OGC Nice – ASSE (2-0) : la Forez Académie livre ses notes

Salut les gandoux !

Mâche à haut risque contre une équipe que tout le monde veut voir en coupe d’europe l’an prochain. Pour ne rien arranger on est amputé de nos meilleurs éléments suite à la purge de la semaine dernière.

J’en profite pour saluer amicalement BeIn Sport et son slogan « 100 % de la Liguain est sur BeIn Sport ». Mon cul ouais ! 8 mâches et demi sur leurs canaux et le dernier peut aller se faire foutre. C’est ce qu’on appelle une publicité mensongère. Et le pire c’est qu’on est obligé de trouver un vieux streaming tout moisi d’Anal Plus Décalé et subir les commentaires ridicules du journaleux Romain Grimaud (lien de parenté avec l’insupportable Dominique?), bandant sur la moindre action niçoise et dénigrant le jeu stéphanois…

Allez bien vous faire foutre

 

La Compo :

Remplaçants : MOULIN – PIERRE GABRIEL – POLOMAT – COHADE – CORGNET – HAMOUMA – MAUPAY

 

Le Mâche :

Si la première mi-temps fut indigeste pour certains, nul à chier pour d’autres, perso je ne me suis pas ennuyé. D’abord le choix tactique de Galette pour pallier les absences toujours plus nombreuses (PERRIN, BAYAL, BRISON, TANNANE, SODERLUND, SELNAES) et contrer la force offensive niçoise. Pour cela il s’est appuyé sur son bon vieux 5-3-2 très axial (qui a rarement marché) avec Eysseric en meneur de jeu devant une ligne de trois récupérateurs. Le tout afin de bloquer la force de perforation axiale adverse due aux projections de Séri, les décrochages de Germain et les recentrations de Ben Arfa.

Ensuite j’ai vu beaucoup plus d’intensité dans les duels et dans la récupération de la balle de la part des joueurs, chose que je n’avais plus vu depuis la 25e journée et une victoire contre Bordeaux.

Ça a plutôt bien fonctionné puisque le Ruff a jamais été inquiété. Mais on a entraperçu la limite du système avec ces joueurs : si l’adversaire décide de passer sur les ailes et dédoubler avec la montée des arrières, le joueur le plus excentré de la ligne de 5 se retrouve en infériorité numérique à 1 contre 2. et ce constat s’est accentué en seconde période.

À noter qu’on aurait pu mener sur un coup de tête de Roux sur un corner de Tabanou (30e, mais Koziello sauve sur sa ligne. 10 minutes plus tard, Assou-Ekotto relance n’importe comment mais voit Pléa se foirer devant la présence du Ruff.

Anéfé, coach Puel a visiblement demandé d’appliquer cette stratégie et le résultat est immédiat : les paires Ricardo/Germain et Pied/Ben Arfa ont mangé respectivement Malcuit et Tabanou, pas aidé par le non repli des milieux, ni par l’aide défensive des centraux proches (Théophile-Catherine à droite et Assou-Ekotto à gauche). Le résultat s’est pas fait attendre puisque Malcuit prend 2 cartons jaunes très stupides en 2 minutes, un pour une semelle en retard sur Ricardo le long de la ligne de touche, l’autre pour un fauchage sur Pléa devant sa surface. Oh grand quand on parle engagement sur le terrain, on veut pas non plus d’un badabeu qui tacle n’importe comment ! Résultat on va jouer à 10 pendant 35 minutes. Commun symbol de razlebol, PAJOT se claque dans la foulée et laisse sa place à COHADE.

Bon on continue de rester compact défensivement mais la pression adverse se fait sentir. HAMOUMA rentre à la place de Valentin « Casper » EYSSERIC histoire de faire un bon vieux hold-up des familles. Au lieu de ça La Ruff nous sort un arrêt monumental (71e) et là c’est le drame (ou le gag comme on veut) : TABANOU récupère la gonfle après le sauvetage et décide de relancer depuis ses 16 mètres. Comme attendu dans ce genre de situations, il perd le ballon le long de la touche tout seul comme un bon débile sous la pression de Pied et là il craque : il envoie une balayette monumentale devant l’arbitre assistant ! Commence alors le cirque Pinder au grand complet : les niçois, titulaires comme remplaçants arrivent et mettent la pression sur l’arbitre, menaçant tout le monde de se battre dans le couloir. Le gros Cardinale traverse tout le terrain pour coller une bonne claque à COHADE dans la mêlée, obligeant Puel de le menacer de le sortir s’il se clamait pas. Le bilan ? Rouge pour TABANOU (mérité hein), COHADE prend un jaune (sans doute pour pas avoir tendu l’autre joue), LEMOINE aussi pour avoir applaudi l’arbitre. Coté niçois on s’en sort avec un jaune pour Cardinale (après intervention du 4e arbitre sinon il s’en sortait blanc comme neige) et un autre pour Genevois pour avoir distribuer insultes et menaces.

Là, à 9 contre 11, on fait clairement plus le poids ; on est rincé défensivement et inoffensif devant. l’entrée de POLOMAT à la place de Nolan change pas grand-chose et ce qui devait arriver arriva : on prendra 2 pions par Germain en 3 minutes.

Francky et Kévin, selfie en rentrant aux vestiaires

 

Les Notes :

RUFFIER (3/5, abandonné) : une fois de plus il aura retardé l’échéance mais une fois de plus la défaillance de ses coéquipiers l’oblige à aller chercher par deux fois la balle au fond de ses filets. Il en a marre et je le comprend. Aller mon Stef’ ! Encore un mâche et tu pourras te concentrer sur l’Euro… Comment ? Il n’y va pas ?

MALCUIT (0/5, pas au niveau) : c’est pas la première fois quje me pose la question mais je pense qu’il n’a pas le niveau pour jouer en Ligain. C’est pas parce que t’as été élu « meilleur arrière droit de Ligue d’Eux du monde et de l’univers » que tu peux t’imposer à un niveau (beaucoup) plus élevé. Retourne donc plus bas pour t’aguerrir, on en reparlera plus tard.
-Bon t’es gentil mais retourne en Ligue 2 petit

-Gnnnnééééé ! Je serais le meilleur !

THEOPHILE-CATHERINE (2/5, pas à l’aise) : le positionnement à 5 reste une énigme pour lui, sauf s’il est en position de latéral. Pas au marquage de Germain sur le premier but, il aura néanmoins pesé et fait le taf.

POGBA (2/5, Bof) : jouer en pivot est nouveau et ça a pas été une grande réussite. Le job du poste est de rassurer tout le monde et diriger les autres dans les actions défensives. Clairement pas un meneur mais un suiveur.

ASSOU-EKOTTO (2/5, Beurk) : sérieux, faut pas le prolonger, sauf si c’est pour qu’il reste sur le banc et fasse le grand frère. Tu sais celui qui t’achète tes premières bières, te fait goûter ton premier joint… bref celui qui te fait faire des conneries.

TABANOU (0/5, profiteur) : le mec nous a fait une Guilavogui : je dégage dans un club « plus huppé », je joue pas parce que je suis une grosse feignasse, je reviens dans mon ancien club pour reprendre de la confiance mais comme j’ai glandé et me suis gavé des spécialités locales je suis gras et à court de forme. Et comme vous avez passé 6 mois à me remettre d’aplomb, je peux repartir tenter de devenir titulaire. Tu veux que je te dise Francky ? Dégage vite dans ton club, va t’empiffrer de fish’n chips et tant pis pour toi.

CLEMENT (2/5, petit vieux en fin de vie) : comme d’habitude depuis un bon moment il n’a plus de jus et traverse le mâche comme une âme en peine. Là où il réussissait des interceptions et harcelait le porteur du ballon, il ne fait plus rien, attendant une erreur de l’adversaire ou qu’un partenaire consente à lui donner la balle.

LEMOINE (2/5, brouillon) : il aura pas pesé offensivement mais c’est récurrent depuis un bon moment. Il aura bien tenu le milieu jusqu’au expulsions et là ça a été la déferlante.

PAJOT (1/5, pas vu) : jusqu’à ce qu’il sorte je l’avait pas vu alors dire quelque chose dessus… Remplacé par COHADE (58e, NN) qui aura pris une claque et un jaune, bonne soirée quoi.

EYSSERIC (0/5, nul à chier) : ce qui est bien avec Valentin c’est qu’il ne fait pas les choses à moitié. Incapable de faire quoi que ce soit de correct, il aura même trouvé le moyen de se trouver dans l’action de la blessure sérieuse de Le Marchand (les croisés) ; un peu comme quand il portait l’autre maillot avec la blessure de Clément. Quand je pense qu’on parle de le signer définitivement… Remplacé par HAMOUMA (69e, NN), qui… aura rien fait de notable.

ROUX (2/5, dur) : quand tu vois les choix tactiques tu te dis qu’il va passer une mauvaise soirée et pas toucher beaucoup de ballons. GAGNE ! Je lui mets +1 pour son coup de tête qui amène la seule action dangereuse stéphanoise et de la première mi-temps.

 

Bises Magicanalement Analgéliques

 

Vincent Péricardetçarepart

 

Vincent t’offre les images du mâche. De rien ça lui fait plaisir.

L’avis d’en face t’es fourni par Cyril Trool et devrait être apparu ici.

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier le site envertetcontretous.fr, qui relaie l’académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que le site Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa; tandis que Vincent et Gruger viennent d’arriver sur le sôchôl net-oueurk. Il parait même qu’on trouve Vincent sur le gazouilleur

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.