Estoril – Porto (1-2) La Dragão se fait l’Estoril à la praia Ahou Tchatchatcha

Bom Dia,

Cette semaine les dragons se rendent à Estoril avec toujours pour objectif de mettre la pression sur les salopes en rouge qui joueront lundi à Sétubal.

En face Estoril est dans le dur. Les Lisboètes n’ont que 2 points de plus que les 2 réglables et n’ont pas gagné depuis le mois de novembre.

Bref nous il faut gagner, car dans une semaine c’est Classico contre les lézards et pour rappeler à tout le monde qui est le patron.


O Equipe :


Nuno a son effectif au complet sauf Ruben Neves toujours blessé.

Cependant deux changements dans le XI de départ avec Layun en tribune remplacé par Maxí et André André prend la place de Corona.

 


O Jogo :


On commence le match fort avec dès la première minute Herrera qui obtient un coup franc sur le côté droit. Telles trouve la tête de Danilo mais il ne cadre pas.

Estoril décide de jouer haut et de nous prendre à la gorge avec un 433 bien en place qui nous laisse peu de temps pour construire.

La conséquence c’est que l’on n’arrive pas à s’approcher de la surface car on n’arrive pas à prendre de vitesse le bloc des plagistes.

On est empêtré dans ce milieu ou à chaque drible ou accélération, une faute nous casse le rythme. On se créé quand même quelques opportunités avec des centres qui ne sont repris par personne comme Telles à la 12’ ou Silva qui lance Jota devancé à la 14’.

Notre première frappe arrive à la 16’ par André André sur un beau mouvement en une touche conclu par une volée non cadrée. C’est globalement aussi convainquant que Manuel Valls se prétendant de gauche.

Et puis là, comme le Manu, c’est la fin, le rideau, le néant. Pas une frappe, pas une occase, makkache, Wallou, peau de zob.

J’ai l’impression de voir le clip de Jean-Patrick Capdevielle :

Moi je traîne dans le désert depuis plus de 20 minutes
Et déjà quelque mirages me disent de faire demi-tour
Les joueurs de la plage d’Estoril nous découpent
Plus qu’à leur tour
Je croise un Nuno qui décideun changement
Il appelle Yacine Brahimi pour remplacer Diego jota
J’me dis qu’on va bientôt envoyer du bois.
Quand tu vois ce désert, depuis 20 minutes,
Tu te d’mandes à qui ça sert toute ses passes vers l’arrière
Pour se faire découper comme des blés.

Donc 37’ Entrée de Brahimi pour Jota

Brahimi dès le premier ballon met la panique… On devient immédiatement plus dangereux… Enfin on se crée des corners.

On est plus haut car on peut jouer plus vite avec Brahimi qui élimine et oblige enfin les défenseurs à venir à 2 ou 3, commençant à perdre leur bloc haut.

40’ Carton pour Amado pour accumulation de faute.

 

Mi-temps :

C’est nul, nul nul nul nul nul.

Le seul point positif c’est que Nuno s’est mis à lire la Dragão et sort Jota.

On n’a pas vraiment réussit à se mettre en position de frappe ou a créer des situations dangereuses.

On commence en seconde comme en première avec un coup franc de Telles qui trouve Felipe mais ce n’est pas cadré.

Cependant on joue plus vite vers l’avant avec des prises de risque et Brahimi qui change de rythme en repiquant vers l’intérieur pour libérer le couloir.

47’ Diakité prend un jaune pour avoir séché Silva.

Sur la faute cafouillage sur le coup franc mais on n’en profite pas.

51’ Jaune pour Claro qui coupe la relance de Danilo.

Le match s’emballe les dribles de Brahimi continuent de libérer de l’espace pour Herrera, Telles et Maxi.

Mais même si on met la pression, Estoril tente de repartir en contre en posant la balle.

53’ Jaune pour Herrera en essayant de couper un contre.

Le coup franc est sorti proprement et rapidement, lançant le contre. Mais Moreira anticipe face à Herrera en dégageant de la tête. Silva récupère et tente le lob mais ce n’est pas cadré.

55’ Jaune pour Manu pour une faute sur Herrera.

Sur le coup franc d’Herrera Marcano et Silva sont accrochés et s’écroulent l’arbitre ne dit rien car Felipe qui a repris la balle était hors jeu.

56’ Tocantins prend un jaune pour avoir ceinturé Casillas qui voulait relancer vite.

66’ Sorti d’Herrera et Oliver pour Rui Pedro et Corona.

Nuno pose ses couilles et passe en 442 avec 2 ailiers Brahimi et Corona et 2 attaquant Silva et Pedro.

On accélère vraiment le jeu et Estoril n’arrive plus à ressortir.

On est encore dangereux sur coup franc avec Telles et Danilo, mais Moreira est impeccable.

Les entrées de Corona et Rui Pedro font reculer le bloc d’Estoril qui est acculé dans ses 30 mètres.

Brahimi trouve Rui Pedro qui marque mais il est horsjeu.net

Ayant senti notre souffle chaud sur leurs nuques, les joueurs d’Estoril décident d’attaquer et réussissent leur première frappe du match à la 74’ mais Iker est impeccable.

76’ André André prend un jaune pour avoir empêché un contre adverse.

On est de plus en plus dangereux en trouvant des combinaisons mais le derniers geste n’est pas assuré comme à la 79’ avec Silva qui veut surprendre tout le monde en donnant la balle au lieu de frapper mais Brahimi est horsjeu.net.

On enchaine avec Brahimi qui décale Rui Pedro qui prend sa chance à 20 mètres mais c’est au-dessus de la barre.

André André récupère un ballon et donne à Brahimi qui lance Silva qui crochète et se fait faucher par Moreira. YAPENO !

 

 

Silva transforme 82’.

Estoril continue de respirer par le cul et défend à l’arrache avec toujours ses petites fautes qui nous coupent les actions.

Brahimi, lui, continu en décalant Corona qui feinte la frappe et trouve Silva mais Moreira sauve Estoril.

Sur la suite de l’action Rui Pedro se fait attraper la jambe mais en rajoute trop et se prend un jaune pour simulation. Les productions Dorcel bluffées par tant de réalisme et de beauté sont intéressées.

89’ Diakithé prend un second jaune et donc rouge pour une obstruction sur Rui Pedro.

90’ Suite à un superbe contrôle orienté de Silva qui lance Corona, le mexicain humilie son défenseur par un passement de jambe puis une feinte de frappe et marque d’une frappe croisée.

C’est plié on remballe putain ça a été laborieux mais 0-2 c’est propre, mission accompli, on se met des tapes sur le cul.

Et ben non à la 90’+3 sur un coup franc mal renvoyé Dankler enchaine poitrine extérieur du pied dans le petit filet laissant Iker impuissant, et claquant un joli petit golo.

90’+4 Dankler balance Brahimi et prend un jaune.

Bon c’est enfin fini, l’essentiel est dans les 3 points.

 

 

O Resumo :


O Dragoes :


Casillas (3-/5) 2 ballons dont un qui termine au fond. T’es sur l’autoroute, le camion devant se renverse, tu t’arrêtes mais le gars de derrière t’emboutis et tu finis dans le camion fautif.

Maxí (3/5) Sérieux, appliqué, découpant tout ce qui se pointe, c’est ça qu’on aime.

Felipe (3/5) Appliqué, Sérieux, découpant tout ce qui se pointe, c’est ça qu’on aime.

Marcano (3/5) Une main dans le slip l’autre pour saluer les fans, une star du rock.

Telles (3/5) Le plus actif dans son couloir, pas de réussite mais encore des coups de pied arrêtés qui trouvent leur cible.

Danilo (3+/5) Un monstre qui vampirise et attire les ballons avant de les bonifier.

Herrera (2+/5) Méritant il a essayé… Voila il a essayé…

Oliver (2/5) Des tentatives mais sans impact pour accélérer le jeu.

André André (3+/5) un pur relayeur, un niveau retrouvé, un patron qui mérite sa place.

Jota (1/5) Plus mauvais que d’habitude, une vraie claque pour lui. On suggère un séjour sur le banc pour lui remettre les idées d’aplomb.

Silva (5/5) Se créé les occases, obtient le pénalty, le transforme et une passe décisive? Il faut en profiter on ne sait pas combien de temps on va le garder.
estoril

Mais quelle SWAG tout lui va


O Banco :


Brahimi (4/5) Clairement il a laissé les emmerdes à la CAN et a changé le match.

http://boooooooooooooooobies.tumblr.com/post/156598256502/unpinchepervert-alejandra-treviño-working-out

Rui Pedro (3+/5) il aurait pu marquer mais une très bonne entrée, bravo gamin.

Estoril

Quand le talent sort du carcan des années

Corona (4/5) Décisif, cassage de rein comme Rocco à Budapest, que c’est beau.

Estoril

Meme quand il fait l’amour au défenseur c’est tout doux

 


Remarque à la con :


7000 supporters de Porto sur les 8000 du stade formidable.

Les pétards à la mi-temps lancés vers le gardien et les fumigènes à la mi-temps, il faut redescendre les gars, impossible de cautionner.

Praia signifie plage le club de la plage d’Estoril donc.

Benficaca ayant perdu 1 à zéro à Sétubal, nous voilà à 1 point des salopes en rouge avant le Classico de samedi à 21H30 contre les lézards.


Merci @FCPorto_FR pour la compo.

Les voeux du boss ici

Si tu veux que le football anal puisse s’exprimer et qu’on me paie des Sagres ou des Super Bock, Abonne toi ici

Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer

beijos anal, Homerc

 

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique. Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

3 commentaires

  1. J’ai hésité entre Silva et Rui Pedro, mais j’ai voté pour le premier parce que Rui Pedro a GIF surnoté pour sa note.

    Superbe retour au classement sur les deux derniers matchs si j’ai bien suivi, le match de ce w.e. va être ultra tendu.

    • Arvi l’ami et merci!
      Oui surtout que Benficaca lâche des points alors que nous on est sur 4 victoires.
      Gagner Samedi et on en a finit avec les lézards tout en annonçant clairement au salope en rouge qu’on est sur leur dos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.