EA Guingamp – ASSE (2-0) : la Forez Académie a le babeau

Question : si tu perds 2-0 contre le 17e qui avait pris 15 buts sur ses 4 derniers mâches, est-ce que tu peux encore parler d’être européen en fin de saison ? La réponse est oui. Parce qu’on en a rien à branler du foot, vu ce qu’on propose en ce moment, alors pourquoi ne pas chier aussi sur la logique.

L’avis de Notre Président :

Notre Président n’était pas très jouasse. Extrait:

C’qui nous est aussi pas arrivé d’puis longteuemps, c’est d’gagner t’sais. 4 mâches qu’on s’tire peine en Ligain, et la s’maine dernière on arrache péniblemeuent l’nul face à Angers. M’enfin beuon, faut dire qu’on les a bien aidé les Anges Vins (c’est comme l’Ange Vert mais qu’à bu trop d’caneuons au canit) : t’as meuon Paquet-D’Monnaie et meuon Mauvais qui m’ratent des buts où t’as juste à pousser l’balleuon !! N’importe quelle graine de courge sortie d’la banlieue aurait été capable d’le faire !

Vous pouvez retrouver la suite à cette adresse, sur la page de la Forez Académie.

 

Le match résumé en 1 phrase : « Une parodie de football »

Ça faisait très longtemps que j’avais pas vu les Verts aussi mauvais, pire qu’un film de Kad Mérad. Ils n’ont strictement rien montré, et cette défaite est largement méritée. On voit bien que le problème n’est pas la fatigue, mais beaucoup plus profond que ça : certains joueurs au placard depuis des semaines (Corgnet, Maupay) ou des jeunes sortis du centre (Pierre-Gabriel) n’ont tout simplement pas le niveau. Plus inquiétant encore, ceux qui ont joué régulièrement mais qui ne mettent pas un pied devant l’autre (Pajot, Eysseric). Sainté déjoue complètement et ça fait déjà 5 matches que ça dure. Bref, le chantier est immense.

 

La compo :

Lemoine est suspendu donc absent. Cohade est lui blessé, et Roux a été écarté du groupe. Galtier fait aussi souffler Théophile-Catherine et Clément, mais récupère Tannane. On se retrouve donc avec une composition hybride, faite de mecs qui ne jouent jamais (Corgnet, Maupay voire Selnaes) et d’un jeune (Pierre-Gabriel). Malcuit reste une fois de plus à la maison : est-ce parce que Galtier ne l’estime pas assez rassurant dans une défense à 4 ou alors le problème est plus profond ?

 

Le mâche :

Comme la semaine dernière, je vais la faire courte. On prend un premier pion de l’ex-quenelle Briand, qui a choisi de donner un sens à sa carrière insignifiante en suçant ses ex-supporters derrière son but. Blaireau, t’es vraiment un mange-merde sans honneur. Mais t’es bien dans la veine de tous ces ex-joueurs qui ne vivent que par cette rivalité parce que, finalement, leurs performances à l’époque n’avaient pas laissé des souvenirs impérissables. Derrière, on ne fait rien, on laisse Guingamp contrer qui profitera des largesses de notre côté droit (j’y reviendrai) pour doubler la mise par Privat, qui mimera face caméra un « KoeurAvecLesDoas » qui ressemblait plus à notre anus dilaté qu’à autre chose. Après, les Bretons resteront bien campés dans leur moitié de terrain et laisseront les Stéphanois venir s’écraser timidement sur la double muraille qu’ils avaient dressé devant le but de Lössl.

Sainté dégringole au classement, et voit l’Europe s’éloigner chaque journée un peu plus. Un comble quand on sait que les dirigeants n’ont jamais autant dépensé que cette année… Décidément, la courbe des investissements est  inversement proportionnelle à celle des résultats dans le Forez, et j’ai l’impression de revivre cette saison 2009/2010, avec les arrivées de Sanogo, Bergessio, Monsoreau, etc… Recrutement onéreux mais saison complètement ratée. On en arrivera certainement pas aux résultats catastrophiques de cette année là, avec un maintien assuré à 2 journées de la fin, mais clairement, ne pas se qualifier pour une compétition européenne la saison prochaine serait un échec cuisant pour les Verts.

Bref, le prochain mâche, c’est à domicile, et c’est face aux lécheurs de pieds de la Paillade. Dommage, Courbis n’est plus là : on avait plutôt un bon bilan face à ses équipes depuis quelques années. Je vais encore le dire, mais ça semble évident : les Verts doivent l’emporter. Peu importe la manière, ou le score, si Sainté ne prend pas les 3 points, on va pouvoir commencer à penser à se caler bien au chaud dans le ventre mou de la Ligain.

L’école Romeyer des « KoeurAvecLesDoas » surpasse quand même celle de Privat.

 

Les notes :

Ruffier (sans influence, 2/5) : il ne peut rien sur les 2 buts qu’il prend, laissé à l’abandon par Pierre-Gabriel et l’ensemble de sa défense en général. Il ne peut pas sortir des parades exceptionnelles à tous les matches, et pourtant on en aurait bien besoin.

Pierre-Gabriel (pépite du centre, 0/5) : j’aime pas taper sur les jeunes, surtout quand ils sortent du centre. Mais là… Déjà la semaine dernière, je ne l’avais pas trouvé super rassurant. Samedi il est tout simplement impliqué sur les 2 buts avec un marquage aussi lâche que l’élastique du slip de Pierre Ménès. Va falloir bosser mon canou.

Bayal (sur la mauvaise pente, 1/5) : il se casse la gueule tout seul, récupère quand même une faute, et vient pourrir le juge de ligne qui l’a « sauvé » inexplicablement. Le jaune qu’il prend est lui par contre logique. Le match de Bayal résumé en 1 action.

Perrin (difficile retour, 3/5) : c’est le seul à avoir surnagé au sein de cette défense aux abois. Il a encore gagné beaucoup de duels de la tête, et s’est appliqué à relancer proprement. Il a même assuré la remontée de balle vu qu’aucun des milieux ne voulait le faire. Le Cap’tain va devoir prendre ses responsabilités et provoquer une réaction de l’effectif.

Tabanou (again, 1/5) : j’avais dit qu’il avait été invisible face à Angers. Ben ce fût encore le cas samedi soir. Il a été tellement transparent que les balles le traversaient pour aller directement dans les pieds adverses (22 ballons perdus !). Et tu veux t’imposer en Angleterre ? Bon courage.

Selnaes (l’instant norvégien, 2/5) : il n’a pris aucun risque, a récupéré quelques ballons et les a transmis proprement… vers l’arrière. Ole nous a fait du Clément dans le texte, laissant trop souvent le soin à Perrin de trouver l’ouverture pour faire avancer l’équipe. Après, ça n’a pas été le pire.

Corgnet (placardisé, 0/5) : aucune influence dans le jeu, aucune aide dans la relance, des ballons perdus en pagaille et une tendance à aller marcher sur les plates-bandes de Maupay dans l’axe : Benjamin n’a servi à rien, et vu sa prestation de samedi, c’est pas dit qu’il nous serve à grand chose d’ici à la fin de la saison.

==> remplacé à la 57e par Søderlund (non noté) qui aurait pu avoir une occasion si Eysseric l’avait servi au lieu de bouffer la feuille (j’y reviendrai).

Pajot (sous-Cohade, 0/5) : le mec n’était pas titulaire à Rennes, on commence à comprendre pourquoi. Le même match que Corgnet avec moins de balles perdues, mais lui aussi a été aussi utile qu’un pansement sur une jambe de bois. Joueur de rotation, pas plus.

Eysseric (les stats ne veulent rien dire, 0/5) : 5 buts et 3 passes pour Valentin en Ligain. Mais bordel, comment c’est possible ? Il a encore été à chier sur ce match, oubliant de servir ses partenaires dans le bon tempo quand il ne préférait pas prendre une frappe moisie (coucou Søderlund). Encore une fois, il est absolument INUTILE sur une aile, n’ayant pas la vitesse ou les qualités de percussion pour jouer à ce poste. Arrête avec ça, Christophe, s’il te plaît.

Maupay (cerveau en panne, 0/5) : 2e titularisation de suite pour Neal, et 2e match indigeste. Une simili-occasion sur une balle disputée face à 2 défenseurs, mais surtout un tacle débile pour prendre un jaune et un coude dans la gueule de Sorbon qui ne sera pas sanctionné. A croire que le cœur évite d’irriguer son cerveau dès qu’il met un pied sur le terrain.

==> remplacé à la 73e par Assou-Ekotto (non noté) pour faire monter Tabanou d’un cran et jouer avec un côté gauche de rêve. Prends ça le football !

Tannane (pas dans son assiette, 2/5) : le récent décès de son père devait encore lui peser un peu dans les jambes, il ne m’a pas paru très en forme. Pour preuve, ses 2 frappes qui ressemblaient plus à des passes qu’à autre chose. On va pas charger la mule, ça peut se comprendre.

==> remplacé à la 57e par Monnet-Paquet (non noté), qui n’a pas fait mieux, c’est gênant.

 

Les adversaires : Briand est une belle salope, Privat voit le cœur d’une forme bizarre, Giresse ressemble vraiment à Gollum, et Diallo respire la violence. Victoire méritée pour la seule équipe sur le terrain qui voulait jouer au football, et pas à la passe à 10.

 

La question minitel : la question veut oublier qu’elle a vu ce mâche.

Allez mes graines de courges là ! On a perdu, ben oui ! On a été nuls à chier ! MAIS OUI ! L’année où tu investis la moitié de ton héritage, tu fais ta saison la plus dégueulasse depuis 5 ans. Mais on en retient quoi de ce mâche ?

Click ton enlarge your question

Large victoire du constat qui fait mal : on vient de perdre contre le 17e de Ligain, qui restait sur 15 buts encaissés et 3 défaites en 4 matches. Défaite qui fait suite à 4 matches sans victoire côté stéphanois. Mais on vise encore une place européenne. Ben va falloir se sortir les doigts de l’œil de bronze et fissa alors les gars ! 2e constat sur ce mâche : nos milieux sont incapables de prendre le jeu à leur compte, et laissent tout faire à Perrin. Sympa… Enfin, on casse un peu du jeune dans la question cette semaine, mais c’est pour leur bien : vous êtes en Ligain, dans une équipe qui essaie d’avoir l’ambition d’être européenne pour la 4e année de suite, il faut vous mettre au niveau. Le potentiel est là, mais ça ne suffira pas pour prendre les points. Alors au boulot, et on arrête de se regarder le nombril en se disant qu’on a encore le temps de progresser.

 

Roland Gromerdier

 

Roland n’a pas trouvé les images du match, tant pis hein…

L’avis d’en face est déjà tombé et c’est Gwen Tagrenmer de la Payson Breton Académie qui te le donne. Attention au gif à la fin #NSFW

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, qui relaie l’académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que le site Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa; tandis que Vincent et Gruger viennent d’arriver sur le sôchôl net-oueurk. Il parait même qu’on trouve Vincent sur le gazouilleur.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

5 commentaires

  1. Jimmy Briand est un génie, le mec ne sais pas faire une remise sur une touche, mais peut quand même claquer un doublé contre le Benficaca.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.