Clermont-Nîmes (1-1) : La Crocro Académie serre les fesses

Tu pensais quand même pas que ça serait facile, collègue ?

L’AVANT-MÂCHE

La semaine dernière, les Crocos ont remporté un match capital contre Lorient, un 1-0 au forceps qui a embrasé un stade des Costières qui a quand même une certaine gueule quand il est tout rouge comme ça.

Ne reste plus qu’à voir ce que ça donnera la saison prochaine. Le seul hic, c’est qu’entre les blessures et les expulsions, on ressort avec une équipe un peu décimée avant Clermont.

On y est presque les copaings

 

Bon, et puis comme les mecs d’Ajaccio ont eu le bon goût de perdre au Havre (désolé pour l’ami Perfettu, j’espère au moins que les sandwichs étaient corrects), on peut aborder Clermont avec sérénité. Cela étant, comme susmentionné, l’équipe est largement remaniée, avec la mise sur le banc d’Alakouch (tête de con de jeune, va) et surtout la blessure au genou de Valdivia, l’absence de Del Castillo et la suspension de Savanier, ce cher Téji ayant eu l’excellente idée d’aller caler un taquet sur un Lorientais sous le nez de l’arbitre alors qu’on jouait les arrêts de jeu. Je t’aime Téji, mais franchement que t’es con parfois.

 

LE MÂCHE

Comme dirait Booba, c’était comme une queue de négro, long et pénible. Le genre d’après-midi où tu te dis que tu aurais mieux fait de t’enfoncer un cure-dent dans l’urètre plutôt que de regarder un spectacle aussi douloureux pour les sphincters et les tripes. En résumé, comme le résume bien la formule, ce fut un match de guerriers, ou un match d’hommes, comme vous voulez. Equilibré, rugueux, viril mais correct, avec deux équipes solides venues pour poser les couilles. On ne s’est pas ennuyé, mais bordel qu’on a eu peur. On attaque plutôt bien, Clermont est dominateur au milieu mais les grosses occases sont pour nous. Ripart et Bozok sont proches de marquer. Le match typique de Ligue 2, où tout se joue sur un coup-franc bien frappé ou une cagade adverse. Les locaux font la différence en seconde mi-temps sur corner, avant qu’on leur rende la pareille dix minutes plus tard, non sans être passés proches d’un second but, miraculeusement évité par Valette et Briançon. L’égalisation arrachée sur corner à la 81e par ce bogosse d’Anthony Briançon (je retire tout ce que j’ai dit sur son embonpoint dans mes académies précédentes) a permis de rattraper toutes les frayeurs antérieures. Au final, ce match nul reflète assez bien les forces en présence.

 

Les supporters nîmois présents en parcage ont donné de la voix, ça fait plaisir, bravo les gars.

A noter qu’à Clermont, tu peux surveiller ta bagnole depuis ton siège

 

On est donc toujours deuxièmes, et on grapille un point de plus d’avance sur Ajaccio, à deux matchs de la fin, avec une meilleure différence de but. Il faut encore patienter pour savoir si la Ligue 1 est officiellement atteinte. Ca sent bon, mais je mets un point d’honneur à ne pas m’enflammer tant que ce n’est pas fait. Si on tape le Gazélec lors du prochain match, j’entame un marathon d’hélicobite et de Ricard, et je projette une Féria 2018 du tonnerre de Dieu. Mais chaque chose l’une après l’autre, ne tuons par la peau de l’ours avant d’avoir mis la charrue, tout vient à point pour qui sait tuer les bœufs, ne pas s’enflammer avanDE PUTE BORGNE DE TA MERE ON VA ENCULER DU PAILLADIN LA SAISON PROCHAINE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


LES COLLEGUES

Valette (3/5).
Grmfbffm. Des parades, certes, mais un poteau franchement pas couvert sur le but de Clermont. Bon, il nous sauve quand même la mise sur l’occasion du 2-0.

Boscagli (2/5).
Il se fait un peu bouger d’entrée dans son couloir. Passé dans l’axe après la sortie d’Harek en seconde mi-temps.

Harek (2/5).
Il semble prêt à se casser une jambe sur les trois quarts des actions. De fait, il s’est fait mal au mollet et laisse sa place à Alakouch (2/5) pour la 2e mi-temps, je l’ai assez peu vu monter.

Briançon (5/5).
Oh oui mon Tonio. Ce but sur corner, cette tête qui suintait la détermination, j’en redemande. Juste avant, c’est lui qui enlève la balle de but à Lopy.

Gné marqué avé ma tête, con

Paquiez (3/5).
A distribué des taquets, en a pris. Plutôt solide de façon générale.

Valls (1/5).
Vraiment à la peine dans le combat au milieu.

Bobichon (2/5).
Moins précis que Savanier dans la distribution, mais il s’est vraiment pas mal démerdouillé sur les coups-francs.

Thioub (4/5).
Très précieux par sa capacité à protéger la balle de ses énormes fesses, il a été à l’origine de pas mal de nos offensives. Au moins deux débordements à son actif. Une passe presque décisive pour Bozok.

Ripart (1/5).
Peu trouvé, il n’a pas non plus réussi grand-chose. Un battant quand même. Remplacé par Del Castillo, qui a fait du bien par sa qualité technique mais n’a pas eu beaucoup à faire offensivement.

Alioui (2/5).
Peu de cartouches, il semble un peu piocher physiquement. Allez, un doublé au prochain match, putain ! Remplacé par Desprès, RAS.

Bozok (3/5).
Tout proche de marquer sur la passe en profondeur de Thioub en première mi-temps, toujours très actif, mais un peu sevré de bons ballons lui aussi.

 

Allez, la bise et à la prochaine aux Costières,

ALLEZ LES ROUGES PUTAIN !

Karoud

 

Karoud Fider

4 Comments

  1. Désolé la ligue 1..
    Clermont-Ferrand à essayer, mais n’as pas réussi à définitivement empêcher l’accès au nimois.
    Ps vaut mieux pour les visiteurs pouvoir surveiller ça caisse.
    C’est Bagdad clermont.

  2. Je sais pas si je pourrais être au stade contre le Gazélec, mais de toutes façons, le stade sera encore rempli à fond ! On nique ses fiottes vendredi et la dernière journée sera un match de gala !

  3. Je sais pas si je pourrais être au stade contre le Gazélec, mais de toutes façons, le stade sera encore rempli à fond ! On nique ses fiottes vendredi et la dernière journée sera un match de gala !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.