France 2 – 0 Bolivie : l’Académie Française rougit

Certes, l’Académie est à l’heure. Mais, comme 99% des gens, elle a souffert dimanche soir d’avoir d’autres idées en tête.

Sérieux, on n’a pas idée d’enchaîner LE match de l’année du foot de club européen le samedi soir avec un (thé) match amical des Bleus le dimanche. Non, vraiment. Aussi, vous me pardonnerez le court compte-rendu du match de la France face aux sbires de Simon Bolivar (il est pas Bolivien, je sais).

A peine remis des vapeurs alcoolisées du petit matin qui, toujours tapies dans l’ombre entre deux synapses, n’oublient pas de se rappeler à mon bon souvenir dès que je bouge le chef un peu trop vite, les Internets m’ont donc fait office de bons adjuvants en m’indiquant qu’il y avait (encore) du foot à regarder. C’était moins rouge, c’était moins blanc. C’était bleu, et c’était aussi vert. Vert sur vert, idée à la noix. Verre sur verre, idée à la con. Vair c’est vair, c’est presque une mélodie. Bref, passons vite au match, que je vous conte la chanson du pré vert.

La compo

Quelques faits notables : le retour d’Umtiti en charnière et celui de Digne à gauche ; la titularisation de Ndombélé au milieu à côté de Pogba ; la présence simultanée de deux remplaçants habituels sur les ailes, à savoir Lemar et Flotov’. Areola prend la place de Lloris (dépression), Mbappé prend la pointe à la place de Giroud (euphorie, et en train de rédiger l’autobiographie de John Terry).

Le match

Pas le temps de s’intéresser vraiment au match qu’on y est forcés : les Bleus récupèrent un ballon dans le rond central. Ca décale pour Grizou, lancé à droite. Antoine, avance, regarde, et transmet de l’autre côté à Lemar, esseulé. Thomas contrôle (mal), le gardien part à l’abordage, Thomas intérieur du pied pour lober et mettre le ballon dans le but (1-0, 5e). A noter l’excellente air-intervention du défenseur bolivien sur sa ligne, qui prouve qu’avoir la motricité de Vincent Lambert n’empêche pas de tutoyer le haut niveau.

Après une belle tête de Sam Umtiti renvoyée sur la ligne, ou un crochet de Thauvin suivi d’une glissade de toute beauté, c’est finalement Grizou qui aggrave le score après un centre de Lemar, renvoyé par la défense bolivienne comme par Sissoko sur le centre de Mané : mal. (2-0, 43e).

A la pause, DD fait sortir Mbappé qui a bobo (et qu’on n’a pas vu), remplacé par Ben Yedder, ainsi que Pavard, auquel Léo Dubois se substitue. L’ancien Nantais connaît là ses premières minutes en A.

Au retour des vestiaires, Ben Yedder perd son face-à-face, tout comme Pogba de la tête. Le gardien bolivien est bien en jambes, au contraire de Simon Duplay. A la 55e, un coup-franc verde chauffe enfin les gants d’Areola. Thauvin combine joliment avec Grizou dans la surface, mais bute encore sur le gardien. Coman, entré en jeu à la place de Lemar, est très actif sur son côté gauche et se crée plusieurs situations dangereuses. On préférerait qu’il les crée chez lui, tout seul devant sa télé.

D’autres occassions bleues, 18 tirs en tout contre 2 côté bolivien, mais le score en reste là, au contraire de notre intérêt déjà parti bien loin.

Les notes

Areola (3/5) :

RAS.

Digne (3/5) :

Moins tête à claques que Kurzawa, mais plus tête de benêt. Belle entente avec Lemar. Remplacé par Ferland Mendy.

Umtatane (3/5) :

RAS (encore heureux qu’ils orientent le jeu correctement quand ils ont 3 minutes pour faire une passe). Houmtiti a été remplacé par Zouma, dont je ne saurais rien vous dire.

Pavard (3/5) :

Quelques bonnes combinaisons côté droit avec Thauvin. Et rassurant défensivement, puisqu’il n’a rien eu à faire. Remplacé par Dubois, qui s’en est moyennement sorti.

Ndombélé (3/5) :

Belle activité du futur ex-Lyonnais. Il a joué tranquille mais efficace, pas besoin de plus ce soir. Remplacé par Matuidi.

Pogba (4/5) :

Paulo a souvent trouvé ses partenaires, il aurait pu finir avec 15 passes dé. Des décalages et des déviations de qualitay.

Mbappé (2/5) :

Je le confirme : Kylian est responsable de son match à chier. Peut-être qu’il en assumera les conséquences en se retirant définitivement des interviews où il ouvre sa gueule comme s’il était le patron.

Thauvin (4/5) :

De loin son meilleur match avec les Bleus. Y’a pas de mal me direz-vous. Certes. Mais un match complet, avec beaucoup d’activité, des occasions créés, pas (trop) de je-fonce-dans-le-tas-crochet-crochet-frappe-dans-les-jambes-ou-frappe-enroulée-en-tribunes. Manquait que la finition, comme dirait le Baron à la Baronne.

Lemar (4/5) :

Pfiou, ça faisait un bail qu’on t’avait pas vu Thomas. Tu m’avais manqué. Oui, l’opposition était aussi appliquée que l’arbitre aux dernières Horsjeuïades, MAIS tu as quand même fait un bon match, et t’as marqué. Content Gaëtan. Remplacé par Coman, qu’est-ce que j’apprends ? Il joue toujours en Bleu ?

Griezmann (5/5) :

29 buts sous le maillot bleu, soit 1 de plus que Youri Djorkaeff. Il ira loin ce petit, croyez-en mon expertise ! Une passe dé’ en sus. Toujours le maître du jeu.


Faites des dons, abonnez-vous.

Didier Décampe

2 commentaires

  1. J’ai aussi souffert dimanche mais devant Dijon-Lens.

    Regarder un match amical de la France, quelle idée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.