au lieu d’une victoire de Benevento. Mettez Benevento vainqueur sur une autre grille avec Metz qui gagne à Strasbourg.

Purée je suis encore bourré, je croyais avoir oublié Strasbourg – Metz : 1 N sur cette grille mais ils sont bien là. Mettez nul entre Strasbourg et Metz sur l’autre grille alors. Et sur une autre grille, Benevento nul, et Metz gagnant… euh, non je l’ai déjà fait. Benevento nul et Metz nul, voila. Et inversement sur une ultime grille.

Malaga – Villareal : 1 N 2

La série de 7 défaites fut coupée par un nul à Vigo avant la trêve. L’amorce d’une bonne dynamique est évidente, Villareal va se faire prendre dans les filets.

Ostersunds – Djugardens : 1 N 2

Oui le nouveau club tendance est dernier, parce que c’est la première journée du championnat suédois.

View post on imgur.com

55 000 € ! Bonne idée, non ?

Au creux de vos mères, qu’il fait bon mûrir, et puis j’ai vu de la lumière, alors je suis sorti, et j’ai dit… PARIONS BOURRES !

 

Max Vinasse

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.