Toulouse- Saint Etienne (0-0), la Forez Académie a fait le déplacement

Vincent Péricardetçarepart au pays de l’ovalie

Salut les gandoux !

Ici Vincent Péricardetçarepart qui a profité d’un concours de circonstances pour faire le déplacement en terre d’ovalie et ainsi affronter les Rouges et Noirs les Violets et Blancs dans un Stadium en rénovation (Championnat d’Europe des Nations oblige). Départ de midi de Sainté à cause des différentes obligations des uns et des autres (le taff pour la plupart, les études à la fac pour votre serviteur) alors que les supporters, pris en charge par le club, sont partis depuis belle lurette. Nousôtres, dangereux hools du Kop Sud, ne pouvant plus organiser nos propres déplacements et ne voulant pas rentrer dans le giron du club, c’est-à-dire « sois un con (sommateur) et tais-toi », avons choisis de partir en voiture. Donc départ de Sainté à 12h30, assez rapidement un constat s’impose à nous : il va nous falloir stopper pour nous restaurer. Notre première halte aura donc lieu dans la charmante bourgade du Puy-en-Velay (avec son Corcovado du pauvre) pour un repas gastronomique en restauration rapide franco-belge. On reprend la route et le temps joue les indécis : un coup la pluie, un coup le soleil. Votre serviteur profite de l’apathie (non pas Jean-Michel) de ses coéquipiers de voiture pour piquer un somme. Et lorsque je me réveille je tombe sur un paysage post apocalyptique. Je demande si Poutine à balancé ses ogives nucléaires parce qu’il soupçonnait les Français d’avoir envoyé des gays à Sotchi, mais on m’a répondu qu’on était juste en Lozère, à 1260 mètres d’altitude, qu’il a neigé et qu’elle a tenu. Je respire mieux, conscient de n’avoir pas fait un vilain cauchemar.

La route se poursuit sans difficultés et on arrive en vue de la ville rose à 18h30, Etant donné que notre amie qui nous loge sur place (et qui s’est également chargé de nous prendre les places, on l’en remercie) habite à 15 minutes du stade, on se dit qu’on va pouvoir prendre un apéro digne de ce nom avant d’aller mettre le feu au Stadium. Patatras ! Les bouchons (ainsi qu’un GPS défectueux) vont nous mettre à la bourre comme jamais ! Finalement on arrive 1h plus tard (alors qu’on était à 15 minutes) pour poser les sacs, récupérer quelques bières pour le trajet et nous voilà partis ! On traverse un quartier, la Garonne parfaitement dégueulasse et, en arrivant aux abords du stade… une première vérification des billets mais pas de fouille ! Bon, on est pas encore aux portes du stade pour rentrer donc pourquoi pas. Et là on tombe dans le grand n’importe quoi :

J24-stade

-On arrive par là (1), on ne connait pas du tout le stade et il n’y pas de personnel d’accueil pour nous aiguiller. Donc on doit se rendre à la porte 39 (2) et se retrouve en face de la porte 14. Du coup on se dit : « On fait le tour en suivant les chiffres croissants. On va bien tomber sur la bonne. » Et bim ! On se retrouve face à des barrières impossibles à passer (X), avec des stadiers pas franchement accueillants. La raison ? Cette zone est le passage d’accès pour les supporters stéphanois (qu’on entend bien derrière les grillages). Donc obligés de repartir en arrière pour rentrer et 2ème surprise : ON EST PAS FOUILLE POUR RENTRER DANS LE STADE !!! Alors oui, on est dans une partie du stade avec les supporters toulousains, derrière les bancs mais quand même ! Je peux vous dire que même à Geoffroy les personnes en fauteuils roulants qui peuvent aller au plus proche derrière les bancs de coachs doivent se faire fouiller (légèrement certes, mais quand même) ! Le personnel de sécurité a peur de rien ici !

La compo :

J24-compo

Le mâche :

Avant de parler du match en lui-même, je vais me faire le porte-parole des supporters, vous en avez l’habitude :
-Tout d’abord une couillonade de la part de nos dirigeants qui n’ont pas pris en compte que le Stadium était en rénovation et donc avec moins de places disponibles, ce qui diminue fortement le nombre de places attribuées à l’équipe visiteuse. Conséquence ? Certains supporters stéphanois ont du faire demi-tour, mais uniquement APRES être arrivés !
-Ensuite le parcage stéphanois, du fait des travaux, se retrouve à côté des ultras toulousains, les Indians. Ca va bien du fait qu’il n’y ait pas de tensions entre les Stéphs et les Toulousains, mais on peut très bien imaginer une bande d’excités (au hasard les Niçois ou les Sardines par exemple ; pas les Monégasques, faut pas déconner non plus) et là… Je donne pas cher de la peau des braves familles qui sont entre les deux.

Bon… J’ai essayé de retarder au maximum ce moment que j’ai redouté mais je me dois de vous parler du mâche.
Je vais pas vous jouer de la flûte : le mâche était VRAIMENT à chier ! Rien à en retirer si ce n’est encore un mâche sans prendre de but ce qui est bien mais pas top si on est pas foutu de marquer ! A partir du moment où Galette aligne pas mal de joueurs à vocation offensive, on se DOIT d’être dangereux, et encore plus quand le mec qui garde les montants est inexpérimenté ! Et bien non ! Même ça on est pas foutu de le faire… Dire qu’en gagnant, on mettait une énorme pression sur Lille qui jouait samedi (et qui a gagné). On dirait que la perspective d’obtenir la 3ème place (et ainsi dévoiler nos ambitions) nous inhibait totalement. Oh les gars réveillez-vous ! La semaine prochaine on reçoit les Sardines et si vous voulez gagner une qualif européenne en fin de saison faudra gagner des matchs à l’extérieur !

Les notes :

RUFFIER (4/5, RAS pour le CRS) : « Ruru » (comme l’a surnommé très affectueusement notre logeuse et amie) n’a pas eu grand-chose à faire mais a rassuré dans ses sorties aériennes après sa prestation caca-trophique contre Bordeaux. [Bonus : Le mot de la fin revient à la charmante personne qui nous a pris nos places, logés et supportés pendant ce week end. A chaque fois qu’un toulousain s’approchait trop près des cages de Ruffier à son goût, c’est-à-dire 25-30m, elle ne pouvait pas s’empêcher de crier : « Fais attention Ruru ! »]

CLERC (NN, Allo maman bobo) : Remplacé assez vite par BRISON suite à une douleur à la cuisse. Vu qu’on en sait pas plus pour l’instant on ne va pas supputer d’avantage.

ZOUMA (4/5, Taille patron) : Il a dominé de la tête et des épaules Braithwaite dans les airs. Dès que le ballon passe par le sol il a eu plus de difficultés.

PERRIN (4/5, Pas mieux que d’hab) : Cap’taine a fait le taf. Rien à dire de plus. Ah si : Lolo, quand tu vois un supporter steph au milieu de toulousains qui te demande ton maillot, fait donc un petit effort. Tu feras un heureux.

TREMOULINAS (3/5, A revoir) : Benoît est apparu en jambes. Quelques oublis défensifs et peu de combinaisons offensives avec Tabanou. Il faudra le revoir avec plus de physique.

LEMOINE (4/5, Patron au milieu) : Clairement le taulier du milieu de terrain stéphanois, il a empêché les Toulousains de créer le jeu dans l’axe.

COHADE (3/5, Du mieux) : Appliqué défensivement (sans doute une consigne du coach face à un milieu à 5) mais totalement inexistant offensivement.

CORGNET (2/5, Invisible) : Pas vu, pas pris.

HAMOUMA (2/5, Muselé) : Serré de près par Yago et Akpa-akpro sur son côté, il aura peu pesé.

TABANOU (1/5, T’étais là ?) : On connaît la chanson : face à son ancien club, le joueur a 2 possibilités. Soit il se transcende et plante comme jamais, soit il se liquéfie. Devinez quelle solution a choisi Francky ?

ERDING (2/5, Esseulé) : Laissé à l’abandon par ses coéquipiers, le taureau du Bosphore a fait ce qu’il a pu face à Zébina and co.

Les remplaçants :

BRISON (3/5, Pompier de service) : Entré à la 32ème à la place de CLERC pour jouer sur le côté droit, il a tenu face aux dézonages de Ben Yedder et les débordements d’Aurier. Logiquement aux abonnés absents en phase offensive.

BRANDAO : Entré à la 76ème en lieu et place d’ERDING. Pas vu pas pris.

CLEMENT : Entré à la place de CORGNET à la 83ème. C’est bon on cherche à maintenir le score et on bétonne le milieu.

Le coach :

Il a semblé furieux des évènements sur le terrain et des choix de ses joueurs. Apparemment la soufflante de la mi-temps n’a pas été salvatrice. Va falloir me les remobiliser fissa pour le mâche de dimanche contre les sardines Galette ! Mais bon c’est à domicile, et depuis un certain derby (dont on ne parlera pas), on a toujours gagné. Donc on va y croire comme jamais !

Voilà c’est tout pour moi et ma virée en terre d’ovalie. Dimanche prochain on reçoit les sardines avec dans leurs rangs un ancien de la maison (Payet), un ex-futur transféré qui aura préféré… Toulouse (Gignac) on a pas intérêt à se louper.

Bises magicalement angéliques

Vincent Péricardetçarepart
La Forez Académie t’offre les images du match.
L’avis d’en face, c’est La Téfécé Académie qui te le donne (enfin si elle se remet de ce match de haute intensité).

Roland et ses sous-fifres tiennent à remercier le site envertetcontretous.fr, qui relaye l’Académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

On tient aussi à saluer le Diable Vert, et on te conseille d’aller faire un tour sur son excellent site.

Enfin, Roland est aussi sur fessebouc et sur touitère, alors n’hésite pas à venir le voir et à t’en faire un ami. Il ne mord pas, certains le disent même plutôt sympa.

 

6 thoughts on “Toulouse- Saint Etienne (0-0), la Forez Académie a fait le déplacement

  1. Encore un match où on se fait chier comme un rat mort. Et bizarrement, l’autre équipe avec qui ça arrive souvent est aussi au bord de la Garonne. La Garonne, la rivière de l’ennui. Je ne me risquerais JAMAIS à regarder une confrontation entre Bordeaux et Toulouse.

    Sinon, ben les supporters ont encore une fois une raison d’en vouloir à Romeyer : c’est bieng. On va se retrouver 15-20 ans en arrière, quand 1 seule tribune donnait de la voix.

  2. Salut les Jeunes,

    Merci pour le suivi du match (ca n’a pas dû être simple de se le remémorer… une purge comme ca!!)

    Juste un petit commentaire (ma foi, qui n’a rien de désobligeant) : je vous trouve un peu dur avec Romeyer.
    Je veux bien admettre que les relations supporters/direction ne sont pas toujours roses mais notre bon Roland se démène ma foi pas mal sur le plan sportif (ca tourne plutôt bien depuis que lui et Rocheteau sont sur l’aspect sportif/gestion).
    Quand on voit le comportement de ces mongols des tribunes… je peux pas m’empêcher de défendre Roro.
    Les huis clos, les (potentiels) retraits de points, l’image du Club qui dégringole : tout ca lui tombe sur le nez. Et nos beaux Magic Loulou et Green n’ont qu’une réflexe : « liberté pour les ultras », « direction démission » (pas depuis un petit moment, certes) et « la ligue, la ligue… vous connaissez la suite ».

    Pour conclure : si les groupes de supporters pouvaient arrêter de jouer les moutons et se remettre un peu en cause, avant de dénigrer le boulot de Roro, je crois que ca ferait avancer les choses.

    Ca reste mon avis.

  3. Alors attention : je ne dis pas qu’ils (les Ultras) ont raison sur tout. Simplement, ce nouvel incident assez pathétique leur donne du grain à moudre dans cette guéguerre qui ne va jamais finir si on continue comme ça. Est-ce que les gars de Toulouse n’ont pas communiqué sur le fait que le parcage ne serait pas aussi grand, ou l’ASSE n’a pas fait son boulot de se renseigner comme il faut sur les conditions d’accueil des supporters venus de loin (ils sont fidèles, ils nous aiment bien)? J’en sais rien. Mais ça, après le coup de la bâche à Bordeaux, on se dit que Roro ne fait pas le maximum de son côté car les relations se sont énormément tendues (tags au centre d’entraînement et cie).

    Je ne remets pas en cause la politique sportive de Roro, ça n’a rien à voir. Simplement que, quand ça marchait moins bien, il était bien content de pouvoir compter sur une base fidèle de supporters dont il pouvait se gargariser pour faire venir les investisseurs. Il ne faut pas tout excuser aux Ultras, mais si on continue dans cette voie là, on va se retrouver avec 2 camps opposés, chacun ne voulant pas bouger de sa position, alors que tous les deux veulent la même chose au final : que Sainté retrouve les sommets.

    Les discussions pour arriver à un consensus seront longues et sans doute animées, mais il faut le faire. Les remises en cause devront se faire des 2 côtés, mais il faut juste arrêter de toujours vouloir aller plus loin dans la volonté de nuire à l’autre. Sinon, le stade « pacifié » comme au Parc nous tend les bras.

  4. Idem, je suis très satisfait de la politique sportive du club depuis que Romeyer est seul aux rênes du club, mais son attitude avec les GA est désastreuse…

    Pour appuyer un peu le discours de Roland (le vrai, pas celui qui est à l’Etrat) ci-dessus, il me semblait que c’était le club receveur qui transmettait les billets au club accueilli. J’avoue que j’aimerai bien avoir la version de l’ASSE sur ce sujet, qui a choisi, une fois n’est pas coutume, de se murer derrière une paroi de mutisme…

    Mais pour en revenir au problème Romeyer/Supporters, l’intervention du Président sur les ondes de France Bleu ce matin vaut mieux qu’un long discours :

    « Nous avons les Magic Fans qui font un gros travail d’animation et je les rémercie et les félicite. Les Green ? Non, les Green n’existent plus, ils se sont auto-dissous. Les Green sont devenus des supporters lambdas.. Les ex-Green étaient à peu près 500 (le journaliste insiste : « Ils n’existent plus ? »)…Non, puisqu’ils se sont auto-dissous. »

    Donc en 1 nous avons : « J’essaye de monter les MF contre les GA », en 2 : « Je méprise les GA », et pour finir en 3 : « Je nie leur existence ».

    Résultat, Geoffroy Guichard est en proie à devenir le clone du « Stade de la Route de Lorient » en plein milieu du Forez… l’ambiance extraordinaire, les meilleurs supporters de France, le pleuple vert… Romeyer en à rien à carrer, ce qui compte, c’est qu’il ait le dernier mot, quitte à faire sombrer Geoffroy-Guichard dans la terrible médiocrité des tribunes françaises…

    Au fait, c’était quoi le début de l’embrouille ? Ah oui, quelques fumis pour célébrer l’ouverte du Kop Sud au bout d’un an de travaux… il vieillit mal notre président, et il est en train d’entraîner notre club dans sa sénilité.

  5. Merci pour vos avis sur la question.

    Je ne veux pas passer pour un ferveur défenseur du Président (aucun lien de parenté avec notre Roland), mais les problèmes n’avaient-ils pas déjà commencé avant ca?

    Je mélange peut être, mais durant la campagne préliminaire de la coupe UEFA… N’y avait-il pas eu une histoire de tribunes fermées à titre préventif (histoire d’éviter un huis clos)? Ou alors je mélange tout…

  6. Oui, il y a eu des désaccords quand Romeyer avait imposé du huit-clos partiel aux Greens (suite au pétard lancé sur la pelouse lors du Derby) pour faire en sorte que la LFP soit indulgente (ce qui n’a pas été le cas…).

    Mais il a fallu attendre les fumigènes contre Bastia pour que Romeyer interdise aux GA de faire rentrer leur matos (méga, tambours, bâches, etc), en d’autres termes, enterrer les GA…

    Note : à en croire les propos de certains GA, la croisade contre eux relève uniquement de Romeyer, le reste du club (y compris du directoire) n’a pas vraiment d’avis sur la question…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.