Manchester United-Benfica (2-0) : La Raide et Vile Academy livre ses notes.

Salut à tous !

Manchester United serait-il sorti de la crise ? Il n’appartient qu’à son flamboyant harem de le démontrer, en confirmant sa bonne entame en Ligue des Champions face à un adversaire tout à fait à sa portée, et battu sans forcer dans son stade lors de la phase aller. Benfica avait donc rendez-vous avec l’histoire de ses défaites contre son tortionnaire favori dans l’écrin de bonheur d’Old Trafford, ce mardi 301 octobre 2017, pour le quatrième match de la poule A.


LES DIABLESSES.

Au sortir d’une victoire probante contre la hype anglaise du moment, les organismes pouvaient être passablement émoussés. Pas de problème pour José, qui n’a plus aucun scrupule à mettre contre-pied sur contre-pied à ses détracteurs. Ainsi donc après son mythique « chut » adressé à qui veut, José se torche dans la foulée avec cette idée qu’il n’aime pas les jeunes, et laisse Herrera au repos au profit d’une jouvencelle issue de la pouponnière féconde de notre centre de formation : Scott McTominay, belle blonde au corps élancé.


LE MATCH.

Sans dominer outrageusement, sans sortir le grand jeu, nos gagneuses ont fait le boulot au petit trot. Peu d’occasions, quelques alertes défensives bien vite jugulées par notre divin Dave, un Toto Martial quelque peu énervé mais manquant de réussite…la première mi-temps s’apprête à glisser sans heurt dans la torpeur de la pause, quand tout à coup Matic allume un pétard de trente mètres, et rouvre le robinet à moqueries à l’encontre du malheureux Mile Svilar. Une nouvelle fois, ce n’est pas de chance pour le malheureux gardien, mais au bout d’un moment on s’en fout : le tir de Matic est superbe, et la configuration « poteau + dos du gardien = but » nous rappelle de grandes heures sur PES. 1-0, 45e.

La deuxième mi-temps ne recèle pas beaucoup plus de maîtrise, mais a le mérite de voir nos diablesses continuer sur leur lancée, toujours sans encaisser le moindre but. On est peu dangereux et l’on pratique toujours ce football opportuniste qui nous réussit depuis le début de saison, à défaut de faire le jeu ou de dominer nettement notre sujet. À l’image de ce plan de jeu frileux mais efficace, l’entrée de Rashford nous offre une belle cavalcade de la part du jeune, un ou deux gri-gris superflus dans la surface adverse, une poussette dans le dos et un penalty. Mourinho lance le penalty-gate rouge depuis son banc, et désigne pour le tirer non pas Lukaku ni Rashford ni Matic mais…Blind. Jamais réticent à l’idée d’accomplir une nouvelle mission pour son équipe, le bel éphèbe transforme avec une finesse toute batave, d’un lourd coup de latte en plein milieu du but. 2-0, 78e.


LES NOTES.

De Gea 5/5 David n’a plus aucun scrupule à montrer que les vaines tentatives de ses adversaires ne sont qu’humaines.

Darmian 3/5 De l’espace pour s’exprimer et de la justesse dans ses interventions. On n’est pas en train de dire qu’il commence à faire un concurrent honnête à Valencia, on dit juste que son niveau est tout à fait honorable en ce moment.

Bailly 3/5 N’hésite pas à faire usage de violence lorsque sa vitesse et son attention son prises en défaut. C’est rare, mais ça vaut des jaunes parfois évitables.

Smalling 3/5 Un jour il faudra tout de même que Mourinho se confie sur ses formules magiques qu’il emploie pour redonner confiance et autorité à des défenseurs qu’on pense perdus pour le football. Ça pourrait en aider plus d’un (bon, il doit avoir pas mal de taf sur Lindelöf en ce moment).

Blind 4/5 A-t-on déjà vu penalty mieux tiré ? Et quel bel homme.

McTominay 3/5 Une bonne première en Ligue des Champions pour le petit jeune. On n’ira pas jusqu’à dire qu’on a formé le nouveau Carrick comme certains tarés sur Twitter, car il a joué fort prudemment, face à une opposition particulièrement mal organisée. Ceci dit, il est toujours plaisant de voir une nouvelle tête. On lui souhaite un meilleur destin que Darron Gibson.

Matic 5/5 L’histoire des Serbes prénommés Nemanja se poursuit sans accroc à Manchester. L’un était défenseur, lui est milieu. L’un est parti en monument, l’autre pourrait en devenir un rapidement s’il continue à jouer à ce niveau.

Mata 3/5 De l’entrain et des tentatives répétées, mais toujours cette inefficacité chronique. Faudra peut-être oublier qu’il est si gentil et lui coller une trempe, à un moment. Remplacé par Herrera (67e).

Lingard 2/5 Avant de sortir à la mi-temps pour cause de blessure (sans gravité, dirait-on), il semble avoir rempli son cahier des charges : courir, croquer, courir, dévier le ballon dans le vide, courir, réussir un beau truc qui finira en eau de boudin, courir, courir. Remplacé par Mkhitaryan (46e).

Martial 4/5 Toto en avait gros, et il l’a montré. Des dribbles enflammés, des centres, des mini-crises cardiaques dans la défense adverse à chaque prise de balle…on ne lui en voudra pas d’avoir manqué ce penalty qu’il a lui-même provoqué (le fameux théorème, bon sang), car sa prestation était complète par ailleurs. Remplacé par Rashford (75e).

Lukaku 4/5 Toujours pas de but, mais il faut bien parler de son engagement et de son jeu sans ballon, tout de même. Big Rom n’est pas du genre à attendre les ballons, il va les chercher ; quand il est isolé dans un coin, il est capable de s’en tirer par le dribble ou la feinte, quand le jeu ne vient pas à lui, il va au jeu. Bref, il n’a pas marqué mais a fait preuve d’une dalle à toute épreuve, et c’est bien tout ce qu’on attend de lui dans la victoire.

SUBS.

Mkhitaryan 2/5 Une mi-temps, c’était probablement plus que ce qu’avait prévu de lui donner le Mou, et ces 45 minutes devraient nous rappeler pourquoi. Henrik n’est pas en super forme en ce moment.

Herrera NN Grosse activité pendant vingt minutes. Il devrait être chaud pour démolir Hazard dimanche.

Rashford NN Entre pour ne pas marquer, mais provoque le pénalty du 2-0. Le turn-over de l’enfer avec Martial fonctionne toujours à plein.

Bobby Carlton.

Bobby Carlton

Académicien et souteneur de la Raide et Vile Academy.

6 Comments

  1. Alors peut etre que j’ai raté une acad’ clé, mais c’est normal de ne plus noter blind?

Répondre à Luke Seafer Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *