Franck Jurietti (ex-Girondins) répond au questionnaire proustballe

C’est le retour des questionnaires proustballes. Après les journalistes de Vincent Duluc à Romain Del Bello, comme un symbole de crédibilité en progrès dans le milieu du football, et dans le monde de la ligain ; ce sont les joueurs qui viennent s’alonger sur le canaproust pour se livrer.

Après Ricardo (dit Rickie) Faty, Romain Danzé, Emmanuel Imorou, Jacques Faty, Jessica Houara, Fabien Cool et Pierre Ducrocqle canaproust avec l’aide de Claude Pèze n’a pas eu peur et passe carrément à Franck Jurietti.

Pour nous éventuels jeunes lecteurs, rappelons qui était vraiment Franck

Né en 1975 à Valence (mais dans la Drôme, ni en Espagne, ni à Sienne), Franck est formé assez naturellement à l’Olympique Lyonnais comme Raymond Domenech, mais c’est à Gueugnon qu’il devient professionnel. A l’age de 20 ans, il découvre la ligue 1 avec les Forgerons et Amara Traoré pour seulement sa 3e saison en pro. Capable autant de jouer à la récupération que dans un des deux couloirs, son jeu viril et plus ou moins footballistiquement correct, tape dans l’oeil des Bastiais qui le recrute. Franck reste 3 ans sur l’ïle de beauté, dont une année où il aura joué aux côtés du grand Cyril Rool. Il s’en va poursuivre son ascension en rejoignant l’AS Monaco où il peine à s’imposer mais disputera sa première finale de coupe de la ligue. De retour après une pige de 6 mois à l’OM, Franck est même vice-champion de France avec l’ASM bien qu’il n’ait joué qu’une dizaine de matches durant la première moitié de saison. Hasard du Destin (Eden-Valéri donc), son dernier match avec les mousquetaires se joue contre Bordeaux, le club qu’il rejoindra par la suite et qu’il marquera de l’empreinte de ses crampons.  Il y reste effectivement 7 ans, obtenant un sacré palmarès de double vice-champion de France, double vainqueur de la coupe de la ligue et même champion de France tout court, pour sa dernière saison en pro. Ses performances lui valent d’attirer l’oeil et la sympathie de Raymond Domenech qui lui offre le couronnement de sa carrière internationale en le faisant entrer 5 secondes lors du match qualificatif France-Chypre, qui voit les bleus obtenir officiellement leur billet pour l’Allemagne.

Merci wikibio, passons maintenant au questionnaire proprement dit :

 

1. Le principal trait de votre caractère lorsque vous jouiez ?
J’étais un joueur déterminé, qui ne lâchait jamais rien

2. La qualité que vous souhaitez voir chez un autre joueur  ?
La solidarité

2. bis et chez un(e) journaliste sportif(ve) ?
Qu’il connaisse le football, on voit que certains n’ont jamais joué au football de leur vie

3. Votre principal défaut quand vous jouiez ?
Mon impulsivité, j’ai pris trop de cartons bêtes, je m’emportais pour rien. Si c’était à refaire je serais plus zen tout en gardant cette agressivité.

4. Votre rêve de bonheur footballistique ?
Revoir Gueugnon au plus haut niveau, quand je vois où ils en sont je trouve ça dommage

5. Quel aurait pu être votre plus grand malheur de joueur ?
J’en ai eu un : j’ai rarement été blessé et la seule grosse blessure que j’ai eu c’est une pubalgie 4 mois avant la Coupe du Monde 2006. Si je n’avais pas été blessé j’aurais pu partir à la Coupe du Monde.

6. Etes vous supporter (pays/club) ?
Je suis pas très fan, j’aime voir jouer le Barça c’est une des seules équipes que je regarde jouer à la TV avec les Girondins.

7. Le pays où vous désireriez évoluer ?
Je pense que l’Angleterre aurait été pas mal, c’est un football qui m’aurait convenu : beaucoup d’intensité et d’engagement. (NDA : Je lui dis que voir un stade se lever pour un tacle ça lui aurait plu, il répond qu’il aurait été l’idole de l’Angleterre en rigolant)

8. Peut-on supporter plus d’un club ?
Oui et non, on se doit de supporter qu’un club mais on peut avoir deux « clubs de cœur » à partir du moment où ils sont pas rivaux c’est compatible

9. Le plongeur/simulateur que vous aimez quand même ?
Eric Carrière profitait de son physique pour en rajouter un peu

10. Vos journalistes sportifs favoris ?
Je suis pas mal de sports donc il y en a beaucoup, je dirais le duo Jean-Charles Sabatier Guy Forget au tennis, Laurent Jalabert qui est très bon dans le cyclisme et Duga qui est bon dans ce qu’il fait.

11. Vos poètes préférés ? Dans le foot bien sûr.
Le premier qui me vient à l’esprit à Bordeaux c’est Henrique qui fait pas dans la dentelle dans les duels, qui est assez dur, même méchant dans les duels. Du côté technique Messi qui est doué dans tout ce qu’il fait sans faire de cinéma comme certains joueurs.

12. Vos héros de fiction footballistique favoris ? (Si vous en avez)
J’étais trop grand pour regarder Olive et Tom, je me souviens plus de Jeanne et Serge.

13. Votre (joueur) artiste favori ?
Le joueur que je trouve extraordinaire c’est Jussiê, qui a des qualités mais qui n’arrive pas à les retranscrire le week-end. Ce qu’il nous la semaine à l’entraînement il arrive pas à le ré-éditer en match.

14. Vos héros footballistiques actuels ?
Lionel Messi, il vient d’une autre planète, il est hors norme.

15. L’erreur d’arbitrage qui vous a fait sourire ?
Toutes les erreurs me font râler, j’ai horreur de l’injustice. Faire refaire une touche je trouve ça un peu débile.

16. Vos noms favoris de joueurs (juste les noms et leur sonorité) ?
(Immédiatement) Le premier qui me vient à l’esprit : Jean-Luc Sassus

17. Ce que vous détestez par-dessus tout dans le foot ?
Ce qui est un peu pénible dans le foot c’est que quand vous êtes premier ou deuxième y’a tout le monde qui vous « lèche le cul » et il suffit qu’il y ait 2-3 mauvais résultats pour que tout le monde vous tire dessus. Tout le monde retourne très très vite sa veste dans ce milieu là. Je sais pas si c’est typiquement français ou pas.

18. Le cas de dopage qui vous fascine / intéresse le plus ?
On est en plein dedans avec Armstrong. C’est scandaleux, c’est pas juste un petit cachet, il s’est dopé pendant 15 ans, il a menti à tout le monde, c’est du très haut niveau. C’est le plus gros scandale de tous les temps

19. La réforme que vous admirez le plus dans le foot ?
Toutes celles qui vont dans le sens du jeu. Du moment que c’est bien pour les supporters. Ce serait bien qu’ils mettent la vidéo sur les buts, je suis pour.

20. Êtes vous satisfait de votre match d’adieux ? Sinon, où et comment auriez vous aimé exercer votre métier  pour la dernière fois ?
Il a fallu tourner la page mais j’aurais aimé que ça se termine autrement, jouer une saison de plus dans un club moins huppé ou même en L2 mais j’avais plus envie. Ça s’est fini un peu en queue de poisson, j’ai pas beaucoup joué la dernière saison, au dernier match le coach m’a fait rentrer un quart d’heure. C’est passé un peu au travers car c’était la dernière de Marouane Chamakh aux Girondins mais en interne ça s’est super bien passé.

21. État présent de votre esprit professionnel ?
Je suis satisfait de ma reconversion même si le foot me manque, pourquoi pas revenir dans le monde du foot en tant qu’entraîneur ou dirigeant dans un club ?

22. Votre statistique préférée ?
Je regarde toutes les stats mais il n’y en a pas une en particulier qui m’intéresse.

22. Faute qui vous inspire le plus d’indulgence ? 
Le déchet technique, ça fait partie du jeu, rien n’est parfait dans le foot.

23. Votre devise et votre devise de club préférées ?
Je répète souvent à mes enfants : « Ne fais pas aux autres ce que tu ne veux pas qu’on te fasse ».
Devise de club : « Droit au but » à part celle-là je connais pas trop celle des autres clubs.

24. Si vous pouviez choisir un autre poste, lequel auriez vous aimé occuper?
J’aurais aimé jouer défenseur axial une saison avec l’expérience pour voir

25. Quelle est votre célébration de but préférée ?
Je n’aime pas trop les célébrations préparées, les gens qui sortent des messages je trouve ça ringard. Je préfère juste voir la joie sur le visage du mec qui vient de marquer.

26. Quel est votre stade préféré en dehors de Bordeaux?
Il y en a 2-3, Geoffroy Guichard, Lens, le Parc des Princes et il me tarde de voir le Vélodrome couvert.

27. Votre CSC préféré ?
La passe en retrait loupée par le gardien à cause d’une motte

28. Votre occupation préférée en dehors du foot ?
Un peu de golf quand il fait beau et du foot en salle avec les copains, deux fois par semaine, ça entretient un peu. (NDA : je demande si c’est au cas où les Girondins appelleraient, il rigole et dit qu’il a un quart d’heure dans les jambes mais qu’il signerait pour ça)

29. Si vous n’aviez pas été footballeur , dans quel corps auriez vous officié ?
J’aurais pas fait grand chose je pense. Je serais allé bosser dans l’usine de stylos où bossait ma mère. Je sais ce que j’aurais fait.

 

Bonus Bordeaux

30. Votre plus beau souvenir aux Girondins ?
Le match du titre à la dernière journée, ça faisait 3 mois que j’avais pas joué, Mathieu Chalmé était suspendu donc j’étais titulaire, j’avais des antécédents avec Caen, j’ai été reçu avec des banderoles hostiles. Donc aller gagner là-bas, remporter le titre et les faire descendre c’était jouissif. (NDA : Je valide totalement)

33. Vous préférez quoi ? Qu’on résume votre carrière à la déclaration contre Caen ou votre sélection de 5 secondes en Equipe de France ?
J’aime les deux, ça me dérange pas, j’ai peut-être dit des conneries mais je l’assume, ce que j’ai dit je le pensais. Après pour l’équipe de France je pense qu’il y a beaucoup de joueurs qui auraient aimé être à ma place ce jour-là. Je peux me vanter d’être international même si ça a été super court. J’ai eu la chance de côtoyer des grands joueurs (Zidane, Makélélé, Thuram). Ça reste des bons souvenirs.

 

Conclusion…
à qui voudriez-vous que ce questionnaire soit posé ?
(en rigolant) à David Jemmali. Et à Gaétan Huard.

Merci à Claude Pèze

Roazh Takouer

27 Comments

  1. Pas très eau fraîche tout ça. Pas drôle non plus. Un peu beauf sur les bords.

  2. quand il dit que sa plus grosse déception, c’est de s’être blessé à mois de la WC 2006 et de n’avoir pu y participer, c’est bien du second degré ?

    ah non, en fait, Chimbonda était la doublure de Sagnol…

    on remarquera que la seule devise donnée par les footeux est « Droit au But »…je dis ça je dis rien !

  3. Arrêtez il a un super humour très second degré, exemple : « Du côté technique Messi qui est doué dans tout ce qu’il fait sans faire de cinéma comme certains joueurs. » J’ai ri.

  4. J’trouve ça dommage de pas avoir pu le voir jouer plus (surtout quand il était aux Girondins) chuis trop jeune malheuresement mais il a l’air sympa comme ça et puis en plus j’le mettais toujours titulaire sur PES quand je jouais avec mes potes juste pour les tacler par dérriere ^^

  5. Sympa. J’aime particulierement la reponse 4, Merci a Claude pour cet entretien

  6. On y avait eu droit 6 mois avec Rool à l’OM, ils me faisaient réellement penser aux frères Tapedur dans « les fous du volant ». Un bourrin comme on en fait plus.

  7. Jurietti a raté de peu une coupe du monde, c’est fou! Sacré Raymond. Il s’est bien rattrapé ensuite puisqu’il a fini par emmener Planus.
    Contrairement à Dugarry c’est spontané, et même si ça manque d’originalité ça respire le football vrai. Des petites crottes de nez par ci par là, j’ai bien aimé la réponse sur la célébration des buts où il traite indirectement Maoulida de ringard et le fait qu’il prenne Jussié pour un artiste m’a bien fait rire également.
    Merci Claude.

  8. 10. Vos journalistes sportifs favoris ?
    Je suis pas mal de sports donc il y en a beaucoup, je dirais le duo Jean-Charles Sabatier Guy Forget au tennis, Laurent Jalabert qui est très bon dans le cyclisme et Duga qui est bon dans ce qu’il fait.

    Est-ce que c’est pas la plus grosse quenelle que s’est jamais prise Duga ?

  9. Trop grand pour regarder Oliver et Tom. Foutaises, il n’y a pas d’âge pour ça.

    J’aime bien sinon, c’est franc et agréable à lire.

  10. Quel bel homme. Son talent manque vraiment aux girondins, Planus essaye de suivre l’exemple mais il est tellement lent qu’il n’arrive jamais à toucher le défenseur

  11. Vous êtes durs les gars, j’ai bien aimé le côté franc du collier. J’écoutais du Led Zep à la lecture du proustballe, j’ai vu que ça le faisait pas, et je suis direct passé à du Dr Feelgood, et pour le coup ça passait comme papa dans maman.

  12. ou comme papi dans maman comme on dit chez les ch’ti (selon les parisiens)

  13. J’aime beaucoup la liste des journalistes favoris :

    Guy Forget pour le tennis
    Jalabert pour le cyclisme
    Dugarry pour ce qu’il fait

    Sans appel

  14. J’ai bien aimé, surtout les petites dédicaces à Henrique et Jussiê

  15. Il a gagné le prix du « sans déconner 2013 » dès la première réponse.

  16. Pourquoi les Marseillais se paluchent parce qu’on site leur devise ? Les mecs, y’a que ça de bien chez vous, ça veut pas dire qu’on vous envie le reste.

  17. Surtout que c’est parce que c’est sans doute la seul qu’ils connaissent à chaque fois.
    Nan parce que « droit au but », j’ai du mal a voir le génie la dedans, encore si Aubameyang et Bale jouaient à Marseille, je verrais plus le truc.

  18. Claude aurait pu faire un effort dans la retranscription mais ça renforce aussi son coté prolo.

  19. Il a quand même tenté une reconversion d’acteur !

    Sinon j’ai bien ri avec le passage sur Caen, il me manque quand même…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.