à la limite du footballistiquement correct Twitter facebook
 
Un autre football est possible

Horsjeu est fier de faire partie d'Alterfoot, le portail alternatif.

 




 

La Jup’ fait le bilan

Jeudi 11 juillet 2013

Bonjour-bonsoir cher lecteur bien aimé ! Non, ne t’enfuis pas, ne t’en fais pas, nous n’allons pas faire une énième explication des Playoffs. Nous sommes là pour faire le bilan (c’est écrit dans le titre), pour analyser la saison de chaque club puis pour proposer un Onze mondial et un Onze anal. Ça ne fera pas mal. En tout cas, pas pour toi…

LES CLUBS

Anderlecht : Honneur au champion ! Les Mauves ont fait le travail, et se retrouvent naturellement titrés (avec 82 points en tout, contre 85 la saison dernière). Leur campagne européenne est plutôt satisfaisante. Malgré leur 4ème place, ils ont réussi à bousculer l’AC Milan (putain, ce retourné de Mexès…) et le Zenit. Point négatif, une 2ème partie de saison un peu plus ronronnante, à l’image des deux jeunes Praet et Bruno qui après une 1ère partie de saison impressionnante ont baissé le rythme.

Zulte-Waregem : LA surprise de la saison, meilleure performance dans l’histoire du club (en même temps, pour un club fondé en 2001…). L’acteur principal de cette réussite est bien sûr Francky Dury, dont le mélange entre recrutement malin et confiance aux jeunes ferait pâlir le génial génie Gourcuff. Maintenant, il faudrait savoir si l’Essevee est capable de réitérer l’exploit la saison prochaine. Après une profonde réflexion d’une seconde, il est clair que non, d’autant plus que Delaplace est parti, que Berrier est sûr de partir, que Malanda menace de se casser et que T. Hazard n’est pas sûr de revenir en prêt (Genk ?).

FC Brugge : L’arrivée de Leekens avait de quoi faire peur (il faut dire qu’en Belgique, quand un enfant ne finit pas son assiette, le grand méchant Georges viendra lui donner un cours de tactique dans la nuit) mais le beau jeu produit et le train blauw&zwart mis de suite en tête (alors que la saison dernière ils étaient vite à la ramasse), on pouvait croire que même les cons changent. Mais Leekens nous a fait du Leekens : il se met le vestiaire à dos malgré 22 points pris lors des 8 premières journées. Bravo le veau. Garrido arrive et, malgré quelques choix tactiques bizarres, les résultats sont là (6-2 contre Beveren, 7-1 au Beerschot). En gardant son effectif et avec de bons renforts (comme celui de Simons), le Club peut jouer le titre la saison prochaine.

Standard : 2 mots, 1 lien. Duchâtelet enculé, et ici.

Genk : Point positif : ils ont gagné la Coupe de Belgique, mais sinon, ils ont souffert des départs de De Bruyne et Benteke (oui, même Benteke), d’autant plus que leurs remplaçants attendus, De Ceulaer et Joseph-Monrose, ont été loin du niveau de satisfaction. Au-dessus en Europa League (ils ont quand même fini 1ers d’une poule composant le FC Bâle, le Sporting Portugal et Videoton), l’alternance Europe-championnat leur a coûté quelques points pour la Jup’. Pour la suite, la question se pose autour de Vossen. Prendra-t-il le risque de partir à un an du Mondial ? Et pour aller où ? Et qui pour le remplacer ?

Lokeren : Auteur d’une bonne période en automne, Lokeren a confirmé quelques espoirs de l’année dernière (vainqueur de la Coupe de Belgique 2012), mais auraient mieux fait de se qualifier en PO2, où ils auraient pu prétendre à une place en Europa League. Mais grâce à notre système de classement si génial, le Sporting Lokeren fut en vacances dès avril et prit les PO1 à la rigolade : 5 points pris en 10 journées, merci d’être venu. Côté joueurs, notons la bonne saison de Harbaoui et la bonne demi-saison de Patosi, jusqu’à sa blessure.

La Gantoise : La déception de cette saison. Après leur bonne saison dernière assaisonnée d’un jeu alléchant, les Buffalos pouvaient prétendre à une place sur le podium. Mais les mauvais résultats ont poussé vers la sortie Sollied en octobre et Bob Peeters au mercato hivernal, et ce à cause d’une Mboyo-dépendance (près de 40 % des buts ont été marqué par le jeune attaquant). Grâce à un petit remaniement d’effectif au mercato de quand y fait froid, Gent se ressaisit et arrive, par le biais des PO2, à jouer la finale pour une place en Europa League, mais ils se feront éclatés par le Standard (7-0 au match retour)

Louvain : Bonne saison pour les Louvanistes qui se sont maintenus et, mieux que ça, se sont qualifiés pour la première « finale » des PO2 face à La Gantoise. Parmi les joueurs satisfaisants, soulignons Ibou et ses 19 buts ou encore le goal Logan Bailly.

Mons : Comme l’année dernière. Pas de défense et pas de gardien. Toutefois leur jeu peut être considéré comme séduisant (toutes proportions gardées, on est quand même en Belgique) et ils auraient pu prétendre à une place en PO1. Bref, Mons était gentil, mais naïf. Le gros point des Dragons est aussi l’attaque. Le cas Perbet fut plutôt bien géré (Nong et Jarju ont su faire le boulot), mais paradoxalement, avec 17 matchs joués, Perbet reste meilleur buteur avec 12 buts (comme Jarju), alors que Nong suit avec 8 buts.

Malines : Le KaVé est à sa place. On voudrait juste saluer la page facebook officielle qui a partagé l’article de Jean-Marie sur la victoire de Malines en Coupe des coupes en 1988, ce qui rend ce club et ses supporters encore plus sympathiques. Dank u wel !

Beveren : Une belle cata pour ce promu jusqu’au changement d’entraîneur à l’approche de l’hiver, et un maintien finalement facile. Leur intersaison a un petit côté magique pour le moment : 16 arrivées, 15 départs.

Courtrai : Les Courtraisiens ont bien tenu jusqu’en décembre, où le départ de plusieurs joueurs, notamment du défenseur Zukanovic, patron de la charnière, a laissé des traces sur les résultats. Ils ont également été éliminés à la 121’ de la demi-finale retour de Coupe de Belgique face à l’anal Cercle Brugge.

Charleroi : Charleroi, c’est un peu l’histoire du petit qui veut tout faire comme son grand frère. Alors que la période Ferrara était plutôt sympa, l’ambiance merdique au Pays Noir (Bayat enculés !) a provoqué la démission du coach, puis le remplacement par Peruzovic (qui entraîne alors pour la 5ème fois en 20 ans le club Carolo) Lui-même sera remplacé par Mario Notaro en mars. Attends, PARCE QUE C’EST PAS FINI (ouuuuupla boum !) Notaro a été remplacé en juin par Felice Mazzu puis redevient adjoint. Alors, à côté de ça, le système des Playoffs c’est de la branlette hein ?

 

Petit tableau concocté par Jean-Marie avec tous les coachs sous l’ère Bayat. Il n’a pas eu le temps d’ajouter les nouveaux, ça va tellement vite cette histoire…

Lierse : Bon, alors Lierse, c’est une équipe assez nulle, et en plus ils ont perdu l’été dernier leur meilleur joueur, le gardien Kawashima (les supporters du Standard rient jaune). Le maintien est acquis in extremis, mais attardons-nous sur leur président :

-          En novembre dernier, le président égyptien avait menacé de mettre un chameau à la place du blason actuel si les tensions avec les supporters ne s’apaisaient pas.

-          Ce président possède trois clubs : Lierse (D1 belge), Turnhout (D3 belge) et Wadi Degla (D1 égyptienne). Voyant au mercato hivernal ses deux clubs belges en difficulté (les deux sont relégables dans leur division) et “profitant” de l’arrêt du championnat égyptien suite aux débordements de Port-Saïd, il décide de diviser son équipe égyptienne en deux : les six meilleurs vont au Lierse, le reste part en D3. Finalement, les deux clubs se maintiennent. Problème, entre temps, le championnat égyptien a repris, et Wadi Degla, complètement à la ramasse, devra passer par les barrages pour espérer le maintien.

Beerschot : Le Beerschot qui descend (et relégué administrativement en D3), c’est Anvers qui se retrouve sans club en première division. REP A SA BART DE WEVER ! Le maire a annoncé chercher un moyen de créer un grand club « in zijn stad ». Il a appelé le génial génie Dury pour tenter d’attirer Zulte-Waregem au Stade du Kiel. Mais avoir une équipe qui s’appelle Zulte-Waregem-Antwerpen, c’est bien plus ringard qu’Evian-Thonon-Gaillard-Danone. La solution serait de trouver des investisseurs pour le Royal Antwerp Football Club, le véritable club anversois aux yeux de Bart (VdVK ce coup-ci), mais Bart (De Wever. Faut suivre un peu) n’est pas du genre à négocier avec les Ronds de serviettes.

Cercle Brugge : LE club de la saison ! Magnifique ! Génial ! Football Vrai ! Le Cercle, c’est le Brésil !

 

ONZE MONDIAL

Cette saison, le Onze des meilleurs joueurs de la Jup’ Leak’ est aligné en un 4-2-3-1 offensif, concocté par Francky Dury, assisté de Mircea Rednic. À noter que le génial génie a, sans faire exprès mais c’est bien foutu quand même, présenté un Onze très varié et sans préférence pour une équipe particulière.

 11 MONDIAL

PROTO (Anderlecht) : Saison propre pour le goal des Mauves. Sans être flamboyant, Proto a su être présent quand il le fallait. Manquait plus que ce soit lui qui tire les pénaltys

ANELE (Genk) : Pas une saison de folie, mais il fait le boulot sur son côté droit.

KOUYATE (Anderlecht) : le meilleur défenseur du championnat a sorti une nouvelle saison référence, mais il devrait partir sous d’autres cieux…

CIMAN (Standard) : il vient de faire la meilleure saison de sa carrière, mais son avenir du côté de Sclessin est incertain. Annoncé dans certains clubs de D1 (Lokeren notamment), on parle également d’une prolongation de dernière minute ou d’un départ à l’étranger (Valenciennes ?).

TSHIMANGA (Genk) : Le meilleur arrière gauche du championnat. Qu’est-ce que tu veux qu’on dise de plus ?

MALANDA (Zulte-Waregem) : Révélation de cette saison, Junior Malanda est à l’image de l’Essevee. Alors qu’il sort du centre de formation du LOSC, le jeune milieu s’impose vite comme le patron dans l’entrejeu, faisant valoir son physique.

VAINQUEUR (Standard) : On a peut-être mis du temps à l’admettre, mais il a vraiment progressé. Il se murmure même qu’il est bon. En tout cas, sa présence dans ces onze mondiaux nous a paru inévitable.

HAZARD (Zulte-Waregem) : si les stats du petit Thorgan peuvent paraître quelconques (5 buts, 5 passes décisives), ses qualités footballistiques sont nettement supérieurs à ses coéquipiers, ce qui lui a valu une première convocation chez les Diables Rouges, et une entrée en jeu face aux Etats-Unis.

LESTIENNE (FC Brugge) : La confirmation ! Prodige annoncé depuis ses débuts avec l’Excelsior Mouscron il y a 6 ans, Lestienne a longtemps galéré pour trouver une place de titulaire à Brugge. Le départ de Dirar en janvier 2012 à Monaco lui a permis de faire des play-offs de haut niveau. 2012-2013 fut encore meilleure : 17 buts, 8 passes décisives, et une convocation méritée en équipe nationale.

MBOKANI (Anderlecht) : NON, Mbokani n’est pas la tanche vue à Monaco. Mis dans de bonnes conditions, Dieu est un redoutable buteur pétri de talent, et qui ne cesse de progresser mentalement. Après deux saisons pleines à Anderlecht (50 buts toutes compétitions confondues), il vient de signer au Dynamo Kiev.

BACCA (FC Brugge) : Arrivé au mercato hivernal 2011/2012, le Colombien a convaincu dès sa première saison complète. Avec 25 buts inscrits, il termine meilleur buteur du championnat et devrait malheureusement s’ouvrir les portes d’un autre championnat.

Auraient pu y être

BIGLIA (Anderlecht) : T’es con, mais t’es bon. D’ailleurs t’as signé à la Lazio.

VAN DAMME (Standard) : Bis.

LEYE/BERRIER (Zulte-Waregem) : Les BFF de Waregem se devaient d’être là, et comme ils nous rappellent un peu le couple « Nico&Luis » des Guignols, on ne pouvait pas les séparer.

HARBAOUI (Lokeren) : Harbaoui est un des artisans principaux de la bonne saison de Lokeren, avec 12 buts et 9 passes décisives.

GILLET (Anderlecht) : Une saison moins bonne que la saison passée, qui peut s’expliquer par deux raisons : son replacement au poste d’arrière droit (ailier droit la saison passée), et un nouvel ailier droit inexpérimenté qui ne fait pas forcément les retours défensifs. Il reste tout de même une valeur sûre du championnat et a logiquement sa place en équipe nationale, en concurrence avec Toby Alderweireld.

IBOU (Louvain) : Jouer à Louvain et marquer 19 buts, ça en impose

EZEKIEL (Standard) : 19 ans, 17 buts, quelques passes décisives, il est le moteur offensif du Standard.

 

ONZE ANAL

Le Onze des joueurs qui ont été tout pourris (ou qui nous ont déçus) est bien entendu entrainé cette saison par Bob Peeters, Georges Leekens en puissance (déjà 3 changements en 4 ans), qui, limogé par le Cercle Brugge le 27 octobre, rempile à La Gantoise et n’obtient que 3 points sur 27 possibles. Il sera limogé le 3 janvier. Pour cette compo, Peeters nous offre un joli 3-4en losange-2-1 (top à la vachette) et se permet même de se passer d’un latéral droit

 11 ANAL

KAWASHIMA (Standard) : L’éolienne japonaise avait toute sa place au Onze anal : savonnettes, sorties aériennes foireuses, détentes dignes d’un gastéropode (même si là c’est plus un gastropode). C’est dommage, on l’aime bien le Kawa…

EVENS (Cercle Brugge) : Saison exceptionnelle pour Papy : il prend sa retraite en étant capitaine du Cercle 2012/2013, et en se blessant à l’échauffement de la finale de la Coupe de Belgique, pour ce qui aurait pu être le seul trophée de sa carrière professionnelle.

DE BOCK (FC Brugge) : Même si il a passé la première partie de saison à Lokeren, la présence de De Bock est plus due à sa mauvaise partie à Brugge, tenant compte de son montant de transfert (3,5 M€) et de son alignement dans l’axe par Garrido alors que c’est un latéral gauche. Bien entendu, le coach anal a décidé de le mettre où il était le meilleur.

SAPINA (Mons) : À travers Sapina (ce n’est pas sale), c’est toute la défense montoise qui est mise à l’honneur. Toutefois, mention pour Sapina, le genre de mecs que, quand tu le vois sur un terrain, tu te dis que même toi avec ton physique de profil en D et ton équipe de District, tu peux faire mieux.

7-2-8 (Malines) : Juste pour son nom.

DONK (FC Brugge) : Quand t’es titulaire à Bruges et que tu signes à Kasimpasa (Turquie) en fin de sa saison, c’est que non seulement t’es nul, mais en plus y’a pas meilleur que toi à ce poste dans l’effectif. Et ça c’est moche.

REMACLE (La Gantoise/Waasland-Beveren) : Après une bonne saison à Oud-Heverlee-Louvain, il s’est fait un plaisir de quitter ce club complètement quelconque. En échec à La Gantoise, il est prêté au nom moins inintéressant Waasland-Beveren, pour finalement être transféré cet été à Lokeren.

VAN EENOO (Cercle Brugge) : Prometteur la saison dernière, le milieu sera à l’image de son équipe, catastrophique en début de saison, puis même plus aligné.

SMOLDERS (Cercle Brugge) : Arrivé de La Gantoise pour remplacer le jeune espoir Vetokele,  Smolders, pourtant bon la saison dernière, se révèlera bien pourri cette saison.

GUDJOHNSEN (Brugge) : Dans le jargon porcin, on pourrait dire que Gudjohnsen est « une grosse truie ». Dans le jargon marin, « une morue ». Dans le jargon arboricole du côté de Boulogne, une « bonne grosse te-pu ».

OGUNJIMI (Standard/Beerschot) : 23 ans lors de son titre de champion avec Genk en 2011, un duo inarrêtable avec Vossen (35 buts à eux deux), des débuts prometteurs en sélection nationale (7 matchs, 4 buts), un départ à Majorque (8 matchs, 0 but), un prêt au Standard (5 matchs, 0 but), un prêt au Beerschot (10 matchs, 1 but). En Ligue 1, on appelle ça un candidat sérieux au Ballon de Plomb.

Auraient pu y être

BIGLIA (Anderlecht) : Parce qu’il est détestable. Mais techniquement il aurait été au-dessus de ses coéquipiers

VAN DAMME (Standard) : Pour son mauvais caractère. Mais comme Biglia, ses performances étaient bonnes cette saison. Et puis, on peut pas aligner des joueurs dans 2 équipes différents, c’est pas le Variétés Club de France ici !

TCHITE (FC Brugge) : En début de saison, on pensait qu’avoir un duo d’attaque Tchité-Bacca aurait provoqué une vague d’orgasmes au Jan Breydel Stadion, mais malheureusement, sur les deux joueurs, y’en a qu’un qui a décidé de faire son boulot.

JOSEPH-MONROSE (Genk) : Juste parce que Bart ne l’aime pas. Et comme il a été formé à Lens, Jean-Marie ne l’aime pas non plus.

LES ROUMAINS DU STANDARD : C’est quoi déjà leurs noms  aux deux-là ?

DEJAEGHERE (Courtrai) : Pour l’affaire qui porte son nom. 13 avril 2013, Mons – Courtrai. A la 89ème minute entre en jeu Brecht Dejaeghere. Problème : celui-ci n’est pas aligné sur la feuille de match.

VESELINOVIC (Beerschot) : Après son prêt à Courtrai (et auteur d’une bonne saison d’ailleurs) Veselinovic retourne à Anderlecht. Mais barré par Jovanovic et Mbokani, le Serbe au profil gignacien (1m96, 94 kg) est prêté fin août au Beerschot. Déjà là, tu sens que la saison va être longue. Il ne sera utilisé que 9 fois (dont 5 titularisations) pour 3 buts. Et il est passé par Lens, lui aussi.

 

TOP BUTS

1 / Ayanda Patosi (Lokeren).

2 / Dieumerci MBokani (Anderlecht)

3 / M’baye Leye (Zulte-Waregem)

On ne pouvait pas finir ce bilan sans vous remercier, vous lecteurs adorés, pour votre fidélité (ou juste pour être passés nous voir). Restez attentifs sur HorsJeu lors de ces vacances, quelques surprises sont prévues. En attendant, on vous embrasse analement et affectueusement, et on vous dit « A la saison prochaine ! ».

Jean-Marie Pfouff et Bart Van der Van Krrr

A l’instar des millionaires français qui viennent en Belgique nous donner des sous (beaucoup de sous), viens ici et contribue au rayonnement de HorsJeu.net. Et si t’as pas le même compte en banque que ce gens-là (comme disait Jacques Brel), c’est pas grave, on prend quand même.

Ceci est une révolution. Les Belges ont enfin découvert Facebook, et comme ton serviteur aime être à la pointe de la technologie (ça plaît aux gonzesses), il a un profil que tu te dois d’avoir en ami, sinon c’est la honte. Même son acolyte Jean-Marie Pfouff est 

Bart est même sur Twitter, pour ceux qui pensent quand on peut tout dire en 140 caractères.

Sinon, on a aussi une page fan pour la Jup’Académie, pour avoir des infos sur notre beau championnat de notre beau pays. Mais attention, tu risques d’y croiser des pédophiles, des évadés fiscaux, voire même des évadés fiscaux pédophiles.

 
Vos commentaires (vous pouvez créer votre gravatar en cliquant ici)
  • Chris La Pignole dit :

    Vivement la saison prochaine … Je prepare mon calendrier des visites de stades de Jupiler League … et je rajoute le White Star et le FC Brussels … Il va y avoir de l’anal …

  • Jacques Brol dit :

    Un bilan ma foi d’un fort beau gabarit, comme Dieumerci (ou Bison, de Charleroi).

  • Mèch Tuyot dit :

    En même temps, Benteke/Joseph Monrose, même si la réussite outre manche du premier peut étonner, l’échec du deuxième c’est moins difficile à comprendre.

    Anderlecht sur FIFA c’est le Brésil de sa catégorie.

  • Anéfé, Mèch.

    Mais il réussissait plutôt bien l’année passée à Courtrai. Alors on se disait « tiens, pas mal, il progresse ». Et en fait non, c’est le niveau du championnat qui est en cause, tout va bien.

Laissez un commentaire