Heart of Midlothian – Motherwell (2-3) : La Cœur Battant Academy touche le fond

« There’s nothing I can do I’m a fraud »

Bien le bonjour.

Après une trêve internationale d’une qualité sans précédent, me voici de retour pour un match du Heart of Midlothian Football Club. L’adversaire du jour est Motherwell, que nous avions battu en Betfred Cup il y a quelques semaines. L’occasion de vous apprendre que les Steelmen font parti de la campagne de Paddy Power #SaveOurShirt. L’établissement de jeux/paris avait fait le buzz en dévoilant un faux maillot d’Huddersfield, pour au final annoncer ses vraies intentions : permettre aux équipes de jouer sans sponsor ventral. Un beau coup de com, mais l’occasion de profiter du joli maillot de Well.


Le 11 de départ :

On part donc sur un 4-4-2 à plat avec Sean Clare baladé encore une fois sur un coté. Pas de Naismith ni de Souttar, blessés. Smith pas assez remis est sur le banc, Meshino attendra pour sa 1e titularisation.


Le résumé du match :

Alors, si je relis mes petites notes, je remarque qu’il ne s’est rien passé durant les premières 20 minutes. Et je vous le confirme, on s’est fait chier. Fort heureusement, on a une capacité à offrir des buts assez formidables. Tout part d’une frappe de Declan Gallagher sortie en corner par notre portier. Sur le corner, ce même Gallagher est TRÈS BIEN DÉFENDU par Sean Clare, ce qui lui permet de placer une tête puissante au fond des filets. 0-1 pour Motherwell, si vous me cherchez je suis sur Leboncoin pour chercher des couteaux pas chers.

Bien évidemment, on va montrer une force de caractère et revenir dans le match. Non j’déconne, on va se faire bouffer par les Steelmen. On aura une seule action en première période. Uche Ikpeazu se débarrasse de ses défenseurs, rentre dans la surface et sert Steven MacLean. Le vétéran remet sur Sean Clare qui contrôle et frappe. Malheureusement, c’est trop peu fort pour tromper Gillespie. Pour le reste, soit Colin Doyle sort des parades, soit les tentatives adverses tapent la barre. Nous ne sommes menés que d’un but à la pause ce qui est miraculeux.

Au retour des vestiaires, rien. A la 50e, Craig McGenesio se permet de sortir Andy Irving, pourtant bien en jambes, pour Loïc Damour. Un choix douteux sur le moment qui va être accentué par cette action :

Vous êtes Uche Ikpeazu (entouré en noir), que faîtes-vous ?
A – Vous tentez de passer à Loïc Damour, présent dans le rond central, sauf que vous lancez Sherwin Seedorf qui va fusiller Colin Doyle. Bravo.
B – Contrôle, jeu de corps, passe pour Damour, action construite, but de Hearts, magnifique, formidable, champagne et fraises.
C – Contrôle, passe à Sean Clare qui est votre coéquipier le plus proche. Pas de risques, c’est bien aussi.
D – Vous perdez la balle mais vous commettez une faute directement pour stopper le contre de Motherwell. La puterie vraie.

La bonne réponse est la A, comme ALERTE LOURDE. Sherwin Seedorf, qui a un lien de parenté très lointain avec Clarence, claque une méga lourde qui tape la barre et rentre dans le but de notre gardien. 0-2, j’espère que ma commande sur Leboncoin arrivera vite.

Pep McLevein sortira MacLean pour Meshino à l’heure de jeu, ce qui sera bénéfique puisque sur une très belle passe de Loïc Damour, le Japonais se défait de son défenseur et frappe sur le gardien. La balle n’est que repoussée et Uche Ikpeazu use de son physique pour placer sa tête et mettre la balle au fond des filets. 1-2.
Dans la foulée, Jurgen Levein sort notre latéral droit, Jamie Brandon, pour un attaquant : Conor Washington. Et c’est bizarre, je commence à ressentir quelque chose au fond de moi. Comme si je croyais à un exploit. Je vibre devant mon équipe : est-ce l’espoir ?

*Toc toc toc*

Ah, ma commande Leboncoin est arrivée.
« – Bonjour, un colis au nom de Kiss-Mambo
– Oui c’est ici, je vous remercie.
– Pas de soucis, bonne journée »

Tiens, c’est bizarre, c’est un emballage plutôt plat, assez léger… Oh non pas encore…

Vous êtes Sean Clare (entouré en noir), que faîtes-vous ?
A – Bonne coordination avec votre gardien, vous jouez sur votre coéquipier dans l’axe pour amorcer une contre-attaque.
B – Excellente coordination avec votre gardien qui sort sans sortir tandis que vous tentez de protéger la balle avec le même talent qu’un unijambiste mort. Jermaine Hylton, pari de Motherwell, en profite et marque le 3-1.
C – Bonne coordination avec votre gardien qui sort pendant que vous protégez la balle. Il peut donc envoyer une lourde sur les attaquants devant. Bien joué.
D – Mauvaise coordination avec votre gardien. Vous sentez la baise arriver et vous préférez dégager en touche. Pas joli, mais au moins on évite une pression inutile.

La bonne réponse est la B, comme BORDEL DE BITE DE MERDE DE DEFENSE A LA CON DE PUTAIN DE SA RACE.

Excusez-moi, mais de voir ça à ce niveau ça me désole. On est donc mené 1-3 et c’est l’occasion de saluer le coaching de René McGirard puisqu’il a sorti un latéral droit pour un attaquant, sauf qu’il a demandé à notre milieu offensif, qui jouait milieu droit aujourd’hui, de descendre en défense. Un choix payant puisque Sean Clare nous coûte deux buts sur l’ensemble de la rencontre.

Ah, et pendant qu’on est sur les bonnes nouvelles, on terminera à 10. Non, pas de carton rouge, mais juste une nouvelle blessure. La 174e en 2 ans. Cette fois c’est Conor Washington la victime, touché aux ischios. On réduira l’écart par Ryotaro Meshino mais j’en ai strictement rien à carrer.


Les notes des joueurs :

Colin Doyle (2/5) :
Très belle communication avec Clare sur le 3e but. Sinon, il se fait fusiller sur les 2 premières réalisation de Motherwell. Il sort quelques parades, il empêche même une défaite plus lourde.

Christophe Berra (non/5) :
#FormidableAcadémie. Vous allez dire que je m’acharne, mais putain il est si nul sur le placement. Juste avant la mi-temps, on a failli se prendre le 2-0 parce qu’il est dépassé dans son dos. C’est ridicule.

Craig Halkett (3/5) :
Le seul leader de l’équipe. Le seul a vouloir secouer le cocotier. Il doit regretter Livingston au moment ou j’écris ces lignes.

Jamie Brandon (1/5) :
#FormidableAcadémie Pas du tout convaincu par son match. Pour autant, il fait pas d’erreurs grossières en phase défensive. Remplacé par Conor Washington à la 63e, qui aura eu le temps de rentrer, frapper sur le gardien et se blesser.

Aaron Hickey (2/5) :
#FormidableAcadémie Meh. Et c’est gentil.

Glenn Whelan (2/5) :
J’ai du mal à le noter parce qu’on le voit peu. Et finalement le peu ou je l’ai vu c’était pas ouf. Donc bon, compliqué.

Andy Irving (3/5) :
#FormidableAcadémie Je comprend pas sa sortie à la 50e. J’espère que c’est pas sur blessure parce que ça m’énerverait au plus haut point. Remplacé par Loïc Damour auteur d’une entrée en dent de scie. Il est au départ de notre 1e but, mais derrière moins en vue.

Sean Clare (0/5) :
Je suis obligé de lui mettre cette note parce qu’il nous coute deux buts sur ses errements défensifs. Par contre, on parle d’un milieu offensif de formation, qui est obligé de jouer milieu droit puis défenseur droit en plein match. Donc pour ça, je suis prêt à ranger ma colère.

Jake Mulraney (2/5) :
Il a JakeMulrané. Encore et encore. Notre offensif le plus dangereux mais des pieds dégueulasses. C’est sublime à voir tellement c’est énervant.

Steven MacLean (1/5) :
Mais a-t-il vraiment joué ? Hormis sa contribution sur notre seule action de la 1e période, on ne l’a pas vu. Remplacé à la 56e par Ryotaro Meshino qui est le seul que je sauve de ce marasme. Le pauvre… Qu’est-il venu foutre dans cette galère ?

Uche Ikpeazu (1+/5) :
Il a rien fait, mais il marque.


Des enseignements à tirer ?

Vous allez surement me trouver un brin sévère, ou vulgaire. Et je m’en excuse par avance. Mais j’espère que Craig Levein ira se faire mmmmh ©Angèle.
Parce qu’à la rigueur, tu perds, t’es nul, mais t’es humble et tu te rends compte que c’est la merde. Au moins tu restes soudé avec ton coach. Mais quand tu vois les déclarations d’après match, c’est un délire.

« Do I feel my position is untenable? I don’t. I feel that I am more than capable of improving results.

The season has just started. We are six points off fourth place. I don’t consider that to be a huge problem for us. »

https://www.dailyrecord.co.uk/sport/football/football-news/craig-levein-blanks-hearts-fans-20065045

Je vais vous balancer quelques petites stats, c’est pour moi, ça me fait plaisir.

  • 1e victoire de Motherwell sur notre pelouse depuis 2014.
  • Seulement 4 victoires en championnat sur l’année civile 2019.
  • 3 points pris sur 36 possibles en championnat (en prenant en compte l’an passé et cette saison)
  • Série de 12 matchs sans victoire en championnat, en cours.
  • 38 points pris lors de ses 38 derniers matchs de championnat.
  • De la première place à la dernière en un an.

Je rajoute un fond de jeu inexistant et donc des déclaration insensées et vous avez une contestation forte qui grandit de plus en plus. Au point qu’une manifestation a éclaté après la rencontre devant le stade avec des bannières « Levein Out ». C’est la merde.

La prochaine rencontre est LE derby. On se déplace sur la pelouse d’Hibernian qui est dans une situation similaire. Grosse grogne contre le coach, avec des slogans véhéments contre lui. Ce match va être tendu, dans tous les sens du terme. A mon avis, l’équipe perdante verra son coach démis de ses fonctions.


Le résumé du match offert par la SPFL :


Le classement de la Scottish Premiership :

Si vous voulez en savoir plus sur Heart of Midlothian, vous pouvez suivre HMFC_France sur twitter. Sinon, n’hésite pas à soutenir Horsjeu en cliquant sur le bouton « Faire un Don ». Et si t’as envie de rejoindre la formidable famille des académiciens, le bouton « Rejoins-Nous » est fait pour ça.

Patrick Kiss-Mambo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.