FC Metz – Stade Rennais FC (0-1) : La Breizhou Académie enchaine

Parce qu’elle ne fait jamais rien comme tout le monde, la Breizhou Académie avait fait la grève préventive lors du dernier match contre Saint-Etienne. Une première période insipide, une deuxième mieux maitrisée face à des Verts inoffensifs, récompensée par le but de la victoire de Da Silva dans les derniers instants. Cette équipe est décidément schizophrène. Pas le temps de tergiverser, avec le match piège par excellence : Metz, chez eux, en décembre.

 

La composition :

Stéphan continue de secouer ses protégés, avec une mise sur le banc de Niang, au profit de Siebatcheu. Gnagnon est en chasuble pour la deuxième fois de suite.

Mendy – Maouassa, Morel, Da Silva, Traoré – Del Castillo, Camavinga, Bourigeaud, Raphinha – Hunou, Siebatcheu.

 

Le match :

Les Messins attaquent tambour battant et mettent Mendy et sa défense à contribution avec des frappes de Diallo (3e), Nguette (14e) et Maïga (24e), et deux fois la même combinaison sur corner, que Fofana rate à chaque fois heureusement (4e et 26e). Manifestement, le froid n’anesthésie que les Bretons.

A la demi-heure de jeu, les Rennais se sortent enfin les doigts, et ça paie immédiatement : sur un corner défensif ayant fait passer un frisson dans toutes les raies brétilliennes, le ballon est finalement ressorti vers Raphinha côté droit. Le Brésilien trouve Del Castillo à l’opposé, qui adresse un superbe centre, coupé au premier poteau par… Eh oui. Adrien Pippo Hunou. Metz 0-1 Rennes (34e). Sur l’action, Camavinga, emporté par son élan, percute violemment Oukidja. Le gardien messin sortira sur civière. Heureusement, les nouvelles d’après match seront rassurantes.

Je vous passe la deuxième période, qui se résumera à des Mosellans sans idées, se contentant de balancer des longs ballons en espérant que Diallo en fera quelque chose. Côté Rennais, il a suffi de bien défendre, en bloc, et de tenter d’exploiter des contres.

 

Un match ennuyeux et loin d’être flamboyant, mais une première victoire à l’extérieur depuis août, la quatrième en cinq matchs. Ces matchs-là, il faut savoir les gagner. Autre point positif, hormis lors du premier quart d’heure, la défense n’a jamais été prise à défaut, tandis que Mendy a enfin sorti un gros match. Première clean sheet depuis longtemps, d’ailleurs.

 

Les joueurs :

Mendy : 4/5. Suffisait de la comparer à Bernard pour qu’il s’énerve et nous sorte un match de costaud.

Maouassa : 3/5. Il manque encore de présence sur les dédoublements, mais je commence à prendre goût à ses chevauchées freestyle. Défensivement c’était plutôt propre. Blessé, il a été remplacé en fin de match par Gnagnon (85e).

Morel : 3/5. Pas de péno provoqué malgré une belle tentative, il y a du mieux.

Da Silva : 3/5. Diallo oui j’écoute ? Ah, personne au bout du fil.

Traoré : 3-/5. Un match ronronnant.

Del Castillo : 4/5. La saison dernière, Niang m’avait fait délicieusement mentir sur son niveau. Cette année, c’est Romain. Continue à me prendre pour ton paillasson, gamin.

Camavinga : 2/5. Encore de belles récupérations, mais il perd deux ballons hyper dangereux. Attention à la facilité.

Bourigeaud : 3-/5. Beaucoup de boulot au marquage de Cohade, donc moins de poids offensif. Semble touché par le syndrome Grenier des tireurs de corners. Espérons qu’il se soigne rapidement.

Raphinha : 3/5. Moins en vue que lors des matchs précédents, Raphy trouve son rythme et sa place dans l’équipe. Sa vision du jeu est précieuse. Remplacé par Tait (78e), qui aura bien du mal à retrouver une place de titulaire.

Hunou : 4/5. Ne pas le prolonger serait une faute professionnelle de la part du club. J-26.

Siebatcheu : 1/5. Niang sur le banc, Jordan avait l’occasion de se montrer. On n’a rien vu, hormis un attaquant emprunté et en manque total de confiance. Je ne suis même plus énervé, j’ai de la peine pour lui. Remplacé par Niang (60e), venu faire son décrassage tranquille.

 

Si on avait la bonne idée de poursuivre la série à domicile contre Angers…

 

Tu as envie d’aider horsjeu.net ou d’y participer ? Clique sur les boutons en dessous. Tu te demandes ce que tu fous sur Twitter ? Moi aussi.

 

ALLEZ RENNES

 

Marco Grossi

Marco Grossi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.