Le jeu de l’Oielympique – reloaded

Parce que nous voici revenus dans une période où il vaut encore mieux en rire que s’en foutre, le Jeu de l’Oielympique fait sa réapparition sur horsjeu.net (mâtin ! quel site !).

Après le franc succès de l’édition 2016 (périmée dès le lendemain avec le rachat du club, rappelons-le), réjouissez-vous de cette édition mise à jour : réunissez des camarades, l’alcool nécessaire et démarrez donc une partie endiablée de ce jeu de l’oie anal.

(attention : toute ressemblance avec des faits ou des personnes réels a de fortes chance d’être encore en-dessous de la vérité)

(cliquez ici pour l’édition originale de 2016)

Cliquez sur l’image pour la télécharger en version imprimable (format A3, utilisable aussi en A4).


Règles du jeu  (téléchargeables ici) :

Munissez-vous d’un pion par participant et d’un dé numéroté de 1 à 6. Chacun se place sur la case départ, le premier à atteindre exactement la case 63 a gagné. Attention, si vous dépassez cette case 63, vous jouez en arrière les points restants après votre lancer de dé.

Chacun joue à tour de rôle, faire 6 ne vous donne pas le droit de rejouer. Sauf si vous y tenez absolument, après tout vous êtes assez grand. Car oui, malgré nos efforts pour éviter les photos péniennes, ce jeu est davantage destiné aux grandes personnes – nous n’avons pas dit « matures ». Néanmoins, au cas où des Lyonnais seraient de la partie, une section « pinaillages » en toute fin de page présente les règles détaillées à l’attention des plus casse-couilles.


Signification des cases :

1°) BIENVENUE À MARSEILLE ! Vous êtes victime d’un home jacking dès votre arrivée. Passez un tour pour déposer plainte.

2°) Le brassard de capitaine échoit à Bouna Sarr. Passez deux tours, sauf si vous êtes abonné à une chaîne qui diffusera la Ligue des Champions la saison prochaine (vous vous êtes suffisamment fait avoir comme ça).

3°) Ya pas d’argent ! Vous diviserez par deux les points de votre prochain lancer (arrondi à l’inférieur, il n’y a pas de petites économies).

4°) Une offre de rachat vous est présentée par des investisseurs saoudiens. Le choix vous appartient :

– vous refusez l’offre, vos principe vous interdisant de collaborer avec un régime bafouant les droits de l’homme : rien ne se passe ;

– vous vous en battez les couilles, des droits de l’homme : vous acceptez l’offre, avancez de 4 cases et rejouez.

5°) Vous reprenez votre carte d’abonnement. On ne sait pas si c’est de la fidélité et de l’inconscience, mais dans le doute, vous gagnez nos hommages et le droit de rejouer. Si vous êtes VRAIMENT abonné cette saison, rejouez deux fois.

6°) Au vide-greniers de la Cabucelle, vous tombez sur un mégaphone magique. Lancez le dé pour savoir quel bon génie en sort :

– chiffre pair : le Bon Génie Depé vient mettre le feu  à votre déplacement ; rejouez, en doublant vos points ;

– chiffre impair : le Bon Génie LuxB vient mettre le feu à votre douze-feuilles ; passez un tour à rire bêtement. En revanche, vous gagnez un joker LuxB qui vous servira peut-être ensuite.

7°) Pendant ce temps, Kassim Abdallah attend que l’arbitre siffle hors-jeu. Attendez avec lui en passant un tour (si vous êtes Comorien, la fierté nationale vous dispense de cette consigne).

8°) Vous êtes en vacances et les fracas du monde se brisent sur les rochers. Passez un tour à les réparer.

9°) Dans un powerpoint brillant, l’impact director vous propose d’implémenter les innovations de la French Tech pour disrupter le management sportif. Reculez de trois cases pour reprendre vos esprits.

10°) Absentez-vous du jeu le temps de chercher votre carte d’électeur, votre permis moto ou une feuille de papier toilette. Les autres continuent de jouer pendant ce temps.

11°) Passez deux tours à écouter l’analyse de l’After RMC sur la situation olympienne.

12°) Non, rien.

13°) L’aide du Département vous permet d’avancer de quatre cases. Après un examen scrupuleux et impartial de votre demande dans le plus pur respect du code des marchés publics, cela va de soi.

14°) Plan nichon totalement gratuit.

15°) Jean-Michel Sourcinterne vous livre une exclusivité sur la vie de l’OM. Avancez de trois cases sur la route du Prix Pulitzer.

16°) Joker nuisible : à tout moment dans le jeu, vous pouvez jouer ce joker contre le participant de votre choix, ce qui aura pour effet de le faire reculer immédiatement de dix cases. Si un autre participant détient déjà le joker quand vous arrivez sur cette case, vous le lui prenez (ça lui apprendra à essayer de vous faire dans le cul).

17°) L’OM connaît une période délicate mais qui a été parfaitement anticipée. Après une première phase d’investissements massifs couronnés de succès (une finale européenne et la qualification en Ligue des Champions), le projet OM Champion aborde très sereinement une seconde phase, celle de la maturité. Une gestion raisonnée basée sur la formation et le trading du joueur nous permettra de respecter les exigences du fair-play financier sans rien renier de nos ambitions vos paupières sont lourdes vous vous engourdissez lentement vous dormez pendant deux tours.

18°) Un homme ou une femme politique lance une polémique infecte et sans rapport avec ce qui vous occupe, mais vous vous sentez quand même obligés d’en débattre. Tous les participants reculent de trois cases (sauf les Arabes, qui reculent de six).

19°) Horsjeu.net, site à la limite du footballistiquement correct :

– vous avez commandé un exemplaire de Superacad à 16,90 euros : rejouez ;

– vous n’avez pas lâché un rond depuis que vous nous lisez : rejouez (mais il va falloir mettre les sous à un moment) ;

– vous en êtes l’éditeur : exhibez votre pénis et dépêchez-vous d’achever la partie avant de finir en garde à vue.

20°) Votre engagement public et désintéressé est salué par votre députée, qui vous propose de vous aider grâce à sa réserve parlementaire. Mode d’emploi : vous lui promettez autant de voix qu’il y a de personnes autour de la table, en retour vous avancez du même nombre de cases (bonus de deux cases si vous faites du motocross).

21°) Vous quittez l’OM sur un bilan contrasté, lancez le dé pour savoir ce que l’on retiendra de vous :

– 1, 2 : le centre de formation s’est durablement consolidé, avancez de deux cases.

– 3, 4 : vous avez été mis sous l’éteignoir par Rudi « Dehors » Garcia en ayant fait preuve de la capacité de révolte d’un vier marin, passez un tour.

– 5, 6 : quelle malchance que cette fichue narcolepsie qui vous saisit chaque année entre le 1er juin et le 31 août : passez trois tours.

22°) L’OM s’apprête à disputer la phase de poules de la Ligue des Champions avec une attaque Mitroglou – Germain. Passez un tour à convulser.

23°) Devant le caractère désespéré de la situation, Erzulie vous propose d’intercéder auprès des dieux moyennant un sacrifice humain. Vous passez un tour à rechercher Grégory Sertic dans les couloirs de la Commanderie en criant « Gamin ? Gamin ? ».

24°) Une équipe de BFM-TV débarque à Saint-Charles et vous demande où se trouve le marché aux poissons, pour son micro trottoir sur l’OM. Vous leur indiquez la direction de Félix Pyat : avancez de trois cases.

25°) Vous gagnez un pèlerinage sur les traces de San Marcelo : allez en case 37. Sauf bien entendu si les autres participants témoignent de médisances de votre part sur Bielsa, auquel cas vous restez sur place pendant trois tours pour expier votre hérésie.

26°) Finale de Ligue des Champions, lancez le dé. Si vous faites 5, vous avez gagné : vous avez le droit de quitter le jeu quand vous voulez puisque, quoi qu’il arrive désormais, vous êtes à jamais le premier.

27°) Vous renouvelez le contrat de naming du stade : avancez de trois cases. Ce nombre est porté à six cases si vous travaillez dans le marketing ou la prostitution.

28°) Vos opinions prévalent à la réunion du conseil d’aministration de la LFP. Rejouez.

29°) Vous taclez le joueur de votre choix, ce qui induit ces deux conséquences :

– vous prenez un carton rouge et passez deux tours de suspension ;

– le joueur visé lance le dé : le chiffre indiqué donne son nombre de tours d’indisponibilité.

30°) Vous êtes responsable d’une association de supporters. Vous faites passer toute notion d’intérêt personnel derrière l’intérêt supérieur du club. Bien que sollicité par les hommes politiques, vous refusez toute pression et affichez une stricte neutralité quelles que soient les circonstances : vous êtes là pour le sport et rien que le sport. En récompense de votre intégrité, nous vous offrons de rejouer, félicitations !

31°) Le community manager du club vient de poster un tweet. Reculez de quatre cases pour esquiver les moqueries des supporters des autres clubs.

32°) Pôle emploi. RAS. Pour l’instant.

33°) Laurent Blanc, vous prenez ? Lancez le dé.

– 1, 3 ou 5 : oui, vous prenez. Vous me dégoûtez. Reculez d’une, trois ou cinq cases ;

– 2, 4 ou 6 : ça va pas la tête ? Qu’il reste loin. Cette position vous honore, mais on se retrouve avec René Girard ou Jocelyn Gourvennec : reculez de deux, quatre ou six cases.

34°) Vous tenez un blog lifestyle trendy sur Marseille. Pas de consigne particulière ici, mais vous pouvez toujours aller vous faire enculer sur un rooftop si le cœur vous en dit.

35°) Votre principal rival est racheté par le Qatar. Ici, quatre cas de figure :

– vous êtes d’origine corse : vous affichez au stade une banderole dénonçant les liens entre le Qatar et le terrorisme, en insultant au passage tous les Arabes pour faire bonne mesure. Votre impunité vous permet de rejouer ;

– vous avez accepté l’offre du prince saoudien en case 4 : vous passez donc un peu pour un con, et reculez de cinq cases ;

– vous avez refusé l’offre du prince saoudien en case 4 : vos principes vous honorent. Mais du coup, vous ne pouvez pas lutter financièrement et vous passez quand même pour un con : reculez de cinq cases ;

– aucune des trois situations ci-dessus : eh bien, vous continuez à marronner, comme on le fait tous depuis 5 ans.

36°) Les confidences de Gérard Unprochedeu, proche de l’entourage du staff de la Commanderie, vous permettent de publier une exclusivité. Etre le nouvel Albert Londres vous vaut bien le droit de rejouer.

37°) Aéroport international de Buenos Aires. RAS. Pensez cependant à ramener Gabriel Heinze dans vos bagages si vous le croisez.

38°) Bernard Tapie annonce son intention de revenir aux affaires et promet l’arrivée d’un consortium d’investisseurs aux moyens démesurés, garantissant à l’OM une participation annuelle au tour final de Ligue des Champions. Lancez le dé pour connaître la fiabilité de cette proposition :

– vous faites un 7 : allez en case 63, gagnez la partie puis présentez-vous aux élections

– tout autre résultat : faites comme si de rien n’était.

39°) L’Europe du football a vu la pancarte « tout doit disparaître » affichée au portail de la Commanderie, mais le Président vous envoie quand même à Londres pour placer des joueurs à 45 millions d’euros auprès des clubs de Premier League. Passez deux tours à attendre qu’un club vous rappelle sans vous rigoler au nez.

40°) Le coronavirus vous offre un rab de mandat en tant que maire de la deuxième ville de France, cité antique, métropole euroméditerranéenne, ancienne capitale européenne de la culture et capitale du sport en 2017. Placez-vous trois cases à la traîne derrière le dernier joueur. Si c’est déjà vous le dernier, stagnez.

41°) Vous digérez mal le kebab de l’esplanade et lâchez un pet malencontreux en pleine tribune. Aussitôt, trois stadiers vous tombent dessus, vous faites 24h de garde à vue, le préfet de police vous interdit de stade. Reculez de trois cases.

42°) Rédac’chef d’un journal en ligne exigeant, vous avez le malheur de publier une brève sur l’OM. Aussitôt, trois lecteurs vous rappellent à votre ligne éditoriale « ni OM ni faits divers » en menaçant de se désabonner. Passez un tour à flatter leur snobisme culturel. Cas particuliers :

– vous êtes abonné à marsactu.fr : félicitations, ne passez pas de tour, rejouez ;

– vous travaillez à marsactu.fr : vous n’avez que ça à faire, de jouer à ce genre de jeu à la con ?

43°) Responsable d’un hebdomadaire sportif de référence, vous avez sous les yeux un article annonçant la reprise de l’OM sans utiliser le conditionnel. Vous avez le choix : soit vous faites le canard et demandez au journaliste d’être plus précautionneux, auquel cas rien ne se passe, soit vous faites « all in » et lancez le dé :

– 5 ou 6 : c’est effectivement un scoop, vous avez vu juste avant tout le monde. Chapeau, rejouez deux fois.

– 1, 2, 3 ou 4 : l’info était bidon, vous ne vendez plus un seul journal, les supporters olympiens font le siège de la rédac avec des pelles et des battes de base-ball. Vous êtes ruiné, et par conséquent éliminé de ce jeu.

44°) Vous allez chercher la bienveillance de la Bonne Mère, avec des pois chiches dans les chaussures comme il se doit : rejouez, mais en divisant vos points par deux (arrondi au point supérieur).

45°) Vous avez mis à profit ces deux derniers mois pour suivre la formation « perfectionner son jeu de billard en situation confinée ». Sage précaution, rejouez.

46°) Si cela vous est techniquement possible, diffusez immédiatement deux minutes trente d’une vidéo de Bengous ou Mohammed Henni. A l’issue de la vidéo, tous ceux qui ont ri reculent de 8 cases. NB : en fonction des substances ingurgitées avant et pendant le jeu, cette épreuve peut s’avérer moins facile qu’elle n’y paraît.

47°) La passion sportive n’empêchant pas l’engagement citoyen, vous êtes non seulement supporter de l’OM mais aussi militant au PS des Bouches-du-Rhône. Choisissez la punition que vous souhaitez, de toute façon on vous fait confiance, vous avez l’air d’aimer ça.

48°) C’est le Tour de France : si des participants vous ont déjà vu ou entendu parler de cyclimse, reculez immédiatement de trois cases sous les quolibets (sauf si ces participants suivent eux-mêmes le basket-ball, il ne faut pas non plus exagérer).

49°) Pénalty pour Lyon ! Vous tentez de faire valoir votre influence auprès des instances décisionnelles sans savoir que le monde a changé : passez donc deux tours à vous reposer dans votre formidable EHPAD.

50°) Un politique évoque le devoir d’exemplarité des footballeurs. Mieux vaut entendre ça que d’être sourd, avancez de deux cases.

51°) Vous croisez René Malleville. Lancez le dé pour quantifier votre alcoolémie à l’issue de l’entretien :

– 1 ou 2 grammes : tout va bien, avancez d’une ou deux cases ;

– 3, 4, ou 5 grammes : vous vous trompez de chemin en sortant, reculez de trois, quatre ou cinq cases ;

– 6 grammes : coma éthylique, reculez de 6 cases puis passez un tour ;

– cas particulier : si vous avez gagné le joker LuxB en case 6, ce barème ne s’applique pas : vous ne craignez dégun à ce jeu-là, donc quoi qu’indique le dé, vous avancez d’autant.

52°) Vous vous disputez sur Twitter, passez un tour à vous mesurer la bite.

53°) Vous avez choisi le bon camp, celui du Nouveau Monde : allez vous jeter aux Goudes case 61. Et passez-y 2 tours, tant que vous y êtes.

54°) Grâce au partenariat public-privé, vous vous êtes offert un stade de grand standing. Jouez aux dés le nombre de tours que vous allez passer à le rembourser.

55°) Stagiaire d’un site pop et décalé consacré au football, vous refusez de publier une brève sponsorisée au motif qu’elle est putassière, écrite avec les pieds et sans intérêt. Nous vous félicitons, sincèrement. Evidemment, vous retournez illico en case 32 mais, vraiment, il faudrait que tous les jeunes soient comme vous.

56°) Pour rigoler avec les copains, vous créez un faux compte de journaliste et balancez une rumeur sur le rachat de l’OM après un teasing de 3 jours. Il n’a pas fallu 10 minutes pour que des supporters trouvent votre nom et votre adresse : restez planqué sur place jusqu’à ce que vous tiriez un 6.

57°) Le saut de la foi : vous vous enfilez deux plaquettes de choroquine et le hasard décide de ce qui s’ensuit :

– vous tirez un nombre pair : vous rejouez et posez triomphalement vos couilles sur le nez de vos détracteurs, vos adversaires reculent de 4 cases ;

– vous tirez un nombre impair : arrêt cardiaque, vous reculez de 5 cases et passez 3 tours.

58°) Coucou, vous revoici à l’Evêché ! Pas pour porter plainte, cette fois-ci, mais pour vous signaler votre mise en examen pour détournements de fonds à l’occasion de transferts de joueurs douteux (les transferts, pas les joueurs. Encore que…). Retournez en case 1, là où tout a commencé.

59°) Un verre pour Moké : tout le monde boit un coup.

60°) Un bisou aux copains d’Omforum.com

61°) Le dimanche aux Goudes. Restez-y autant que vous voulez.

62°) Mais pourquoi êtes-vous si pressé d’arriver ? On est si bien ensemble, pas vrai ? Passez deux tours.


Pinaillages :

A chaque lancer, avancez votre pion d’autant de points qu’indiqué sur le dé. Suivez ensuite les indications de la case d’arrivée (ces indications ne s’appliquent que si vous arrivez sur la case via le lancer de dé, pas si c’est la consigne d’une autre case qui vous y envoie ; si ce n’est pas clair, débrouillez-vous).

Si vous arrivez sur une case occupée par un autre joueur, celui-ci est envoyé sur la case d’où vous provenez. Dans ce cas, il ne suit pas la consigne qui y est inscrite, mais vous suivez la consigne de votre case d’arrivée.

Si vous arrivez sur une case occupée par un autre joueur en train d’y passer des tours, celui-ci est immédiatement libéré de sa pénalité. Vous suivez quant à vous les consignes de la case.

Les jokers :

– le joker LuxB peut être détenu par plusieurs joueurs en même temps, et utilisé autant de fois que souhaité

– le joker nuisible ne peut appartenir qu’à un joueur à la fois (le dernier arrivé sur la case concernée s’en saisit au détriment de celui qui le détenait). On le perd après utilisation.

Blaah

Dromadaire zoophilologue et pertuisien. Idéal féminin : à mi-chemin entre Scarlett Johansson et Maryse Joissains.

12 commentaires

  1. Merci.

    Je sais que souvent je viens vous remercier, Camelius, mais aujourd’hui, c’est pas pareil, c’est sincère.

    NB (pour partager un bon souvenir mais aussi et surtout pour tenter vainement de me rendre intéressant)
    Quand j’avais 12 ans, Lux B et ses acolytes m’ont fait monter sur la scène. Puis ont bien sûr invité mes 3 potes qui mouraient d’envie de monter avec moi. Puis ont invité tout le monde. Donc j’ai eu le plaisir d’une ivresse terrible sans la gâcher avec le sentiment d’être dans un endroit exclusif et de susciter l’envie.

    Sinon, vous y croyez, vous, à cette histoire selon laquelle on ne regagnera plus la LDC? Les gens disent n’importe quoi.

  2. Et moi mon oncle Alfred était un ami de la soeur de la maitresse de CM1 de Lux B.

    Sinon, on a des nouvelles de JHE?

  3. Je trouve qu’on critique beaucoup JHE alors qu’il a vraiment amélioré notre fan expérience.

  4. Quest ce que vous avez contre Bengous ou Mohammed Henni en 46.. c’est du folklore moi j’aime bieng.

  5. Camelius tu me manques.

    Merci d’être qui tu es.

  6. L’Éditeur est une salope. Il suce pour 2€37. Je le sais, c’est un collègue de travail de ma mère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.