Nice-Saint Etienne (0-1), l’Aiglons Académie livre ses notes

Forza puel(s) et hooligans

L’avant-match:

Commençons par revenir sur les incidents. Concernant le caillassage des bus stéphanois il y a débat, d’un côté les stéphanois montrent la photo d’une vitre endommagée et de l’autre le président Rivère se base sur la vidéosurveillance pour dire qu’aucun bus n’apparaît avec une vitre brisée lors de leur arrivée au stade.

Passons à ce qui s’est passé dans le stade, puisque de l’aveu même des stéphanois c’est surtout la configuration de celui-ci qui a mis le feu aux poudres: facilité d’arracher les sièges pour s’en servir comme projectile, facilité d’escalader la rambarde et les parois en plexiglas pour sortir du parcage visiteur. Ajouter à cela la facilité pour les niçois voulant en découdre de se rapprocher au maximum de leurs homologues stéphanois. Avec l’architecture de l’Allianz Riviera, une fois qu’on est dans les coursives on peut accéder librement à toutes les tribunes (hormis celle des visiteurs).
Après les jets de siège, certains ayant même été lancé vers des supporters lambdas venus voir le match en famille, les stéphanois sont sorti de leur parcage pour échanger quelques coups avec les niçois venus à leur rencontre. Je pense que tout le monde a vu la fameuse photo du mec en sang qui se prend un shoot dans le nez, en voilà un qui aurait dû rester dans son parcage au lieu d’aller jouer au hool.

A titre personnel je considère que les bastons hors des stades entre ultras ou hools font partie du jeu. A partir du moment où ils sont consentants, hors de l’enceinte et qu’il n’y a pas de dégâts collatéraux ça me pose pas de problème. Par contre se battre à l’intérieur du stade c’est du suicide, aussi bien individuellement pour les mecs concernés que pour le mouvement ultra dans son ensemble.
Avec toutes les caméras qu’il y a, les protagonistes vont se faire facilement identifier. Et l’image du mouvement ultra en prend encore un sacré coup, après ça même les demandes les plus basiques (port du mégaphone en déplacement, banderoles, etc…) vont devenir très compliquées à obtenir.

Après ce genre d’incident, les médias en font des tonnes, auprès de l’opinion publique toute restriction de la liberté des supporters devient donc nécessaire. Pourtant les pouvoirs publics ont une part de responsabilité non négligeable en laissant souvent la situation se détériorer avant d’intervenir, à croire que tout est fait pour provoquer des incidents.
Exemple avec ce témoignage d’un supporter niçois qui a vu la scène de l’extérieur:
«Non, c’est pire que ça : c’est de l’incompétence. J’attendais mon fils au pied de la tribune et j’ai vu les CRS arriver. Ils ont essayé de rentrer par les petites portes, entre les entrées. Ils les ont toutes essayées, mais visiblement, elles étaient fermées et ils n’avaient pas la clé. 5 minutes plus tard, ils sont apparus sur une coursive extérieure, au premier étage et rebelote, ils essayaient de rentrer mais les portes étaient fermées. Le pire c’est qu’ils étaient cool, ils ne se pressaient pas plus que ça.»

Depuis le match la sanction est tombée, les supporters stéphanois sont interdits de déplacement jusqu’à la fin de l’année 2013. Interdiction massive alors que les fauteurs de trouble sont facilement identifiable. On préfère faire payer tout le monde, énorme aveu de faiblesse, cela veut dire qu’il est impossible de gérer 200 stéphanois en déplacement. Dans ce cas-là j’aimerai qu’on m’explique comment on va faire lors de l’Euro 2016 quand des milliers d’anglais, de polonais ou de serbes vont débarquer ?

Les compos:

OGC NICE:

J14-compo1

5 changements par rapport au déplacement à Paris, Cvitanich et Mendy suspendus sont remplacés poste pour poste par Bosetti et Abriel. Genevois est préféré à Gomis pour suppléer Bodmer blessé en défense centrale.
Offensivement Luigi Bruins sort du placard, 1ère titularisation de la saison pour lui, il a seulement 15 minutes de jeu en Ligue 1 cette saison. Et Jérémy Pied est de retour directement dans le onze de départ après avoir été écarté du groupe lors des 2 matchs précédents.

ASSE:

J14-compo2

Brandao est suspendu, Cohade est sur le banc, Clément également comme son ami Eysseric de notre côté, il faudra donc attendre un peu pour leurs retrouvailles. L’ancien niçois François Clerc est là, lui qui a souvent joué latéral gauche chez nous pour dépanner.

Le match:

3e: Bon ballon récupéré par Brüls il transmet à Bosetti aux 20 mètres dos au but qui décale Pied sur la droite, la frappe de Pied à mi-hauteur est bien repoussée par Ruffier. J’aurai dû plus profiter de ce moment là, ce sera notre meilleure occasion du match.

19e: Bien lancé par Hamouma, Erding résiste à Pejcinovic et bute sur Veronese qui ferme bien l’angle .

23e: Et là c’est le drame, sur une passe en retrait anodine de Pejcinovic, Veronese manque son contrôle, et Erding qui était monté faire le pressing envoie le ballon au fond des filets 1-0.
Veronese a beau être un très gentil garçon, sa mère prend cher dans les tribunes.

24e: A partir de ce moment là je me pisse dessus sur toutes les passes en retrait faites à Veronese et j’ai été servi ils lui en ont fait plein d’autres.

36e: Tête de Kolodziejczak sur un coup-franc de Brüls, ça passe de peu à côté du poteau gauche de Ruffier.

37e: Coup-franc aux 30 mètres la grosse frappe de Faouzi Ghoulam rebondi devant le gardien et sort en rasant le poteau.

46e: Lancé en profondeur plein axe par Diomandé, Erding frappe à l’entrée de la surface, Veronese se détend sur sa gauche et repousse.

48e: Hamouma déborde sur la droite, Erding laisse passer pour Tabanou qui frappe en force à bout portant, superbe arrêt réflexe de Veronese ! Oui vous avez bien lu, avec ses mains il est pas mal quand il veut.

49e: Bosetti est lancé sur le côté droit par Genevois qui a récupéré un bon ballon au milieu de terrain, son centre-tir à destination de Brüls est intercepté de justesse par Ruffier.

58e: Gros raté de Tabanou, sur un centre de Lemoine à ras de terre, Genevois et Puel ratent leur interception, Tabanou seul au second poteau envoie la ballon à côté.

60e: Centre de Kolodziejczak côté gauche, la tête de Pied au point de pénalty passe juste à côté du cadre.

86e: Coup franc à 35 mètres des buts, combinaison entre Eysseric et Brüls. Ce dernier trouve Amavi dont la reprise de la tête est bloquée par Ruffier.

Fin du match: 4e défaite d’affilée, on se croirait revenu sous l’ère Roy ou Marsiglia. Bon avec Puel on a au moins un projet de jeu (même si il a des défauts) avec les 2 autres les consignes se limitaient à «Allez les gars ! Allez-y ! Mettez les couilles sur le terrain». Oui c’est un style assez répandu en France.

On perd sur un but à la con mais c’est une défaite qui ressemble aux précédentes, les mêmes problèmes persistent, on mène toujours largement au niveau de la possession du ballon sans arriver à se procurer beaucoup d’occasion franche. Et finalement c’est l’adversaire qui en contre se procure les meilleures occasions du match.
On a énormément de déchets dans les 20 derniers mètres, on tente pas assez, on doit être l’équipe de Ligue 1 qui tire le moins au but.

Les notes:

Luca Veronese (2/5): Difficile à noter, il rattrape bien sa bourde en faisant 2 arrêts déterminants en début de 2e mi-temps. Son jeu au pied est dégueulasse, on comprend pourquoi il est devenu gardien. Il lui faudrait un sport où il ait pas de dégagement au pied à faire. Une reconversion en gardien de handball est envisageable.

Timothée Kolodziejczak (2/5): Match à domicile donc il a été bon offensivement et mauvais défensivement, lors des matchs à l’extérieur c’est l’inverse. Trouver le juste milieu semble aussi dur que prononcer correctement son nom de famille.

Nemanja Pejcinovic (3/5): Il tient le choc, défend toujours proprement. Vu le niveau des mecs qui l’entourent en ce moment, après ce genre de match il doit s’endormir en pleurant avec une photo de Renato Civelli sous l’oreiller.

Romain Genevois (2/5): Souvent pris de vitesse par les attaquants stéphanois, il a pas été aidé par Grégoire Puel sur sa droite dont il a dû compenser les erreurs.

Grégoire Puel (1/5): Son placement dégueulasse en phase défensive offre 2 énormes occasions à Tabanou. Ce qui me fait peur, c’est que son frangin Paulin Puel a mis un quadruplé avec les U17 du club lors du dernier match. Le 2e fiston bientôt lui aussi en équipe première !

Didier Digard (2/5): Pas terrible, il a beaucoup ralenti le jeu, en 2e mi-temps Puel a ressorti le papier magique pour lui faire passer les consignes par écrit, visiblement il a toujours rien comprit.

Fabrice Abriel (3/5): J’ai bien aimé son match, il apporte une touche technique au milieu de terrain, ce qui nous manque un peu lorsqu’on a la paire Digard-Mendy.

Luigi Bruins (1/5): Transparent dans le jeu, il s’est bien fait engueuler par le coach pour son absence de replacement défensif et son absence de pressing. On l’a pris au dernier mercato hivernal alors qu’il était sans club depuis 6 mois, apparemment son projet c’est de retourner au chômage.

Christian Brüls (3/5): Le meilleur joueur offensivement , c’est celui qui élimine et tente le plus. Par contre si il pouvait arrêter de faire systématiquement des combinaisons moisies sur coup-franc ça serait pas mal.

Jérémy Pied (2/5): Il avait des choses à se faire pardonner, le coach qui trouvait ses performances insuffisante l’avait laissé en tribune lors des 2 derniers matchs. Il a montré beaucoup d’envie sans être judicieux dans ses choix. Comme cette occasion gâchée où il cherche à trouver Brüls de la tête dans la surface alors qu’il y a 2 niçois démarqués en retrait.

Alexy Bosetti (2/5): Intelligent dans ses passes il a pas réussi à faire la différence en 1 contre 1, Perrin et Sall ont pris le dessus sur lui. Et non pour ceux qui se poseraient la question, il n’a pas participé au fight d’avant-match.

Les remplaçants:

Valentin Eysseric (2/5): Entré à la 46e à la place de Bruins. Décevant il a pas apporté le plus espéré en 2e mi-temps. Pour tenter de l’excuser disons que ça l’a traumatisé de revoir Jérémy Clément.

Franck Honorat: Entré à la 70e à la place de Bosetti. Il a touché peu de ballons et les a quasiment tous perdu…

Jordan Amavi: Entré à la 75e à la place de Pied. Il amène beaucoup de vitesse, en général ses entrées en jeu sont intéressantes il lui manque plus qu’à être décisif.

L’adversaire:

Loïc Perrin a été impérial, c’est pas si vieux son replacement en défense central et c’est une vraie réussite. Diomandé est meilleur que je pensai, il est à l’origine des 2 grosses occasions des verts en début de 2e mi-temps. Tabanou et Hamouma ont eu pas mal de libertés sur leur côté, ils ont pas su en profiter. Sinon j’aime bien Corgnet même si là pour le coup c’est pas un de ses meilleurs matchs, lorsqu’il était encore à Dijon j’avais parié qu’il atteindrait un jour l’équipe de France, à suivre.


Cyril Trool

4 thoughts on “Nice-Saint Etienne (0-1), l’Aiglons Académie livre ses notes

  1. Des stades vides au moins la ligue n aurait pas de soucis.. C est tellement plus simple…

  2. C’est tout le souci de ces incidents, le mouvement ultra a déjà assez d’emmerdes comme ça, se bastonner au stade ne fait qu’ajouter de l’huile sur le feu, et ça nourrit le discours de Moustache. Bref, pour l’instant les sanctions semblent tomber que sur les Green Angels, mais y’aura-t-il quelque chose pour Nice (huis-clos ? on va taper sur la Brigade Sud qui est suffisamment emmerdé, y’a pas de rapport mais on l’a déjà fait auparavant ? D’ailleurs, ça se passe bien l’accommodation au nouveau stade ? Pas trop longue ma parenthèse ?)

    Pour revenir au sportif, j’ai une question : Bosetti a-t-il des capacités de numéro 9 ou Puel l’a aligné parce qu’il y avait personne d’autre ?

  3. Pour les sanctions, il va sûrement y avoir des interdictions de stade qui vont tomber et on peut déjà faire une croix sur le déplacement à Geoffroy-Guichard. Ce qui se rajoute aux déplacements en Corse qui nous sont déjà interdits.

    On se prend régulièrement des huis-clos, un en début de saison et un huis-clos partiel la saison dernière. En général c’est surtout pour l’utilisation de fumigènes. Au prochain incident on risque d’y avoir droit à nouveau.

    Pour l’accommodation au nouveau stade ça se passe bien, on niveau de l’ambiance c’est positif, les chants résonnent bien, le public répond présent. Il y a quelques supporters historiques nostalgiques du Ray qui refusent de venir dans ce stade mais bon c’est une toute petite minorité.

    Pour Bosetti, j’arrive pas encore à déterminer si son meilleur poste est dans l’axe ou sur un côté. Ce qui est sûr c’est qu’il est encore trop limité pour être titulaire en Ligue 1.

    Pour ce match il y avait personne d’autre à mettre en pointe, Cvitanich suspendu et Maupay vient à peine de retrouver les terrains lors du dernier match de l’équipe réserve après sa rupture des ligaments croisés. Quant à Pentecôte il enchaîne les blessures, depuis son arrivée à l’été 2011 il a juste joué une quinzaine de matchs.

  4. mais vraiment c’est deslant je ne sais pas ce que tu as contre puel le joueur bruins et genvois je les trouvent bien si on voit les mauvaises passent que font les autres .

Répondre à rac6 Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.