SM Caen – AC Ajaccio (1-0) : j’ai raté un déplacement

J’ai raté un déplacement. Il fallait que je le dise. Maintenant, je vais t’expliquer pourquoi.

Je savais que ce jour tant redouté arriverait. Mais je ne savais pas quand exactement. Il a fini par arriver le 29 août 2020. C’est à cette date que ma série de 82 déplacements consécutifs pour suivre l’AC Ajaccio a pris fin. La dernier match de l’ACA à l’extérieur que j’avais raté remontait au 9 décembre 2016, au Gazelec. On peut pousser plus loin en disant que le dernier déplacement raté sur le continent était le 30 octobre 2015, à Niort. Tout cela sans compter le match amical GFCA-ACA raté le 15 août dernier, mais bon, il était à huis-clos : ça ne compte pas, n’est-ce pas ?

Mais alors, quelle bonne raison m’a poussé à louper un déplacement de l’ACA ? Le coronavirus ? Non. Une panne de voiture ? Non. Un décès ? Non. Un problème financier ? Non. Un coup de bassin mal contrôlé ? Oui. Comme certains le savaient déjà, madame Perfettu était enceinte. On avait fait en sorte, lors de la conception, que le petit arrive début septembre, pendant la trêve internationale, afin que je ne manque aucun match de l’ACA. Mais vous le savez : les enfants n’envoient pas de mail à leurs parents pour les prévenir de la date de leur sortie de l’utérus de leur mère. Pour le mien, la date du terme était le 7 septembre. Parfait, donc.

Le jour où la LFP a dévoilé le calendrier de la LFP, je me suis rué (enfin ‘rué’ n’est pas le bon mot, au vu de la réactivité de leur nouveau site) sur cette deuxième journée. J’étais plutôt rassuré, sachant que l’ACA avait demandé à se déplacer pour la première journée. Résultat : pour la première journée, l’ACA reçoit… et se déplace donc pour la deuxième. Ça ne m’arrange pas. Du tout. Alors quand j’ai vu qu’on jouerait Caen en J2, c’était la désillusion : madame allait-elle me laisser faire 11 heures de route aller/retour à une semaine du terme de sa grossesse ? J’ai tout essayé, les négociations, le chantage etc, mais rien n’y a fait, j’ai vite lâché l’affaire : soit je restais auprès d’elle ce 29 août, soit je décidais de prendre la 106 et d’aller à Caen, mais à mon retour, elle aurait fait mes valises et je n’aurais jamais vu mon gosse. Ça aurait été con, non ? (Surtout que j’ai de la chance, elle me laisse faire tout ce que je veux toute l’année et n’est pas embêtante pour un sou).

Vous l’aurez compris, j’ai fait le choix de la raison. Rater un dép’ est agaçant, mais rater la naissance de son premier enfant est inacceptable. C’est donc depuis la table de mon salon, sur un streaming turc lancé sur mon ordi que j’ai suivi ce Caen-ACA, ma voiture étant bien au chaud au garage, une Red Bull goût pastèque au frais et la bâche I Sanguinari dans son sac. Je ne vous cache pas que j’avais le moral à zéro (comme le nombre de points de l’ACA au bout de 2 journées ptdr). Je n’avais pas été aussi triste et dépité depuis très, très longtemps. Un sentiment qui s’est renforcé quand j’ai entendu le commentateur turc prononcer les noms des joueurs acéistes : Liroille, Dédoula ou encore Lecuche. Puis imaginez mon état quand l’arbitre de la rencontre a désigné le point de pénalty suite à une main de Diallo à la 18e minute. Puis imaginez encore mon état quand Yacine Bammou (saviez-vous qu’il avait été vendeur à la boutique du PSG avant de devenir pro??!!) a transformé ce pénalty. Je devrais être dans le parcage visiteurs du beau stade d’Ornano de Caen à donner de la voix pour mon équipe et je me retrouve sur une chaise Gifi, chez moi, devant un streaming turc, à deux doigts de pleurer. Tout ça à cause d’un putain de spermatozoïde.

C’est l’heure de la petite visite des chiottes (pas celles du stade du coup, mais celles de chez moi).

Les chiottes de mon domicile sont parfaites. C’est après un long couloir que l’on accède enfin à la cuvette. Ça sent bon, l’ensemble est propre (la femme de ménage est passée par là il n’y a pas longtemps), il y a du PQ, du Canard WC, une brosse à chiottes et du PQ Lotus Just 1, cinq épaisseurs, super doux. Un peu plus loin, il y a un robinet avec de l’eau chaude, de l’eau froide, des serviettes propres, du savon. Seul bémol : l’ensemble est un peu sombre.

Sur le terrain, l’ACA peine à faire du jeu et à se créer des occasions. Il faut dire que le mercato n’est pas encore fini et que l’effectif compte plusieurs absents de marque. Résultat final : 1-0. Après la défaite initiale contre Châteauroux, les Acéistes s’inclinent pour la deuxième fois consécutive, sur le plus petit des scores. Mon optimisme me fait dire qu’on aura de meilleurs lendemains, pour un maintien rapide et rassurant.

Dans ce ‘ratage’ de déplacement, j’y trouve tout de même deux avantages : j’ai pu manger Burger King pendant le match (la note : 5/5) et le trajet retour jusqu’à mon lit a pris 30 secondes, contre 5h30 habituellement. Mais malgré ça, j’ai toujours l’impression d’avoir trahi mon club et les joueurs. C’est con, mais je m’en veux de ne pas avoir été là pour les encourager (alors qu’ils s’en battent les couilles et que ça ne change rien pour eux que je sois là ou pas).

Pour en revenir au bébé, il n’est bien évidemment pas arrivé le 29 août, ni le 30, ni le 31. Encore moins le 1er septembre. Il est arrivé… le 7 septembre, date du terme. Un petit bébé en bonne santé et ponctuel (c’est déjà un bon point, il n’arrivera jamais en retard lors de ses futurs déplacements). C’est quand je l’ai porté dans mes bras pour la première fois que tout le reste m’a semblé si futile : rater un match de son équipe n’est pas très grave quand, quelques jours plus tard, tu peux passer du temps avec ton héritier.

Un si beau moment qui ne me fait pas oublier tout ceux vécus auprès de l’ACA. Rassurez-vous, je compte bien reprendre ma série et faire tous les déplacements pour suivre mon club cette saison, et la prochaine, et les suivantes également. Seul petit changement : il est possible que je sois accompagné d’un petit Gaspard dans les parcages visiteurs dans les mois à venir….

Perfettu

Perfettu Erignacci De l'Aiacciu

4 commentaires

  1. Quelqu’un a dit un jour que le football était bien plus important qu’une question de vie ou de mort. Et encore au dessus, il y a l’arrivée de Mini Perfettu…
    Félicitations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.