La Calcio Académie vous raconte la 7e journée de Serie A (21-22)

Ciao ragazzi,

Je dois dire que depuis que la Juventus n’est plus aussi brillante, on s’amuse comme des petits fous en Serie A. Le Napoli est flamboyant, roustant tous les culs qui osent se présenter à lui… vivement l’inexorable chute tiens. Les deux Milan, eux-aussi toujours invaincus qui on l’espère vont s’entre-tuer et laisser de nombreuses plumes en Europe EN TOUT CAS ON SE LE SOUHAITE. Les deux clubs de Rome (celui aux ultras d’extrême-droite et… ben celui aux ultras d’extrême-droite) dont un mériterait beaucoup mieux rapport à son entraîneur, le tout-puissant Jouzé, rentreront dans le rang eux-aussi sans trop tarder. La Fiorentina et ses ultras d’… bref vous m’avez compris, dont on souhaite qu’elle disparaisse dans les limbes du calcio avec ses cris de singes et sa fausse histoire à deux balles. Si tout se passe comme je le souhaite, on se sera bien amusés le temps d’une saison, deux maxi, et on retrouvera le morne ennui que j’aime tant, celui d’une Juventus championne. Mais amis tifosi des autres clubs cités ci-dessus (sauf ceux de la Fio), n’ayez crainte. Rien ne se passera comme ça. Et c’est ce qui vous fait revenir semaine après semaine pour nous lire, l’incertitude de la vie en général et du calcio en particulier.

Ah, et la recette de cocktail bien sûr !

CALDERONE D’AUTUNNO

3 cl de Cynar (amer d’artichaut)
2 cl de Gambetta
1 càs d’acide de batterie (à défaut le jus d’un demi citron vert)
Beaucoup de gin (elle est pour toi celle-là mon Marcel Picon, et toutes celles d’avant d’ailleurs).
1 trait de San Pe parce qu’on est dans la Calcio Académie, bordel.

Si vous êtes assez fous pour essayer les recettes depuis le début de la saison, n’hésitez pas à nous faire un retour dans les commentaires.

Hellas – Spezia (4-0) :

Après son expérience express au Genoa, Motta risque une nouvelle fois de ne pas faire de vieux os sur les bords de la méditerranée. Lo Spezia Calcio s’enfonce inexorablement et inéluctablement chaque semaine un peu plus. Sans imagination et sans rythme, les ligures se sont fait dévorer tout cru par l’Hellas. Pour en rajouter une petite couche, Simone Bastoni prend un rouge pour un coup de coude volontaire de frustration. Il ne sera donc pas là contre la Salernitana. On appelle ça un grand chelem.

Coté véronais, on se rassure un peu et on se donne de l’air. Il le fallait impérativement. I gialloblu vont devoir se fader le Milan et la Lazio après la trêve internationale. Valait mieux prendre des points contre les plots de Thiago Motta. On notera les très belles performances des trois de devant Barak-Simeone-Caprari. Avec le petit Ivan Ilic dans l’entre jeu, Igor Tudor a quand même du bon matos à disposition.

Un résumé du match que vous ne verrez pas ailleurs

Buts : Simeone, Faraoni, Caprari, Bessa

Salernitanale – Genoa (1-0) :

Elle est là, la première victoire de la saison pour les granata ! Et en plus de faire du bien, elle a été acquise en donnant du plaisir aux tifosi. Si le ch’ti Franck a démarré le match et a été auteur d’une performance somme toute discrète, c’est Milan Djuric qui a revêtu le costume de héros du jour en catapultant un corner de belle facture dans les filets de Sirigu au milieu de la seconde période. Le Genoa essaiera, mais dans la plus pure tradition grifoni il n’y arrivera pas. La Salernitanale lance enfin sa saison – en même temps à la septième journée il était temps – et revient à deux points du maintien (rires).

Buteur : Djuric (66e) pour les granata.

Toro – Juve (0-1) :

In Italia siete milioni a Torino quattro coglioni. C’est marrant, ça rime, mais ça fait pas gagner des matches. Les manches à couilles se consoleront en se disant qu’ils sont le vrai club de la ville gnagnagna… en attendant les trois points et la clean-sheet (une première en 21 matches de Serie A rendez-vous compte) sont pour les Bianconeri. Le Toro n’aura jamais fait illusion, et la Juve aura eu affaire à un frère de assez en jambes (enfin en bras plutôt) et à une maladresse qui semble avoir tendance à s’arranger. Une fois n’est pas coutume, c’est le beau Manu et se bouclettes qui offre la victoire. Quel joueur mes aïeux ! La Juve enchaîne une troisième victoire de rang, le Toro un troisième match sans victoire. MOUAHAHAHAHAHA.

Buteur : Locatelli (86e) pour la Juventus.

Sassuolo – Inter (1-2) :

L’Inter s’est fait peur. Dominés par les neroverdi pendant presque une heure de jeu et menés au score en toute logique, les hommes de Simone Inzaghi faisaient peine à voir sur le terrain. Après des défaites concédées dans les dernières secondes et des points perdus bêtement, les joueurs de Sassuolo ne demandaient que ça. Malheureusement pour eux, Simone Inzaghi n’est pas aveugle. On joue la cinquante-septième minutes quand il décide de sortir Correa, Calhanoglu, Dumfries et Bastoni pour faire entrer Dzeko, Vidal, Di Marco et Darmian. C’est le tournant du match.

Les entrants font tout de suite la différence, trente secondes plus tard, Perisic trouve Dzeko en profondeur. Le bosnien ne fait pas dans le détail, il place sa tête et trompe Consigli de prés. Le même Consigli nous offre une sortie à l’américaine et vient sécher Dzeko pour offrir un péno aux visiteurs. L’Inter repart avec les trois points, sans la manière mais avec ses remplaçants…

Buts : Berardi / Dzeko et Lautaro

Sampdoria – Udinese (3-3) :

La Samp avait absolument besoin de gagner pour prendre quelques points et remonter au classement. Si offensivement, il doria possède quelques arguments convaincants, défensivement c’est catastrophique. Pour l’Udinese, le constat est à peu de chose près le même. Du coup, on s’est plutôt régalé à regarder tout ça. Et la Samp finalement ne gagnera pas.

Rien que pour le but de Candreva, on se devait de vous le mettre

Buts : CSC, Quagliarella, Candreva / Roberto Pereyra, Beto, Forestieri

Cagliari – Venise (1-1) :

Duel de bas de tableau entre 2 équipes qui ont pris l’eau dernièrement, et pas uniquement par leur localisation géographique.
Keita Baldé, une tête bien connue des Français ouvre le score d’une belle tête avec son numéro 9 de patron … et plus rien. Cagliari s’est fait bousculer par un Venezia Calcio en folie, qui touche le poteau, se procure des occasions à foison et finit même, logiquement, par égaliser à la 92e min par Busio ! Mérité ! Mazzari a presqu’obtenu sa 1e victoire mais aurait surtout pu perdre ce match … Les sardes restent dernier au classement et Venise sort de la zone rouge !

Buteurs : Baldé (19e) ; Busio (92e)

Roma – Empoli (2-0) :

Victoire tranquille de la Roma contre un faible Empoli.
Beaucoup d’occasions côté Mourinho qui se traduisent bien entendu par un but de … Pellegrini. L’homme en forme chez les romanisti … Tout en verticalité, en 3 passes, le ballon parcourt 70m et trouve les filets du portiere d’Empoli, pour fêter le nouveau contrat de l’enfant du club.
Au retour des vestiaires, Abraham fracasse la barre transversale, fait trembler jusqu’à la Curva Sud mais son coéquipier arménien suit bien comme un renard des surfaces.
Zaniolo, en évidence tout le match, n’est pas décisif mais déjà indispensable au club de la louve. Jouzé et sa Roma sont beaux à voir jouer, et ça c’est déjà une petite victoire à Rome.

Buteurs : Pellegrini (42e), Mkhytarian (48e)

Fiorentina – Napoli (1-2) :

Ce Napoli est stupéfiant. Ce n’est pas un hommage déguisé à notre pibe del oro mais bien un commentaire sans appel de ce début de saison Napolitain. Mené au score contre la Viola, Gli Azzuri a sorti le grand jeu. Ils s’imposent en ne laissant que des miettes aux adversaires. Dragowski a beau multiplié les exploits, il est obligé de s’incliner par deux fois. Jamais la Fio ne donnera l’impression de pouvoir revenir. Le Napoli s’impose comme la véritable surprise de ce début de saison, jusqu’au scudetto ?

La belle image du jour

Buts : Lucas Martinez / Lozano, Rrahmani

Bologne – Lazio (3-0) :

La Lazio fait du sur place. Après son immense victoire dans le derby, le weekend passé, la Lazio prend une claque à Bologne. Mihajlovic et sa casquette ont donné une leçon tactique à Sarri qui a du fumer deux fois plus de cigarettes le soir venu.
Un premier but magnifique de Barrow qui vaut le coup d’œil avant que Theate et Hickey concluent parfaitement des mouvements (bien aidés par les gants en peau de pêche de Pepe Reina). Une belle défaite dans la tronche de Sarri, mais une chose est certaine, les laziale préféraient gagner contre la Roma et perdre Bologne, que l’inverse.

Buteurs : Barrow (14e), Theate (17e), Hickey (68e)

Atalanta – Milan (2-3) :

Enorme match et magnifique pub pour la Serie A pour ce choc lombard.
Milan prend l’avantage dès la 29e seconde après un déboulé axial de Theo Hernandez qui sert son homologue latéral Calabria, lui aussi plein axe, qui ouvre le score, bien aidé par Musso qui avait de la vaseline sur les gants …
Malgré cette ouverture du score tôt dans le match, la 1e MT est très partagée, des occasions de chaque côté avec un immense Zapata auquel Maignan répond superbement.
De l’autre côté Kessie fait son premier match référence de la saison et se montre partout, proche même de marquer, c’est l’autre milieu du jour, Tonali qui double le score pour Milan, d’une magnifique interception à 30m des buts adverses. A la mi-temps, Pioli mène 2-0 face à Gasperini.
La 2e est plus tranquille, et c’est encore Theo Hernandez qui délivre une passe décisive (sa 4e déjà cette saison en Serie A) pour Leao, homme en forme du moment, fraichement sélectionné avec le Portugal, qui plie le match pour le 3-0.
La Dea n’y est plus mais revient dans le match … un peu bizarrement, pour un pénalty généreux … avant de marquer un second but dans le temps additionnel. 3-2 score final, match fou que nous vous invitons à revoir !

Buteurs : Zapata (86e sp), Pasalic (94e) ; Calabria (1e), Tonali (42e), Leao (78e)

Note Artistique de la journée : 5/5 :

PaPier Paolo Sopalini

Papier quadruple épaisseur. Le meilleur et le pire du Calcio, parce qu'on parle même du Napoli.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.