Angleterre – USA (3-0): la Three Lions Academy jubile Wayne Rooney

Salut les gueux !

On se retrouve pour un match amical, idéalement placé un jeudi soir. Idéal car c’est l’excuse parfaite pour éviter le « Jeudredi » avec les collègues. Que l’inventeur de la novlangue passe le reste de l’éternité à écouter du Maître Gimms (l’équivalent de l’enfer pour toute personne de bon goût).

Bref, ce match amical contre les Etats-Unis d’Amérique donne l’occasion à Gareth – cet élégant homme- de convoquer Wayne Rooney pour sa 120e (et dernière sélection). C’est élégant et ce n’est pas à la portée de toute fédération.  Malgré 53 (cinquante trois) buts marqués en sélection et le statut de meilleur buteur des Three Lions, mon principal souvenir de Rooney en sélection reste ce coup de pied de mule dans les valseuses.

Avant de passer à la composition, c’est le moment tant attendu du paragraphe qui va vous permettre de briller à votre prochain « Jeudredi », i.e. « Le Saviez-Vous? » .

Vous n’êtes pas sans savoir <insert random colleague name> que les USA ont participé aux Guerres Napoléoniennes ? Eh bien, figurez-vous que suite à la victoire de Bladensburg en 1814, l’Empire Britannique a occupé Washington DC et un peu brûlé ce que la ville comptait de bâtiments officiels et militaires.

Le rapport avec le match contre les terribles USA (qui ont concédé un match nul contre les futurs champions du monde, rappelons-le) ? On a de nouveau fait des joueurs US nos petites choses.

 

Les gars

Gareth – cet élégant homme – fait tourner en prévision du match de dimanche. Keane revient en sélection après un an d’absence, Dunk est titulaire comme défenseur central, avec Delph (capitaine) associé à Winks comme récupérateurs. A-Arnold et Chilwell seront les latéraux pistons derrière Lingard et Dele. Devant, Wilson fête sa première sélection, associé à Sancho (première titularisation). Ca donne quelque chose comme ça.

Le match

J’ai regardé le match sur ESPN. C’était drôle. Les commentateurs ont un moment suggéré de classer ce match en Rated-R (présence d’un adulte obligatoire si public mineur). Dès la première minute de jeu, on sent que les Américains ont autant confiance qu’un politicien anglais dans un accord du Brexsh*it.

Les mecs de devant combinent, changent de position, jouent bien et court. Les milieux anglais annihilent toute tentative américaine de passer la ligne médiane. L’attaque adverse ne faisant pas ou peu de pressing, les défenseurs et Pickford peuvent relancer une main sur la poignée de la pinte.

Pourtant, la première vraie occasion est un tir américain de Pulisic (probablement le complot mondial reptilien-illuminati-judéo-croate) bien repoussé des poings par Pickford.

Probablement vexés, les Three Lions se disent que ça va bien de rire vingt minutes, mais qu’un moment, bon on est quand même là pour marquer.

  • Dele remet à Lingard au coin gauche de la surface qui dépose une frappe lucarne opposée. C’est beau (1-0, 26e).
  • Sancho décale A-Arnold à droite de la surface, qui croise une frappe qui bat (pas inoubliable) le gardien US (2-0, 28e).

Comme d’habitude, l’Angleterre profite de ce double avantage pour se relâcher jusqu’à la mi-temps. Sans dommage aucun (pour une fois), l’opposition étant d’une inoffensivité presque navrante.

 

Mi-temps

Maîtrise anglaise sans conteste sur cette mi-temps, à relativiser par la faiblesse de l’opposition. Je suis d’ailleurs étonné que les « gilets jaunes »  n’aient pas pris leur défense.

Premier but d’A-Arnold en sélection.  Lingard revient bien de sa blessure, met des buts en sélection plutôt qu’en club, son dernier but avec United remontant à février.

 

Deuxième mi-temps

McCarthy remplace Pickford au but.  On repart sur les mêmes bases qu’en première, avec des Anglais dans le rôle des matadors et les Américains dans le rôle de la maverick vachette.

Je vous propose la liste des remplacements plutôt que celle des occasions :

  • A la 58e, Rooney remplace donc Dele pour son dernier match en sélection.
  • Henderson remplace Lingard
  • Dier rentre à la place de Chilwell.
  • A la 69e, Loftus-Cheek remplace Wink.
  • A la 79e, Rashford remplace Wilson.

Entre temps, Wilson sur un bon centre de Delph au premier poteau, a marqué d’une petite reprise son premier but pour sa première sélection (3-0, 76e).

Malgré les efforts de toute la sélection – comme Arsenal pour des années 2000 pour Henry – pour que Rooney marque, le score ne bougera pas.

Le résumé: 

 

Les notes:

Pickford (4/5): Un arrêt des poings et c’est tout. Remplacé par McCarthy (N/N): chômage technique.

Keane – Dunk (4/5): Pas pressés par les « attaquants » d’en face, pas de conneries donc.

Chilwell (4/5): Voilà le latéral gauche titulaire pour les années à venir et le prochain meilleur latéral gauche de l’Euro / Mondial #nostradamus #visionnaire #hernandezwho. Remplacé par Dier (N/N): au petit trot.

A-Arnold (4/5): Jolie frappe, joli but. Merci d’être venu, en espérant que Trippier ne soit plus blessé pour le match de dimanche, Kieran ayant été élu meilleur latéral droit du précédent Mondial #meunierwho

Delph (4/5): Je ne le porte pas dans mon cœur mais il peut jouer latéral / milieu défensif / ailier sans rechigner. Capitaine jusqu’à l’entrée de Wayne, auteur du centre décisif pour le but de Wilson.

Winks (4/5): Il va falloir que je regarde un match de Tottenham pour voir s’ils jouent au foot’ch *clin d’oeil* (vous l’avez?). Remplacé par Loftus-Cheek (N/N): Pas de commentaires négatifs aujourd’hui.

Lingard (3/5): Il participe au jeu autant qu’il peut être transparent. Donc énervant. Joli but nonobstant. Remplacé par Henderson (N/N) qui n’a même pas pris un jaune.

Dele (3/5): Tout aussi énervant que le précédent, pour les mêmes raisons. Il pue le foot, il a la technique, la vision, la puterie et … la nonchalance. Remplacé par Rooney (120/53): N’a pas pu marqué pour sa dernière.

Sancho (2/5): +1 pour la passe décisive pour A-Arnold. Il a joué à ce poste ingrat d’attaquant de soutien sans beaucoup de réussite.

Wilson (4/5): Gros volume, grosse activité, joli but pour égayer la seconde mi-temps. Vu notre déficit d’attaquant, il peut avoir une chance dans le futur. Remplacé par Rashford (N/N): Un échauffement avant le match de dimanche.

 

Quelques commentaires :

  • Jouer à Wembley ça ne va pas être plus possible. Les « USA USA » entendus pendant une majeure partie de la seconde mi-temps alors qu’on mène à domicile. Qu’on continue à jouer en « province » dans des stades avec des vrais supporters plutôt qu’avec des mecs invités par leur entreprise (et qui n’en ont rien à cal*r du match).
  • Il devient quoi Dominic Solanke ?
  • Gareth – cet élégant homme – ayant fait tourné …
  • … et l’Espagne ayant perdu contre la Croatie (3-2) …
  • Nous avons notre destin en main pour accéder au Final Four de la Ligue des Nations. Ne croyez pas que je retourne ma veste comme le premier politicien venu. Je considère que cette compétition est une insulte à l’esprit du football. Cependant, j’aimerais que nous battions la Croatie à domicile, afin que ce match cesse de me torturer. Une victoire nous envoie dans le carré final, une défaite en Ligue B, un nul n’arrange personne. A suivre donc.
  • J’ai évité toute référence au football américain #fierté

A dimanche pour le match de la revanche  !

Ken

Ken SingTown

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.